Avertir le modérateur

Bonne année à tous et surtout aux forfaitistes !

Bonne année, beaucoup de points Elo à tous les lecteurs fidèles ou infidèles de ce blog lancé… en juin 2006. La fin d’année est l’occasion d’une floraison de tournois open qui signe la bonne santé des échecs français, chez les compétiteurs amateurs comme chez les organisateurs, toujours prompts à les satisfaire.
Echecs64, en voyant la liste des tournois de fin d’année sur le site FFE, pas pu m’empêcher de mettre au micro-ondes un article qui était au congélateur depuis septembre. Cliquez plus bas et interdit de rire.

chip,ffe

Septembre 2017 : lors d’une balade virtuelle sur le site fédéral, que vois-je ? La liste des joueurs suspendus. Une information sans intérêt d’ordinaire puisqu’on ne connaît jamais vraiment l’origine des sanctions (l’un d’eux a pris dix ans?!)
Pas de chance, je tombe sur un ancien camarade de club… qui avait joué le championnat de Paris 2017 (CHIP). Il ne l’a pas terminé en faisant forfait à la dernière ronde. Les explications sur ce forfait n’ont pas convaincu J. C., l’arbitre du tournoi A.
Il faut dire que prévenir d’un forfait en variante tuyau de poêle (un tiers a prévenu l’arbitre deux minutes avant le lancement de la ronde 9) n’était pas le meilleur « coup ». Il a pris trois mois de suspension, et encore comme en témoigne un autre arbitre L.F. qui signalait systématiquement les forfaitistes, « la sanction peut s'appliquer à une période plus pénalisante afin que le joueur comprenne réellement ».

L’arbitre a-t-il toujours raison ?
Laissons lui la parole :
« Voici le déroulé exact des faits du CHIP A 2017 et surtout de la procédure que devrait normalement suivre un arbitre lors de la présence d’un « forfaitiste » dans son tournoi. Peu de joueurs sont finalement sanctionnés vu le nombre de « forfaitistes » croisés dans les tournois.
Dans un tournoi parisien majeur en 2015, j’en avais signalé plusieurs, mais aucun n’a été sanctionné. »
Bien vu l’arbitre… sauf qu’une majorité de tes potes capés AF4 ou plus ont la FLEMME de remplir les papiers pour sanctionner les forfaitistes feignasses qui préviennent ou pas ! Et que beaucoup, beaucoup d’organisateurs trouvent cette pratique normale. "Ah chérie, pas à la dernière ronde, j'ai mal à tête tellement je me suis pris des bulles!"

Un exemple parmi tant d’autres : les populaires tournois du non moins populaire DD Clauzel en Île-de-France comptent un nombre constant de forfaitistes ; certains préviennent, d’autres pas, quelques gros z’Elo gèrent leur forfait pour préserver leur Elo. Ils ne sont jamais signalés donc jamais sanctionnés. Pfff...

Bon, on redonne le micro à l'arbitre J. C. :
« La première chose à savoir est que l’arbitre ne fait que signaler : le directeur des sanctions valide ou non la sanction (actuellement Pierre Lapeyre, precédemment Gérard Hernandez)
Y a-t-il un sérieux manque d’égalité dans le traitement des joueurs ? La faute n’est pas celle du directeur des sanctions car celui-ci n’a quasiment aucun texte fédéral sur lequel s’appuyer pour décider des sanctions à prendre.
Concernant le tournoi A du championnat de Paris 2017, j’ai effectué le signalement de trois forfaits non justifiés. Pour la première fois, j’ai eu la surprise de voir les joueurs sanctionnés pour trois mois, preuve que le directeur des titres a lu mon rapport en détail.
J’ai respecté la consigne en tentant d’obtenir une explication valable de la part des joueurs. Ensuite, l’arbitre indique la réponse du joueur avec éventuellement son avis sur la validité de l’excuse. »
Concernant les joueurs signalés:
L’un prévient par un intermédiaire deux minutes avant le début de la ronde, donne une excuse que j’ai jugée « peu satisfaisante » et se présente tranquillement sur les lieux du tournoi une fois la ronde bien commencée. Son adversaire est reparti furieux.
Un autre n’a pas prévenu, n’a pas donné signe de vie malgré un message téléphonique laissé sans jamais de réponse.
Étape suivante : envoi par le directeur des tournois de l’annonce de la sanction automatique de trois mois au joueur et à son président de club. Le joueur a alors un délai pour faire appel de sa décision. Si le joueur ne réagit pas à temps, la sanction est définitive.
Conclusion perso de l’arbitre J. C. : « La fédération devrait revoir très sérieusement son système de sanction. La sanction automatique pour un joueur sur le thème du forfait manque de cohérence car selon le cas, cela peut s’avérer trop sévère alors que dans d'autres cas, certains multirécidivistes continuent à passer au travers.
Et que dire quand le seul document officiel permettant de signaler un comportement inapproprié est un simple ‘avertissement écrit’ qui ne mène à sanction qu’en cas de récidive. Sanction qui est identique quels que soient les faits reprochés. »


Echecs64 : Bravo l’artiste arbitre. Pour 2018, la FFE promet de t’inviter dans un 3*** pour animer un groupe de travail sur les forfaitistes multirécidivistes ; on appellera cela les « forfaits mobiles à 1 € l’inscription » !
Pourtant les pros de la DNA (Direction nationale de l’arbitrage) ne sont pas à l’ouest, mais sur ce sujet il paraît qu’ils regardent à l’est, toujours à l’est. « C’est la politique de l’Autriche » nous a déclaré sans rire dans une interview (presque) imaginaire un arbitre droit dans ses espadrilles qui poste des dizaines d’anecdotes sur Facebook et ne signale jamais rien.
Revue choisie de tournois de fin d’année avec le pourcentage de forfaitistes (sélection de quelques tournois A)

Béthune :1 sur 70. On reste sérieux dans le ch’nord.

Bois-Colombes : 10 sur 55. Un forfaitiste multirécidiviste a prévenu de son absence à la dernière ronde. Il a même donné le virus à l’un de ses adversaires : ce dernier a prévenu deux heures avant la 9e ronde. Quel métier !

Rouen : 5 sur 78

Mont-de-Marsan: 2 sur 110

Nice : 5 sur 51
Toulouse : 1 sur 52


Plus, plus court, plus de jeu de mots laids sur le compte twitter @Echecs64

Commentaires

  • "Une information sans intérêt d’ordinaire puisqu’on ne connaît jamais vraiment l’origine des sanctions (l’un d’eux a pris dix ans?!)"
    En fait, il faut aller dans l'onglet Secteurs de jeu/Discipline sur le site de la FFE pour trouver les décisions de la Commission Fédérale de Discipline. Les noms des joueurs concernés sont remplacés par leurs initiales, mais pour ceux qui sont suspendu "CFD" on peut retrouver les personnes concernées. Il ne faut pas oublier que ce qui se trouve sur ces PV peuvent être des choses assez personnelles (problèmes de santé, médicaments ayant une influence sur l'humeur et provoquant des troubles de l'humeur, par exemple)...

  • "sauf qu’une majorité de tes potes capés AF4 ou plus ont la FLEMME de remplir les papiers pour sanctionner les forfaitistes feignasses qui préviennent ou pas !"
    Toujours très classe d'accuser la flemme depuis ton lit sans avoir enquêté. Surtout que ce n'est pas aux AF4 (qui ne sont qu'adjoints) mais aux AF3 et au-dessus de s'en occuper, avec les classements à envoyer, rapports techniques et autres paperasses à produire en fin de tournoi (si on ne s'occupait que des moments où les joueurs sont présents, le travail d'arbitre serait bien plus léger car le travail invisible est très long.)
    Déjà il faut faire la différence entre les joueurs qui s'en foutent et ne préviennent pas (pas très nombreux, finalement) et ceux qui préviennent au dernier moment ou essayent de prévenir et le message ne passe pas. Le livret de l'arbitre (que tu peux télécharger comme un grand sur le site de la FFE) demande à ce qu'on enquête si un joueur ne se présente pas et ne prévient pas. Ce qu'on fait, même si nous sommes d'horribles vilains paresseux. En général j'envoie un mail assez formel et un peu désagréable pour demander la raison de l'absence en expliquant bien l'inconfort pour l'adversaire, il y a un modèle dans le livret de l'arbitre. On nous donne en général un motif "je suis tombé malade et j'étais incapable d'appeler", "ma fille ne pouvait pas venir, normalement le président du club devait vous prévenir, il ne l'a pas fait ?"… Après la question c'est "est-ce qu'on demande une suspension pour cela ? Est-ce que cette demande elle serait acceptée ?" Si j'obtiens des excuses qui me semblent sincères, je ne vais pas en faire une maladie, surtout pour les enfants : j'ai un peu de mal à demander une suspension parce qu'un parent s'est mal organisé (j'aurais notamment pu le faire pour une petite fille de ton club qui ne s'était pas présentée à une ronde il y a quelques années, ses parents s'étaient mal organisés.)

    Par ailleurs, les joueurs qui préviennent qu'ils ne pourront être là pour une ronde, et qu'on apparie pas, donc qui bloquent pas un adversaire, pour ceux-là rien ne me semble en fait prévu dans le livret de l'arbitre. On a le droit de quitter un tournoi si on ne s'y sent pas bien où si on tombe malade. C'est ce qui se passe dans les tournois du 608. Après, si tu n'es pas d'accord avec ça, je t'initie à contacter la DNA pour trouver une solution.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu