Avertir le modérateur

Annonces (presque) imaginaires - Page 2

  • Les dernières nouvelles (presque) imaginaires

    Anand à Carlsen (en tamoul) : je l’aurai, je l’aurai !
    Carlsen a vécu 8749 jours contre 16408 à Anand, ce qui représente, en dehors des heures de sommeil, de studieuses études sur les 64 cases.
    Question (coefficient 3) : Sachant qu’Anand a perdu dès la 2e partie (sur 12), la succursale indienne de la compagnie d’assurances MAAF a contacté Anand pour tourner un spot en tamoul de la pub : « Je l’aurai, je l’aurai. » Oui/Non/Ne sais pas.

    Canal historique FFE-Léo-Corée du Nord
    Hourrah ! Le président fédéral Diego Salazar se serait réconcilié avec son ex-rival Léo Battesti. Objectif : développer les échecs en masse pour les n’enfants de Corée du Nord sur le mode « insulaire ».

    Les deux larrons auraient pris date avec Kim Jong-un, le bien-aimé « président du comité de défense de la Corée du Nord ». Depuis de nombreux mois, Diego s’entraîne : On ne voit plus que lui en photo sur le site fédéral. Avé le sourire du commercial. Kim Jong-un serait paraît-il admiratif.
    Aux dernières nouvelles, Léo aurait mis une condition à ce voyage de fous de couleurs opposées : trouver un traducteur à la fois bilingue coréen-français et français-corse. Diego a diplomatiquement répliqué : aucun ancien président fédéral ne fera partie du charter. Les voyages ont déjà formé la jeunesse.

    C’est quoi un cercle ?
    On se croirait dans une tirade du Petit Prince. Dans une récente compétition jeunes d’Île-de-France, un môme, voyant les inscriptions barbares de sa feuille de partie, a demandé : « Dites, monsieur, c’est quoi un cercle ? » Un prof de math de mauvaise humeur l’aurait envoyé en perm. Mais il a fallu expliquer en toute logique au sociétaire de la FFE que cercle = ‘cleeeub’ bien que le terme soit en désuétude.

    EE : gaffe comme son nom l’indique
    Lu au club gratos Europe Échecs en 150 secondes. Meilleur article ? L’ours. Y figure l’adresse bisontine d’Euh-euh : rue Gaiffe, comme son nom l'indique.

    Vaïsser : les coupes sont pleines !
    Troisième titre de champion du monde vétérans acquis à l’arraché au départage par Anatoly Vaïsser ! Chapeau l’artiste malgré deux défaites sur la fin et une nulle horrible en 9 coups de deux concurrents, Balachov et Koupreïtchik…
    Problème : ‘Tolik’ va devoir maintenant gagner d’autres tournois pour louer une cave ou un box afin de dégager ses très nombreuses coupes de son armoire vitrée.

    La Boutonnologue
    Écrit sur twitter par @ Boutonnologue (https://twitter.com/Boutonnologue) : « C’est bien les congrès : le jour je bosse, la nuit je sors, entre les 2 je visite. Et à la fin, je ressemble à une Rock Star décadente. »

    Remplacer congrès par ‘cht de France des jeunes’. Et rock star décadente par ‘entraîneur pendant un cht de France des jeunes’. A la fin, les mômes pleurnichent : ils ont raté un podium. Le monde est injuste.

  • La FFE vote pour Kaspied

    "La Fédération Française des Echecs (F.F.E), par la voix de son comité directeur réuni les 21 et 22 juin 2014, a décidé d'apporter son soutien à la candidature de Garri Kasparov pour l’élection du Président de la Fédération Internationale des Échecs (F.I.D.E) qui se déroulera le 11 août 2014 à Tromsø (Norvège) pendant les Olympiades."

    Publié 19 jours après la décision sur le site fédéral.

    C’était notre minute : « Redonnons la parole aux clubs. »
    Comme disait un ancien patron : "On sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce qu’on récupère." - tellement Kasparov est étouffé par la modestie.

  • Top 12 : un top 11 presque imaginaire

    Le championnat de France par équipes se joue à 12 équipes de 8 joueurs dont 1 Française obligatoire. Une fois de plus, une équipe a déclaré forfait (Marseille) et l’on se contente d’un top 11 avec 12 rondes jouées à la suite sans journée de repos, une équipe étant « exempte » à tour de rôle. Royal au bar pour la communication !

    Les joutes se déroulent à Saint-Quentin (Aisne). Elles sont organisées par ‘TPH’, le club local Les Tours de Haute Picardie promu cette saison en Top 12. En dehors des articles dans la presse locale, les médias nationaux ou spécialisés sont notoirement absents. Ouf, il reste le monde virtuel et re-ouf, le suspense est inexistant : Clichy va remporter son 12e titre.

    La FFE retransmet les parties en direct sur l’Internet. Aucune biographie de joueur n’est disponible, pas même sur les sites des clubs. Aucune statistique, rien, nada. Quelques gros z’Elo du top 100 mondial sont présents dont les trois meilleurs Français Vachier-Lagrave et Fressinet (Clichy) et Édouard (Bischwiller). Le quatrième mousquetaire Bacrot a été renvoyé dans une calanque, il jouait pour le forfaitiste Marseille.

    Bon, pas la peine de tourner autour du pot de certaines superbes parties de Vachier-Lagrave (MVL) ou d’enchaîner sur un reportage vidéo presque imaginaire dans le sublime palais de Fervaques qui héberge ce championnat de France des clubs. Regardons plutôt cette compétition telle qu’on ne vous l’a jamais racontée.

    La compote du matin
    C’est la « compo », la composition de l’équipe. Autrement dit, chaque capitaine doit délivrer dans la matinée à l’arbitre l’ordre des échiquiers. La FFE fait bien les choses et en informe  les internautes à partir de 10h pour des parties retransmises dès 14h30. Le plus dur? Se lever paraît-il...

    Sebag dans son film
    Alors que je regardais en direct une partie (plus tard perdue) par Marie Sebag, ma fille, peu au fait des retransmissions en direct et pas joueuse du tout me demanda : « Tu joues contre la fille de Secret Story ? »
    C’était notre quart d’heure : pas de plan média, pas de top 12 anonyme, envoyons plutôt nos bataillons de féminines gratter des super prix dans la télé-réalité.


    All in ou All fight?
    Petite bataille nocturne entre deux grands maîtres ; l’un était alcoolisé, l’autre se prenait pour un kick-boxeur. Pointe : une vidéo de l’événement circule sur les réseaux sociaux !

    Diego chez Walt Disney
    Faute de frappe mortelle dans un texto d’un proche du président fédéral Diego Salazar : Diego est devenu Dingo. Il est vrai que le Top 12, c’est le monde merveilleux de toutes les équipes gentilles qui flambent l’argent public pendant 11 jours.

    Soirée de gala
    Il y a eu une « soirée de gala ». Des capitaines ont sagement couché leur féminine. Enfin, ils ont essayé.

    Drôles de dames
    Dans la partie Ragger (Bischwiller)-Moussard (Évry) de la 4e ronde, les blancs ont joué avec deux dames entre le 27e et le 66e coup, où ils ont enfin administré le mat.


    Saut à l’élastique

    Le grand maître Ipatov (Bois-Colombes) est aussi un spécialiste du saut à l’élastique. La soirée de gala, on lui aurait promis un saut à l’horizontal : s’il atteignait la plus jolie fille du coin, il était déclaré champion.
    Ipatov a sagement refusé et a joué en blitz contre un autre GMI. L’enjeu ? La féminine la plus accessible du top 12 selon lui. Résultat ? Rentrés couchés très tôt tous les deux, score sur l’échiquier inconnu.

    Page spéciale fédérale

    Appariements et résultats

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu