Avertir le modérateur

  • Carlsen champion du monde du YABB

     Or donc le Norvégien Carlsen a conservé son titre de champion du monde en battant Anand 3 victoires à 1 à Sotchi (Russie) à l’issue de la 11e partie le 23 novembre sur un match prévu en 12 parties seulement.

    logo.JPG
    Le match s’est joué sur les nerfs et Anand, d’ordinaire si impénétrable, s’est heurté à un mur ; non seulement Carlsen est un champion du monde qui commet un minimum d’erreurs – en plus de jouer le coup optimal le plus souvent –, mais c’est un monstre au niveau psychologique.

    La preuve ? Sa maîtrise du YABB, l’acronyme anglophone  pour Yet Another Boring Berlin : encore une défense berlinoise ennuyeuse. Carlsen a reconnu en conférence de presse que cette ouverture lui convenait « avec les deux couleurs ».

    Dans Der Spiegel (mais aussi dans L’Informateur), Kasparov ne dit pas autre chose en ne parlant qu’en lui, avec lui et pour lui : « Sur une note plus personnelle, il est assez ironique de constater que quatorze ans après que j’ai été critiqué de ne pas vaincre la Défense Berlinoise de Kramnik quand j’ai perdu mon titre à Londres, elle est devenue un standard absolu au plus haut niveau. Les amateurs la trouvent peut-être ennuyeuse. Elle ne débouche sûrement pas sur des finales, mais sur un milieu de jeu complexe sans les dames qui peut s’avérer très aigu comme nous l’avons vu dans la dernière et 11e partie. »

    Bien vu 13e champion ! A l’époque, les secondants de Kramnik (Illescas, Bareïev… et le Français Lautier) avaient eu l’idée géniale d’utiliser le « Mur de Berlin » comme arme secrète. Et grâce à elle, le loup Garri fut battu en match, ce que personne n’a réitéré !

    Il reste que Carlsen-Anand, pour ce que l’on peut en comprendre, était perché sur les hauteurs de la préparation (on en a vu 1%), du pragmatisme et de la lutte mano a mano sur le pré carré des 64 cases.

    yabb.jpgAnand est devenu, après quelques essais infructueux contre Kasparov et Karpov, champion du monde en 2000. Carlsen avait dix ans. Qui détrônera Carlsen ? A-t-il déjà dix ans voire moins ?

    En attendant, Carlsen dispensera à la face du monde son attitude 'YABB', même à la table, afin que personne ne le détrône.


    Kasparov a aidé Carlsen
    Aide gratuite, support inconditionnel pour Carlsen ou fight contre Anand ? Kasparov ne supporte toujours pas la contradiction, comme d’hab.

    La clé du match ? Les nerfs... et aussi une "grande aide" de Kasparov et des nerfs "plus fragiles à 45 ans qu
    avant pour Anand" selon Carlsen dans un entretien avec Leontxo Garcia dans El País.

    Les 11 parties du championnat du monde à télécharger

  • Aronian et Seirawan jouent au blitz à la parlante !

    En prélude du match Nakamura-Aronian à St Louis – 4 parties longues et 16 blitz pour une bourse amicale de 100 000 $ –, le numéro 4 mondial Aronian s’est échauffé en blitz (5 min + 2 s)  la veille au soir de la première partie contre l’un des meilleurs Américains du genre : l’ancien champion du monde… juniors Yasser Seirawan, la Rolls des commentateurs.

    Selon le site ChessBase, Seirawan a très vite mené 5-2, mais Aronian est revenu comme une fusée et a gagné 4 parties d’un coup, remportant le match !
    Tous deux devisaient comme des amis en commentant les coups et en buvant thé ou boissons gazeuses.
    Le répertoire de Seirawan n’a pas varié au fil du temps : Caro-Kann avec les noirs et Anglaise avec les blancs. Le gaucho gaucher Aronian a su passer la surmultipliée et n’a pas laissé l’occasion de sacrifier comme dans la Caro-Kann de la vidéo.


    seirawan,aronian,blitz
    Jouer à la parlante reste toujours une attraction au sein d’un club.

    Question « aronianne » à tout le corps arbitral français : est-il autorisé, en blitz, de jouer un coup avec la main gauche (en appuyant avec cette même main sur la pendule) et le suivant avec la main droite (en appuyant de cette même main) et ainsi de suite pour l’alternance.

    A la parlante, ce procédé rend fou les joueurs. Du vécu.

  • Les dernières nouvelles (presque) imaginaires

    Anand à Carlsen (en tamoul) : je l’aurai, je l’aurai !
    Carlsen a vécu 8749 jours contre 16408 à Anand, ce qui représente, en dehors des heures de sommeil, de studieuses études sur les 64 cases.
    Question (coefficient 3) : Sachant qu’Anand a perdu dès la 2e partie (sur 12), la succursale indienne de la compagnie d’assurances MAAF a contacté Anand pour tourner un spot en tamoul de la pub : « Je l’aurai, je l’aurai. » Oui/Non/Ne sais pas.

    Canal historique FFE-Léo-Corée du Nord
    Hourrah ! Le président fédéral Diego Salazar se serait réconcilié avec son ex-rival Léo Battesti. Objectif : développer les échecs en masse pour les n’enfants de Corée du Nord sur le mode « insulaire ».

    Les deux larrons auraient pris date avec Kim Jong-un, le bien-aimé « président du comité de défense de la Corée du Nord ». Depuis de nombreux mois, Diego s’entraîne : On ne voit plus que lui en photo sur le site fédéral. Avé le sourire du commercial. Kim Jong-un serait paraît-il admiratif.
    Aux dernières nouvelles, Léo aurait mis une condition à ce voyage de fous de couleurs opposées : trouver un traducteur à la fois bilingue coréen-français et français-corse. Diego a diplomatiquement répliqué : aucun ancien président fédéral ne fera partie du charter. Les voyages ont déjà formé la jeunesse.

    C’est quoi un cercle ?
    On se croirait dans une tirade du Petit Prince. Dans une récente compétition jeunes d’Île-de-France, un môme, voyant les inscriptions barbares de sa feuille de partie, a demandé : « Dites, monsieur, c’est quoi un cercle ? » Un prof de math de mauvaise humeur l’aurait envoyé en perm. Mais il a fallu expliquer en toute logique au sociétaire de la FFE que cercle = ‘cleeeub’ bien que le terme soit en désuétude.

    EE : gaffe comme son nom l’indique
    Lu au club gratos Europe Échecs en 150 secondes. Meilleur article ? L’ours. Y figure l’adresse bisontine d’Euh-euh : rue Gaiffe, comme son nom l'indique.

    Vaïsser : les coupes sont pleines !
    Troisième titre de champion du monde vétérans acquis à l’arraché au départage par Anatoly Vaïsser ! Chapeau l’artiste malgré deux défaites sur la fin et une nulle horrible en 9 coups de deux concurrents, Balachov et Koupreïtchik…
    Problème : ‘Tolik’ va devoir maintenant gagner d’autres tournois pour louer une cave ou un box afin de dégager ses très nombreuses coupes de son armoire vitrée.

    La Boutonnologue
    Écrit sur twitter par @ Boutonnologue (https://twitter.com/Boutonnologue) : « C’est bien les congrès : le jour je bosse, la nuit je sors, entre les 2 je visite. Et à la fin, je ressemble à une Rock Star décadente. »

    Remplacer congrès par ‘cht de France des jeunes’. Et rock star décadente par ‘entraîneur pendant un cht de France des jeunes’. A la fin, les mômes pleurnichent : ils ont raté un podium. Le monde est injuste.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu