Avertir le modérateur

Élections présidentielles du 31 mars

La fédération connaîtra son nouveau président le 31 mars. Ce sera le premier de l’une des deux listes en présence, à savoir Léo Battesti (actuel vice-président) ou Diego Salazar. Chaque club vote pour l’une des deux listes sans panachage. Chaque liste comporte 28 membres et 2 suppléants. Le président sera élu par quelque 800 présidents de clubs (ou leur représentant). Un club « pèse » de 1 à 15 voix (quinze voix pour Bastia et treize pour Ajaccio par exemple).

voter_FFE.jpgOutre l’enjeu d’une équipe déjà en place qui entend continuer son action (liste Battesti) et d’une liste prétendant redonner la parole aux clubs (avec deux transfuges, Aurélie Dacalor et Jocelyne Wolfangel), le point crucial sera le taux de participation à une date où tout le monde est en vacances ou pense aux œufs de Pâques. Le vote se déroulera à Paris. Le vote par procuration et par dépôt chez un huissier est possible. Télécharger le document fédéral 'Mémento de l’électeur'

Après 28 ans années de pratique de la vie fédérale, après avoir assisté à des élections truquées, des réunions épiques entre candidats pour le poste de président, je me suis mis à la place du président de club qui va voter. Qui connaît-il vraiment dans ces listes et comment choisir. Pas si simple. Confirmation géographique : la Corse est bien en Gaule tant le ton de la polémique est lancé entre la liste Battesti et la liste Salazar.

En regardant les trente noms de chacune des listes, huit noms dans chaque liste me sont totalement inconnus. Comment se décider ? Sur un programme ? Sur la bonne tête du candidat ? Sur les promesses alors que la réduction des budgets publics pour tous les sports s’annonce drastique pour les prochaines saisons ? Coup de chance, je ne suis que simple licencié A donc je ne peux voter.

Mais j’ai quand même pris les blancs sans demander aux candidats. Et j’ai été faire un tour dans leur jardin en vérifiant qu’aucun arbitre n’allait m’aligner avec une amende. Revue de presque, cliquer ligne suivante.

Battesti : un pour tous, tous pour moi
Le candidat Battesti n’avance pas masqué : il prend une partie de l’ancienne équipe et ajoute des affidés (sans jeu de mots) ; le président du club de Bastia, l’un de ses chargés de la formation qui a œuvré en Corse (tiens, aujourd’hui, il est secrétaire général de la FFE chargé... de la validation des listes!). Aucune (forte) tête ni personnalité marquante ne dépasse. D’ailleurs, dans la précédente mandature, quand tout le monde était d’accord avec Léo dans les réunions par Skype, une fois Léo déconnecté, ce n’était plus la même chanson. La débine comme dans la vraie vie des entreprises, quoi. Mais tous sont restés à leur fauteuil. Seuls deux 'désertrices' ont résisté à l’attraction terrestre du siège fédéral bien chaud et sont passées... dans le camp d’en face.

Liste Battesti : quelques remarques en passant
1er de liste : Battesti 
2e de liste : Pomian-Saatdjian, bis et passe.
3e de liste : Maufras. Profession : Chargé de mission « jeux de l’esprit » auprès du rectorat (lequel ?); on comprend mieux ses motivations qui dépassent le cadre du bénévolat fédéral.
Sa meilleure blague : affirmer en public qu’une majorité d’enfants peut, après dix ans d’échecs, atteindre sans difficulté 2000 Elo. Le chargé de mission aura, avec ces prédictions, des missions chargées... Gérard Vaysse fait le même job dans le civil. Sur la liste, il s’est positionné près du radiateur, en position super non éligible au fond de la liste classe, 28e sur 28.

6e de liste: Laurent Fressinet  Profession : joueur professionnel, ça on savait. Donne des simultanées avant toute intervention ou déplacement officiel du candidat Battesti. Non seulement il doit s’ennuyer, mais que fera-t-il vraiment si la Léo-liste passe ?

7e de liste: Carvallo : propriétaire du Château de Villandry. Ah bon ? Propriétaire est une profession ? Sous l’Ancien Régime sans doute. Propriétaire-exploitant eut été plus précis. Mais cela faisait FNSEA ? Enfin, placer le bon Roi Henri, actuel président fédéral en 7e position, cela relève du camouflet interne ou de l’autoflagellation.

9e de liste : Hélène Rossinot (22 ans) ; inconnue au bataillon mais hyperactive sur son compte Twitter où elle rêve d’une Cour à la manière de la sœur de Dexter. Pourquoi est-elle sur cette liste ? Voyons : elle est la fille de son père André, homme politique et ancien ministre. Son père est aussi son maire. Hasard et nécessité : le prochain championnat de France se déroule à... Nancy. Comme dirait Jean-Claude Moingt: "Je l’aurais parié ! "

9 enseignants (ou retraités de l’Éducation nationale ou se destinant à cette profession) sur 28. 10 sur 30 si l’on prend en compte les suppléants.

Liste Salazar : quelques remarques en passant
1er de liste : Diego Salazar

2e de liste : Aurélie Dacalor. Un cas intéressant de transfuge. En politique, on dirait trahison. A cette place, elle est sûre d’être élue au comité directeur dans la victoire comme dans la défaite. Elle ne supportait plus qu’on lui coupe le sifflet dans la bande Moingt & C°. Sera-t-elle plus entendue par le président Salazar s’il est élu ?

3e de liste : Fontaine. Comme au poker, j’ai envie de passer. Pas une bonne main. Et lui a un poil dans les deux.

4e de liste : Christophe Leroy. Lui aussi fait un pari. Car si la liste Salazar ne passe pas, le CD sera obligé de l’écouter au lieu de l’éconduire. C’est une carte maîtresse de cette liste, tant ce type a du métier et des idées sur le terrain.

6e de liste : Anémone Kulczak. A démontré ses talents d’arbitre et d’organisatrice. A démarré au Cap d’Agde une carrière de diplomate en déjeunant ou petit-déjeunant à qui mieux mieux avec divers membres de l’équipe... Battesti. Une diplomate n’insulte jamais l’avenir :)

10e de liste : Jocelyne Wolfangel. Quand comprendra-t-elle que les joueuses sont des Hommes comme les autres ? N’ira toutefois jamais protester auprès des Chiennes de Garde sur le sexisme dans les échecs. Cette association a
... d’autres chats à fouetter.

Qui est intéressé par ce vote ?
C’est une vraie question qui met à plat le « déficit démocratique ». A vrai dire les personnes engagées sur le terrain et quelques joueurs aux idées bien implantées ; mais eux n’ont pas la parole à moins que leur président de club n’organise une consultation avant le 31 mars.


Parfois, on se fait des frayeurs. Dans la Léo-réunion de Paris le 9 novembre 2012, plus de 3 h 30 de bla-bla devant... dix votants sur une vingtaine de personnes dans la salle ! La ligue d’IDF est-elle si massivement anti-Battesti ou les présidents de clubs n’ont-ils pas le temps ? J’ai ramé pour y traîner le mien. Bonne nouvelle, il a pu juger sur pièces. Compte-rendu prochainement.

Les réunions du candidat Battesti et de son équipe sont mises à jour ici sur son site. La dernière se déroulera en Alsace le 9 mars 2013 en présence d’Anne Muller. On n’a jamais entendu le son de sa voix en quelques années au CD ni même lu un quelconque rapport sur les féminines ou autre (une prof muette, c’est rare). Étienne Mensch sera aussi de la partie : droit dans ses bottes quant à la formation quitte à se chauffer avec Léo. J’ai presque envie d’y aller : Léo ne parle pas l’alsacien et la ligue d’Alsace répugne à apprendre le corse à partir du site fédéral. Léo n’est donc pas en terrain conquis... sans forcément que les voix de cette ligue majeure migrent sur la liste Salazar. 

Qui connaît Léo Battesti ?
Tout le monde et personne. Très présent dans ses interventions en tant que vice-président, omniprésent et omnipotent sur le site fédéral, finalement peu de dirigeants de petits clubs l’ont vu ou l’ont pratiqué. Avec cette campagne, il saisit l’occasion d’aller à la rencontre de ses électeurs. Il ne se déplacera pas autant que l’avait fait le futur président Jean-Claude Moingt pour mettre la main sur la FFE ; les temps ont changé, Internet est un bon soutien de communication. La méthode du bon vieux téléphone fonctionne toujours ; et ça, c’est le job de Jicé. Toujours sur zone, il roule pour Léo et lui ramène les voix une par une. Il connaît plus le terrain et beaucoup mieux les électeurs que lui.

Site Liste Battesti : Les échecs, un sport pour tous !

Qui connaît Diego Salazar ?
Les gens impliqués dans les échecs et en Champagne. Diego a aussi fait parler de lui avec son équipe en Top 12 et ses jeunes. Sa liste maille la France et fédère un tas de bonnes volontés pour son objectif de campagne : « Redonner la parole aux clubs ». Beaucoup de joueurs de haut niveau sont présents sur sa liste ce qui peut être vu comme un signe d’implication de ces champions ou au contraire être vécu par l’électorat comme un « coup ». Lui aussi actualise son site de campagne régulièrement, Une Fédération unie pour un projet commun.

Commentaires

  • Belle histoire que la liste LB ! un peu de poupées russes, un peu de chaises tournantes, un peu de people aux egos surdéveloppés, beaucoup de primes...

    En face, ceux de DS passent un peu trop pour des amateurs voire pour une fausse équipe montée par LB....

    Les votants en grande majorité sont plus des gestionnaires de club que des vrais kibbitz...

  • Sur le site de la FFE, 11 janvier 2013 :
    "Conformément au calendrier établi par la Commission de Surveillance des Opérations Electorales (CSOE), le Bureau Fédéral s'est réuni le vendredi 4 janvier 2013, afin d'examiner la réponse de la CSOE au recours déposé par un licencié contre la liste conduite par Diego Salazar, pour absence de médecin.

    Il apparaît que cette liste ne présente effectivement pas de médecin, à une place éligible, tel que prévu par le Ministère des Sports. Conformément à nos règlements électoraux le Comité Directeur, qui se réunira les 2 et 3 février 2013, arrêtera une décision définitive suite à ce recours."

    Hé bah...

  • Il y a longtemps que je ne prends plus ma licence pour des raisons personnelles.
    Et ce n'est pas toutes les querelles intestines, affaires et autres magouilles au sein des instances dirigeantes qui me pousseront à revenir.

    J'ai vraiment l'impression que ces combats (passés, présents et à venir) correspondent à des ambitions personnelles (tremplin politique) ou à la volonté de "faire de l'argent" que permettent de tels mandats fédéraux.

    Ceci dit, ce n'est malheureusement pas réservé à notre discipline et on retrouve régulièrement de telles problématiques dans les autres fédérations sportives.

  • Quand donc C.Bouton nous expliquera-t-il QUI est le licencié qui a été introduire ce recours pour absence de médecin sur une liste ?

  • Sauf erreur de ma part un LICENCIE n'a aucun pouvoir d'introduire un recours en invalidation d'une liste seuls les membres qui votent, le peuvent (clubs, comités et ligues).

    La qualité à agir d'un simple licencié ne concerne que les électeurs (pas les candidats !) : art. 2.6.1 : "Dans les quinze jours suivant cette publication, tout licencié de la Fédération peut réclamer l’inscription ou la radiation d’un électeur ou de son représentant omis ou indûment inscrit."

    Pour savoir qui est le président qui a introduit le recours, aller sur "l'autre forum" Fr.... Ec... , dans le sujet relatif à cette action la discussion est intéressante et le nom du quidam auteur du recours y figure.

    J'observe que bon nombre d'anciens proches de l'équipe actuelle ont viré de bord,... officiellement ou non, ce n'est pas par hasard.

    Didier Perrusset

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu