Avertir le modérateur

- Page 2

  • Karpov : le regard

    He’s looking at you, kid. Bogart jouait aux échecs sur les tournages. Et cette tirade célébrissime provient du film Casablanca. Quel rapport avec Karpov ? Le regard. Ce regard terrible de jeune joueur. Ce regard totalement possédé. Ce regard envoûté d’un jeune maître. Ce regard d’un jeune de Zlatoust dont le talent explosera à Moscou sous la houlette de son entraîneur Fourman. Oui, c’est le regard d’un passionné, d’un joueur affamé de victoires.

    karpov_le_look.JPG

    Cette photo est tirée d’un reportage néerlandais disponible sur Youtube. Elle résume à elle seule le compétiteur Karpov des années 1960-1980. Cet homme chétif avait déjà cette volonté de fer dans les yeux quand les Français l’ont vu en chair et en os à l’Olympiade de Nice, en 1974. Vissé au premier échiquier l’équipe d’URSS, Karpov remporta la médaille d’or individuelle avec 12/14 (+10 =4).

     

    Rejouer les 14 parties de Karpov à Nice en téléchargeant le fichier (sous .rar). Il contient un fichier pgn et un fichier cbv.Karpov-Nice1974.rar

    Rejouer ou télécharger deux parties d’anthologie de cette Olympiade:

    Karpov-Unzicker (URSS-RFA) avec le fameux 24.Fa7! dans une Espagnole modèle.

    Karpov-Kavalek (URSS-Tchécoslovaquie) où les noirs sont quasiment pat au moment où ils abandonnent avec T + F!

  • 2 nouveautés aux éditions Payot

    Et voici la livraison des livres d’échecs Payot: Avec Svechnikov, vous saurez tout, tout, tout, sur la Sici. La Défense Sicilienne, celle qu’il combat avec 2.c3, ce petit coup de pion. Gagner contre la Défense Sicilienne est le programme simple et ambitieux du grand ami de Karpov. Tous deux ouvrent des écoles d’échecs en Russie.

    svech_payot.jpg

     

    Ce gros pavé à digérer fait deux volumes en russe. J’ai supprimé quelques parties démonstratives qui ne changeaient rien au fond. Le livre de 416 pages rivalise sans conteste avec les bases de données. Et c’est incroyable comme cette ouverture donne des positions variées!
    À franchement parler, elle gêne considérablement les noirs, toujours proches de l’égalité, mais pas suffisamment, car ce coup de pion, c’est un peu une locomotive à idées!

    Le second livre, L’Art de jouer les pièces, est celui du pédagogue et capitaine d’équipe Stéphane Schabanel. Il sera très utile pour les joueurs de club comme pour les entraîneurs. Stéphane a eu cette idée pendant ses cours: présenter les pièces de manière vivante par leur valeur intrinsèque.

    schaba_payot.jpg

    Joli et pas facile à illustrer dans certains cas. On retrouve quelques grands classiques, on apprend beaucoup aussi. Par exemple, Stéphane nous fait une brillante démonstration pour expliquer comment gagner avec un pion passé central d avec D + T de chaque côté. J’en suis resté baba. Le livre fourmille de trouvailles de la sorte.

    Deux livres à commander chez votre libraire préféré (25 euros et 20 euros respectivement).
    C’est souvent plus vivant que la vente par l’Internet à défaut d’être plus rapide.

     

    L'intégralité des livres d’échecs aux éditions Payot-Rivages

    Le site des éditions Payot-Rivages :
    excellent pour rester au lit un jour de paresse chronique le dimanche. Tant pis pour le marché ou la messe.

    Quelques lectures recommandables pour cet hiver, toujours chez Payot-Rivages: la biographie en deux tomes de Che Guevara, tous les polars de James Ellroy, un chef-d’œuvre absolu du polar avec Bone, et bien sûr, quelques bons bouquins de Papy Freud (ou à propos de) ou d’autres sur les sciences humaines.

    sens interdit.JPGConseil dami: n’en emmener aucun
    de la liste ci-dessus pendant un tournoi sous peine de prendre des bulles automatiques.
    Il sera inutile de geindre ou de se plaindre à l
    arbitre-gendarme.
    Comme pour les flashes des radars sur la route. Capito?

  • Sous les probl-énigmes, la plage...

    Vous savez ce qu’est un probl-énigme ? C’est nouveau et cela vient de sortir du cerveau de l’auteur René Mayer, cet auteur amoureux des problèmes, des études et des sciences humaines. Il pleuvait sur Nantes. Sur Paris aussi samedi dernier. Le Marquis alias le MI Alain Villeneuve, avait rendez-vous son ami René Mayer. Moi aussi. René voulait nous présenter son dernier livre.

    Pour lire la suite de cet entretien à trois voix, la définition d'un probl-énigme, chercher un superbe problème à l’heure de l’apéro (« un grand crème svp ») boulevard Saint-Michel, cliquer sur suite.

    Lire la suite

  • Cap d’Agde: droit d’ôteur et histoire de son!

    Sur les 86 parties rapides et de départage jouées au récent tournoi du Cap d’Agde, 11 parties manquaient à l’appel. Disparues, pas encore recherchées par les gendarmes. Les organisateurs les ont rendu aux z’amateurs. Elles étaient planquées dans un coin d’ordinateur. Comme il n’y a pas de droit d’auteur aux échecs, régalez-vous en téléchargeant le fichier pgn! Et pour tout savoir des couacs sonores de la finale, des énervements d’Ivantchouk et de la remise des prix hilarante de ce grand tournoi bisannuel, cliquez sur suite.

    Lire la suite

  • Cap d’Agde: allô technique bobo !

    L’Américain Nakamura a gagné en finale du tournoi de parties rapides du Cap d’Agde contre l’Ukrainien Ivantchouk. Un non match prévu en deux parties. Une nulle, une victoire dans un fauteuil contre un Ivantchouk absent. Deux parties super techniques sans intérêt. Les commentateurs du direct avouaient ne rien comprendre (Vachier-Lagrave, Conquest) et la retransmission a failli. D'abord pour les « spectateurs du bar », ensuite pour les internautes.

    Au moins, on les entendait mettre de l’ambiance quand l’écran daignait (re)fonctionner et leur donner le spectacle gratuit auquel ils avaient droit. Quant aux commentaires sur l’Internet, le streaming nous délivrait de l’eau dans le gaz. Il a simplement implosé lors de la seconde partie: plus de son des commentateurs et plus d’images des joueurs. Au moins, un abonnement à EDF-GDF est béton. Le spectacle final livré par la CCAS, le comité d’entreprise d’EDF et accessoirement le plus riche de France, n’a donc pas tenu ses promesses pour les internautes. Merci qui? Merci la technique et un peu les deux finalistes également. Seuls les spectateurs présents dans la salle ont dû se régaler, et encore.

    Quant aux parties de la ronde 6 et 7 du groupe A, merci qui? La technique et son budget colossal. Elles ont disparu pour les siècles des siècles. Il faut dire qu’au Cap d’Agde, les « pantallas » (écrans) dénommaient les joueurs « jugador 1 » et « jugador 2 ». Que mierda! Lors du direct de la première partie, on entendait le pauvre MI Arnaud Payen ramer et presque blêmir pour rattraper le coup. No way. Lors de la seconde, on lui a coupé la chique sur l'Internet.

    Du coup, une tangente blitzique au tournoi open de l’APSAP, dans le XIVe arrondissement de Paris, s’imposait. Aux commandes de l’organisation, l’ineffable DD alias André Clauzel, également président de la ligue d’IDF.
    DSC00116.JPGPas de chichis, avec toutefois un « jugador » de marque: le GMI espagnol Vallejo Pons participait! Arrivé avec deux rondes de retard et donc 0/2, il a gagné 7 parties de suite dont la dernière ronde contre le maître FIDE Emmanuel Neiman. Manu a refusé la nulle. La cause? Ses boules Quiès après une partie de rêve mais le vent commençait à tourner...

    Dans ce tournoi de parties longues, le spectacle a eu lieu: pendant la partie avec une crise de temps et une position tendue, et durant l’analyse post-mortem où « Paco » a montré l’étendue de ses connaissances… et de sa modestie. Pas besoin d’un budget colossal pour avoir du spectacle sur l’échiquier. Il suffit de quelques « jugadores » et/ou GMI sympathiques. Et sans écran qui plante.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu