Avertir le modérateur

La boîte à çons - Page 5

  • Dernières nouvelles comme dans un rêve

    Le bras long de Châlons
    Pas compris l’intérêt du match Vaïsser-Velten (10-14 février, +2 =1 -1) . Ah si ! Il se jouait à Châlons-en-Champagne, sur les terres du président. Question : combien de dizaines de fois notre champion du monde vétéran en titre a-t-il adoubé ses pièces et celles de son adversaire ?

    Vachier-Lagrave : come-back dans un gymnase
    Toujours aussi impressionnant le MVL. Il a raflé sans coup « fait-rire » et sans sourire la première place en solo des tournois « R&B », championnat de France rapide et blitz en patois d’Île-de-France. Oui la ligue d’IDF fait maintenant de l’humour.

    10e joueur mondial sur la liste de mars 2014, MVL a retrouvé l’espace d’une fin de semaine la bonne odeur de la sueur des blitzeurs parisiens. Il est ressorti avec deux énormes coupes et environ 3 000 € de prix. Et ses baskets. Fischer, où sont tes costumes hongrois ?

    Bacrot et Fressinet lâcheurs
    Bah oui, MVL a gagné. Bacrot et Fressinet, moins forts en blitz étaient déjà en route pour Erevan (Arménie) afin de gratter l’une des 23 places qualificatives pour la Coupe du Monde. Et le gymnase Louis Lumière dans le XXe, il ne compte pas ?

    Semaine au féminin : 1er-9 mars
    Pas entendu parler à part sur le site fédéral. Paraît que Marie Sebag (club : Châlons-en-Champagne, encore un hasard !) en est la marraine. Reine des marraines. La semaine des échecs masculins organisée par Jocelyne Wolfangel avec frais de mission est attendue pour 2015. On est quand même majoritaire. Qui sera le Parrain ?

    Championnat IDF des jeunes
    Entre parents surexcités quand la progéniture est qualifiée, un "déformateur" avec table ouverte agissant depuis des dizaines d’années et racontant n’importe quoi sur le jeu, des parents ou dirigeants de clubs s'improvisant pour analyser une partie, des entraîneurs ou professeurs allant à confesse, un enfant déjà licencié sous un autre nom dans une autre ligue, et une configuration telle qu’il est impossible ou presque de voir les parties, le championnat d’IDF des jeunes reste un grand rendez-vous. Au moins par la masse et aussi pour le début du mercato.

    La thèse du yaka
    Ai commencé à lire scolaires.ffechecs.fr : on a l’impression de parcourir une thèse du « yaka ». Mais il y a des trucs intéressants toutefois.


    Moussard forfaitiste
    Championnat de France de parties rapides, dernière ronde. Moussard avait bien gazé mais venait de perdre contre le Russe Dobrov. Il prend la tangente, rejoint le camp des forfaitistes et le point du forfait revient au mentor de Villejuif, Wojtek Sochacki.


    Fahim ? Pas vu !

    Pour tous ceux qui auraient loupé la promo radiotélévisée-parmentiée suite au livre Un Roi clandestin (Les Arènes), la DTN aurait décidé de retirer 30 points Elo aux contrevenants sans possibilité d’appel.
    Deuxième sanction possible : une mission d’intérêt général comme aller grossir les rangs d’Obernai dont l'exquise spécialité est de jouer avec des forfaits dans nombre de ses matches (N II, groupe Est).

  • Sauver un club : mode d'emploi

    Peuple virtuel des 64 cases, tu m’as manqué. Plus de 15 jours sans aucuns clics et aucunes claques, c’est en trop.

    Une envie incommensurable d’association loi 1901 en est la cause. Sommé par un quarteron de camarades d’aider à sauver mon club (Drancy) de belle facture mais sans facture, je fus pris à l’insu de mon plein gré dans une petite annonce qui aurait pu avoir l’intitulé suivant :
    « Stage accéléré de bénévole généralement assuré par de bienveillants enseignants à des fins de sauvetage. Minimum de qualification : junior. Gros potentiel en huile de coude. »

    Page suivante, vous découvrirez les aventures sûrement déjà vécues par de joyeux bénévoles au sein de l’un des 800 et quelque clubs d’échecs français. Et qui explique le fait qu’Echecs64 avait l’air d’être victime d’une grève « d’une certaine catégorie de personnel ». Il n’en était rien.

    En attendant une bonne fin d’année 2013 et un bon début d’année 2014, l’indigestion de chocolats ou l’abus d’alcool, la digestion de nouvelles et l’abus d’interviews presque imaginaires est recommandé : consulter les archives.

    Lire la suite

  • Réunion des ligues : gaffes fédérales

    Le président Diego Salazar alias Don Diego a décidé de sortir le lasso. Émoustillé par le recrutement plus que probable de Marie Sebag alias Souris Blanche (sur Internet) par son club Chat-Long, il a décidé de faire un grand numéro de câlinothérapie aux ligues. Toutes étaient convoquées mi-septembre  – « conviées en vue d’échanger en toute convivialité »  comme il est écrit en langue de bois sur le site. Bref, un triple saut d’amour à Élan-court.

    Première gaffe fédérale
    Aucun bus ou covoiturage n’a été prévu afin d’acheminer ce beau monde venu de toute la France dans la Commanderie des Templiers (Élancourt, Yvelines), siège fédéral à une heure et demi par les transports en commun du centre de Paris.
    « J’ai mis plus de temps pour venir en TGV de chez moi à Paris que pour faire Paris-Élancourt » s’amuse presque ce président de ligue. « Métro, train, bus et après l’arrêt de bus, il faut marcher longtemps et il pleuvait. » Marche ou rêve, prochaine devise fédérale.

    Deuxième gaffe digne du mat du berger
    Aucun club ne la ferait, pas même dans une AG ordinaire : zéro feuille de présence ! Et pourtant, pas mal de spécialistes du coupage de pattes de mouches en quatre étaient dans la salle.

    Il y avait même le directeur général, les vice-présidents et la secrétaire générale. Mais c’était le ouikend, toutes les cravates étaient restées au vestiaire. Du coup, la FFE annonce sur son site « une vingtaine de ligues ».


    D’après l’album photos, j’en vois dix-huit max. Bien sûr, les ligues ultra-marines ne sont pas venues. Petite larme : la ligue de Corse non plus. Son président semble avoir décidé une fois pour toutes de ne pas exporter la convivialité légendaire de son île, mais d’exercer son droit de bouder et au passage de refuser le verdict des urnes.

    Don Diego fait tourner sa feuille de paie
    Pour que les choses soient claires, le président a fait tourner sa feuille de paie. Comme un joint, tout le monde s’en est délecté. Sauf erreur, l’information n’est sortie nulle part depuis mars alors qu’elle pourrait être publique. Apparemment elle serait légèrement supérieure (en net) à son Elo (2005). Nous voilà rassuré ?

    Top 12 : tirage au sort perdant
    Grand moment de comm’ : le tirage au sort entre potes des rencontres du championnat de France des 12 meilleures équipes (Top 12). On a eu les photos, mais pas le son des appariements planqués au fin fond du site après 7 clics. Mais tous ont bu un bon coup au nom de « cette compétition phare de notre fédération ». C’est nous qui paie.


    On se dit tout ou presque
    Parmi les thèmes abordés, le partenariat avorté avec Europe Échecs. C’était couru d’avance, mais tout le monde s’en fout puisquun vice-président fédéral a refait affaire avec cette structure dans un autre cadre par ailleurs.

    La ligue d’Île-de-France (1/6e des licenciés) a claironné sur son site avoir enfin obtenu un nombre de qualifiés pour les championnats de France jeunes en rapport avec son nombre de licenciés. Comme si une barrière province-Paris avait été brisée… Sans rire, j’entends cette demande enfin exaucée depuis mes premières années de compétition soit… 1975.

    Le pack, prix champenois Magnum
    La FFE a mis en ligne un pack de communication que les clubs peuvent s’acheter. Coût : 360 euros ; hors de prix, mal ciblé pour les besoins des petits clubs. Le plus drôle ? Ce pack a été fait par une entreprise corse euh… pardon par une entreprise du côté de Châlons-en-Champagne. Bref, on ne prend pas les mêmes, mais on recommence.

    Les présidents de ligue dont le club n’avait pas voté Salazar se sont exprimé dans une atmosphère franche mais pas toujours chaleureuse. Une ligue avec 400 licenciés a fait de la résistance comme dans une guérilla urbaine et dans le plus pur style des affrontements au sein des associations.

    Un audit inaudible que personne ne veut voir
    Le moins drôle de tous les sujets mis sur la table et là où la FFE a un bâton de dynamite dans les mains, c’est à propos d’un « audit interne » en cours sur la gestion de la fédération. J’en tremble de joie. Peut-être qu’une fois tout analysé, un vrai cabinet de pros se mettra sur l’affaire avec le commissaire aux comptes. On parie que Don Diego fera circuler le rapport d’analyse ?

    Croissez et créez
    Diego de la Vega a demandé sans rire aux présidents de ligue de « créer des clubs ». Un, tu trouves le bénévole rare qui va se taper tout le travail, ranger les jeux, faire en sorte que les toilettes soient toujours propres. Deux, le local. Trois, la mairie sympathique qui va te subventionner et t’aider. Et pourquoi cette demande ? La FFE perd des clubs ? Elle se fourvoie à faire de la licence B dans les écoles ?

    Nouveau onglets du site : raté ?
    Si on veut trouver le classement d’un joueur ou le nom d’un club, il faut chercher dans le bazar de présentation du site de la FFE. Ces deux onglets étaient en valeur dans la barre du haut, ils sont maintenant remixés pour qu
    ’on ne les voie pas. Rappel : la FFE est une fédération de clubs avec dedans un truc qui s’appelle joueurs.

    On leur a préféré ‘Mon compte’ , ‘Directeurs de groupes’,  ‘Gérer son club’ sans parler de ‘Zone de jeu’ dont le lien ne marche plus.

    Pour se replier sur soi-même et ne pas communiquer, la FFE peut encore mieux faire.

  • Grand Prix de Paris à... Élancourt (Yvelines)

    L’une des étapes du Grand Prix FIDE a été rattrapée par les bretelles pour se jouer à Élancourt (Yvelines), au siège de la fédération française des échecs (FFE) à partir de samedi 21/9. Pour ceux qui n’y sont jamais allés, c’est un endroit superbe, classé historique (voir en 3D) avec une gentille mare aux canards et un restaurant coquet et correct à côté.

    Pour tous les étrangers, la Fédération internationale (FIDE) sort l’intox du ‘Grand Prix de Paris’. Sur la page officielle de la FIDE, par la plumitive grand maître Alina L’Ami, on nous chante les louanges de Paris avec force photos. Qui veut lui acheter un GPS à Noël ? Coordonnées 48.764923,1.965388 selon la FFE.

    Grand Prix : c’est où Élancourt ?
    Le Grand Prix n’ayant plus de pays hôte, la FIDE avec la FFE ont organisé « à l’arrache » le Grand Prix « à Paris ». Beaucoup de journalistes spécialisés étrangers se sont laissé berner et la FIDE en rajoute une couche dans l’intoxication totale.

    Non, le GP de Paris ne sera pas à Paris, mais… au siège de la FFE à Élancourt, dans les Yvelines.
    C’est où, Élancourt ? Ben comme d’hab depuis des décennies avec la FFE, c’est l’endroit où habite le directeur général. Les autres n'ont qu'à suivre. D’ailleurs pratiquement personne du Comité directeur n’y passe en dehors des réunions officielles sauf Diego Salazar le président, de temps en temps. Purée, c’est qui le patron à la FFE ?

    Plus exactement à 40 min en voiture du centre de Paris (sans trafic), à 16 km de Versailles et à au moins une heure et demi par les transports en commun de Paris. En d’autres termes pour venir mater  les grands champions sans voiture, c’est échec… et mate pas.

    2013_Templiers-20pc.JPGGrand Prix à l’arrache
    A l’origine, le GP devait se jouer dans une grande ville, l’organisation en avait été confiée à une entreprise anglaise AEGON. Comme tant d’autres, AEGON a fait pschitt dans les échecs en nous promettant les lendemains qui chantent du marketing.

    Au passage, ce machin avait embauché et délocalisé de France le GMI Fontaine… On le retrouve très actif sur les photos ces temps-ci, il est dans la liste du président Salazar qui a remporté de 17 voix les élections en mars.
    Le virage à 180° dans les relations avec la FIDE ne s’est pas fait attendre. En lieu et place de rodomontades et d’une absence de dialogue institutionnel, la FFE a repris langue avec le patron, le Kalmouk Kirsan Ilioumjinov.

    C’est plutôt heureux pour au moins une chose : le français est l’une des langues officielles de la FIDE et cela aura peut-être une influence dans les pays francophones qui ont été, les pauvres, totalement négligés par l’ancienne équipe fédérale...

    Historique intéressant de la Commanderie des Templiers sur la page Wikipedia

    Echecs64 sur twitter: la FFE vue d'avion

    Les dernières actus sur le fil rouge compte Facebook Echecs64

    La page officielle de la FFE nous donne la liste des participants. Elle annonce aussi une exposition « Les Femmes et le jeu d’échecs ». Pourquoi pas une exposition sur « Les hommes et le jeu d’échecs ». Ils sont quand même majoritaires à la FFE comme à la FIDE, non ?

    Les Français Bacrot et Fressinet risquent de souffrir. Bacrot et Fressinet sont au départ 1er et 4e. Dans l’ordre alphabétique, bien sûr.
     
    Étienne Bacrot (France)
    Fabiano Caruana (Italie)
    Leinier Dominguez (Cuba)
    Laurent Fressinet (France)
    Boris Guelfand (Israël)
    Anish Giri (Pays-Bas)
    Alexander Grichtchouk (Russie)
    Vassily Ivantchouk (Ukraine)
    Hikaru Nakamura (États-Unis)
    Rouslan Ponomariov (Ukraine)
    Evgueny Tomashevsky (Russie)
    Wang Hao (Chine)

  • Les rediffusions d’août 2006-2012

    Revisitons les moments-clés de ces sept derniers mois d’août sur
    ze blog. De l’accoutrement des joueurs dans le National aux Françaises dans la Bundesliga en passant par ce pupille déjà teigneux qui affronta Tal dans le métro en 1983, mettez-vous à la place d’Elbilia qui seconda un temps Marie Sebag d’un cybercafé alors que la jeune championne était toute seule en Sibérie.

    Archives gratuites, sortie payante (apéro non compris).

    07/08/2012 A quoi sert le National féminin (notre rubrique 'Mon mari m’a dit')

    06/08/2011  Métro parisien, 1983 : Tal contre le champion de France pupille. Qui est-ce ?

    08/08/2010 Mat en 2 coups en 1 seconde !

    17/08/2009 National : Je m’habille 'à la porc'. Où est le sponsor BNP-Paris-beau ?

    02/08/2008 Elbilia secondant de Marie Sebag... dans un cyber-café !

    08/08/2007 Bundesliga: à nous les petites Françaises!

    10/08/2006 Le jeu d’échecs enfin sport !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu