Avertir le modérateur

  • Ponomariov : J’avais 12 ans, j’ai battu Grichtchouk

    Les comptes Twitter ont l’avantage de délivrer des informations courtes et efficaces. Sur le compte de Ponomariov, l’ex-champion du monde 2002-2004 confesse avoir retrouvé par hasard une feuille de partie Ponomariov-Grichtchouk (1-0) du championnat du monde des moins de 12 ans à Szeged (Hongrie).

    Dans le même tournoi, ces deux futurs super stars évoluaient en compagnie de Vallejo, Bacrot, Aronian et Guliev. De son écriture bien calligraphiée d’écolier ukrainien, Ponomariov avait noté sur sa feuille de partie sa nationalité, celle de son adversaire et le temps restant à la fin de la partie.

    Il commente sur son compte Twitter : « Il est difficile d’imaginer qu’autant d’années ont passé ! » Effectivement, aujourd’hui Ponomariov est un homme en pleine forme et non plus cet ado de petite taille qui cherchait l’air pour respirer comme un poisson. Grichtchouk est devenu l’un des meilleurs joueurs du monde… mais il est aussi tombé dans le poker et reste « addict » au zeitnot.
    De son côté, Pono célèbre son baptême orthodoxe dans l’eau glacée...


    pono-grichtchouk_54pc..jpgLe compte Twitter de Ponomariov vaut le détour surtout si vous voulez compter jusqu’à 10 aussi vite qu’un chimpanzé de 7 ans...

    Partie Ponomariov-Grichtchouk à rejouer ici (sous pgn4web).

  • Bundesliga : la rouste de Bacrot à Roustemov

    Samedi à Trèves, au 3e échiquier de Baden Baden, derrière Svidler et Adams, Étienne Bacrot a mis une rouste au Russe Roustemov lequel, à 40 ans, a limité sa carrière aux parties d’équipe du championnat allemand.

    Alors qu’il lui reste 2 min de crédit de temps (avec ajout de 30 s par coup), Étienne Bacrot doit « terminer le job ». Étienne joua 60…Fd1 61.Rg2 Ta1 et les blancs abandonnèrent.

    Après 60.Tc7, presque tous les coups gagnent, mais l’un d’eux est spectaculaire. Quel est le coup qui permet définitivement de mettre une rouste à Roustemov ?

     

    Bacrot_Roustemov.JPG

    La réponse : cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • Partie Kortchnoï-Dieudonné... en simultanée à Montréal

    Vu par hasard sur le Net : l’humoriste Dieudonné a joué dans une simultanée de Kortchnoï à Montréal. En 2007 ou 2008, « Dieudo » était présent au Festival pour rire de Montréal, et s’est retrouvé... côté spectateur contre la bête de scène des 64 cases, "Viktor le terrible".

    Bonne nouvelle, notre artiste contesté par certains n’est pas une « patate ». Il ne s’est pas fait écraser en moins de 20 coups. La partie a débuté par 1.e4 e5 et a continué par des roques opposés où le cavalier d5 dominait la position. Dieudonné est droitier et a consciencieusement noté la partie. Il connaît manifestement bien les échecs et la carrière de Kortchnoï.

    dieudo_vk_partie.JPG

    Dans cette position, Kortchnoï réfléchit plus de 15 secondes avant d’effectuer le coup logique pour l’attaque : 1.Tb3 (1.Tb5 est meilleur selon la machine).

    A un moment, Dieudonné s’est levé en comprenant ce qui allait se passer : « Pas grand-chose à faire… mais bon, la résistance c’est la résistance » a déclaré l’artiste.

    Dans la position finale que l’on n’aperçoit pas, 'Dieudo' tend la main en signe d'abandon. Kortchnoï se montre à peine aimable comme souvent en lui disant « qu’il aurait pu continuer un peu ».

    Confirmation de Dieudonné devant une caméra qui sait contre qui il joue : « Jouer contre Kortchnoï, c’était bien… mais c’était pas perdu complètement. On était dans une position où je pouvais lui échanger ma dame contre ses deux tours, mais attends… Pfff. »

    dieudo_vk1.JPGPas mal d’artistes français connus jouent aux échecs, notamment sur les tournages. Il est assez rare qu’ils jouent à l’ombre d’un champion sans se faire mousser comme ce fut le cas ici.

    En France, ils étaient plutôt invités (et souvent payés) pour faire du buzz, quel que soit leur niveau, un peu comme s’ils allaient vendre leur spectacle sur un plateau de télévision (Yves Régnier, Arrabal, Guy Béart).

    D’autres comme Timsit jouent entre potes et certains font des apparitions discrètes mais restent de véritables aficionados comme le réalisateur Jean Becker.

    Vidéo où l’on voit cette partie

  • Rapide gagné par Marzolo : 300 € dans la poche de chess-Obélix

    Coucou, le voi-zolo. Le MI Cyril Marzolo est de retour. Il ne rit toujours pas. Sur l’échiquier il est plus rapide à jouer ses coups qu’à envoyer un texto. La preuve ? Le 3 février dernier, il a remporté le rapide (20 min KO) d’Annecy en 7 rondes devant le champion du monde vétéran 2011, Vladimir Okhotnik « qu’il a blitzé alors qu’il lui restait moins d’une minute à la pendule contre 5 » selon le site officiel. Chess Obélix est reparti avec 300 euros-sesterces dans sa besace.

    Grille américaine

    Résumé des trois tournois sur le site du club
    Album photo du tournoi

    Annecy-venirs : albums à ne pas manquer
    Photos intéressantes des années 1990 et 1980 des archives du club d’Annecy où l’on voit notamment Bardel jeune et le GMI né à Pétersbourg, Igor Ivanov (1947-2005).

    Oui, sa victoire historique contre Karpov en 1979 le fit connaître du monde entier. Karpov ne perdait presque jamais... Un an plus tard, il fit défection lors d’une escale technique au Canada en route pour un tournoi à La Havane. Il fut pourchassé par les agents du KGB sans succès et obtint l’asile politique. Ce mec était génial, fumait, buvait et avait un cœur gros comme ça.


    Album 2004-2013 : Mirallès à l’aveugle, Marciano avec une coupe, Milliet, Safranska, Lazarev, le vétéran Hodot toujours accro aux tournois, Bardel casaque verte cheveux blancs en simultanée, tiens mais que fout là le Gérard Lopez d’antan qui a sévi à Créteil et ailleurs ? Dommage que tous les noms n’y soient pas, albums dont les sites de club pourraient s’inspirer, c’est sympa.

  • Vachier-Lagrave champion de France de blitz

    C’était annoncé à cor et à cri. Les Internationaux de blitz de Paris allaient compter pour le classement FIDE et couronneraient le champion de France blitz dans ce tournoi de 13 rondes à la cadence à 5 min + 2 s.

    La Halle Carpentier, en plein quartier chinois de Paris, fêtait non pas son Nouvel An chinois, mais son nouveau tournoi international de blitz !

    vachier-lagraveInscrit depuis plusieurs jours, Maxime Vachier-Lagrave, champion d’Europe en titre de la spécialité était la star qui a sûrement motivé la venue de quelques dizaines d’amateurs venus admirer le 1er Français et 30e mondial.
    Étienne Bacrot, n °3 (44e mondial) s’était fait inscrire en méga zeit la veille à quelques minutes de la clôture par le GMI Jean-Pierre Leroux via Ticketlib. Il venait de gagner un open en Allemagne et comptait ramasser quelques billets en passant avant de repartir chez lui dans le Sud.

    Ne manquait que le chouchou de la Fédé, Fressinet (n° 2 français, 40e mondial). Il jouait le tournoi de parties rapides Aeroflot à Moscou (5,5 sur 9). Et puis ce dimanche, sa compagne Almira Skripchenko fêtait son 37e anniversaire.

    Le tournoi fut un joli succès : 13 rondes pour les 430 participants répartis dans 3 tournois. Dans le tournoi «des As», on comptait 13 GMI, 1 GMI féminine et 6 MI sur 122 participants. Le président de la FFE Henri Carvallo y participait. La fédé avait ajouté au pot plus de 1000 € au premier prix de 1500 € qui allait se jouer entre Maxime Vachier-Lagrave et Étienne Bacrot.

    Impressions, photos légendées de l’album Picasa d’Echecs 64 et vidéo de la fin de partie Bacrot-Vachier-Lagrave (0-1), cliquer sur "lire la suite".

    Résultats, grille américaine, vidéos et photos sur le site de la Ligue dans la page spéciale.

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu