Avertir le modérateur

Blagues Carambar - Page 4

  • 2e tour de la Coupe de France : rires et délire

    Petit exercice de mathématique économique.
    Sachant que la Coupe de France est l’une des plus vieilles compétitions de l’Hexagone, comment inciter le maximum d’équipes à participer nonobstant la volatilité du club et une fonction affine pas fine du second degré avec une constante décroissante de son compte en banque ?

    Réponse : lire le polar-club-fiction page suivante après avoir épluché le tableau ci-dessous.

    Or donc, ce 2e tour de la Coupe de France, 1/128e de finale en langage révolutionnaire, fut joué le 31 frimose de l’an 2014. C’était il y a deux jours autant dire une éternité car à J+2 et alors que 100% des joueurs ont un téléphone intelligent ou un ordinateur abrutissant, une poignée de clubs retardataires n’avaient pas encore saisi les résultats en ligne.

    Que nous dit ce tableau muet ? Les grandes régions échiquéennes en désaccord avec la vraie géographie suivent la mécanique des ligues et la densité de population de notre beau pays :

    •   142 clubs se sont lancé dans la danse ;
    •    les clubs de Nationale II entraient directement dans ce 2e tour ;
    •    568 participants (moins quelques forfaitistes d’équipe ou individuels) ont phosphoré dont 2% de femmes ; le jeu d’échecs connaît la paire de fous, mais pas la parité.

    Les rares clubs forfaitistes s’exposent, sans excuse valable, à 50 € d’amende et pas de rendez-vous chez le surgé.

    Au 3e tour (1/64e de finale), les clubs de Nationale I entrent en piste. La magie de cette Coupe  à élimination directe oblige la FFE ou plutôt son bon samaritain en la personne de Christian Cureau, à retomber fatalement sur une puissance de deux. La boucle est bouclée, 64 cases nous délivrent une racine carrée.

    La suite presque imaginaire en riant et en ripaillant ou histoire délirante d'un président de club, cliquer en bas du tableau.

     

    Grande
    région

    Matches
     
    (4+ 4 personnes)

    Nb joueurs

    Nb joueuses

    Équipe(s) forfaitiste(s)

    Centre

    19

    149

    3

    Villepinte

    Est

    17

    132

    4

    Montrevel, Pontarlier

    Sud

    14

    111

    1

    Hyères,
    Toulon

    Ouest

    11

    86

    2

    Nord

    10

    78

    2

    Bihorel

    Totaux

    71

    556

    12

    6

    Lire la suite

  • Se préparer contre Gromovs : Ausmins alors !

    Un train peut en cacher un autre. C’est Gromovs comme une maison. Sergejs Gromovs, en arrivant en Italie, s’est fait appeler et a joué sous le nom d’Elmar Ausmins. Il a été suspendu en 2001 par la fédération italienne à cause des « doutes sur son identité » (sic).

    La Lettonie avait lancé une demande d’extradition car Gromovs avait été condamné à dix ans de prison pour un vol supposé de documents et de choses dans un appartement. Disproportionné ? Après un séjour par la case prison en Italie, le permis de séjour de Gromovs a été prolongé. Il vit et sévit aujourd’hui en Italie.

    Mais restons sur les 64 cases : Ausmins avait 2340 Elo en 1999-2001. Après cette date, Gromovs réapparaît dans les bases de données avec le même répertoire d’ouverture qu’Ausmins. Au fil du temps, le Elo de Gromovs a joué aux montagnes russes jusqu’à perdre de manière régulière dans des tournois fermés contre des 1800 Elo.

    Ce génial Letton nous revient en pleine face au championnat de Paris dans l’open A (son Elo est trop fort pour qu’il puisse jouer le « petit » championnat de Paris) avec un Elo de 2217.

    Il jouera toutes ses parties en moins de 20 min. Il se fera discret. Son yoyo au Elo n’est pour l’instant pas puni par la FIDE. Mais dès qu’il perdra ou qu’il n’aura plus de chances de gagner un prix, il fera forfait.
    Ah ! Un dernier truc. Même s’il écope d’une suspension de trois mois de jouer en France après son forfait, il s’en bat les pions : il n’y aura aucune demande d’extradition pour la prochaine édition du championnat de Paris. Il sera le bienvenu et pourra rejouer encore. Chouette!

    Fiche du Elo FIDE de Gromovs

    Archives bloguesques sur Gromovs

     

    ChIP_Affiche_2014L.jpg

    Mauvaise blague mise à part, le championnat de Paris débute samedi 5 juillet au stade Charléty avec du gros lourd dans le tournoi FIDE (une cinquantaine de participants), plus de 120 participants dans l’open A où joue Gromovs.
    Le « CHIP » (championnat international de Paris) devrait rassembler pratiquement 600 participants tous tournois confondus.

  • Gromovs : retour à Paris du dégonflé du Elo

    Sergejs GROMOVS va rejouer non pas le championnat de Paris, mais les championnats de Paris à partir du 5 juillet : le « petit » dans l’après-midi et le grand open A pour les amateurs de 1800 à 2300 Elo le soir.
    Gromovs vit et sévit en Italie. Ce joueur est un maître FIDE, c’est-à-dire qu’il a au moins une fois dans sa vie passé la barre des 2300 Elo. Joueur est un bien grand mot car son attitude constitue une insulte au jeu d’échecs.

    Gromovs est un homme moderne. Il a contracté le temps. Il joue toutes ses parties en blitz et prend rarement plus de 20 min de temps de réflexion pour toute la partie. Sa stratégie ? Mettre la pression sur l’adversaire, jouer des lignes forcées style gambit Benko avec les noirs et surtout chasser les prix dans les petits tournois réservés aux moins de 2300 ou 2200 Elo. Et que fait-il quand son Elo est trop fort ? Eh bien, il le dégonfle.

    gromovsQuelques exemples : Elo de décembre 2013 : Gromovs avait anticipé la période des soldes : - 46 pts en deux tournois.

    Elo de mai 2013, - 30 pts sur 4 parties au Mémorial Berruto avant de rafler le prix à Gonfreville l’Orcher avec 6 sur 7 sur la même période.

    Sursaut d’orgueil au Elo de janvier 2014 : + 45 points en Espagne 6,5/9 contre une moyenne à 2167. Les exemples se multiplient les années précédentes sans que personne ne fasse rien.

    Contactée, la fédération italienne soupire devant ce « dégonflé » ; elle ne peut légalement rien car Gromovs dégonfle son Elo juste à la limite. Il serait toutefois intéressant de ramasser ses feuilles de parties afin de voir dans quelles conditions il perd contre des joueurs beaucoup, beaucoup, moins forts...

    Du côté de l’organisation du championnat de Paris, même constat d’impuissance. On attend l’infraction. Elle était pourtant venue l’an passé. Avec 5,5 sur 7 dans le grand open FIDE, Gromovs avait malencontreusement pris une bulle racontée de manière hilarante par son bourreau Benoît RENÉ, son adversaire de la 8e ronde. Gromovs avait fait forfait sans prévenir dans la 9e... Après avoir été interdit de jouer quelques mois, il peut, comme tout bon forfaitiste, rejouer le même tournoi l’année suivante !

    Ah ! Un dernier truc. En tant que maître FIDE, Gromovs paie zéro euro d’inscription. Avis à ses futurs adversaires : Gromovs joue son coup a tempo avant même de le noter. Et régulièrement, il renverse du café sur l’échiquier. Sans le faire exprès bien sûr !
    Moralité ? J’ai peur de "dire un Gromovs" mais ce type mériterait un entartrage à la Bernard-Henri Lévy (voir vidéo). Une attaque terroriste pâtissière en plein championnat de Paris, ça aurait de la gueule, non ?

    Les aventures de Gromovs au championnat de Paris en 2013

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu