Avertir le modérateur

Les miscellanées - Page 3

  • Les pires photos d’échecs

    Qui n’a jamais remarqué une case blanche placée à gauche des blancs sur la couverture d’un livre d’échecs ou une position impossible dans un film – ils sont nombreux et furent souvent signalés par un certain ‘Arbitro’ alias Stéphane Escafre dans son blog, aujourd’hui président par intérim de la FFE (et candidat) ainsi que dans le forum france-echecs, le bar virtuel dépendant d’Europe Échecs, propriété d’un autre candidat à la FFE, Bachar Kouatly. Je donne leurs noms officiels:)

    Le site anglophone complet et fabuleux chess.com a signalé dans un article de 2014 les « pires photos d’échecs ». La sélection est succulente et malheureusement sans fin. Nous avons chaque mois et depuis des années dans la revue fédérale le concours de « ma trombine partout » du président en place.

    Une autre rubrique pourrait voir le jour : les PLUS BELLES photos d’échecs de France, de Navarre et de Corse. Ce serait légitime car la France homologue moult tournois et paie une forte dîme à la Fédération internationale pour que tu aies le nez sur ton Elo de petit scarabée.
    Statistiquement et malgré l’accoutrement parfois hasardeux des jeunes ou vieux amoureux du jeu d’échecs, ce serait possible. Et pourquoi pas, soyons fou, un joli thème de campagne pour les élections à la fédération le 10 décembre 2016 ! C'est un peu le cas car le troisième candidat Philippe Dornbusch avait déjà un peu commencé dans un genre particulier sur son site...

    C’était notre quart d’heure, parlons des élections du 10 décembre, en passant, comme la prise du même nom. Le débat entre les trois candidats aura lieu le mercredi 9 novembre 2016 à Vauréal (Val d’Oise). Il sera filmé puis diffusé en différé pour tous ceux qui n'auront pas pu lire les tweets d’Echecs64... qui sera sur place œuf corse!

  • Quand nos forces spéciales jouaient avec les talibans

    Anecdote rapportée par un élu local il y a quelques années. Son fils, médecin en opex, s’est retrouvé à soigner un « méchant » taliban détenu sur le terrain par les forces spéciales françaises et salement blessé. Le lieu ? Chuuut, mais la réponse se trouve peut-être dans le pavé modeste et génial publié par Jean-Christophe Notin.

    Qu’a fait le médecin en dehors de respecter son serment ? Il a fini… par jouer aux échecs avec son patient particulier. Langue commune ? L’échange de coups... pacifiques avec des pièces de bois. Cette proximité a été interrompue par une autre mission de cet agent médecin très spécial.

    C’était notre quart d’heure de zénitude : Oui, le jeu d’échecs peut diffuser un message de paix, tu sais. Ce n’est pas seulement une discipline enseignée à des petits n’enfants biberonnés avec de l’argent public ni un passe-temps génial pour les pensionnaires de nos exemplaires établissements pénitentiaires hexagonaux.

  • Corse : Fora Gromovs !

    Trois opens ont lieu en Corse du 22 au 30 octobre 2016 afin de fêter le vingtième anniversaire du ‘Corsican Circuit’ en bon franglais. L’affiche est belle avec des joueurs prestigieux venant du monde entier dont Anand, Vachier-Lagrave, HOU Yifan, la championne du monde chinoise. Spectaculaire pour les gens sur place.

    Mais la nouveauté théorique (cachée) de cette année est l’existence d’une liste noire dont le tricheur au Elo-yoyo, l’Italien d’origine lettonne Gromovs a fait les frais : Léo Battesti organisateur et Dieu échiquéen sur la terre corse alias Léorateur l’a exclu par courriel in English : non seulement Gromovs est sur sa « blacklist » (ah bon ? il y a d’autres joueurs ?) mais encore sur « tous les tournois en Corse ». Heureusement, rien n'est encore écrit sur les murs de Bastia.

    Lire la suite

  • Chabanon: Allô docteur?

    Le grand maître Jean-Luc Chabanon s’est qualifié fin août à Agen en remportant le tournoi Accession du championnat de France. Il jouera le prochain National qui désignera le champion de France 2017.

    Chab a mené tout le tournoi, mais à quel prix ! « J’ai eu une sciatique tout le tournoi, ce fut un cauchemar. Heureusement, un ami s’est occupé de moi et a parfois été cherché des médicaments, sinon je ne sais pas comment j’aurais fait. Le bon côté de la chose, si l’on peut dire, c’est que je suis resté à la table, je ne me suis pas levé pour fumer et donc je suis resté plus concentré. Mais j’avais mal tout le temps et surtout je marchais courbé en souffrant. »

    2016_AGEN_chab_accession_podium.JPGL’histoire pourrait être banale sauf qu’elle prend un tour cocasse et « FFE-tristounet » : « Les gens se moquaient de moi car ils croyaient que c’était du chiqué puisque je faisais le tournoi en tête. Ni les arbitres ni les organisateurs ne m’ont proposé un coussin, une chaise plus confortable et encore moins un fauteuil roulant qui m’aurait bien soulagé. Quand j’arrivais à la salle en marchant plié en deux, seuls les personnes âgées s’inquiétaient de mon sort. Finalement, je préfère en rire et me dire que j’ai eu “Miles-Hodot

    C’était notre épisode les échecs sont un sport certes, mais sans civière ni docteur avec des arbitres qui regardent ailleurs ou se marrent.

    • Voir la photo célèbre du défunt champion anglais Tony Miles qui joua à Tilburg tout le temps allongé malgré les protestations de quelques-uns de ses adversaires... et remporta le tournoi!
  • Yoccoz : un génie mathématique part dans l’infini

    Jean-Christophe Yoccoz est décédé le 3 septembre 2016 d’une longue maladie. Il avait 59 ans. La nouvelle n’a été rendue publique que le 5 septembre par l’Académie des Sciences et a été suivie d’un communiqué de l’Élysée.

    Yoccoz était un génie des maths. C’était aussi un joueur de compétition qui jouait décontracté à 2200 Elo (550e joueur français à ce jour).

    Né en 1957, il remporte l’Olympiade de maths en 1974 et termine major à Normale Sup l’année suivante. La médaille Fields sera obtenue en 1994 et consacrera ses recherches.

    Les quadras et quinquagénaires parisiens connaissaient bien Jean-Christophe Yoccoz.

    A 200 m de Normale Sup, il y avait le café « Chez Max », rue des Feuillantines, où se réunissaient les meilleurs blitzeurs parisiens : Manouck, Fornasari, Benaribi, Jolliez, Lemoine et tant d’autres.

    Sacha Ladisic, devenu prof de maths, témoigne : « Dès qu’il a su qu’il y avait un club dans les parages, il est venu s’inscrire. Il était d’une simplicité et d’une modestie incroyable : il n’avait pas mentionné qu’il était normalien ni qu’il était déjà une vedette dans sa spécialité. En arrivant, il avait déjà un bon niveau et voulait être reconnu comme joueur d’échecs, je crois. Il est d’ailleurs devenu l’un des piliers du club. »

    Vite accepté parmi les blitzeurs, il prolonge les séances jusque tard dans la nuit. Il joua aussi dans les années 1980 le championnat de Paris et les Accession du championnat de France. Fort joueur de l’Accession à l’époque, Ladisic se souvient : « Il a passé une nuit entière à m'aider à préparer une partie contre Goldenberg (variante Sveshnikov) que j'ai gagnée le lendemain en grande partie grâce à son aide. Aldo Haïk l’avait d’ailleurs commentée sa chronique du Figaro.»

    Yoccoz, c’était aussi la décontraction même avec une immense tignasse bouclée, un sourire rêveur en coin, des sandales et une corpulence qui en imposait sur l’échiquier.

    Pour l’ancien champion de France Nicolas Giffard, membre actif de la bande, c’est aussi la tristesse : « J’ai rarement connu quelqu’un d’aussi sympathique, très brillant et très humble en même temps.

    Cela faisait quelques années que je ne l’avais pas vu et j’ignorais qu’il était malade. Dernier souvenir, chez lui en banlieue sud : il avait invité tous les joueurs de l’Échiquier latin [club avec pas mal d’anciens membres de Chez Max] et sa femme brésilienne nous avait fait danser la samba ! »

    Toutes nos condoléances à sa famille (de scientifiques également) et à son autre famille, les chercheurs en mathématiques.

    • VIDÉO : Quatre médaillés Fields présentent leurs travaux à l’Institut Poincaré (1994). J.-C. Yoccoz explique que les mathématiques sont [par rapport à l’accumulation des connaissances] « une pyramide posée sur sa pointe (contrairement à certains aspects de la physique) et qu’en Terminale, le niveau de mathématiques enseigné s’arrête à peu près à 1850. » Il conclut avec la décontraction de celui qui maîtrisait cela très très jeune : « De la fac jusqu’à la maîtrise, cela va jusqu’à la Première Guerre mondiale. »
    • Suivre diverses conférences de Yoccoz (liens YouTube)
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu