Avertir le modérateur

Les miscellanées - Page 11

  • Nancy : 88e championnat de France et 5 raisons...

    Le championnat de France a traditionnellement lieu fin août. Aucun autre tournoi n’est autorisé pendant cette période. La 88e édition se déroule à Nancy. Entre 800 et 1000 joueurs seront présents sur les
    7 à 8000 compétiteurs réguliers que compte la Fédé. Alors, Nancy, on y va ?

    Réponse fédérale ici.


    Voici cinq raisons d’aller jouer un peu, beaucoup et pas passionnément à Nancy.


    5 RAISONS DE LE FAIRE

    1. C’est génial, il y a toujours un jour de repos pour faire du tourisme.

    2. 11 rondes. Tournois à l’ancienne. C’est long et c’est bon.

    3. Super ! Je revois mes potes de toute la France. Enfin les moins fauchés.

    4. Chouette ! Cure visuelle des responsables et arbitres fédéraux qui s’empiffrent dans les restos sympas.

    5. J’adore jouer sans clim l’été. Cela me rappelle le Tour de France cycliste.

    5 RAISONS DE LE FAIRE PEUT-ÊTRE

    1. Y’a du soleil et pas de nanas.

    2. Bon entraînement car dans 50 ans, je veux gagner le Vétéran.

    3. Je parie que yora la clim dans les opens. La candeur me perdra.

    4. Jamais pris le tram. Et puis cette année, il y a Marie SEBAG chez les mecs. Alors, pourquoi pas ?

    5. Vraiment envie de massacrer les patates au Elo surévalué. Nan ? Si !

     

    5 RAISONS DE NE PAS LE FAIRE

    1. Génial, ça coûte un bras. FFE, m’en fous la crise.

    2. 11 rondes. Trop long, trop cher en afters. J’aime pas le camping.

    3. Super ! Peux pas revoir mes potes. Tous divorcés à cause des échecs.

    4. Sans Bacrot, Fressinet, et Vachier-Lagrave, je passe.

    5. Fais un régime. Voir responsables et arbitres fédéraux s’empiffrer, suis pas maso.

  • Kasparov quitte la Russie par crainte de représailles

    A l’occasion d’une conférence à Genève, Kasparov a indiqué qu’il ne rentrerait pas en Russie par crainte de représailles. Aucune information n’a été donnée sur son ou ses lieux de résidence.

    Information complète sur sa page Facebook.
    Article de l’agence russe officielle RIA-Novosti (français)
    Article avec liens sur Chessbase.com (anglais)

    Mitropa Cup et un arbitre français au comité anti-triche de la FIDE, cliquez ligne suivante.

    Lire la suite

  • Pas de Kasparov à l’Unesco ni aujourd’hui ni demain

    Ce fut annoncé sur le site de la Fédération. Oui, Kasparov viendrait à l’Unesco dans le cadre d’une conférence les 3 et 4 juin sur les bienfaits de l’éducation et de l’innovation.

    La chose était censée être pilotée par la Direction générale de l’enseignement scolaire (Dgesco) dépendant du ministère français de l’Éducation nationale.

    Il y a quelques semaines, la réunion a été « ajournée » sans aucun communiqué.

    Echecs 64 a voulu connaître la raison officielle de cette annulation-report. Pas de réponse de la grande communicante Dgesco suite à notre courriel.
    Les grandes douleurs sont muettes…

    Éduquons donc nos fonctionnaires afin de les sensibiliser à l’innovation dans la communication. Après enquête, les salles de l’Unesco (dont la plénière avec tout le matériel de traduction simultanée) qui devaient abriter Sieur Kasparov et d’autres ateliers étaient réservées depuis un an.

    Oui, cela peut paraître absurde, mais il faut réserver pour organiser un événement à l’Unesco. Un simple fax suffit et le service des plannings confirme, infirme ou propose une date.

    La réservation ? C’est ce qu’ont fait depuis un an donc, les organisateurs des Ateliers de la Terre qui ont débuté aujourd’hui. Tout le bla-bla de la fédération était vain. Les dates étaient prises et Kasparov avait bloqué ces deux dates pour rien. Le champion était-il payé par le ministère ? Si oui, l’annulation mériterait presque une amende.

    C’était notre rubrique : savoir organiser un événement en France, en version ministérielle et fédérale.

  • Championnat d’Afrique et autres nouvelles

    Forte participation tunisienne et égyptienne
    Le championnat d’Afrique individuel a débuté samedi 18 mai à l’Hôtel Phébus à Gammarth, dans la banlieue de Tunis. 28 joueurs sont présents dans la section dite « open » qui contient en pratique zéro femme : 7 Tunisiens sont emmenés par la tête de proue, le GMI Slim Belkhodja (2444 et 7e Elo).

    Les GMI égyptiens Amin (2635), Adly (2594) et El Gindy (2482) sont les favoris pour ce tournoi qualificatif pour la Coupe du monde. Les MI algériens Haddouche et Arab et une demi-douzaine d’autres sont en embuscade.

    Le Maroc, l’Algérie, la Libye et l’Afrique du Sud ont envoyé 3 représentants chacun tandis que l’Égypte en a envoyé 6.

    Le championnat féminin rassemble 16 joueuses : Égypte (4), Tunisie (5), Algérie (3), Afrique du Sud (2), Botswana (2).

    Le championnat se déroule en 9 rondes (90 min/40 cps + 30 min + 30 s/coup).
    Les trois premiers seront qualifiés pour la Coupe du monde qui se déroule du 10 août au 5 septembre à Tromsø (Norvège). Bacrot et Fressinet sont qualifiés.

    Résutats et parties à télécharger sur chess-results.

    Pas de site officiel, mais Maroc-Echecs donne le ronde par ronde à sa manière.


    Informations du tournoi communiquées par le GMI tunisien Slim Bouaziz.

    ***


    Tunisie : le prestige, de Fischer à la domination égyptienne

    Sousse_1985.jpgLa Tunisie renoue doucement avec une manifestation de prestige.

    Eh oui, ce championnat a pu être organisé malgré les difficultés du nouveau bureau fédéral tunisien. En Tunisie, le mécénat de compagnies privées existe (une société d’intermédiation en Bourse – Mac SA –, Sherrington et Tunisair) avec l’appui logistique du ministère de la Jeunesse et des Sports.

    Bobby Fischer a participé à l’interzonal de Sousse (1967, menant le tournoi, il avait fait un forfait fracassant), sans parler de l’inoubliable interzonal de Tunis (1985) remporté par Youssoupov devant Beliavsky et Portisch.

    Des mécènes privés pour une manifestation de prestige avec de belles parties probables (des cadors égyptiens), un exemple à suivre pour la FFE ?


    Rester maison

    Le tournoi connaît d’inévitables soucis liés aux frottements entre fédérations et joueurs (tiens, ça ne vous rappelle rien ?). Ainsi, le champion ivoirien Degondo (2063 Elo) n’a pu se rendre à Tunis (voir article de L’Intelligent d’Abidjan).

    M. Degondo a obtenu son Elo international au championnat d’Afrique en 2009 sur neuf parties. Tiens, il n’a joué aucune partie internationale depuis.

    Le gambit Camulogène non hallucinogène
    A consommer sans modération, Le Bouquinoire, blog littéraire animé par Dany Sénéchaud. Admirateur de Diemer auquel il a consacré un livre sur son fameux gambit, Dany Sénéchaud n’est pas en reste quand il met en ligne quelques passages de La variante F. VIII du gambit Camulogène publié en 1923 par Édouard Pape.

    A acheter chez le bouquiniste d’échecs quai des Augustins à Paris (M° Saint-Michel) ou sur les sites de vente en ligne.

    Décès d’Albert Frank
    Né en 1943, l’amateur et arbitre international belge Albert Frank a mis fin à ses jours le 2 mai 2013. Accablé depuis plus de cinq mois par des souffrances physiques et psychologiques dues à une maladie, il a choisi cette issue.

    Un courriel daté du 5 mai a été envoyé par son fils Bernard pour prévenir tous ses amis proches et lointains. C’est ainsi que nous l’avons appris.

    Albert était le bon vivant par excellence. A Cappelle-la-Grande comme au tournoi de l’île de la Réunion, il n’était jamais en reste pour analyser une partie. Autour d’une bonne bière évidemment, les coups spectaculaires le ravissaient.

    Il adorait les casse-tête et les maths. Participant et vainqueur régulier du quizz culturel annuel du Cercle Royal des Échecs de Bruxelles, Albert traquait sans cesse l’information qui allait le faire gagner. Pour le plaisir, car cet homme sympathique au rire inimitable était un homme de défi. Condoléances à toute sa famille.

    Voir l’hommage qui lui est rendu sur le site du club de Bruxelles (CREB).

  • La championne du monde ne gagne pas la finale fou + cavalier

    2013_Ushenina_GeneveGP.JPGCe devait être élémentaire mon cher Watson. Au Grand Prix féminin de Genève parrainé par la Fondation Neva (Mme Timtchenko, femme du cosponsor du Mémorial Alekhine), la championne du monde en titre, l’Ukrainienne Anna Uschenina, a calé.

    Cavalier + Fou sans pion est presque une finale qu’on apprenait à l’École des pionniers. Elle n’a pas su la gagner sur l’échiquier. Pire, elle n’a pu vu le plan de gain et a tourné en rond. Résultat : nulle contre Olga Gyria.

    C’est blâmable, mais c’est ainsi. Elle pourra se connecter au livre en ligne du MI français Alain Villeneuve ou vérifier la méthode en W dans n’importe quel livre en russe, en ukrainien ou en javanais traitant de la chose.

    F_C.JPEGOu voir aussi sur Wikipedia en anglais, ou suivre la vidéo en anglais qui fait fi de la théorie et montre une méthode pratique où le cavalier reste collé au roi pour repousser le roi nu dans l’angle de la couleur du fou.

    A la décharge de Mlle Uschenina, Morozevitch n’a jamais pu gagner la finale D contre T à Pampelune, en 2006.

    L’histoire est racontée sur ce blog (avec concours de crêpes à l’appui). Kasparov et Karpov avaient calé de même, il est vrai contre une défense parfaite de la machine à l’époque où ChessBase avait lancé un petit programme sur le sujet. Miam !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu