Avertir le modérateur

  • Bacrot, placé au Grand Prix avant d’être classé

    Le retour soudain d’Étienne Bacrot dans le Grand Prix de Thessalonique est le fruit d’une infortune et de la diplomatie. L’infortune : depuis ses derniers mauvais tournois, l’Azéri Radjabov a décidé de déclarer forfait pour ne pas laisser une fois de plus « une valise » de points Elo dans un tournoi de souffrance. Qui pouvait le remplacer ?

    La diplomatie FFE-FIDE s’en mêle alors. A l’occasion d’une rencontre, à Lausanne, entre le nouveau président fédéral Diego Salazar et le président de la FIDE Kirsan Ilioumjinov, le sujet du remplacement par le Français a dû être abordé.

    Il était clair dans le programme de la liste Salazar qu’un rapprochement institutionnel entre la FIDE et la FFE était annoncé, contrairement à l’autre liste qui avait non seulement soutenu la candidature de Karpov, mais trouvé des moyens pour ce faire.
    D’autre part, Étienne Bacrot était pour le moins en indélicatesse avec la précédente équipe. Les dirigeants passent, les champions restent...

    Résultat : Adieu Hagenau (championnat de France par équipes), vaches et semi-patates. Place au Grand Prix avec ses gros calibres. Il a fallu attendre la 8e ronde (sur 11) jouée le 30 mai pour que le Français marque son premier point après avoir avalé deux bulles sevères contre Svidler et Caruana.

    Dans un combat de rue contre Morozevitch, le Russe avait poussé trop loin le bouchon pour s’offrir des possibilités de gain, laissant au Français sa seule chance de marquer un point dans la partie.

    « Ça passe ou ça casse ? »
    Dans cette position, suite à …h4, Étienne n’a pas joué l’unique coup gagnant. C’est donc passé et la partie s’est terminée par la nullité, un résultat équitable sur l’ensemble du duel.

    Bacrot-Morozevitch: les blancs jouent et gagneront

    2013_Thess_Bacrot_Moroz.JPGMorozevitch a fait son show dans l’analyse post-mortem retransmise sur l’Internet.

    Bacrot n’en a pas placé une, sauf pour dire qu’il n’était pas entièrement sûr que le coup gagnant – qu’il avait vu « of course » était gagnant.

    Les deux joueurs disposaient chacun de moins de 3 min + 30 s/coup à ce stade de la partie.

    Voir la partie analysée sur ChessBase, cliquer ici

    Site officiel

  • Président Diego Salazar : qui veut sa photo ?

    La FFE a un nouveau président fédéral depuis le 31 mars 2013 (compte-rendu et les 30 commentaires sur ce blog). Comme son prédécesseur, de nombreuses poignées de main ont été serrées au cours de nombreux déplacements dûment immortalisés dont un avec le président de la FIDE. Depuis deux mois, le site fédéral a publié dix photos de notre bien-aimé président, sans compter les albums.

    2013_Baumel_DS_Villandry_Te_Trophee.JPGEchecs 64 a le plus plaisir de publier une photo totalement inédite, la onzième en quelque sorte.

    Prise au trophée Roza Te lors du championnat de France féminin de parties rapides, elle immortalise une partie amicale entre Laurent Baumel, le député socialiste de la 4e circonscription d’Indre-et-Loire, ancien champion cadet de la région Champagnes-Ardennes dont il est originaire, nous dit l’ancien président FFE Henri Carvallo qui accueillait en son château de Villandry ces dames, demoiselles et tout ce monde prestigieux.

    La douzième photo sortira sûrement lors du Top 12, le championnat de France des plus fortes équipes qui débute cette fin de semaine à Haguenau.

  • Échecs féminins : le coup de la sacrée boutique !

    Drame dans un match de Nationale X. Une joueuse rendant sur l’échiquier 500 points à une débutante (classée par défaut à 1499) prend de haut cette jeunette. Très vite, elle a deux pions de plus. Le temps passe, le roi de la débutante se retrouve au centre.
    La jeune femme à 1600 Elo commence à batifoler et à kibbitzer les parties de ses camarades d’équipe. Un point au 8, c’est gagné d’avance.

    Mais la débutante a du répondant et une particularité que la joueuse « expérimentée » ignore : quand on l’attaque, elle attaque. Sans chercher à comprendre ni à protéger son roi ou ses pièces.

    Promenade royale au centre ? Pas de problème, elle amène cavalier et dame sur le roi ennemi. La joueuse attaquée a tellement de matériel d’avance que l’affaire semble un peu pliée. Mais soudain, les coups de la débutante trouvent leur cible. Il faut se rendre à l’évidence, elle a sorti une attaque de nulle part malgré son lourd déficit matériel.

    La joueuse la mieux classée renfloue quelques pièces autour de son roi comme on ajoute des bûches pour alimenter un foyer, mais la jeunette croque avec délice les morceaux de buis jusqu’au mat final.

    Le point vient de « tomber » sur l’échiquier n° 8 et pas du tout comme on pouvait s’y attendre. La plus forte a perdu de piteuse façon. Elle ne comprend que trop ce qui vient de lui arriver : un point de moins pour son équipe, des regards désapprobateurs...

    La pression est trop forte : la jeune femme, délicieuse par ailleurs, s’effondre en larmes.
    Elle quitte la salle de jeu sur-le-champ. Un peu plus d’une demi-heure plus tard, elle réapparaît, aussi accorte qu’enjouée. Et de lancer : « Ah ! ça va mieux, j’ai fait les boutiques ! »

    C’était notre rubrique : développons les échecs féminins.

  • Échecs « féminins » : une variante symétrique impayable !

    Un règlement oblige les équipes du Top 12 à Nationale 3 (soit 4 niveaux) à jouer avec au moins une joueuse de nationalité française. Ce qui était autrefois une mesure incitative est devenu un débat entre clubs et la fédé avec quelques effets pervers et d’autres totalement hilarants.

    « Le petit business des échecs féminins », a montré un aspect du problème dans une note du 25/10/2012.

    Mais oyez, oyez, objecteurs de conscience de la gente dame au 8e échiquier. Cette saison, un club de Nationale 2 a recruté une personne qui ne savait pas jouer pour exécuter quelques coups contre une pige de 50 €. Une seule partie dans un match sans enjeu. Et ce qui devait arriver arriva…

    Cliquer ici pour lire la suite. Interdit de rire.

    Lire la suite

  • Championnat d’Afrique et autres nouvelles

    Forte participation tunisienne et égyptienne
    Le championnat d’Afrique individuel a débuté samedi 18 mai à l’Hôtel Phébus à Gammarth, dans la banlieue de Tunis. 28 joueurs sont présents dans la section dite « open » qui contient en pratique zéro femme : 7 Tunisiens sont emmenés par la tête de proue, le GMI Slim Belkhodja (2444 et 7e Elo).

    Les GMI égyptiens Amin (2635), Adly (2594) et El Gindy (2482) sont les favoris pour ce tournoi qualificatif pour la Coupe du monde. Les MI algériens Haddouche et Arab et une demi-douzaine d’autres sont en embuscade.

    Le Maroc, l’Algérie, la Libye et l’Afrique du Sud ont envoyé 3 représentants chacun tandis que l’Égypte en a envoyé 6.

    Le championnat féminin rassemble 16 joueuses : Égypte (4), Tunisie (5), Algérie (3), Afrique du Sud (2), Botswana (2).

    Le championnat se déroule en 9 rondes (90 min/40 cps + 30 min + 30 s/coup).
    Les trois premiers seront qualifiés pour la Coupe du monde qui se déroule du 10 août au 5 septembre à Tromsø (Norvège). Bacrot et Fressinet sont qualifiés.

    Résutats et parties à télécharger sur chess-results.

    Pas de site officiel, mais Maroc-Echecs donne le ronde par ronde à sa manière.


    Informations du tournoi communiquées par le GMI tunisien Slim Bouaziz.

    ***


    Tunisie : le prestige, de Fischer à la domination égyptienne

    Sousse_1985.jpgLa Tunisie renoue doucement avec une manifestation de prestige.

    Eh oui, ce championnat a pu être organisé malgré les difficultés du nouveau bureau fédéral tunisien. En Tunisie, le mécénat de compagnies privées existe (une société d’intermédiation en Bourse – Mac SA –, Sherrington et Tunisair) avec l’appui logistique du ministère de la Jeunesse et des Sports.

    Bobby Fischer a participé à l’interzonal de Sousse (1967, menant le tournoi, il avait fait un forfait fracassant), sans parler de l’inoubliable interzonal de Tunis (1985) remporté par Youssoupov devant Beliavsky et Portisch.

    Des mécènes privés pour une manifestation de prestige avec de belles parties probables (des cadors égyptiens), un exemple à suivre pour la FFE ?


    Rester maison

    Le tournoi connaît d’inévitables soucis liés aux frottements entre fédérations et joueurs (tiens, ça ne vous rappelle rien ?). Ainsi, le champion ivoirien Degondo (2063 Elo) n’a pu se rendre à Tunis (voir article de L’Intelligent d’Abidjan).

    M. Degondo a obtenu son Elo international au championnat d’Afrique en 2009 sur neuf parties. Tiens, il n’a joué aucune partie internationale depuis.

    Le gambit Camulogène non hallucinogène
    A consommer sans modération, Le Bouquinoire, blog littéraire animé par Dany Sénéchaud. Admirateur de Diemer auquel il a consacré un livre sur son fameux gambit, Dany Sénéchaud n’est pas en reste quand il met en ligne quelques passages de La variante F. VIII du gambit Camulogène publié en 1923 par Édouard Pape.

    A acheter chez le bouquiniste d’échecs quai des Augustins à Paris (M° Saint-Michel) ou sur les sites de vente en ligne.

    Décès d’Albert Frank
    Né en 1943, l’amateur et arbitre international belge Albert Frank a mis fin à ses jours le 2 mai 2013. Accablé depuis plus de cinq mois par des souffrances physiques et psychologiques dues à une maladie, il a choisi cette issue.

    Un courriel daté du 5 mai a été envoyé par son fils Bernard pour prévenir tous ses amis proches et lointains. C’est ainsi que nous l’avons appris.

    Albert était le bon vivant par excellence. A Cappelle-la-Grande comme au tournoi de l’île de la Réunion, il n’était jamais en reste pour analyser une partie. Autour d’une bonne bière évidemment, les coups spectaculaires le ravissaient.

    Il adorait les casse-tête et les maths. Participant et vainqueur régulier du quizz culturel annuel du Cercle Royal des Échecs de Bruxelles, Albert traquait sans cesse l’information qui allait le faire gagner. Pour le plaisir, car cet homme sympathique au rire inimitable était un homme de défi. Condoléances à toute sa famille.

    Voir l’hommage qui lui est rendu sur le site du club de Bruxelles (CREB).

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu