Avertir le modérateur

La boîte à çons - Page 9

  • Spassky « pat » dans de drôles de pattes ?

    Le 16 août 2012, le dixième champion du monde Boris Spassky a disparu de son domicile à Meudon, en région parisienne. Assisté d’une personne suite à son AVC en 2010, le champion, très diminué, vivait chez lui et reprenait doucement la marche.

    Sa femme Marina, s’est absentée une partie de la journée. A son retour, son mari n’était plus là et l’assistante de vie avait disparu. Affolée, elle a appelé immédiatement son fils Boris Junior qui est revenu en catastrophe de Madrid. La suite ? « Un mauvais polar » selon Marina.

    Le 19 août, dans un entretien qui ressemble fort à une manipulation des meilleures années du journalisme soviétique, Spassky indique qu’il a « fui Paris pour Moscou ». Comment un homme dans une telle situation médicale a-t-il pu prendre un billet d’avion et voyager plus de 5 heures, transfert compris ? Pas seul, c’est certain.

    Spassky_Larsen_Stockholm_1969.jpgAlors que la sœur de Boris (qui fut championne de dames 8x8) le défend de Saint-Pétersbourg et ne croit pas un mot de cette histoire, une ancienne capitaine de l’équipe féminine soviétique parle à la place de son frère et dit que Boris voulait « ces deux dernières années, retourner en Russie ». Une photo la montre dans l’article de WhyChess toute souriante avec un groupe de femmes, Averbakh et Boris.

    Depuis août, Boris Spassky est donc en Russie. Qu’est devenue la femme qui s’occupait médicalement de Boris à son domicile ? Comment le champion est-il soigné en Russie ? Par qui ? Qui paie les frais d’hôpital où son fils Boris junior a fini par le localiser ? A qui profite ce retrait en Russie ? Quelles sont les motivations d’une femme qui s’interpose systématiquement entre un Boris affaibli et son fils quand ce dernier parvient à lui rendre visite ? Les autorités russes suivent-elles le dossier ?

    Le dernier rebondissement est le lancement d’une vraie enquête à partir de la France. Dans un entretien publié le 26 septembre sur le site Internet du quotidien Le Figaro, Boris Junior affirme au journaliste Bertrand Guyard que son père a été « enlevé et séquestré ». Cet entretien a été repris par les médias russes comme l’agence officielle RIA qui parle de Boris comme « le champion soviétique ».

    Installé à Meudon depuis 1976, Boris Spassky était retourné ces dernières années dans sa Russie. Russe toujours, soviétique jamais. Au-delà du choix personnel ou de l’enlèvement supposé ou avéré de Spassky, l’urgence est la qualité des soins d’un homme affaibli, immensément populaire en Russie comme en France sur les 64 cases.

    Fiche Wikipédia de Boris Vassiliévitch en russe

    Photo: Spassky-Larsen, Stockholm 1969.

  • Sébastien Feller enfermé à la Commanderie des Templiers ?

    Une petite note discrète dans la fiche Wikipédia-France de Sébastien Feller et c’est le pot aux roses : le GMI français condamné par la FIDE et la FFE pour manquement à l’éthique a été « effacé » des joueurs classés sur le site de la FIDE. Comme les morts ou les joueurs inactifs depuis plus de six ans.

    Quand on clique en bas pour lire son profil Elo sur le site de la FIDE, un message nous informe en anglais : « Player not found. Please contact National Chess Federation of the player. » Traduction non certifiée FFE : Joueur non trouvé, contactez svp sa fédération nationale.

    fellerEchecs 64 s’est lancé dans une longue enquête presque journalistique et presque imaginaire.

    Résultat : La FFE, après avoir opté pour un enfermement à Fort Boyard afin que Feller puisse récupérer des pièces d’or pour financer les épreuves juridiques passées et à venir, a finalement émis une lettre de cachet. Assignation à résidence à la Commanderie des Templiers, siège fédéral, France, non loin du domicile du directeur général, « œuf corse ».


    Si, de passage à la Commanderie, vous voyez un jardinier-bagnard avec un numéro Elo de 2626 dans le dos… Chut je n’ai rien dit ! Pour plus de détails ou une pétition virtuelle, s’en remettre à la FFE. Mieux : se rendre sur place avec un car de Japonais pour la photo-souvenir : 30 min du centre de Paris au bas mot sans les bouchons, transport en commun injouable.

  • Olympiade : révélations (presque imaginaires) du capitaine Tregoubov

    L’Arménie a une fois de plus remporté les Olympiades le 10 septembre. C’est son 3e titre sur les 4 dernières éditions. Seulement 8,5 points d’un départage fort compliqué l’ont séparé de la Russie qui termine ex æquo au nombre de points de matches.

    Sur onze rondes, les deux équipes n’ont cédé qu’un match nul (entre elles) et une défaite 1,5-2,5 : l’Arménie contre la Chine (7e ronde) et la Russie contre les États‑Unis (à la 9e ronde), Kramnik et Grichtchouk perdant au 1er et 2e échiquier !

    Et la France ? Partie avec le dossard numéro 8, elle s’est glorieusement classée 19-33e et 23e au départage. Oh ! Rien de grave. Trois défaites (Croatie, Ukraine, Roumanie) contre deux équipes à notre portée, deux matches nuls (Angleterre et Israël) et six victoires dont deux convaincantes contre la Bulgarie et Cuba.

    Vlad Tkatchiev remporte la médaille d’or au 4e échiquier avec un score de 6,5 sur 8 et une performance à 2750 Elo.

    Comment l’équipe de France (ÉdF) en est-elle arrivée là ? Nous avons, par chance, pu obtenir le point de vue – dans un entretien presque imaginaire – du capitaine Pavel Tregoubov alias Très Beau Gosse.

    Classement final des Olympiades

    L’Arménie célébrée et suivie par la presse arménienne tout au long des Olympiades.

    olympiade,istanbul,arménie,aronian

    Les 5 joueurs et le pitaine A. Petrossian accueillis en héros par le président arménien, Serge Sargsian, (à dr.) également président de la fédération arménienne.

    Interview presque imaginaire chic et un peu choc du capitaine de l’ÉdF, Très Beau Gosse, cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • L’IRM en couleurs du cerveau de Moingt rendu public !

    La science a craqué. Elle vient de rendre publique l’IRM du cerveau de l’ex-président Jicé Moingt. Ce grand communicant n’a pas raté l’occasion : il a mis son PET scan en page d’accueil de son compte… Twitter.

    En déplacement à Nîmes ‘avé l’assen’, le "deu-leu-gue reu-gional" d’une formation où l’on reclasse les z’élus de tous bords a (du coup?) oublié d’ajouter les accents de sa nouvelle fonction. La science fait des progrès tous les jours.


    IRM_JCM.JPG

  • Pas de candidature de Léo Battesti possible… selon les règlements !

    Léorateur1.JPGC’est dans les statuts de la fédé, écrit noir sur blanc. En l’état, Léo Battesti ne pourrait légalement se présenter à la présidence de la FFE à cause des activités d’une société dont il est le gérant et qui facture plus de 60 000 euros de services par an à la FFE, soit plus de deux fois les prix du National.

    Incroyable, mais c’est écrit noir sur blanc au chapitre « Incompatibilités » des Statuts de la fédé. Récit de cette découverte hasardeuse due aux fortes chaleurs, cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu