Avertir le modérateur

Livres - Page 2

  • Le plus grand succès de librairie aux échecs

    Qui a écrit sur le jeu d’échecs, a eu un succès mondial touchant et a généré au passage des droits d’auteur colossaux ?

    Réponse en image et en son : cliquer ligne suivante

     

    Lire la suite

  • Championnat d’Afrique et autres nouvelles

    Forte participation tunisienne et égyptienne
    Le championnat d’Afrique individuel a débuté samedi 18 mai à l’Hôtel Phébus à Gammarth, dans la banlieue de Tunis. 28 joueurs sont présents dans la section dite « open » qui contient en pratique zéro femme : 7 Tunisiens sont emmenés par la tête de proue, le GMI Slim Belkhodja (2444 et 7e Elo).

    Les GMI égyptiens Amin (2635), Adly (2594) et El Gindy (2482) sont les favoris pour ce tournoi qualificatif pour la Coupe du monde. Les MI algériens Haddouche et Arab et une demi-douzaine d’autres sont en embuscade.

    Le Maroc, l’Algérie, la Libye et l’Afrique du Sud ont envoyé 3 représentants chacun tandis que l’Égypte en a envoyé 6.

    Le championnat féminin rassemble 16 joueuses : Égypte (4), Tunisie (5), Algérie (3), Afrique du Sud (2), Botswana (2).

    Le championnat se déroule en 9 rondes (90 min/40 cps + 30 min + 30 s/coup).
    Les trois premiers seront qualifiés pour la Coupe du monde qui se déroule du 10 août au 5 septembre à Tromsø (Norvège). Bacrot et Fressinet sont qualifiés.

    Résutats et parties à télécharger sur chess-results.

    Pas de site officiel, mais Maroc-Echecs donne le ronde par ronde à sa manière.


    Informations du tournoi communiquées par le GMI tunisien Slim Bouaziz.

    ***


    Tunisie : le prestige, de Fischer à la domination égyptienne

    Sousse_1985.jpgLa Tunisie renoue doucement avec une manifestation de prestige.

    Eh oui, ce championnat a pu être organisé malgré les difficultés du nouveau bureau fédéral tunisien. En Tunisie, le mécénat de compagnies privées existe (une société d’intermédiation en Bourse – Mac SA –, Sherrington et Tunisair) avec l’appui logistique du ministère de la Jeunesse et des Sports.

    Bobby Fischer a participé à l’interzonal de Sousse (1967, menant le tournoi, il avait fait un forfait fracassant), sans parler de l’inoubliable interzonal de Tunis (1985) remporté par Youssoupov devant Beliavsky et Portisch.

    Des mécènes privés pour une manifestation de prestige avec de belles parties probables (des cadors égyptiens), un exemple à suivre pour la FFE ?


    Rester maison

    Le tournoi connaît d’inévitables soucis liés aux frottements entre fédérations et joueurs (tiens, ça ne vous rappelle rien ?). Ainsi, le champion ivoirien Degondo (2063 Elo) n’a pu se rendre à Tunis (voir article de L’Intelligent d’Abidjan).

    M. Degondo a obtenu son Elo international au championnat d’Afrique en 2009 sur neuf parties. Tiens, il n’a joué aucune partie internationale depuis.

    Le gambit Camulogène non hallucinogène
    A consommer sans modération, Le Bouquinoire, blog littéraire animé par Dany Sénéchaud. Admirateur de Diemer auquel il a consacré un livre sur son fameux gambit, Dany Sénéchaud n’est pas en reste quand il met en ligne quelques passages de La variante F. VIII du gambit Camulogène publié en 1923 par Édouard Pape.

    A acheter chez le bouquiniste d’échecs quai des Augustins à Paris (M° Saint-Michel) ou sur les sites de vente en ligne.

    Décès d’Albert Frank
    Né en 1943, l’amateur et arbitre international belge Albert Frank a mis fin à ses jours le 2 mai 2013. Accablé depuis plus de cinq mois par des souffrances physiques et psychologiques dues à une maladie, il a choisi cette issue.

    Un courriel daté du 5 mai a été envoyé par son fils Bernard pour prévenir tous ses amis proches et lointains. C’est ainsi que nous l’avons appris.

    Albert était le bon vivant par excellence. A Cappelle-la-Grande comme au tournoi de l’île de la Réunion, il n’était jamais en reste pour analyser une partie. Autour d’une bonne bière évidemment, les coups spectaculaires le ravissaient.

    Il adorait les casse-tête et les maths. Participant et vainqueur régulier du quizz culturel annuel du Cercle Royal des Échecs de Bruxelles, Albert traquait sans cesse l’information qui allait le faire gagner. Pour le plaisir, car cet homme sympathique au rire inimitable était un homme de défi. Condoléances à toute sa famille.

    Voir l’hommage qui lui est rendu sur le site du club de Bruxelles (CREB).

  • Le petit business des échecs féminins

    Oui la fédération française s’entête à imposer un « échiquier féminin » en compétition jusqu’en Nationale III. Oui, c’est un problème pour beaucoup de clubs. Et oui, des joueuses à 1800 Elo se font payer pour jouer dans des équipes amateurs où tout le monde joue gratis.

    Oui, de nombreux clubs ont de la peine à trouver une « féminine » d’une force certaine voire d’une certaine force, quel que soit son âge. Et dans le Top 12 une très forte féminine est un énooorme avantage : un point d’avance sur huit échiquiers.

    Les ados tournent le dos ?
    Dans les petites catégories, il y a autant de jeunes filles que de jeunes garçons dans les écoles comme dans les championnats de France des jeunes. Après l’adolescence, ça se gâte. Le déchet de part et d’autre est énorme, mais plus accentué chez les jeunes filles.

    Les féminines se paient… de notre tête ?
    Conséquence ? Un effet pervers. Des joueuses à 1800 Elo maximum demandent à se faire payer pour jouer en Nationale II. Authentique et fréquent au moins en région parisienne. Certains clubs déroulent le tapis : inscription gratuite, cours gratuits avec un maître, inscriptions gratuites à des tournois. Le nombre de joueuses assez fortes étant assez limité, il y a un vrai petit marché.

    Licencier dans la rue !
    Souvent les clubs ne trouvent pas de solution : pas de féminine de rechange en cas d'absence imprévue ! Ils licencient alors des inconnues… qui ignorent tout des règles ! Ainsi, un ancien dirigeant fédéral avait pour habitude de contourner cette règle absurde d'une manière cocasse.


    En déplacement, et en cas de problème, il licenciait une jeune femme abordée dans la rue. Elle jouait la première (et la dernière) partie de sa vie, était dédommagée en espèces sonnantes et trébuchantes. Elle jouait son premier coup, et abandonnait. L’équipe ne perdait qu’un point sur cet échiquier – comme si elle avait perdu une vraie partie – sans être sanctionnée financièrement ou négativement au score.
    Et en 2012 ? Cette solution extrême pour contourner le règlement perdure… même si elle reste marginale.

    Les femmes sont des joueurs comme les autres
    Alertée par un joueur sur cette discrimination de fait, l’association féministe Chiennes de Garde a répondu qu’elle « avaient autre chose à faire ». Sûrement. Fischer disait que sur l’échiquier, "il n’y a pas de psychologie, seulement des bons coups". Il n’y ni sexe ni sexisme non plus. Seulement un manque de courage et un groupe de pression lilliputien à la fédération devant un règlement que personne n’ose affronter. Finalement, j’ai beaucoup de chance et aucun problème de conscience. Je joue depuis plus de 35 ans à l’échiquier masculin. Habillé.

    Ci-dessus, une partie de la championne américaine Jennifer Shahade jouant contre un homme nu afin de singer la partie que le peintre français et champion d’échecs Marcel Duchamp (1887-1968) avait joué contre Eve Babitz, essayiste californienne née en 1943, cette dernière étant nue.

    A voir absolument sur le site décoiffant de Jennifer qui a publié un livre remarquable sur Duchamp.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu