Avertir le modérateur

Anecdotes - Page 7

  • Mieux vivre son argent avec un temps de moins

    La visite chez le médecin a été savoureuse. Pas de ‘Match’ de ‘Point’ et encore moins de ‘Voici’ à zapper, j’avions du lourd, du sérieux : ‘Mieux vivre son argent’. Pas mon truc, mais bon. Une étude sociologique des patients en fonction des abonnements… pas le temps de réfléchir, le mal de reins était prioritaire mais la Une de cette revue du groupe L’Express m’a achevé avant la visite : un rire nerveux m’a fait encore plus mal !

    Titre du numéro de janvier 2015 : « Placements : les bons choix pour 2015 » 
    Une photo montre un échiquier avec toutes les pièces. Une main blanche avance une dame noire. Les noirs ont joué deux coups, les blancs un seul. Bon placement... de pièces, effectivement.

    Pas eu le courage de lire plus loin, mon docteur est arrivée ; bilan : attends et souffre. Plus tard j’ai relu une pub un peu plus loin dans le mensuel avec cet édifiant slogan : « La précision synchronisée ». Cette fois, j’ai dû glousser pour ne pas avoir mal.

  • Corse : Fora Gromovs !

    Trois opens ont lieu en Corse du 22 au 30 octobre 2016 afin de fêter le vingtième anniversaire du ‘Corsican Circuit’ en bon franglais. L’affiche est belle avec des joueurs prestigieux venant du monde entier dont Anand, Vachier-Lagrave, HOU Yifan, la championne du monde chinoise. Spectaculaire pour les gens sur place.

    Mais la nouveauté théorique (cachée) de cette année est l’existence d’une liste noire dont le tricheur au Elo-yoyo, l’Italien d’origine lettonne Gromovs a fait les frais : Léo Battesti organisateur et Dieu échiquéen sur la terre corse alias Léorateur l’a exclu par courriel in English : non seulement Gromovs est sur sa « blacklist » (ah bon ? il y a d’autres joueurs ?) mais encore sur « tous les tournois en Corse ». Heureusement, rien n'est encore écrit sur les murs de Bastia.

    Lire la suite

  • Chabanon: Allô docteur?

    Le grand maître Jean-Luc Chabanon s’est qualifié fin août à Agen en remportant le tournoi Accession du championnat de France. Il jouera le prochain National qui désignera le champion de France 2017.

    Chab a mené tout le tournoi, mais à quel prix ! « J’ai eu une sciatique tout le tournoi, ce fut un cauchemar. Heureusement, un ami s’est occupé de moi et a parfois été cherché des médicaments, sinon je ne sais pas comment j’aurais fait. Le bon côté de la chose, si l’on peut dire, c’est que je suis resté à la table, je ne me suis pas levé pour fumer et donc je suis resté plus concentré. Mais j’avais mal tout le temps et surtout je marchais courbé en souffrant. »

    2016_AGEN_chab_accession_podium.JPGL’histoire pourrait être banale sauf qu’elle prend un tour cocasse et « FFE-tristounet » : « Les gens se moquaient de moi car ils croyaient que c’était du chiqué puisque je faisais le tournoi en tête. Ni les arbitres ni les organisateurs ne m’ont proposé un coussin, une chaise plus confortable et encore moins un fauteuil roulant qui m’aurait bien soulagé. Quand j’arrivais à la salle en marchant plié en deux, seuls les personnes âgées s’inquiétaient de mon sort. Finalement, je préfère en rire et me dire que j’ai eu “Miles-Hodot

    C’était notre épisode les échecs sont un sport certes, mais sans civière ni docteur avec des arbitres qui regardent ailleurs ou se marrent.

    • Voir la photo célèbre du défunt champion anglais Tony Miles qui joua à Tilburg tout le temps allongé malgré les protestations de quelques-uns de ses adversaires... et remporta le tournoi!
  • Coupure de courant entre Bacrot et l’EDF

    Les Olympiades de Bakou ont débuté le 1er septembre 2016 à Bakou (Azerbaïdjan)… sans Étienne Bacrot, absent de l’équipe de France (EDF). Où est-il ? Que fait-il ? Loup y es-tu ? La FFE ferme sa bouche sur son site. En passant, on apprend sur une petite ligne du site ChessBase qu’Étienne est secondant (masqué) de l’équipe d’Azerbaïdjan. Le poste est occupé officiellement par Dreïev.
    Le GMI russe et ex-candidat au titre mondial avait été pulvérisé par Anand à Madras en 1991. Ses propres secondants avaient littéralement gambité son prix dans le minibar de leur chambre d’hôtel proche de l’aéroport, là même où se jouait le match et d’où les avions américains venaient se ravitailler en douce en kérosène en pleine guerre du Golfe (j’y étais:). Mais on s’égare…


    Cela ‘Vachier’ entre la FFE et Bacrot ? Ben non. Étienne a sûrement obtenu le plan à pétrodollars grâce à son pote Naiditsch qui a changé de nationalité FIDE pour la circonstance (ex-Allemagne) et joue… pour l’Azerbaïdjan au 4e échiquier. Bizarre, j’avais vu Étienne sur la vidéo de promo avant les Olympiades, il semble avoir été remplacé-collé-effacé par Vachier-Lagrave qui affirme y aimer « ses coéquipiers et la Bermuda Party » (traditionnellement la grosse fête organisée le jour de repos par l’équipe des Bermudes). Ah. Quelle fracassante déclaration du numéro 1 français…

    Existe-t-il une discipline (les échecs sont administrativement un sport, mais pour le reste, je n’arrive pas à m’y faire) où l’un des 3 meilleurs joueurs QUITTE son équipe et ENTRAÎNE une équipe adverse dans une compétition mondiale par équipes ? Réponse dans le prochain Europe Echecs ? Interdit de rire.

    2016_bakou_ceremonie.jpgSans Bacrot, véritable bloqueur avec les noirs, habitué à graber un point par ci par là à l’échiquier n° 2, la France a le « bloqueur Bermuda-man » Vachier-Lagrave au 1, Mazé « c’était pourtant gagnant » au 2, Édouard « chéri j’ai encore raté le bus » au 3, Fressinet « j’en perdrai qu’une mais ce sera la mauvaise » au 4, Bauer « je promets,  je ne jouerai plus 1…b5 les mecs » et aura un futur communiqué fédéral de losers dans le style « on a fait ce qu’on a pu ». A la décharge de l’EDF, il n’y a plus de petites nations et tout est possible dans cette looonngue compétition de 11 rondes : d’ailleurs la Russie n’a pas crâné face à l’Ukraine et a pris 3-1.

    Et les franzouz ? Match nul contre la Grèce et l’Espagne en ronde 3 et 4. C’est un début. Où s’est passé le stage préparatoire de cette compétition prestigieuse ? Zéro info de la FFE car zéro stage ? Chuuut ou chute ?

    Finalement après tant d’années, les top joueurs font ce qu’ils veulent. National ou pas, EDF ou pas, la FFE ne les aide pas vraiment pourquoi en feraient-ils autant ?
    ‘Bac’ n’a pas la fibre patriotique d’un Joël Lautier. Oui, l’heure du ‘laitier’ comme l’écrit parfois 'la grande presse' dans un splendide lapsus, a passé... C’est un peu comme quand Kasparov jouait un tournoi fermé : tout le monde avait la pression et se devait de donner le meilleur sous peine de se faire balayer.

    L’EDF malgré son travail sérieux, ne donne pas une impression de « gagne » dans son jeu, mais celle d’une bande de potes jamais en retard d’une bonne blague sur twitter ou Facebook. Du moins dans ces 4 premières rondes où le rodage est interdit. Bon, ce n’est pas tout ça, mais Joël Laitier m’appelle sur la 2. Il me dit qu’il ne faut pas en faire tout un fromage. Ah! toujours aussi comique le Jojo. Le champion a sûrement raison. Question indépendance vis-à-vis de la FFE, il a très jeune été champion du monde.

    P.S. : Où sont les femmes ? Mêmes remarques. Sans ses deux meilleurs joueuses, Sebag et Skripchenko, la compét se résume à du tourisme et à une okaz de gagner des points Elo. Donc on s’en fout. Et je me boucherai les oreilles aux prochains discours lénifiants sur le développement des « échecs féminins ».

    • Site officiel en plusieurs langues, mais perso, j’ai de l’effet Larsen sans mauvais jeu de mots)
    • Les parties en direct sur Chessbomb (avec les analyses de l’ordinateur)
    • Vous avez loupé une nouvelle ces 10 dernières années ? Se plonger, se replonger voire se plon-plonger dans les ARCHIVES DU BLOG.
  • Agen: la liste (secrète?) des prix

    Comme chaque année, les prix du championnat de France sont tabous et connus des participants sur place, scotchés sur une vitre... Le site dédié au championnat de France d’Agen pourtant très complet ne l'a pas publié, sauf erreur. Parler d’argent en France, c’est péché surtout dans une fédération longtemps dominée par le corps enseignant.

    Réparons donc cet outrage. Un vilain joueur capitaliste jouant à Agen et voyageant professionnellement du Japon à l’Iran s’est amusé à m’envoyer la liste des prix affichée sur place. Quel insolent !

    Résumé perso20160817_agen_prix.jpg

    21 900 € (National) : en dehors des 4 premiers, tu as raté ta vie de maître à partir de la 5e place. 1600 € pour 9 parties de 4h en moyenne sans compter la préparation. A combien est donc payé un maître d’échecs ?

    14 400 € (National féminin) : 2/3 des prix du National masculin de fait contre des palanquées de points Elo de différence. Pour les commentaires, « j’adouble ».

    2 650 € (Vétérans) : Légèrement mieux doté que l’open A... de toute façon nos vieux maîtres ne défileront pas dans les rues d’Agen et les autres ont au moins une retraite. Personne ne joue pour les prix sauf trois ou quatre, alors…

    6 500 € (Accession) : Ce genre de tournoi qualificatif pour le National ne devrait plus exister. Il devrait être unifié avec le National dans un grand open. Les meilleurs viendraient s’ils le veulent. C’est déjà le cas et cela a toujours été le cas. Au total, cela coûterait moins cher à la Fédé et donnerait sûrement des surprises. Pour rappel, Michael Adams a mouillé sa chemise et joué récemment le championnat de Grande-Bretagne sur ce modèle: il a rincé tout le monde comme un Vachier-Lagrave en forme.

    Open A, B, C, D voir la photo. Ils ont les miettes mais sont contents de venir jouer en short.

    Total des prix: 51 790 €. Quissé ki finance en dehors des inscriptions? Réponse dans un prochain audit, peut-être.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu