Avertir le modérateur

  • Olympiades : ne pas perdre pour gagner

    Comment jouer des matches sur 4 échiquiers quand on représente son pays ? C’est une savante combinaison de forme et d’agencement des couleurs. La pression avec une centaine de nations présentes, quelques dizaines de vrais amis sont le miel de ce grand rendez-vous.

    Un seul mot d’ordre : concentration et préparation. Le capitaine est là pour soulager les joueurs, allez chercher l’information pour que 4 mousquetaires plus 1 remplaçant ne se consacrent qu’au jeu.

    Qui préfère jouer avec les noirs ? Telle nation est obligée de jouer avec son plus gros Elo au premier échiquier (Angleterre avec Adams ou l’Arménie avec Akopian). Les appariements échiquier par échiquier mis en ligne le matin sur le site des Olympiades donnent déjà un tas d’informations.

    Prenons le match France-Angleterre de la 4e ronde de ce jour.

    La France joue avec les blancs au 1er échiquier. C’est déjà un petit avantage.

    1. MVL-Adams
    ‘Mickey’ Adams n’est pas un cadeau avec les blancs. Maxime Vachier-Lagrave, après une superbe victoire (blanche) contre Topalov à la ronde 3, perd rarement avec les blancs.

    Le match se jouerait donc « derrière ».

    2. Jones
    (champion de Grande-Bretagne)-Fressinet
    En 2012, les deux hommes se sont affrontés dans une partie sans risque. Et Fressinet a la réputation de tenir avec les noirs.

    3. Édouard-Short : aucun pronostic possible. Short peut tout jouer et surtout jouer des sous-lignes dans son style classique. Édouard a déjà frisé la correctionnelle dans ces Olympiades, mais a un style enjoué fait d’initiative et d’attaque.
    Pronostic : « J’adoube ». Short est redoutable avec les deux couleurs, surtout quand il se met à jouer « le bonhomme ». Il aura donc à cœur de valoriser son expérience contre le jeune Édouard qui pète la forme suite à son championnat de France.

    4. Howell-Bauer
    Non, Christian ne va pas jouer …b6 dès l’ouverture tout de même ! Mais le match peut se jouer sur cet échiquier. Bauer a sauvé une nulle on ne sait trop comment hier en sacrifiant la qualité pour regagner les cases noires. C’est vraiment une anguille. Mais Howell est une machine à calculer. Il voudra prendre sa revanche sur sa partie contre Feller aux dernières Olympiades...
    Souhaitons-lui toute l’énergie possible dans ce duel ; le capitaine lui a fait confiance malgré la partie acrobatique d’hier et les conditions dans lesquelles il joue suite au drame qui l’a touché.

    Capture d’écran du capricieux direct
    Bauer a fini par annuler contre la Bulgarie, mais a-t-on tous les coups ? La position sur le 4e échiquier montre quand il sacrifie la qualité – avec déjà deux pions de moins – pour dominer les cases et un fou f1 débile (ce qui veut dire faible en espagnol).

    Le direct d’Istanbul à partir de 14 h. Je vous souhaite de bonnes parties.

    vachier-lagrave,mvl,fressinet,bauer,édouard,short,jones,adams,howell,olympiades,istanbul

  • Istanbul : quelques GM perdent la boule ?

    Les Olympiades ont débuté mardi 28 août à Istanbul. La compétition se déroule par équipe de 4 chez les hommes avec un remplaçant. Il s’agit d’un open de 11 rondes où les points d’échiquiers sont prioritaires pour les appariements en cas d’égalité de points.
    Déjà les plus gros z’Elo ont laissé des plumes. Pour son entrée en équipe d’Arménie (l’une des prétendantes au titre), Movsesian s’est pris une bulle au 1er échiquier. Il a été  sorti derechef pour la 2e ronde et remplacé par Aronian.

    2012_olympiade.jpgIdem pour van Wely, mais qui reste vissé au 1 pour la 2e ronde. La Russie lâche un demi-point etc.
    Ce tiers-monde ne respecte plus rien  ! Les « petites nations » sont en effet petites car l’activité générale y est faible et les Elo sous-estimés, mais pour les plus forts joueurs de ces pays, du Bangladesh au Pérou en passant par la Lorraine, le secret, ce sont les cours par correspondance via Skype et des grands maîtres formés dans les pays de l’Est.
    Conséquence : ces joueurs manquent peut-être de pratique à haut niveau, mais sur une partie, avec le drapeau national sur les épaules, surmotivés.

    Et la France ?

    Elle a fait le plein contre le Zimbabwe avec Vachier-Lagrave, Édouard, Fressinet et Tkatchiev. Christian Bauer, suite au drame qui l’a frappé, est dans l’équipe, mais encore remplaçant pour la 2e ronde contre le Pérou (où la France ne lâchera qu’un demi-point finalement).

    Le site officiel est d’une qualité inégalée pour une Olympiade : les parties sont retransmises en direct avec des images audio comme au Mémorial Tal : c’est le même système et la même équipe avec commentaires en anglais et en russe. Les échecs n’ont plus besoin de la tévé, on a l’Internet, et c’est mieux car on peut zapper plus vite.

    Le direct à partir de 14 h, heure de Paris a vraiment été conçu par des joueurs d’échecs… un brin nationalistes. Tous les échiquiers d’une équipe se trouvent du même côté en deux dimensions ! Ainsi, on peut apprécier où en est l’équipe, et voir la position côté noir.

    Vous êtes fatigué de suivre tout ça à la fois ?
    Le logiciel Houdini évalue les positions. C’est prodigieux.

    Compo des équipes : si les appariements sont connus dans la soirée, la composition exacte des échiquiers est en ligne le matin. Ainsi, l’équipe d’Angleterre a décidé aujourd’hui de faire jouer ses deux buteurs avec les blancs : Short se retrouve… au 3, Howell adore les noirs et va flinguer au 4 contre une équipe du Brésil qui n’est pas venue pour faire du beach-volley. Toutes deux n’avaient lâché qu’un demi-point à la première ronde.

  • 4 champions de France, pas de départage

    L’info est tombée dans la nuit de vendredi à samedi, un peu avant une heure du matin. La FFE, via son site, annonce dans un communiqué daté du 25 août :

    « Étienne Bacrot, Romain Édouard et Maxime-Vachier Lagrave, tous trois qualifiés pour les matches de départage du championnat de France, ont finalement indiqué à la FFE, qu’ils ne se sentaient pas, compte tenu des circonstances exceptionnelles, en mesure d’y participer.
    Sensible à ces arguments et partageant l’émotion des joueurs, la Fédération a donc décidé d’attribuer collectivement le titre de champion de France 2012 aux quatre joueurs arrivés en tête à l’issue de la 10e ronde du National. »

    Conclusion : MVL, Édouard, Bacrot et Bauer sont tous champions de France 2012.
    Fin de partie d’un épisode tragique suite au décès de l’un des bébés jumeaux de Bauer pour un championnat qui avait tenu toutes ses promesses.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu