Avertir le modérateur

Quand nos forces spéciales jouaient avec les talibans

Anecdote rapportée par un élu local il y a quelques années. Son fils, médecin en opex, s’est retrouvé à soigner un « méchant » taliban détenu sur le terrain par les forces spéciales françaises et salement blessé. Le lieu ? Chuuut, mais la réponse se trouve peut-être dans le pavé modeste et génial publié par Jean-Christophe Notin.

Qu’a fait le médecin en dehors de respecter son serment ? Il a fini… par jouer aux échecs avec son patient particulier. Langue commune ? L’échange de coups... pacifiques avec des pièces de bois. Cette proximité a été interrompue par une autre mission de cet agent médecin très spécial.

C’était notre quart d’heure de zénitude : Oui, le jeu d’échecs peut diffuser un message de paix, tu sais. Ce n’est pas seulement une discipline enseignée à des petits n’enfants biberonnés avec de l’argent public ni un passe-temps génial pour les pensionnaires de nos exemplaires établissements pénitentiaires hexagonaux.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu