Avertir le modérateur

  • Photo-devinette Capablanca-Botvinnik

    Devinette : Sur les six fois où Capablanca affronta avec les blancs Botvinnik entre 1925 à Moscou (en simultanée, Botvinnik, à 14 ans, battit l’invincible champion cubain) et 1938 au tournoi AVRO aux Pays‑Bas, dans quelle ville a été jouée cette partie ?

    A Hastings 1934-35 ? Moscou 1935 ? Moscou 1936 ? Nottingham 1936 ou enfin le fameux tournoi AVRO en 1938 ?

    botvinnik,capablancaBon allez, quelques indices. Le lieu du tournoi était un paradis des travailleurs.
    L’ouverture est une Grünfeld. Capa n’est plus tout jeune. Il mourut en 1942.

    Vous séchez ? Ben… cliquez ligne suivante et vous pourrez rejouer la partie. Franchement…

    Fiche Wikipédia de Capablanca avec un résumé complet de sa carrière et des photos du beau gosse diplomate.

    Lire la suite

  • Quel tournoi joues-tu et je te dirai qui tu es

    Quel est votre dernier tournoi rapide ? Vous savez, un truc où l’on se casse la tête un samedi ou un dimanche. Où l’on fait « l’ascenseur » entre perte contre un gros z’Elo et massacre contre « une patate ». On revient crevé avant de reprendre école, études ou boulot. Et parfois écœuré d’avoir laissé passer le gain contre un gros z’Elo.

    C’est bien cela : vous êtes en contact avec le monde des vrais tournois. Vous êtes déconnecté des chiffres mirobolants, ces « 60 000 licenciés » de la FFE. Vous connaissez plein de « G.O. », oui, les gentils organisateurs. Dans les sommets de la FFE, on dit les « bénévoles » presque en se signant. Et avec quelques génuflexions en période électorale, pendant les AG ou comme récemment avec la réunion des présidents de ligue.


    Ces GO n’ont pas attendu qu’il y ait des salariés à la Fédé. Ils sont aussi multiples et différents que la pénétration du jeu d’échecs dans notre beau pays. Quelques exemples? Villepinte, Franconville et Brest. Cliquer vite ligne suivante.

    Lire la suite

  • Averbakh : mon cours s’appelle « Théâtre de pièces d’échecs »

    Le site russe WhyChess est animé par le GMI russo-français Vlad Tkatchiev. Un très long entretien (traduit en français) entre Vlad et le GMI et historien Youri Averbakh a été mis en ligne le 7 août 2012.

    Averbakh nous livre une théorie passionnante sur les origines du jeu d’échecs et ses cheminements dans les différents pays.

    La fin de l’article donne un aperçu sur la technique employée pour captiver l’attention des 6‑9 ans lors d’un cours collectif que nos pédagogues patentés pourront méditer.

    averbakh,tkatchiev,whychess,kgb,bronstein,spasskyAverbakh divise les profils des joueurs d’échecs en six groupes : « rage de vaincre », « combattants », « joueurs purs » etc. Il est fascinant de voir à quel(s) groupe(s) appartiennent les plus grands noms comme Fischer, Karpov, Kasparov, Lasker, Tarrasch,  Spassky et Bronstein.

    Dans cet entretien modeste et génial, Vlad renvoie toutes les balles du fond de court comme au filet.

    Ma préférée est cette anecdote concernant Spassky.

    Averbakh le range dans le groupe des artistes « même s’il n’en est pas toujours conscient ». (
    Photo : © Irina Stepaniuk / WhyChess)

    "La Averbakh-anecdote"
    « En 1962, à Erevan, lors d’un banquet suivant le championnat d’URSS, Spassky prit la parole et dit :

    « Je souhaite porter un toast ni à la santé des grands joueurs d’échecs, ni aux dirigeants, mais à la santé de mon modeste voisin ».
    En effet il avait remarqué que tout le monde buvait du vin sauf son voisin qui ne buvait que de l’eau. Puis il garda un moment le silence et ajouta « … pour mon voisin et son carnet ! ».

    V.Т.: Donc c’était un type du KGB ?
    Y.А.: Mais bien sûr. A l’époque ceci eut l’effet d’une bombe ! Chercher à attirer l’attention des autres est typique pour les artistes. »

  • La meilleure blague (française) des Olympiades

    Elle est racontée par un gros z'Elo, titré français.

    « Les deux candidats à la présidence de la FFE, Léo Battesti et Diego Salazar, étaient présents aux Olympiades d’Istanbul. Ils ont passé leur temps à convaincre les membres de l’équipe de France que ce serait ‘une catastrophe’ si leur opposant était élu.
    Morale de l’histoire : Ils ont tous les deux raison. »
    =)) Mort de rire

  • Élections fédérales : demandez les programmes !

    Juste au moment où je me disais qu’il était difficile de comparer le programme de Léo Battesti, candidat déclaré à la présidence de la FFE et vice-président fédéral en titre à son concurrent Diego Salazar, ce dernier a publié un communiqué sur le site d’Europe Échecs le dimanche 16 septembre. Pour l’instant, seuls ces deux candidats ont déclaré leurs intentions.
    Le mensuel spécialisé EE n’insulte pas l’avenir. D’un côté ce communiqué doré sur tranches, de l’autre un billet mensuel dans la revue signé Jicé Moingt, soutien officiel de Léo B.

    En une introduction, 14 paragraphes et une conclusion, Diego Salazar déroule son programme. Le truc est court, nerveux et donne matière à réfléchir. « Redonner la parole aux clubs » est un axe souvent développé. Normal, ce sont eux les votants !

    Bizarrement, la page Facebook officielle de sa campagne n’a pas eu la primeur de ce communiqué alors que tout est résumé sur le site d’EE dans un fichier téléchargeable. De nombreux thèmes de réflexion n’ont jamais été abordés, en deux mandats, par l’ancienne équipe. Un calendrier surchargé sans doute.

    salazar,battesti,moingt,élections,comité directeur,europe echecs
    La page Facebook du candidat Salazar vaut pourtant le détour et permet à tout un chacun de s’exprimer.

    Petit licencié internaute, prends un compte FB si tu n’en possèdes pas. Tu ne t’intéresses qu’à ton Elo, mais :

    • Tu aimerais bien avoir un super tournoi type « Wijk aan Zee » en France ?
    • Voir l’ÉdF porter un maillot pendant les compétitions et un costume dans tes rêves les plus fous ?
    • La féminine en Nationale 3 te donne des boutons ou te ravit?
    • Le président Salazar percevra-t-il un salaire ?


    Diego Salazar répond ‘en mode DS’ à toutes ces questions sur son compte de campagne : suspension hydropneumatique au démarrage et direction assistée dans cette course de tortue à la présidence : le nouveau président choisi par le nouveau Comité directeur ne sera connu qu’en mars 2013.
    Suite à la correction de l'anonyme 'Sebastien', 2.5 du règlement fédéral: Est déclarée Président de la Fédération, la personne qui figure en première position sur la liste ayant obtenu la majorité des suffrages. Le mandat du Président s’éteint avec celui du Comité Directeur.

    Le plus drôle : Jean-Claude Moingt, soutien officiel du candidat Battesti met son grain de sel à droite et à gauche en mode 'démocratique NRV' sur la page FB du candidat Salazar. A sa décharge, ce spécialiste de la communication ne peut s’exprimer sur aucune page Internet de son candidat.
    La seule photo du candidat Battesti publiée sur le site fédéral est par ailleurs inspirée d’un film dans lequel il a joué un rôle de figurant. Épatant pour un homme qui ne s’imagine pas jouer les seconds rôles.

    Le système du vote des clubs élisant un Comité directeur de 28 membres lequel choisit ensuite son président (mais les jeux sont déjà faits dès le CD élu) est bien expliqué sur EE. Une fois de plus, on peut voir l’importance et le poids que peuvent avoir certains clubs qui ont licencié des jeunes dans les écoles avec des licences B à tire-larigot l’année précédant le vote.

    Le poids électoral de ces clubs devient énorme alors que sur le terrain, le nombre de licenciés A (faisant de la compétition et fréquentant physiquement le club) n’a souvent rien à voir. Il va de soi que la superficie de ces clubs n’est pas assez vaste pour accueillir en même temps l’ensemble des licenciés. Les élections ? Un métier.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu