Avertir le modérateur

Impulsif parallèle et simultané (à la Pierre Dac) - Page 4

  • Bachar Kouatly "rase" gratis

    La liste de Bachar Kouatly a été élue le 10 décembre 2016 à Paris à une écrasante majorité : 62% des voix. Les 660 clubs votant (record de participation 86%) ont donc décidé de tourner une page et d’élire un grand maître avec sa fine équipe.

    Comme disent les joueurs de poker, Kouatly a « rasé ». Que ce soit sur les votes à 12, 11, 10… jusqu’à 1 voix, il a pris l’avantage, que dire écrasé la liste Escafre (35%). C’est objectivement le fruit d’une campagne tous azimuts et d’une pêche aux voix systématique menée aux quatre coins de la France.

    La liste de Dornbusch a fait pschitt comme son site : « chess » peut-être, mais « strategy » il faudra se rhabiller chez Plumeau : la liste a « récolté » 37 voix de clubs sur 1848 exprimées. Tout commentaire serait cruel.

    Le décompte et le tableau des voix est fort instructif et publié… sur le site Europe Échecs mais pas dans le détail sur le site fédéral… Au final, et à l’instar du scrutin municipal, le comité directeur totalise 20 représentants de la liste Kouatly et 4 de la liste Escafre. J’ai fait 3 sur 4 en identifiant les potes d’Arbi-trop alias Escafre. Et vous ?

    Nous verrons si dans les mois qui viennent, Esclaffe reprend son rôle fétiche d’opposant pince sans rire en racontant sur son blog – éthique oblige – ce qui se passe au CD avant que le moindre compte rendu officiel ne soit publié.

    Les premières mesures de la nouvelle équipe donnent le ton : Pascal Lazarre secrétaire général adjoint de la FFE et ex-membre CCAS connu de la grande presse est déjà en photo sur le site fédéral. Consolation avec la nomination d’un « conseiller spécial » lecteur assidu de ce blog et assez efficace dans son genre : Larbi Houari. A suivre…

  • Le débat DSK: Dornbusch Stéphane Kouatly

    Le 9 novembre 2016, les trois têtes de liste pour les élections à la présidence de la FFE ont débattu à Vauréal (Val d’Oise) : Philippe Dornbusch, Stéphane Escafre (président par intérim) et Bachar Kouatly. Une trentaine de personnes étaient présentes. La moitié environ appartenait à une liste ou une autre. Les débats étaient filmés, minutés et modérés par Isabelle Billard et Olivier Billon de l’association Échecs et Mixte qui avait œuvré avec le club de Cergy Pontoise pour ce débat enregistré sans le mini-clash final entre Kouatly et Dornbusch.

    Pour lire les tweets saisis en direct avec les photos, allez sur @Echecs64 et dans ‘tweets et réponses’.3_candidats_2moder.jpg

    En avant-première,  Echecs64 vous fait ci-dessous le compte rendu presque imaginaire de ce policé ‘débat DSK’ – Dornbusch-Stéphane-Kouatly.

    Lire la suite

  • La Trump-ovsky de Carlsen

    Clin d’œil du champion du monde : lors de sa première partie (sur 12) du championnat du monde qui l’opposait à Kariakine à New York le 11 novembre, Carlsen a surpris le monde entier en jouant « l’attaque Trompovsky » anciennement appelée attaque tchèque. Et ceci trois jours après l’élection… soi-disant surprise de Donald Trump à la Maison Blanche.

    De tous les championnats du monde joués depuis le XIXe siècle, cette ouverture ne s’est invitée qu’une seule fois : Anand l’avait « sortie du musée » et avait gagné contre Karpov à Lausanne en 1998.

    La suite du match nous dira si Carlsen veut "trumper son monde", fatiguer le cerveau de son adversaire à chaque partie et surtout épuiser ceux de tout le camp Kariakine qui travaille la nuit pour prévoir les parties et les stratégies jouées le jour.

    Parties retransmises à partir de 20h avec Judit Polgar comme commentateur officiel!
    Un jour de repos après les parties paires. Règlements et détails expliqués sur Europe Echecs.

    Personnellement, je préfère les explications sur chessbomb.com et aussi les reportages après-coup sur chessbase.com

    Le site officiel et la retransmission coûtent des milliers de dollars mais ils n’ont pas su trouver de traducteur pour les conditions d’utilisation : on a donc droit à un charabia « google-traduit », c’est n’importe quoi.

  • Zéro club français en Coupe d’Europe

    En France, on n’a pas d’argent, mais on a des champions qui ont des idées. Le championnat d’Europe des clubs se déroule du 5 au 13 novembre 2016 à Novi Sad (Serbie). Aucune équipe de France n’y participe. « Bassoir les sponsors, bassoir les subs ».

    2016_club_coupe_europe.JPGEn revanche, les membres de l’équipe de France sont présents dans différentes équipes : Vachier-Lagrave, Bacrot, Bauer, Édouard et tant d’autres dont EE fait la liste. Le génie français n’en finit plus de s’exporter… pour quelques dollars de plus.
    Le « journal mondial d’expression française » se distingue une fois de plus en donnant les noms des villes en VO jusqu’à suivre le genre en allemand ! Le lecteur aura traduit de lui-même pour Padoue, Gand, Bienne, Brême. Le plus dur sera d’identifier Monte Carlo où joue Almira Skripchenko.

    Les meilleurs joueurs du monde sont présents avec un contingent énorme de Russes dont Kramnik. A noter le retour d’Ivantchouk toujours à la pointe de la théorie !

    Bla-blog mis à part, les résultats sont sur l’excellent chess-results (pourquoi les tournois français ne sont pas souvent présents sur cette appli ?)

    Le direct sans chichis sur chessdom.com et des photos sympas dont l’impressionnant trophée sur le compte twitter @euroclubcup

  • Démission de Philippe Ier, directeur technique national

    Le directeur technique national et maître international Christophe PHILIPPE a démissionné le 4 novembre de son poste. Il a adressé deux lettres au comité directeur de la fédération plus une troisième détaillant le bilan du championnat de France d’Agen, en août 2016.

    ffe,escafre,philippePourquoi a-t-il démissionné ? En quelques mots, selon lui, obstruction, noms d’oiseau à son égard de la part du président par intérim Stéphane Escafre, dépenses présidentielles de bouche bien au-delà du seuil réglementaire à Agen, le DTN mêle des éléments objectifs vérifiables par le CD à un ras-le-bol personnel voire une incompatibilité d’humeur. Bref, il "ne veut pas être payé à ne rien faire".

    A un mois des élections, tout ce méli-mélo est le coup d’Arbi-trop dans un championnat structurellement déficitaire (-30 000 euros minimum en 2016) contrairement au championnat de France des jeunes, traditionnellement bénéficiaire. A tel point que le président ou Stéphane Escafre en tant que personne menace de porter plainte en diffamation sur ces éléments "inexacts", il s’est senti obligé d'écrire aux clubs. Ambiance à un mois des élections.

    Mais gambiter un type aussi efficace que Christophe Philippe relève du mat aidé. Arrivé à ce poste début 2016, il a largement contribué à développer les réseaux sociaux. Sur place, il ne compte pas ses heures et le gars est multitâche sur les événements marquants de la FFE qu'il contribue à verrouiller en amont. En bref, le Nancéen sait tout faire sauf peut-être parler russe et ruse...

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu