Avertir le modérateur

Médecin fédéral : thésez-vous !

Le comité directeur de la FFE s’est réuni le 2 et 3 février. Quelques dirigeants de grands clubs ont fait spécialement le déplacement au fin fond des Yvelines, à la Commanderie des Templiers. Le GPS ne les a pas sauvés, ils se sont perdus. A leur décharge, il n’est pas indiqué comment s’y rendre sans faute sur le site fédéral, mais ils ont pu bénéficier de la vue imprenable sur le plan d’eau avec les canards.

La décision principale de ce CD a été de demander à la liste de Diego Salazar de présenter un médecin « thésé ». Or le médecin obligatoire sur une liste (avant la 15e place sur 28) devait l’être, ce qui n’était pas le cas de Sébastien Cossin. Le nom du nouveau médecin n’a pas été encore communiqué par la liste de M. Salazar.

Le sketch du médecin a fait du buzz
La fédération, via son zélé secrétaire général Stéphane Escafre a d’abord validé le vrai-faux médecin. M. Escafre, alias ‘Arbitro’, avait dû mal lire le règlement ou n’avait pas consulté le ministère. Étrange pour un arbitre si sûr de lui.
Certes, les textes fédéraux ne sont pas si clairs, mais au fond qui se soucie du rôle du médecin à la FFE ? Personne à part les textes alors qu’un certificat médical pour jouer est recommandé mais pas légalement obligatoire. La commission électorale a fait où on lui disait de faire ou n’a pas cherché plus loin.

Un lecteur képi, un lecteur kaki
C’était sans compter sur un lecteur attentif des règlements : Sylvain Rivier. Cet ancien bénévole abat un travail monstrueux et ingrat sur les championnats par équipe à tel point que la FFE a fini par le dédommager. Le gars prend un tel pied qu’il applique le règlement à la lettre pour dresser les clubs à remplir des PV de rencontre proprement.

Les amendes pleuvent pour les mauvais élèves. Certains bénévoles baissent les bras devant tant de zèle. Dommage que personne ne puisse voir son pantalon kaki, la FFE ne fournit pas le képi. Mais au fond, il pousse les règlements de la FFE dans leur logique sportive, version « la FFE sera peut-être adulte un jour ».
Et sur le point du médecin pas thésé, il a eu beau alerter le Bureau, le Léo, le Dg, rien n’y a fait. Finalement, il a écrit au ministère et…

L’explication détaillée de Sylvain Rivier sur France-Echecs (16/01 à 9 h 28) ou comment la FFE a fait la sourde oreille à sa demande à tous les niveaux de hiérarchie.

L’amour toujours, le recours court
Toujours est-il que Rivier, licencié de base, a, comme c’est son droit [voir précisions de Herr Dr Canonne dans les commentaires], déposé un recours pour que Sébastien Cossin soit radié de la liste Salazar. Pas bête et pas faux puisque la FFE a, en catastrophe, consulté le ministère, qui a confirmé la chose. Malin, Sylvain Rivier avait déjà fait le job... et conservé tous les courriels avec les haut-placés de la FFE. Trop fort !

Sauve qui peut
Conséquences ? Exit la décision d’Arbitro qui marque moins 1 en tant que secrétaire général fédéral. Exit l’aboiement de Léonard Battesti parlant « d’incroyable erreur de la liste Salazar » alors que le CD dont il fait partie avait validé cette liste. Exit ceux qui ont présenté Sébastien Cossin car ils auraient pu prévoir quelques coups à l’avance.

Du médecin à la foire aux euros
Là où l’histoire reprend une tournure politique et politicienne, c’est quand la FFE communique sur la chose. Elle annonce sur son site que le comité directeur de la FFE a voté à l’unanimité le remplacement du médecin de la liste de Salazar. Ce que je préfère dans cette annonce de vrai-faux rassemblement, c’est la danse des canards au siège de la FFE (cf. photo site fédéral).

rubber duckLicenciés = canards apprivoisés ?
Mais le paragraphe suivant est passionnant dans le style "demain on rase gratis" ! La FFE prévoit des augmentations énormes pour « les projets de développement » (c’est quoi ?) et « le haut niveau ».
Résumons : sept ans de disette pour ces deux secteurs. Et à un mois et trois semaines de l’élection, les milliers d’euros pleuvent ? On nous prend pour des canards apprivoisés de la Commanderie des Templiers ? Docteurs de chaque liste, au pays d’Astérix, j’ai besoin d’un Aspégic.

Commentaires

  • 3 semaines pour nous pondre un article complètement vide... On était habitués à mieux.
    On aurait bien voulu savoir de quoi qu ta causé avec le Diego ou qu t'es bras dessus bras dessous a sa reunion, vin dieu.

  • Christophe,
    Quelques erreurs se sont malicieusement glissées dans ton article.

    1> Rivier, licencié de base, a, comme c’est son droit, déposé un recours: NON, il n'avait pas légitimité pour cela, lis donc les statuts FFE (2.6) seul le recours à propos de la liste électorale, c'est-à-dire des électeurs, est possible. Seule la commission était légitime pour valider ou non la liste. Elle l'avait fait. Le reste ressemble assez à du bricolage électoral non conforme aux textes.

    2> ou n’avait pas consulté le ministère: AH BON, depuis quand les fédérations sportives demandent l'aval du ministère (plutôt du xième sous-chef de service semble-t-il) quand ça les arrange, et pas quand ça ne les arrange pas (ton exemple du certificat médical obligatoire, mais aussi les contrôles anti-dopage, par exemple).
    Je croyais qu'une fédé appliquait ses textes statutaires, et était indépendante en matière électorale des ministères, mais sans doute est on encore dans le phantasme de devenir "délégataire" (depuis tant d'années...)

    3> Le texte dit médecin et pas docteur en médecine. Il n'est pas écrit "médecin thésé". La France étant un pays administrativement au top, ce qui est écrit est clair et simple. (Que les âmes sensibles et bien pensantes ne lisent pas la phrase suivante, ceci est une mention légale certifiée).
    Hélas la France est aussi le pays de l'enculage de mouche, ce qui explique cette anecdote digne du Dr Diafoirus, à la fois drôle et pitoyable.

    4> pour l'aspegic tu devrais pouvoir en récupérer sans l'aide du médecin fédéral.

  • J'adore le jeu de mots "Médecin thésez vous" Bien vu !

    Rocambolesque histoire et manifestation d'incompétence flagrante de certains, c'est comme ça depuis des lustres, malheureusement, et pas que sur ce seul sujet.

    Le souci, si s'en est un sans si, est que 0,5% des licenciés (ou lit sans scier ) regarde de près ces affaires et lisent comme il faut les textes féféraux, qui pourtant sont loi (c. civ art. 1134 & 1135) sauf à être irréguliers ou abusifs.

    Sylvain Rivier a toujours fait un travail admirable, propre dans l'application des textes et de manière intègre.

  • M. Bouton j'ai l'impression que votre blog a de moins en moins de fidèles. J'étais un lecteur silencieux, parmi quelques autre, mais vos parti pris me déçoivent.
    Vous n'êtes pas un pamphlétaire, mais uniquement emporté par vos haines car si vous étiez réellement une plume acerbe vous auriez plus de diversités dans vos attaques.
    Je connais bien Stéphane Escafre, il m'a souvent arbitré. Je suis un jour autour des 2200. Et bien je crois qu'il fait l'unanimité par son sérieux et sa rigueur. Et quand vous l'attaques sans preuve, vous ne faites que vous défouler. Au passage étant aussi intéressé par la chose fédérale et me rendant, autant que faire se peu, à des ag, il me semble qu'il y a une commission pour les élections et je ne vois pas en quoi M. Escafre qui plus est candidat aurait eu son mot à dire sur la validité d'une candidature. Les renseignements auprès de la devraient être formels, il faudrait donc publier un document adressé à la FFE pour prétendre ainsi le dénigrer. Mais c'est bien le cadet de vos soucis.

  • je trouve ce commentaire un brin aigri. Rien de mieux à trouver que çà pour vomir sur la FFE ?
    Avec Salazar, les euros ne pleuvent pas.
    Mais ça doit être simplement par respect, par peur de nous prendre pour des "canards".

    Bref, aucun intérêt.

  • Bravo pour cet article !

    Certains lecteurs semblent ne guère avoir le sens de l'humour.

    Pour ma part, j'aime bien votre humour.
    Je suis licencié A depuis plusieurs dizaines d'années, aux environs de 2200 Elo depuis autant de temps, et la règlementite aigüe de certains ne me semble pas la meilleure façon de développer le jeu d'échecs.

    La rigueur est nécessaire à haut niveau, quand il y a de l'enjeu (chez les pro, en Top 12, etc.). La même est-elle requise chez les purs amateurs ?

    Mais combien de responsables de club finiront par jeter l'éponge quand leur équipe de N3 ou N4 aura été pénalisée n fois pour non respect d'une règle (parfois qui aura changé plusieurs fois en quelques années) qui n'a eu aucun impact sur le déroulement effectif de la rencontre ? Le temps des Directeurs de groupes est-il vraiment utilisé au mieux en leur faisant faire n vérifications ?

  • @ Antoine canonne : Qu'est-ce qui permet d'affirmer, sans voir lu le recours et ses pièces, que M. Rivier a agi es qualité de simple licencié et pas au nom et pour le compte de son club ?

    Sur ce dernier point, là encore, il y a des subtilités juridiques qui semblent ignorées, notamment sur la preuve à fournir de sa qualité à agir au nom et pour le compte d'une association, vu que les dirigeants ne sont que des mandataires (c. civ art. 1984 à 2010)

    @ Christian : En quoi les qualités et compétences d'arbitre de S. Escafre que très peu de gens contestent en effet, sont-elles une garantie quelconque des mêmes qualités et compétences pour d'autres fonctions ?
    Un bon arbitre ferait donc nécessairement un bon secrétaire général ou un bon dirigeant ? Rien n'est moins sûr à mon avis.

  • Pas gentil de critiquer M.Escafre, le fameux responsable de la rubrique "un arbitre ne vous répond pas" (5 questions envoyées sur deux ans, jamais une réponse, même pas une petite phrase de politesse pour me dire que mes questions sont nulles et qu'il n'a pas envie d'y répondre).

    Bon d'accord, il a sûrement pas mal de travail mais bizarrement d'autres arbitres de haut-niveau de la FFE ont beaucoup plus de considération pour les petits arbitres en difficulté.

    Quant à l'article, il a juste le défaut de sortir après que cette affaire ne se soit refroidie. Je doute qu'il aurait essuyé autant de critiques si il avait été écrit plus tôt.

  • M. Bouton combien vous rapporte la pub de votre site ?!
    Assez j'imagine pour n'écrire que ce pauvre article qui aurait pu avoir été écrit par l'autre benêt de EE ou le modo de FE !
    Léo sera élu car tous les présidents de club (ou presque) ne pensent pas comme nous les joueurs !!!
    Alors lâchez l'affaire !

  • Pourquoi n'écrivez-vous pas directement sur le site de campagne de Salazar ?

  • Je vois que cette "affaire " de médecin fait encore des chagrins à certains. Le problème est réglé , le non-thésé est remplacé, donc toutes polémiques post-mortem sont futiles.

    Pour en revenir à Rivier , sachez quand même que la FFE ne voulait pas que son nom soit cité avant le 2 fevrier, pourquoi ? Adressez-vous à la FFE pour le savoir. Mais qu'un accord a été passé avec Léo et Diego pour que le nom soit caché. Je rappelais d'ailleurs dans un commentaire du 14 janvier sur le FB de Diego que la FFE avait fait une prière à la Dame Noire (club de Mr Rivier) .

    Mr Ouah-ouah, avant de vous intéresser à la pub de ce blog, posez-vous la question : avec quel argent Léo enverra aux clubs le dico de campagne ? Avec ses propres deniers, ceux de la FFE ou alors le vice-président de la FFE est sponsorisé par Oscaro !!

    Pour le reste, j'ai lu quelque part que Battesti est démocrate, rassembleur, beau, avec une couronne au-dessus de sa tête, un peu comme le héros d'un certain roman policier

    (...) Les pauvres d'esprit de la FFE (CD) ne peuvent malheureusement pas se rendre compte de la voracité du personnage. J'affirme haut et fort que le fallacieux personnage qui vice préside la FFE est dangereux pour l'avenir d'une démocratie qui rassemble.

  • Je lis : "Pour en revenir à Rivier, sachez quand même que la FFE ne voulait pas que son nom soit cité avant le 2 fevrier, pourquoi ? Adressez-vous à la FFE pour le savoir. Mais qu'un accord a été passé avec Léo et Diego pour que le nom soit caché."

    Ces documents qu'on aurait voulu nous cacher ne seraient ils pas des documents publics que tout un chacun peut se procurer en toute légalité ?

    la FFE aime bien les accords secrets dirait on :

    il y a eu aussi celui - confidentiel - avec le CNOSF et l'un des accusés dans l'affaire de la Triche Organisée,

    il y a eu aussi, qui le sait ? un accord secret entre l'avocat de la FFE et celui de l'ex Pdt d'Antibes Mr Iannis Bokias (cf. mail de lui même le reconnaissant sans réserve aucune),

    il y a même eu des tentatives avortées avec d'autres, mais qui vont au final couter très cher à la FFE, têtue qu'elle est à s'obstiner à vouloir avoir raison, même critiquant la décision d'un Juge judiciaire (cf. Communiqué FFE sur la suspension décidée en référé des sanctions de MM Feller et Hauchard par exemple).

  • Des accords secrets ?

    Comme dirait une de nos humoristes féminines, tout de rouge vêtue, : "On ne nous dit pas tout !"

    C'est en effet le moins que l'on puisse dire s'agissant de notre fédération et de l'équipe en place, mais tant que personne ou presque ne cherchera plus loin que le fond de la salle de jeu du club, au mieux du Comité Départemental alors...

  • quelques petites précisions sur les commentaires que je viens de lire :
    - en aucun cas mon club (La Dame Noire) n'est mêlé à cette histoire. J'ai fait le recours en mon nom, et non en celui de mon club.

    - il n'y a eu aucun accord, secret ou non, entre la FFE et moi ! Je ne sais pas où certains sont allés chercher cette information... qui n'en est donc pas une.

    Pour le reste, rendez-vous le 31 mars car, à mon avis, le dossier n'est pas clos.

  • Monsieur RIVIER,

    Pourquoi indiquez-vous que le dossier n'est pas clos ?
    Votre intervention est pour le moins inattendue...
    Cela signifie-t-il que vous envisagez de demander l'annulation des élections, si d'aventure Mr SALAZAR gagne les élections ?

    Pour aller plus loin dans ce raisonnement, en réaction à votre intervention quelque peu mystérieuse, cela signifie-t-il que vous pensez que M. SALAZAR est désormais favori de l'élection et que seul un recours contre sa candidature pourrait freiner sa dynamique ?
    Est-ce vous ou l'autre candidat qui envisagez de rouvrir le dossier ("qui n'est pas clos") ?

    Merci par avance pour vos éclaircissements.

    Un futur électeur.

  • Pour comprendre pourquoi le dossier n'est pas clos, il suffit juste de lire le règlement concocté par la CSOE et qui est en ligne sur le site fédéral depuis presque 5 mois.
    Si jamais je demandais l'annulation des élections (ce que vous dites au début de votre intervention), ce ne serait pas après la proclamation des résultats, mais avant la fin de la procédure de vote ! donc sans savoir quel pourra être le résultat.

    Quant à la position de mon club, je ne sais pas comment vous pouvez la connaître puisque notre comité directeur n'en a pas encore parlé !

  • Monsieur Rivier ,
    je n'ai jamais dit que votre club est mêlé à cette lamentable histoire, mais que vous appartenez à ce club, qui d'ailleurs soutient Léo. (!)

    Je n'ai pas dit non plus que vous aviez passé un accord avec la FFE, faudrait relire un peu. Mais que la FFE a demandé aux protagonistes de ne pas éventer votre nom avant le 2 février 2013.

    Quant au dossier, s'il en reste une miette, il ne vous servira plus à grand-chose, le non thésé est remplacé, voir liste Diego sur le site FFE.

    Que Diego soit favori, c'est pas un secret . Personnellement j'espère que Léo se prenne la taule de sa vie. Monsieur Rivier, la dynamique électorale est tournée non pas vers le sombre passé, mais plutôt vers un avenir qui rassemble.

    Le 31 mars je serai au siège de la FFE pour les élections et je vous dirai ce que je pense de vous et de votre démarche de vive voix .

  • Monsieur RIVIER,

    Craignez-vous à ce point la dynamique et la victoire de Monsieur Diego SALAZAR, pour envisager désormais de demander l'annulation de l'élection, "avant la fin de la procédure de vote" ? (Je reprends le contenu de votre dernier message).

    Ne préférez-vous pas laisser la dynamique démocratique suivre son cours, pour permettre aux Echecs français de tourner une page...?

    Un futur électeur.

  • "Pour le reste, rendez-vous le 31 mars car, à mon avis, le dossier n'est pas clos."

    Vous avez demandé l'invalidation de la liste de Salazar. Si vous considérez le dossier non clos, c'est que votre objectif n'était donc pas de suivre les recommandations du ministère des sports (régularisation de la liste...) comme vous l'avez affirmé. Quel est donc votre but ?

    J'hésite entre "appliquer aveuglément le règlement", néanmoins la validation de Cornette et Rossinot ne semble pas vous avoir dérangé, ou soutenir par ces manœuvres politiciennes la liste de Battesti que votre club soutiendra le 31 mars.

  • "Pour le reste, rendez-vous le 31 mars car, à mon avis, le dossier n'est pas clos."

    Fichtre, cette réclamation d'un licencié, qui était non recevable selon nos textes en vigueur, va-t-elle encore avoir des prolongements de nature à jeter la confusion et le discrédit sur notre FFE ? Alors que de vrais débats sont en cours, et sont nécessaires pour orienter la politique de la FFE !
    Cet acharnement d'un seul licencié (si cela se confirmait) pourrait alors faire l'objet d'une plainte disciplinaire. Personne n'a rien à gagner dans un acharnement procédurier, et j'en appelle publiquement à la raison et à la sagesse de S. Rivier, quel que soit son objectif, de ne pas nuire au fonctionnement démocratique ni à l'image de la FFE.

  • Je suis étonné par les fausses informations qui circulent !

    - je n'ai pas demandé l'invalidation de la liste de Salazar : j'ai signalé à la CSOE que le médecin présenté par la liste n'était pas conforme à ma compréhension du texte. Ce n'est pas pareil !

    - si jamais je demande l'invalidation de l'élection avant la proclamation du résultat, ce n'est pas que je crains la victoire de l'un ou de l'autre ! Sinon, autant attendre le résultat et invalider si le résultat ne me convient pas...
    - de toute façon, ceux qui ont pris la peine de lire le règlement des opérations électorales écrit par la CSOE (que l'on peut trouver in extenso sur le site fédéral) ont trouvé les trois lignes qui permettent d'annuler l'élection même si aucune fraude n'est avérée, quel que soit le résultat (et même s'il n'y avait eu qu'une seule liste en course).

    Alors avant de me désigner du doigt en disant "ouh, il a peur de Diego", un peu de lecture et de réflexion ne feraient pas de mail à certains.

  • Vous dites que vous n'avez pas demandé l'invalidation de la liste de Salazar ! Pourtant lorsque je lis le recours que vous avez envoyé à la présidente de la CSOE le 26 décembre :


    "Objet : recours sur la validité d’une liste

    Madame la Présidente,

    En vertu de l’article VII du règlement des opérations électorales, je demande, pour l’élection fédérale du 31 mars 2013, le retrait de la liste de Diego Salazar."

    Un peu d'honnêteté ne ferait pas de mal à certains.

  • Je crois qu'il y a des choses plus importantes qui se passent en ce moment. Les délires grandignolesques d'un individu en mal d'affection ne feront rien changer aux résultats à venir . C'est une perte de temps pour la FFE et les électeurs que de lire et relire les délires abracadantesques d'un procédurier malhonnête .

  • Le fait est qu'on se demande quel est la motivation de Monsieur Rivier. Faire ch... le monde ? Montrer qu'il existe ? Prouver qu'il a raison ? et tout ça sans regarder les conséquences de ses actes : un grand dégoût de la part des licenciés et des bénévoles.

    S'il fait annuler les élections (quel que soit le résultat). On va perdre du temps, de l'argent, des dirigeants vont s'en aller, et dans quelques mois, on refera des élections avec le même résultat, mais un peu plus d'abstention.
    Monsieur Rivier vous êtes un bénévole dévoué, mais avec vos actions, vous serez bientôt le seul. Le mieux est l'ennemi du bien.

  • Sylvain me fait penser à un certain DP qui sévissait en ligue IDF dans le seul but de se faire mousser et de faire perdre du temps aux bénévoles... car lui n'a jamais rien fait pour les échecs ?!

  • @ Abdul : " un certain DP qui sévissait en ligue IDF dans le seul but de se faire mousser et de faire perdre du temps aux bénévoles"

    Ah bon ? J'ai été présent à quasiment toutes les réunions du CD IdF et de sa commission jeunes, présent sur plusieurs centaines de tournois, au championnat de paris, aux qualifs des jeunes en Idf... ( si...si...), responsable des jeunes de 2 clubs, présent aux AG de la Ligue et de la FFE, et j'ai sponsorisé de mes deniers personnels à hauteur de 15.000 euros bon nombre de manifestations et autres tournois en près de 4 ans.

    Donc je n'ai rien fait pour les échecs dites vous ? Manifestement vous êtes mal informé ou alors endoctriné par certain(e)s.

    Pour le reste la Loi est et reste la Loi et j'ai toujours exigé, en effet, qu'elle soit respectée. Du reste à ce jour 3 jugements m'ont déjà donné raison. CQFD.

    Pour la question des "bénévoles" je vous invite à regarder les réponses ministérielles et jurisprudences relatives à leur responsabilité.

    Didier Perrusset

  • Le CNOSF a déjà estimé, s'agissant de notre fédération (décision du 06 02 2006) , qu'il ne saurait être question de sanctionner un individu qui ne se contente que d'user des possibilités offertes par les règlements. DONT ACTE.

    Pour ma part si M. (et non Mr qui est de l'anglais) Rivier entend user de son droit de contester la validité d'une élection fédérale ou de sa procédure, ou de toute autre délibération illicite; il en a le droit légitime et je ne suis pas loin de le soutenir voire de le rejoindre si besoin.

    On a vu des annulations de délibérations ou d'assemblées pour moins que çà !

    Que vous le vouliez ou non, la FFE DOIT respecter ses textes, ses membres et la loi. C'est un minimum dans un état de droit.


    Bien à vous.

    Didier Perrusset

  • Exact, la FFE doit respecter ses textes: donc M Rivier avait le droit de contester la liste électorale des votants (ça il ne l'a pas fait, à ma connaissance) mais pas la validité des listes de candidats (prérogative de la commission ad hoc, qui avait validé -à tort ou à raison mais ceci est un autre débat, M.Cossin).

    Donc, si vous voulez soutenir M. Rivier, faites lui la lecture des textes publiés sur le site FFE.
    Quant à respecter les membres, espérons que l'AG se déroule correctement, sinon tout débordement de nature à nuire à l'image de la FFE, à l’éthique, relèverait d'une plainte disciplinaire.

    Toujours le respect des textes: la commission de discipline n'aura pas encore démissionné le jour de l'AG. Elle a jusqu'à 3 mois à compter de celle-ci pour le faire.

  • @ Canonne : Outre que je dispose des AVIS CADA ad hoc et de l'ensemble du dossier de M. Bernard L.... et de vos réponses justifiant un refus de communication (refus erronés, vu l'avis CADA rendu car ce sont des documents publics que je me suis procurés sans aucune difficulté)... suivez mon regard...

    ... J'aimerais bien savoir sur quels fondements et faits commis éventuels une commission de discipline pourra sanctionner un individu qui commet, soi disant, tel ou tel fait de nature à nuire à l'image de la FFE lors d'une AG.

    Au surplus notre Règlement Disciplinaire souffre d'une très grave lacune que personne ou presque n'a remarqué !

    Je vais même vous aider : il a déjà été jugé par des tribunaux que les insultes proférées en AG d'une association n'étaient pas réputées avoir un caractère public par exemple.

    Ou déjà jugé : qu'exprimer des divergences d'opinion lors d'une assemblée générale n'était pas de nature à justifier une sanction disciplinaire, les associés ayant le droit d'exprimer leur point de vue, même contestataire, avec véhémence lors des débats.

    S'il faut que je commette "l'irréparable" pour me retrouver devant un organe disciplinaire fédéral, une nouvelle fois, j'y suis prêt. Je ne risquerai, ni personne, RIEN.

    "Y'en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes" !

    Enfin, vous vous contredisez : ce qui est "éthique" n'est pas "disciplinaire" et inversement, par principe.

    Allez une petite piste à creuser sur le sujet des élections : l'une des dispositions relative à l'élection fédérale prochaine est à la limite de la constitution française (source très sérieuse : étude du CNOSF lui-même !)

    De même une des dispositions internes sur les modalités de vote pourrait également poser souci.

    Je vous laisse chercher ?

    Bien cordialement

    Didier Perrusset

  • je voudrai poser une petite question qui me chagrine depuis le début de ce fil.

    Ca vous emmerde tant que ça que Diego Salazar se présente aux élections ?

    A l'époque, en 1996 en particulier, les élections ayant pour protagonistes Loubatière, Sourrouille et le fantasque Touzé , les biens pensants et les monsieurs propres sur eux ne se sont pas trop manifesté pour s'indigner sur une campagne pas très propre et sur un dénouement assez particulier.

    Lorsque Moingt a démissionné de la présidence de la FFE pour mettre en place une caricature de président et ouvrir la grande porte à Battesti, pas grand monde de ce monde bien pensant n'a ouvert les yeux.

    On a jamais vu autant de déchaînement de haine que pendant cette campagne, lisez le dernier torchon pondu par Moingt :

    http://www.les-echecs-un-sport-pour-tous.com/Le-soutien-de-Jean-Claude-Moingt_a152.html

    Et dire que cet individu a été président de la FFE.

    Monsieur Perrusset si vous commencez à chercher les "limites" de la constitution française, vous allez rendre les gens borderline.

    Puis une chose qui me paraît raisonnable, arrêtez de jouer monsieur mystère, dites les choses simplement pour que tout lecteur puisse comprendre. Donnez vos sources c'est la meilleure façon de vous faire comprendre. Merci

  • @ marc : Il suffit de demander (sourire)

    Remarque liminaire : Je ne "joue" pas.

    Toutefois, étant en procédure(s) judiciaire(s) avec la FFE je ne citerai pas mes sources ou références (fiables) relatives au manque criant de notre Règlement Disciplinaire (et de la pratique fédérale en la matière, attaquée). Je ne vais tout de même pas indiquer à mon adversaire quelle ouverture je compte jouer, ni ses variantes !

    Pour le problème de constitutionnalité, voir-ci dessous (accrochez-vous) SOURCE OFFICIELLE CNOSF :

    C'est la journée de l'égalité des femmes aujourdhui, j'en profite !

    THEME : La représentation du sexe minoritaire au sein des instances dirigeantes (des fédérations sportives n.d.l.a.).

    Cette disposition est suspectée d’inconstitutionnalité.

    A l’origine, la Constitution ne permettait de fixer des quotas sur le nombre minimal de femmes que pour les élections politiques. Le ministre considérait cette disposition, en principe obligatoire, non comme une véritable obligation contraignante mais comme un objectif à atteindre.

    La Constitution a été modifiée et prévoit désormais que « la loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales ».

    Cette modification, issue d’un amendement parlementaire, a été expressément présentée comme une façon de « dépasser » la décision du Conseil constitutionnel du 16 mars 2006, qui confortait la thèse de l’inconstitutionnalité de la disposition sur la place des femmes dans les exécutifs fédéraux.

    En revanche, des motifs d’inconstitutionnalité pourraient demeurer :

    1- concernant le support de la mesure : un simple décret et non une loi comme le prévoit la Constitution ;

    2- concernant le contenu de la mesure : il ne s’agit pas d’un égal accès des hommes.

    Voili voilà !

    qui osera avancer ces arguments en contestation dans une demande relative à nos élections fédérales ?

    J'espère vous avoir (un peu) éclairé, l'analyse ne vient pas de moi, je suis donc très à l'aise pour en faire état ici (c'est pas moi, c'est l'autre !)

    Bien à vous.

    Didier Perrusset

  • Objectivement, pour faire appel à de tels soutiens de campagne, on sent une grande fébrilité dans le clan Battesti.

  • Monsieur Perrusset,

    Vous faites sans doute allusion au mode d'élection choisi pour l'élection en cours : vote par procuration (nombre de procurations possibles pour un même votant) et vote par correspondance très encadré lors d'élections organisées par une Fédération ou association loi 1901 :

    Voilà ce qu'en pense par exemple la Cour de cassation par exemple (27 Janvier 2010) : "en vertu des principes généraux du droit électoral, le vote par correspondance ne peut être utilisé que dans des circonstances exceptionnelles dont l'existence doit être constatée concrètement" :

    www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000021768826&fastReqId=472355090&fastPos=1

  • Pourquoi diantre suis-je le seul, ou presque, à poster sous mon vrai nom ?

    Un peu de courage !

    Pour le reste on chauffe, on chauffe, mais c'est plus subtil en réalité.

    S'agissant du problème lié aux textes disciplinaires, je paye une (bonne) bouteille de champagne à celui qui trouvera le(s) souci(s) évoqué(s), motivation(s) à l'appui. (Sont exclus du concours ceux à qui j'ai déjà, par mail, déjà évoqué le problème).

    Enfin, sur le commentaire d'une certaine fébrilité, il ne me semble pas avoir soutenu telle ou telle liste ou tel candidat à la présidence, du moins officiellement.

    En fait je suis plutôt "contre" l'un des candidats que "pour" l'autre...

  • Monsieur Perrusset,

    Comme un grand nombre de joueurs d'échecs, vous êtes avant tout contre l'un des candidats (qui se reconnaîtra certainement)...

    La seule et unique question qui se pose, pour cette élection, est la suivante (et ce n'est pas une émission radiophonique musicale bien connue) : Stop ou Encore ?
    Resigne-t-on pour 5 ans avec la même équipée ? Stop ou Encore ?

  • Monsieur Perrusset,
    Il suffit de lire les rapports de vos démêlés avec la FFE pour en savoir plus. J'ai été surpris de lire que vous aviez comme représentant XX, un monsieur qui n'a pas la vertu d'être monsieur propre (voir son passé à la FFE).

    Vous ne voulez pas donner l'orientation de vos arguments à la FFE et pourtant, vous êtres dans l'obligation de fournir votre mémoire en défense ou le contenu de votre requête au tribunal compétent . Chose que vous avez dû connaître au TA. Donc votre argumentation sur votre silence ne tient pas.

    Pour la représentation du sexe minoritaire, la fête de la femme c'est le 8 mars et pas en permanence (humour).

    Au fait vous donnez votre voix à qui, moi c'est Diego ami depuis des lustres. Pour ceux qui me connaissent mon prénom leur suffit.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu