Avertir le modérateur

  • La méthode Ustianovich : comment perdre 139 points en 16 parties

    L’Ukrainien Vladimir Ustianovich est un joueur épatant. A 30 ans, son niveau est d’environ 2350 Elo sur l’échiquier mais son classement connaît des baisses récurrentes jusquà 2140. Il a remporté le championnat de Paris A en 2012 avec 8 victoires d’affilée pour terminer avec une nulle de salon, empochant 1500 € au passage.

    Après d’excellents résultats comme icelui, il ne peut s’empêcher de « dégonfler » son Elo en Ukraine et en Pologne. Ainsi, en 16 parties jouées en janvier et février 2013, il a perdu 139 points Elo. Son objectif ? Enchaîner l’été des opens en France ou en Espagne, « nettoyer » les joueurs à moins de 2300 Elo, gagner le premier prix et tel E.T, « retourner maison ».

     Ustianovich_15.JPG

    Il y met la manière Ustianovich. Il veut perdre des points, vite, sans perdre de temps. Pour ce faire, il adopte des débuts douteux voire carrément farfelus (1.e3 suivi de 2.a4 3.a5) et quand son adversaire est trop faible, il se lance dans une attaque et joue le coup perdant alors qu’il a la nulle. Du grand art.

    Voir ses parties de Lviv sur le site de la FIDE.

    Ustianovich pointera-t-il le bout de sa casquette au championnat de Paris A cette année ? Si les organisateurs sont fermes, « Ustia » aura dépensé un billet de train, d’avion ou d’autobus pour rien. Ce serait vraiment fâcheux.

    S’il est refusé ET procédurier, il pourra exiger – un comble, mais c’est légal en France – le premier prix auprès de la ligue d’Île-de-France. S
    il est accepté, cachons nous sans honte derrière le drapeau de  la FIDE: Gens Una Sumus, nous sommes tous de la même famille ou presque. Suspense…

    Liste des participants du Championnat de Paris 2013 (6-14 juillet)

    L’arbitre Filipowicz : un exemple
    Ce genre d’énergumène n’est pas le premier à sévir. Dans les opens américains bien dotés des années 1980-1990, des joueurs faisaient de même dans les secteurs amateurs par catégorie. En Pologne, un organisateur (par ailleurs arbitre et maître international) comme Filipowicz a eu le cran d’exclure poliment les joyeux drilles qui avaient dégonflé leur Elo de la sorte.

    Perdre 65 points à Lviv, c’est vif.
    Perdre 74 points à Pulawy, c’est la vie (tournoi de la honte !)
    Exploits des hauts et des bas d’Ustaniovich, sa fiche FIDE, ses défaites contre des 1500 Elo, cliquer ici… et interdit de rire.

    Toutes les archives de ce blog

    Lire la suite

  • FFE : les dernières nouvelles presque secrètes

    Il avait de l’avance. Il a maintenant 15 ans de retard : le site fédéral est une usine à gaz à deux niveaux. Toutes les infos que vous voyez et un intranet utilisé pour de l’information utile tels les résultats de tournois ou les mises à jour Elo.

    Les 15 000 € du budget prévisionnel
    alloués pour le toiletter ont dû être réduits à peau de chagrin. Le sponsor sous condition élective de 150 000 € a retiré ses billes à cause des 17 malheureuses voix de son candidat préféré. Et pourtant, qu’est-ce qui a changé depuis les élections sur ce site mondial d’expression française ? Redonnons la parole à la FFE en attendant celle des clubs.

    Réponses officielles et officieuses, cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • Ipatov : sauter d’une tour de 233 mètres n’est pas jouer

    Faire parler dans les médias des échecs se fait toujours par des moyens détournés, sauf en Russie. Le champion du monde en titre, le grand maître Ipatov en est persuadé. En tournée de promotion à Macao, il a réalisé le 18 juin un saut à l’élastique de la grande tour de Macao : 233 mètres tête en avant.

    2013_Ipatov_Macao_jump.jpgIpatov est d’origine ukrainienne. Tout comme Kariakine, il s’est expatrié. Il n’a pas choisi la Russie, mais la Turquie qu’il représente désormais aux Olympiades. Ce grand maître de 19 ans vend son image et ses services grâce à l’Internet, et avec succès (100 dollars de l’heure en ligne pour lui parler).

    Dans les interclubs français, il a joué 4 parties en Nationale 1 pour Bois-Colombes. Ce club monte en Top 12.



    Fiche Wikipédia d’Ipatov

    Son site officiel en quatre langues avec sa page Facebook, compte twitter et son  blog.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu