Avertir le modérateur

La boîte à çons - Page 7

  • Mémorial Alekhine : 3 minutes au journal télévisé russe de 21h

    Passionné averti, si tu veux suivre la ronde 3 du Mémorial Alekhine, va voir ton site préféré. Sache que Guelfand a bullé le leader Adams. C’est propre, c’est positionnel, c’est russe. Toutes les autres parties se sont achevées par le partage du point. Trois joueurs sont à « +1 » : Vachier-Lagrave, Adams et Guelfand.

    Le héros du jour est sans contestation possible Maxime Vachier-Lagrave. Il sort une grande partie contre Kramnik. Il ne s’est pas laissé avoir par le style de boa du grand Russe. Très vite, ça a pétaradé dans tous les sens ; Maxime a voulu rendre dingue le GPS milieu de jeu positionnel-transposition en finale de celui qui comprend peut-être le mieux les échecs parmi les dix participants.

    La finalR3_Kramnik_MVL_analyse01.jpge de tours est passionnante et la nulle est obtenue après un dur combat. Le défi était difficile car les deux hommes se connaissent bien et pour contourner Kramnik avec les noirs, il faut se lever de bonne heure. Ce qu’a dû faire MVL tout en anticipant sur le résultat du match de football Bayern-Barcelone abondamment commenté sur son compte twitter. Comme une délivrance.

    Après la partie, Maxime Vachier-Lagrave a analysé de concert avec Kramnik, a répondu de bonne grâce aux diverses sollications de la presse puis est resté longtemps avec la fine équipe d’Europe Échecs au complet en commentant vaguement la finale Cavalier + pions contre Tour et pion entre Guelfand et Adams. Mais pour lui, la messe était dite et pour Madame Fontaine, plus connue des listes FIDE comme la GMI Lahno, elle s’amusait beaucoup à analyser la position à l’aveugle.

    L’autre événement du jour, ce sont trois petites minutes.
    La routine en Russie, un OVNI médiatique pour la France. Trois minutes consacrées au Mémorial Alekhine. Rubrique ‘sport’. Case ? « Plus forts grands maîtres de la planète qui s’affrontent à Paris ».

    Où ? Sur la première chaîne de télévision russe ORT. Quand ? Le mardi 23/4 au grand journal de 21 h, Vremia (équivalent de notre 20 h).


    Une journaliste interroge brièvement Anand, filme la première ronde. Le co-sponsor Timtchenko et Karpov donnent leur avis. Ce dernier se souvient de l’importance de la victoire de son premier Mémorial Alekhine. Kramnik explique qu’il connaît pratiquement toutes les parties d’Alekhine car cela faisait partie de son éducation « échiquéenne ».





    Les têtes françaises dans le filet de la caméra russe

    Des millions de téléspectateurs russophones intéressés ou pas par le jeu d’échecs ont écouté d’une oreille distraite ou passionnée ces trois minutes. Paris était au programme et cela méritait un soulèvement de paupière. Paris est toujours une fête.

    Kramnik, Karpov sont des noms et des visages connus en Russie. Blitzés en 3 min avec une réalisation et une lumière impeccables contre zéro minute sur une chaîne majeure au pays de Descartes, au pays de la logique, au pays qui investit pourtant des milliers d’euros d’argent public via des associations dans des cours optionnels à l’école.


    Mais rions un peu. En Russie, des millions d’yeux ont vu champions et échiquiers. Les Français ? Ils sont passés malgré eux à la tévé russe, pris dans le champ de la caméra baladeuse. Echecs64 a relevé le nom de ces prises dans les filets de la caméra. Saurez-vous les reconnaître toutes en 3 minutes ?

    La liste (club ou fonction entre parenthèses)

    Gérard Demuydt (magazine Europe Échecs)
    Maria Leconte (GMI féminin, Metz)
    Anda Safranska (GMI féminin, Villepinte)
    Bertrand Guyard (Drancy)
    Kirsan Ilioumjinov (président de la FIDE)
    Gilbert Grimberg (Paris, BNP-Parisbas)
    Joël Lautier (GMI à la retraite)
    Gilles Miralles
    (le GMI champion de France est venu avec huit jeunes, Monaco)
    Genna Sosonko (GMI, magazine néerlandais en anglais New in Chess)
    Anatoly Vaïsser (GMI, champion de France et du monde senior, Strasbourg)
    Vladimir Barsky (journaliste, entraîneur et auteur moscovite).

    La pointe ? Une Russe m’a alerté de l’existence de ce reportage… et m’a repéré dans dans le champ, loin derrière un Very Important People.

    Le surcontre ? J’ai dû me le repasser trois fois avant de me trouver ! Comme les gosses qui cherchent la petite souris cachée dans chaque page d’une B.D.

    Suivre tous les jours le tournoi avec quelques gazouillis en direct sur le compte twitter d'Echecs64 (inutile d'avoir un compte, on peut zapper comme sur un blog)

  • Salazar rencontre un président d’un p’tit club : Ilioumjinov

    Le tout nouveau président de la FFE Diego Salazar a rencontré, selon le site fédéral, le président d’un petit club, celui d’Elista, Kalmoukie, Russie. Incidemment, ce président est président de la FIDE.
    Il est triomphalement et régulièrement réélu depuis que Bachar Kouatly a contribué à son installation en 1995 pour dégommer Campomanès. C’était à Noisy-le-Grand. Ce fut fait avec quelques éclats de voix… ce qui fit dire à de nombreux délégués anglophones « noisy »-le-grand.

    Sans trompette ni cravate sur la photo, Diego « Président +17 » nous rassure : la rencontre était « institutionnelle ». Kirsan, un pro de la langue de bois, parle le Battesti couramment. Il répète ce qu’a dit « Monsieur Moingt 17 » en assemblée générale le 30 mars : « La FFE est désormais l’une des toutes meilleures fédérations nationales en matière de structuration ». Traduction : elle paie beaucoup de droits à la FIDE pour l’homologation des tournois.

    Il était peut-être difficile d’éviter cette rencontre du 5 avril, mais pas la photo... où Robert Fontaine était présent (voir message site FIDE) ! Pas de chance, c’est le péché mignon du nouveau président. Côté photo, il est quand même tombé sur un 2900 Elo version OVNI (auxquels il croit d’ailleurs) : Kirsan s’était filmer en train de jouer une partie avec le grand démocrate le colonel Kadhafi (voir vidéo) alors que le pays était en pleine guerre. Le fantasque président a également rencontré Bachar el-Assad…

    Kirsan n’est au fond qu’un jouet ; sa présence même rebute des parrainages de haut vol, mais lui ou un autre, les Russes ne lâcheront jamais la FIDE maintenant qu’elle est « sous contrôle ». Diego a-t-il été un jouet de son plein gré ?

    Prochaine visite de Diego : rencontre avec le président de Trifouilly-les-Oies, l’un des « petits clubs » qui lui a donné une « petite » majorité ?

  • Diego Salazar nouveau président fédéral

    Diego Salazar est le nouveau président de la FFE. Sa liste a remporté l’élection d’un cheveu contre celle de Léo Battesti par 812 voix contre 795 (35 votes nuls ou blancs). Les clubs français ont porté pour moitié leur choix sur l’une ou l’autre liste, mais la liste gagnante ramasse 23 sièges sur 28 au comité directeur (2 places supplémentaires du fait des démissions de Johanna Pomian et de Léo Battesti).

    591 clubs sur 836 se sont exprimés (70 % des clubs). Ils représentaient 1642 voix sur 2136 (76,8% des voix).
    90 porteurs de voix ont pourvu aux votes physiques; les voix par correspondance ont été amenés par 241 clubs représentant 610 voix.
    Le vote par correspondance a représenté 37,1 % des voix mais 40,7 % des clubs s'étant exprimé (241/591).

    Il est 15h15 ce dimanche 31 mars et le dépouillement des votes est terminé. Les membres de la commission électorale vérifient une dernière fois les comptes. Quelques moments d’hésitation. Et puis, sur l’écran de Charles-Henri Rouah, à l’extérieur des deux tables de dépouillement, on va apparaître sur un fichier Excel : colonne A en bas 795. Colonne B en bas : 812. Qui est A ? Qui est B. A est la liste « majoritaire ». Léo a perdu. Ce n’est pas officiel, mais Diego fait le tour de son équipe, il n’y croit pas encore.

    La commission électorale se réunit alors officiellement. Elle annonce les résultats. Diego Salazar gagne avec une avance de 17 voix sur 1607 voix exprimées valides soit 50,52 % contre 49,47 %. Embrassades et pleurs côté Salazar. Les applaudissements se font sans effusion.

    Diego_Léo_15pc.JPG15h45 A l’entrée de la FFE, dehors, avec Diego à ses côtés, Léo Battesti annonce qu’il « tire les conséquences de ce désaveu personnel et qu’il abandonne ses responsabilités au niveau national », ne pouvant continuer dans un projet auquel « il n’adhère pas ». « Ma posture peut sembler gaullienne, mais je me retire sur mon île. »

    Diantre. Pendant la discussion entre les deux hommes, le bruit circulait que Diego offrirait le poste de vice-président à Léo.

    Dans la foulée de cette "Jospinade", Léo puis Diego sont interrogés par des reporters de France 3 Corse (« Via Stella ») qui ont filmé, entre autres, la présentation des candidats le matin même.

    16h02 Le comité directeur se réunit. A la sortie, on apprendra que Johanna Pomian a également adopté la position du démissionnaire.

    Selon le règlement fédéral, les démissionnaires de la liste minoritaire sont remplacés… par des membres de la liste majoritaire ! Le CD compte donc pour l’instant les 23  premiers membres de la liste Salazar. Les rescapés de la liste Battesti sont donc Maufras, Escafre, Mensch, Fressinet et Carvallo.


    Le CD annonce la composition du bureau fédéral :
    Président : Diego Salazar
    Vice-président : Christophe Leroy
    Trésorier : Stéphane Reyreau
    Secrétaire générale : Aurélie Dacalor
    Chargé du développement : Éric Prié
    Directrice des féminines : Jocelyne Wolfangel.

    Diego a proposé le poste de vice-président a Henri Carvallo qui se réserve le temps de la réflexion avant de donner sa réponse.

    Un compte-rendu complet de cette journée historique paraîtra mardi.

    Résumé de la journée de dimanche (et de samedi) sur le compte twitter d’Echecs64.

    Avant le vote, le doute, cliquer ligne suivante

    Lire la suite

  • Le gambit Léo et autres hallucinations

    Le gambit Léo
    Tram T3 vendredi. Un texto à un ami pour lui signaler que je vais être en retard à la Léo-réunion organisée par 'Tous aux échecs', l’un des deux clubs de Montreuil (Seine-Saint-Denis).
    Réponse en blitz : « Tu seras un peu en avance, c’est la semaine prochaine. *:) Heureux» Cela s’appelle le gambit Léo (Battesti) : sacrifier du temps pour l'initiative... en marche arrière ? Pas d’amende au retour dans le tram.

    Île-de-France : 8 minimes qualifiées sur 8
    Dans la série « développons les échecs féminins chez les jeunes », la ligue d’Île-de-France vient de faire très fort. Pendant que 600 jeunes se battent par catégorie pour obtenir une place au championnat de France, la catégorie des minimes filles (moins de 8 ans) avait déjà son quota : 8 places qualificatives pour… 8 participantes. Elles joueront une ronde de moins. Pas d’amende en vue pour ce règlement génial.


    Déjà qualifiés
    Dans le même tournoi, les cadets et juniors semblent jouer pour du beurre. Ils sont peu nombreux par catégorie. Paraît qu’il n’y a plus de qualification pour ces catégories dorénavant. Il faut faire du chiffre pour le championnat de France. Pas d’amende pour redevenir jeune.

    Les noirs ont l’avantage
    Dans un récent tournoi, un joueur m’a assuré que « dès le premier coup, les noirs ont l’avantage. Ils peuvent en effet choisir leur ouverture. Et ce n’est pas un débat philosophique, c’est un avantage technique ». Diantre, des années de recherche assurant le contraire, des statistiques qui font mentir cet assertion. Mais ce champion des noirs n’en a pas démordu. Ah j’oubliais, son Elo tourne autour de 1500. Pas d’amende pour les hypothèses farfelues.

    Un Mémorial Alekhine sans mémoire
    Un tournoi 'Mémorial Alekhine' est annoncé du 21 avril au 1er mai au musée du Louvre et au palais Mikhaïlovski du musée russe de Saint-Pétersbourg. Des top joueurs seront au rendez-vous avec Vachier-Lagrave et Fressinet. L’idée est généreusement soutenue financièrement par deux hommes d’affaires russes qui organisent avec la Fédération de Russie des tournois.

    La biographie de ce génie des échecs entre la Russie et la France nous est brièvement résumée par Europe Échecs.
    Le site de la revue de référence, si soucieux de nous apporter des informations à partir des fiches Wikipédia a cette fois, fait l’impasse sur celle d’Alekhine.

    Pas de chance, elle est très intéressante et notamment sur la conception par Alekhine des « échecs aryens » et des écrits qu’on lui a attribués dans le Pariser Zeitung.
    Le génie russo-français a fait des simultanées et tournois dans de nombreux territoires occupés par les Allemands pendant la guerre. Après et pendant la guerre, il s’est mis à dos de nombreux maîtres... Toute l’histoire est racontée en long et en large dans cet article de Chesshistory.com et Alekhine est décédé seul en 1946 à Estoril, au Portugal. Une
    amende pour cette biographie à trous.

    Kim Kardashian voudrait apprendre les échecs avec Aronian
    « Je veux apprendre à jouer aux échecs. Je me demande si Aronian pourrait me donner des cours. » Ce message du 12 janvier a été posté sur le compte tweeter par Kim Kardashian, la productrice, actrice et animatrice américaine dont le père était d’origine arménienne. Ben elle aurait dû demander direct à la copine philippine du champion arménien, Arianne Caoili et son joli sourire en... amande!

    Twitter Echecs64 : le 100e abonné va recevoir un collector
    Le twitter ‘Echecs64’ a été lancé le 12 août 2012. Le 100e abonné est l’ancien docteur de la fédération et voici le 138e gazouillis posté le 11 mars : « Herr Doktor Guy Bellaïche 100e abonné recevra 1 ex. dédicacé du collector '16 Champions à Paris' (Immopar 1991) :) »
    immopar 1991


  • Médecin fédéral : thésez-vous !

    Le comité directeur de la FFE s’est réuni le 2 et 3 février. Quelques dirigeants de grands clubs ont fait spécialement le déplacement au fin fond des Yvelines, à la Commanderie des Templiers. Le GPS ne les a pas sauvés, ils se sont perdus. A leur décharge, il n’est pas indiqué comment s’y rendre sans faute sur le site fédéral, mais ils ont pu bénéficier de la vue imprenable sur le plan d’eau avec les canards.

    La décision principale de ce CD a été de demander à la liste de Diego Salazar de présenter un médecin « thésé ». Or le médecin obligatoire sur une liste (avant la 15e place sur 28) devait l’être, ce qui n’était pas le cas de Sébastien Cossin. Le nom du nouveau médecin n’a pas été encore communiqué par la liste de M. Salazar.

    Le sketch du médecin a fait du buzz
    La fédération, via son zélé secrétaire général Stéphane Escafre a d’abord validé le vrai-faux médecin. M. Escafre, alias ‘Arbitro’, avait dû mal lire le règlement ou n’avait pas consulté le ministère. Étrange pour un arbitre si sûr de lui.
    Certes, les textes fédéraux ne sont pas si clairs, mais au fond qui se soucie du rôle du médecin à la FFE ? Personne à part les textes alors qu’un certificat médical pour jouer est recommandé mais pas légalement obligatoire. La commission électorale a fait où on lui disait de faire ou n’a pas cherché plus loin.

    Un lecteur képi, un lecteur kaki
    C’était sans compter sur un lecteur attentif des règlements : Sylvain Rivier. Cet ancien bénévole abat un travail monstrueux et ingrat sur les championnats par équipe à tel point que la FFE a fini par le dédommager. Le gars prend un tel pied qu’il applique le règlement à la lettre pour dresser les clubs à remplir des PV de rencontre proprement.

    Les amendes pleuvent pour les mauvais élèves. Certains bénévoles baissent les bras devant tant de zèle. Dommage que personne ne puisse voir son pantalon kaki, la FFE ne fournit pas le képi. Mais au fond, il pousse les règlements de la FFE dans leur logique sportive, version « la FFE sera peut-être adulte un jour ».
    Et sur le point du médecin pas thésé, il a eu beau alerter le Bureau, le Léo, le Dg, rien n’y a fait. Finalement, il a écrit au ministère et…

    L’explication détaillée de Sylvain Rivier sur France-Echecs (16/01 à 9 h 28) ou comment la FFE a fait la sourde oreille à sa demande à tous les niveaux de hiérarchie.

    L’amour toujours, le recours court
    Toujours est-il que Rivier, licencié de base, a, comme c’est son droit [voir précisions de Herr Dr Canonne dans les commentaires], déposé un recours pour que Sébastien Cossin soit radié de la liste Salazar. Pas bête et pas faux puisque la FFE a, en catastrophe, consulté le ministère, qui a confirmé la chose. Malin, Sylvain Rivier avait déjà fait le job... et conservé tous les courriels avec les haut-placés de la FFE. Trop fort !

    Sauve qui peut
    Conséquences ? Exit la décision d’Arbitro qui marque moins 1 en tant que secrétaire général fédéral. Exit l’aboiement de Léonard Battesti parlant « d’incroyable erreur de la liste Salazar » alors que le CD dont il fait partie avait validé cette liste. Exit ceux qui ont présenté Sébastien Cossin car ils auraient pu prévoir quelques coups à l’avance.

    Du médecin à la foire aux euros
    Là où l’histoire reprend une tournure politique et politicienne, c’est quand la FFE communique sur la chose. Elle annonce sur son site que le comité directeur de la FFE a voté à l’unanimité le remplacement du médecin de la liste de Salazar. Ce que je préfère dans cette annonce de vrai-faux rassemblement, c’est la danse des canards au siège de la FFE (cf. photo site fédéral).

    rubber duckLicenciés = canards apprivoisés ?
    Mais le paragraphe suivant est passionnant dans le style "demain on rase gratis" ! La FFE prévoit des augmentations énormes pour « les projets de développement » (c’est quoi ?) et « le haut niveau ».
    Résumons : sept ans de disette pour ces deux secteurs. Et à un mois et trois semaines de l’élection, les milliers d’euros pleuvent ? On nous prend pour des canards apprivoisés de la Commanderie des Templiers ? Docteurs de chaque liste, au pays d’Astérix, j’ai besoin d’un Aspégic.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu