Avertir le modérateur

Pas de candidature de Léo Battesti possible… selon les règlements !

Léorateur1.JPGC’est dans les statuts de la fédé, écrit noir sur blanc. En l’état, Léo Battesti ne pourrait légalement se présenter à la présidence de la FFE à cause des activités d’une société dont il est le gérant et qui facture plus de 60 000 euros de services par an à la FFE, soit plus de deux fois les prix du National.

Incroyable, mais c’est écrit noir sur blanc au chapitre « Incompatibilités » des Statuts de la fédé. Récit de cette découverte hasardeuse due aux fortes chaleurs, cliquer ligne suivante.

Petit retour en arrière
Lors de la réunion du Comité directeur à Port-Marly les 16 et 17 juin dernier, Léo Battesti, le bouillonnant vice-président de la FFE et président/secrétaire de la ligue de Corse, le rédacteur en chef d’Échec et Mat et d’Échec et Mat junior, l’auteur du rapport de la communication fédérale, le producteur d’émissions TV sur les échecs et enfin l’organisateur de tournois, avait annoncé sa candidature devant ses pairs.


Il avait mis dans sa poche le président Henri Carvallo qui ne voulait pas se représenter et l’ex-président devenu hyper bénévole Jean-Claude Moingt dans « un comité de soutien ». Sur le coup, personne n’a levé le petit doigt ni rien noté. Comme toujours quand 'Léorateur' parle, les locuteurs potentiels du CD se taisent et piquent du nez. Le temps passe.

Léo Battesti contre Battesti Léonard
Il faisait très chaud vendredi 17 août dans la nuit à Paris. Une insomnie m’a obligé à chercher quelque chose de soporifique pour me rendormir. Tiens, allons voir les Statuts de la FFE, jamais lus et sûrement très fatigants. Vroum ordi, bla-bla… page 6, j’allais abandonner quand soudain, bingo ! Le point 2.5.3 de la page 7 (sur 10) m’a fait bondir. Un exocet. Una bomba déposée sur la devanture du candidat Léo Battesti. Exit, finito, plus de candidature… en toute légalité (les points importants ont été mis en gras).

Voici le texte :
Point 2.5.3. « Incompatibilités » :
 « 
Sont incompatibles avec le mandat de Président de la Fédération, les fonctions de chef d’entreprise, de Président d’un conseil d’administration ou de surveillance, de Président et de membre d’un directoire, d’administrateur délégué, de directeur général, directeur général adjoint ou gérant, exercées dans les sociétés, entreprises ou établissements, dont l’activité consiste principalement en l’exécution de travaux, de prestation de fournitures ou de services pour le compte ou sous le contrôle de la Fédération, de ses organes internes ou des associations qui lui sont affiliées. Ces dispositions sont applicables à toute personne qui, directement ou indirectement, exerce en fait la direction de l’une des entités précitées. »

Maintenant, fidèle internaute voici quelques éléments de réflexion :

Léo Battesti vice-président fédéral est rédacteur en chef de la revue Échec & Mat éditée par la FFE et dont le directeur de publication et représentant légal est le président fédéral Henri Carvallo.

Battesti Léonard (dit Léo) est gérant de la société Corsica Flash, une société de micro-édition, de PAO (publication assistée par ordinateur), d’édition, d’imprimerie etc. basée à Bastia. Passons sur l’analyse financière de cette société au capital social de 40 000 €.

En 2010, le chiffre d’affaires de Corsica Flash s’élevait à 211 400 €. En 2011, Corsica Flash a facturé plus de 70 000 € de services à la FFE pour mettre en page et éditer E&M interactif (Communication, point 9 et suivants) soit un peu moins d’un tiers de son chiffre d’affaires.

Léo Battesti vice-président donnant du travail à la société dont Battesti Léonard est le gérant, ce n’est pas illégal, mais ce procédé ne verrait jamais le jour dans une fédération allemande ou anglaise.

Quels coups doit jouer Léo sans tuer Léonard ?


Plan A : Léo veut être président. La FFE lance un appel d’offres pour l’édition d’E&M dont Corsica Flash est de facto écarté. Mais la société de Léonard perd d’un coup 60 000 €. Un peu cher pour devenir président, non ? Mais le bénévolat n’a peut-être pas de limites.

Plan B : Léo veut être président quand même. Certes, sa société ne fait pas principalement son chiffre d’affaires sur la FFE, mais se pose alors la clause directement ou indirectement et sous le contrôle de la Fédération, ce qui exclut un changement de gérant d’ici les élections.

Plan C : Léo présente une liste en son nom tout de même. Mais il place en tête de sa liste quelqu’un d’autre qui sera forcément élu si sa liste l’emporte dans les élections de mars 2013 (scrutin de liste à un tour). Jean-Claude Moingt ? Je ne serais pas le seul à moinssoyer à cette proposition. Jicé le premier d’ailleurs. Johanna Pomian-Saatdjian ? Joker. Du Léo sans Léo avec Léo dans les murs, la ficelle serait un peu grosse.

Plan D : Corsica Flash ne facture plus à la FFE. Attention, plus à la FFE ni à ses organes internes ou des associations qui lui sont affiliées. En clair à aucune ligue ou club de France.


On pourrait penser que ce règlement a été introduit par un esprit malin en fin d’assemblée générale, alors que tous les délégués avaient un train à prendre. Eh non, ce règlement est standard, carré et partagé – mot pour mot – par de nombreuses fédérations comme celle du bridge (point 7.1) par exemple.

Et à moins de perdre d’un coup un sacré pactole pour sa société, la candidature de Léo Battesti semble à ce jour « pat ». Dura lex sed lex.

Dernière minute : La réponse de Léo Battesti lui-même le 21.08.2012 dans les commentaires.

Commentaires

  • Monsieur Bouton, connaissez-vous la définition de "principalement" ? Et si M. Battesti faisait remarquer que son activité ne consiste pas "PRINCIPALEMENT en l’exécution de travaux, de prestation de fournitures ou de services pour le compte ou sous le contrôle de la Fédération". Cela ne représente même pas un tiers de son CA.
    En revanche, votre remarque semble s'appliquer parfaitement à M. Salazar dont l'activité principale, Directeur d'un club d'échecs (au passage, passer de Président bénévole à Directeur salarié, n'est-ce pas une manière déguisée d'être Président salarié, ce qui est illégal pour une petite structure ?) est bien "directeur général" d'un "établissement(s), dont l’activité consiste principalement en l’exécution de travaux" pour "des associations qui lui sont affiliées" (à la FFE).
    M. Salazar est à 100%, donc "principalement", M. Battesti est à moins d'un tiers donc pas "principalement".
    Battesti 1 - 0 Salazar

  • Cette info est une véritable BOMBE !

    Un vrai travail de fouine !?

    Peut être le plus gros scoop de votre carrière !

    Qu'en pense F-Euuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ?

  • Je tiens te rassurer Christophe, je peux briguer la présidence de la Ffe pour une raison très simple c'est que je respecterai, comme je l'ai toujours fait, les dispositions légales. Comme tu l'indiques ma société facture à la Ffe des prestations, de façon transparente et comme nous en avons le droit.

    Comme tu es un professionnel qui a déjà fait appel à nos services pour la mise en page de quelques livres, tu sais pertinemment que nos tarifs sont très bas dès qu'il est question des Echecs (tu pourras en témoigner j'en suis sûr) et que nous sommes très sérieux dans la réalisation de nos travaux.

    Comme tu l'indiques j'ai fait un choix en me présentant à la présidence c'est évidemment de ne plus être fournisseur de la FFE et respecter ainsi non seulement nos règlements mais aussi une certaine éthique. Que cela coûte à ma boîte est possible, mais j'en assume les conséquences, n'ayant jamais fui mes responsabilités. J'avoue que nous n'allons pas perdre "un certain pactole" comme tu m'affirmes car l'investissement pour réaliser en particulier Echec et mat interactif est colossal. Je pense que cela aussi tu le sais. Je te remercie d'avoir mis en ligne l'analyse financière de Corsica Flash. Tu y constateras que, depuis que nous réalisons cette version interactive (3 ans)... notre situation s'est dégradée car cela a été fait au détriment d'autres chantiers à plus forte valeur ajoutée que nous ne pouvions plus assumer faute de moyens humains. Je pourrais donc dire que le fait de plus avoir la Ffe comme client permettra, sans doute, à notre société de retrouver une meilleure santé financière. Mais ce n'est pas cela, je te rassure, qui a dicté mon choix.

  • Plan E : Léo "vend" corsica flash à un "cousin" et tout rentre dans l'ordre... le changement dans la continuité !!

  • Salazar est dans la même situation.

  • Bonjour à tous, et bonjour Christophe !

    Non rien.
    Un petit bonjour en passant.

    ah si, il me vient une question bête comme d'habitude :
    "Vice-président", c'est pas "un petit peu président" aussi ?

    P.V.

  • Alors ça je ne l'avais jamais entendu ! Un Patron qui perd de la tune volontairement pour faire plaisir aux joueurs des 64 cases ! Trop fort le mec ! Il va aussi jeter Le fric de la ffeeeeeuuu ?! On nage......

  • Bonjour,

    L'ex Président de la F.F.E Monsieur Jean Claude MOINGT et ses copains - les dirigeants de "notre fédération" - sont les gens super honnêtes.
    Les vrais "bénévoles" - ne c'est pas ?!?
    Pas par hasard qu'ils savent découvrir les actes "de la tricherie"!
    Vive les ECHECS! Vive la Fédération!
    Bien à Vous,
    Krzysztof Pytel

    PS:

    Souvenez Vous comment M.Le Président - J.C.M. - décrivait la transmission - imaginaire (!) - des coups entre IGM Hauchard et IGM Feller?
    Il y 20/25 ans une description pareille était en ordre du jour.
    Qui a époque était - comme suspect/responsable - montrez avec le doit ?!?

  • Je lis : "je peux briguer la présidence de la Ffe pour une raison très simple c'est que je respecterai, comme je l'ai toujours fait, les dispositions légales."

    On croit rêver ?

  • @ Ben Ali : je dirai plutôt que c'est "un manque à gagner", et non une "perte", mais il est vrai que toute partie ne comporte pas que des bons coups, on y trouve aussi son lot d'imprécisions (humour). Ne m'en voulez pas de cette analyse.

    Je connais du reste des stés qui, malgré un Chiffre d'Affaires 4 fois supérieur, réalisent au final un bénéfice de moitié seulement. Le vrai gain c'est le bénéfice (après impôts), pas le CA.

    Si je ne dis pas de bêtises, ou plus exactement si je ne les écrit pas - ici - si les comptes de la société sont déposés n'importe qui peut les obtenir moyennant quelques espèces sonnantes et trébuchantes (jeux de mots pour ceux qui me connaissent, il faut chercher un peu pour "espèce" et "trébuchante").

    Bien à vous tous

    Didier Perrusset

  • On retrouve même un arbitre corse qui utilise l'adresse email de la société Corsica Flash de Monsieur Léonard Battesti : cf page 26 du bulletin des arbitres fédéraux : www.echecs.asso.fr/Arbitrage/Baf97.pdf

    Pour quelle raison Mr Jean-François LUCIANI utilise-t-il cette adresse email dans le bulletin des arbitres fédéraux : Corsica.flash@wanadoo.fr ?

    Est-ce son adresse professionnelle ?
    Souhaite-t-il faire un peu de pub pour la société du prétendant au poste de Président ?
    Pourquoi faut-il envoyer un email à la société Corsica Flash lorsque l'on souhaite contacter cet arbitre corse ?
    C'est en tout cas assez curieux...

  • Je lis : "Léo Battesti vice-président donnant du travail à la société dont Battesti Léonard est le gérant, ce n’est pas illégal, mais ce procédé ne verrait jamais le jour dans une fédération allemande ou anglaise."

    Pourquoi pas, mais à partir d'un certain niveau ou montant ou pourcentage ou d'une opacité supposée, ne serait-ce pas un délit de prise illégale d'intérêts ou quelque chose du même genre ?. Et que dire de l'Ethique ou de la Morale ?

  • Pytel président !

  • monsieur bouton vos renseignements sont exacts mais ils ne sonts pas pris dans une chronologie .
    la chronologie de l histoire du miracle de la promotion de notre discipline en corse de 1995 a nos jours monsieur battesti a cree une des ligues les plus fortes de france et surtout une douzaine d emplois salaries et une foultitude d evenements dans le cadre du corsican circuit .je ne parlerais des echecs en milieu scolaire ce serait trop fastidieux .

    les engagements pris au niveau ethique et reglementaire seront tenus c est clair pour nous ici monsieur battesti est un homme honnete et serieux respecte par tous en corse et c est la chance de la federation francaise d avoir un tel candidat et non l'inverse merci de votre attention.

  • Je n'ai pas très bien compris l'intervention de M. PYTEL ; mais je pense qu'il est bon de rappeler que les tricheries récentes avaient été anticipées par l'arbitre M. Christian BERNARD il y a déjà 10 ans dans une interview donnée à un magazine d'échecs !... Il y avait tout annoncé...

  • Monsieur Mariotti, vous qui êtes à la fois Président d'un club d'échecs "La Tour du Nebbiu" à Saint-Florent, et a priori également Président de la ligue corse de pétanque, quelles doivent être les qualités principales d'un postulant au poste de président de la FFE : être un bon "pointeur" ou un bon tireur ?
    Pensez-vous qu'il soit possible de transposer l'expérience du chess-boxing à la pétanque en organisant des compétitions de chess-pétanque ?

  • quand on parle d'hônetteté !


    "Ce serait beau, l'honnêteté d'un avocat qui demande la condamnation de son client."
    Jules Renard


    "C'est un homme qui aime l'honnêteté d'autrui."
    Jules Romains


    "Chacun a sa définition de l'honnêteté. La mienne est assez large mais je m'en accommode."
    Cizia Zyke


    "Ellle respirait l'honnêteté. . . Seulement elle avait la respiration très courte."
    Eugène Labiche



    "Il y a un faux honneur, qui est l'honneur, et un véritable, qui est l'honnêteté."
    Louis Dumur

  • Je m’interroge tout de même sur les valeurs et l'éthique.
    Léo Battesti déclare: "J'ai fait un choix en me présentant à la présidence c'est évidemment de ne plus être fournisseur de la FFE et respecter ainsi non seulement nos règlements mais aussi une certaine éthique"
    Je ne vois pas en quoi le fait de passer de vice-président de la FFE à président change quoi que ce soit au caractère éthique de la chose.

    J'imagine bien la conversation:

    Henri : "Bon, maintenant à l'ordre du jour, le choix de notre fournisseur pour la mise en page et l'édition d'E&M interactif. Vos propositions..."

    Johanna consule son smartphone...
    Léo : "Il faut faire trois devis, on choisira le mieux disant... Enfin, afin de vous faciliter la tâche, je vous fournis trois devis... Vous pourrez constater que le devis le plus intéressant est celui de la société CORSICA FLASH. Outre le fait que c'est déjà notre fournisseur et que les frais de développement ont déjà été réalisés, il se trouve que je connais bien le gérant qui est d'ailleurs bien connu pour sa grande moralité"
    Henri : "Joanna, tu en penses quoi?"
    Joanna : " ... Voila. hop on envoie... Euh, pardon, j'envoyais la liste des courses ..."
    Henri : " La proposition de renouveler le contrat avec CORSICA FLASH ..."
    Joanna : " Oui, oui, pas de problème..."
    Henri : " Bon, alors on passe au vote... Qui est contre?"
    Un ange passe...
    Henri : " Qui est pour ?"
    Les mains se lèvent...
    Henri : " Adopté..."
    Léo : " Qu'est-ce qu'on perd comme temps en formalités..."

  • J'ai envoyé plusieurs mails à la FFE pour prendre connaissance du cahier des charges de la revue E&M pour proposer un tarif et ben pas de réponses et pourtant je reçois les accusés réception de mes mails....

    Qui pourrait me donner la bonne adresse mail ?

  • Bonjour !

    Bonjour Charles, tu fais comme Charles : attends

    Sinon j'ai une question pour le candidat Battesti :

    - A votre arrivée en 2005 vous aviez commandité un audit sur les activités boutique et communication de l'équipe précédente.

    D'où ma question: si vous êtes élu, le Président Battesti commanditera-t-il un AUDIT neutre sur les activités du vice-président Battesti pour savoir combien ont coûté tous les jouets fédéraux :
    (en dehors de la polémique sur qui les a facturés, imprimés, etc. seulement sur leur coût comprenant le ou les salaires des salariés de la FFE qui en étaient chargés)

    - Echecs & Mat, Echec et Mat nouvelle formule, echecs et mat jeunes, échecs et mat cadet, les cahiers du débutants, l'encart spécial jeunes pour débutants, le guide spécial jeunes pour débutants qui débutent, echec et mat magazine, etc.
    Bon je sais il y en a qui n'ont pas existé, mais j'en oublie certainement qui ont existé et dont comme 90% des licenciés nous n'avons pas eu connaissance par manque de communication.

    C'est bien pour cela qu'un AUDIT neutre serait nécessaire.

    Comme en 2012 j'attends (comme Charles !) toujours les réponses (et droits de réponse !) à mes questions de 2005, je vous donne rendez-vous en 2019 !

    Saluez bien Jean-Claude Moingt pour moi !

    PV

  • Recommandations de Lectures appropriées, qui ne sont pas rédigées en charabia juridique celles-là:

    Faut-il supprimer la Loi de 1901 (Gilbert Collard) ?,
    La Loi de 1901 racontée aux Français (Régis Hanrion),
    Le Guide du Dirigeant d'association (J-C Bardouf - Serge Ruchaud),
    Le Guide de l'emmerdeur (Thierry Crosson- J C Florentin) .

    C'est assez croustillant, ensuite il y a ceux qui savent et ceux qui veulent.

    Comme me le disait un Homme de Droit il y a quelques années :
    "en France, on a tous les droits ? .... OUI sauf celui de se faire prendre !"

    Blague à part; si on prenait la peine de temps de temps de LIRE un peu sur le sujet...ce ne serait pas plus simple ?

    Allez, si ce n'est déjàfait je la Copyright celle-là et je me l'auto-attribue sans vote de mon Bureau. Lol (pour faire djeuns).

  • bonjour
    juste quelques mots pour repondre au message qui me fut adresse sur le site gambit shara henning.je m interesse beaucoup a l evolution des echecs en corse etant moi meme l un parmi d autres des pionniers de la reconnaissance de notre jeu sur cette ile je sais donc precisement l immense apport de mr battesti a ce niveau.concernant ensuite mon action avec mon equipe a la tete de la ligue corse de petanque la plus petite en terme de licencies mais classee sixieme neuvieme sur dix sept ligues et comptant deux de ses membres en equipe de france ainsi que le champion du monde en titre.
    je pense donc pouvoir apporter tranquillement mon temoignage subjectif certes mais autorise sur les trajectoires respectives ce que mr battesti a accompli est proprement unique merci de votre attention.

  • Monsieur Mariotti,

    On peut comprendre que vous preniez en exemple Monsieur Battesti.
    Ce qu'il a accompli est effectivement unique, comme vous le faites justement remarquer...
    La ligue Corse de pétanque que vous présidez, envisage d'ailleurs de suivre l'exemple de la ligue Corse d'échecs, en développant la pétanque à l'école !!
    Cf article publié sur www.petanque-ilerousse.com/actualites_details.php?id=29

    Vous envisagez en effet de « valoriser la filière pétanque, et de développer une politique en direction de l'école"..."avec des interventions programmées sur l'année".

    "Les échecs y sont venus en 1995 et sont passés de 328 licenciés à 6 000 aujourd'hui. Ce qui en fait la 2e ligue nationale, derrière l'Ile-de-France qui compte 12 millions d'habitants, alors que nous sommes 250 000 sur l'île...».

    On peut aisément comprendre, en prenant connaissance de ces chiffres qui laissent rêveur, que vous souteniez la candidature de M. Léonard Battesti, en envisageant de transposer cette belle réussite échiquéenne au domaine de la pétanque !

    Le club d'échecs de Bastia comprend à lui seul 1699 licenciés actuellement (1406 licences B et 293 licences A), ce qui doit faire pas mal de joueurs (et surtout de jeunes joueurs) au mètre carré dans ce petit club, lors de l'assemblée générale annuelle...

    Développer la pétanque à l'école, c'est effectivement une très belle idée, et de surcroît très pédagogique.
    Il faut espérer pour la ligue corse de pétanque et pour les écoles, que M. Dominique Bucchini, le président de l'assemblée de Corse (que vous envisagez a priori de rencontrer, d'après l'article), vous soutienne dans cette initiative pour le moins originale, de la même manière que la ligue de Corse des échecs.

  • bonjour
    effectivement l ambition de notre equipe a ete de suivre la voie ouverte par mr battesti et de la generaliser a la pratique scolaire avec une forte implantation club pour la pratique de la petanque notemment.
    ma suggestion est de se faire une opinion sur un bilan d une part et bien entendu sur un projet d autre part mais je soutiens la candidature de mr battesti en formant le voeux qu il reussisse aussi bien au plan national qu il le fit au plan local il possede la personnalite et les qualites pour le faire plus une equipe solide ce qui est loin d etre indifferent merci de votre attention.

  • Avec autant de licences A et B en Corse depuis de si longues années, on va voir de jeunes talents éclore bientôt, non ?
    Il doit déjà il y avoir des MF en pagaille ?!

    Sauf si ces licences sont artificielles...

  • ils ont eu des champions chez les jeunes et des corses font des normes de MI, oui. D'ailleurs ils organisent des tournois fermés, en partie longue (pour ceux qui croient que les corses ne font que des blitz.
    Au fait, le club de Bastia fait 500 m², il est ouvert 5 jours sur 7.

  • Ci-dessous, la liste des Normes de MI en cours et c'est le désert pour les joueurs corses.
    http://www.echecs.asso.fr/Normes.aspx?Level=m

    A part MASSONI (ChBouton)

  • Monsieur Massoni,
    Le club d'échecs de Bastia comprend 1699 licenciés actuellement (1406 licences B et 293 licences A).
    Il y a donc au moins 4 joueurs au m² dans ce club les jours de grande affluence (en prenant en compte le mobilier).
    Ça permet des parties très conviviales, en jouant de façon très serrée, voire compressée. Il faut juste croiser les doigts pour que les 1699 joueurs ayant une licence au club de Bastia ne viennent pas tous jouer en même temps les jours d'ouverture !

    En ce qui concerne les résultats des joueurs d'échecs corses, il semblerait que les Corses aient de meilleurs joueurs de pétanque que de joueurs d'échecs : Bruno Le Boursicaud par exemple, joueur de haut niveau, qui vit en Corse (bien qu'originaire de Saint-Nazaire).
    Dans le domaine des échecs, Jean-Michel Mondoloni, joueur corse eut son heure de gloire dans un tournoi organisé en Corse ainsi qu'au Championnat de Paris, mais, sa carrière fut Malheureusement éphémère...

  • @ mariotti jean-marie : vous avez un clavier anglais ? Pas un seul accent sur les voyelles et vous écrivez : "mr battesti"; ce qui est de l'anglais. En (bon) français, Monsieur c'est : M.

    Personne ou presque ne conteste la progression et le développement des Echecs en Corse. Les chiffres (enfin ceux qu'on veut bien nous présenter) sont là. C'est une chose. Comment cette progression et ce développement sont-ils réalisés est une autre.

    Une question me brûle les lèvres : Quelle est la durée de vie moyenne d'une licence B détenue par le même licencié en Corse ? Pourrait-on comparer au reste de le France ? Certains parleront de Prises de licences nettes, ou de Taux de renouvellement.

  • Donc, la FFE a franchi les 60 000 licences !

    Nouveau record !

    Les Corses augmentent de presque 10% ! faites gaffe quand même de ne pas avoir un jour plus de licenciés que d'habitants... Donc, beaucoup de jeunes licences mais combien de MF au fait ?
    Les Réunionnais copient les Corses ! Plus de 3 000 licences ! Plus que les autres régions de France ! Plus que la Bretagne ?!

    La recette ?!

    Signer des conventions avec le plus d'écoles possibles et hop voici des licences en pagaille ! Sans demander l'accord des élèves et des parents...

    On nous prend vraiment pour des cons !

  • J'attire votre attention sur l'article 6 III de la loi de finance pour 2002: "L'organisme (loi de 1901) doit être géré et administré à tire bénévole par des personnes n'ayant pas elles-mêmes ou par personnes interposées, aucun intérêt direct ou indirect dans les résultats de l'exploitation. ...Toutefois un organisme peut rémunérer un dirigeant si ..."

    Donc pour une gestion désintéressée les acteurs de cette gestion doivent l'être aussi. Le respect textuel des statuts ne suffit pas. Si seul le président est nommé dans les statuts sportifs, c'est parce qu'il nomme son bureau.

    Bien cordialement,

  • @ Lucas. Bonne intervention mais je n'ai tout compris ni du pourquoi ni de quoi vous voulez discuter et à propos de qui.

    Entre la Loi de 1901 (soit le droit des contrats et des obligations in fine) et la loi de finances 2002, et la FFE ou M. Léonard B. ou sont les rapports ?

    Un dirigeant d'association ne peut être que bénévole pour certaines fonctions notamment électives, le même dirigeant peut tout à fait être rémunéré, mais pour d'autres tâches que celles pour lesquelles il a été élu.

    Pour les licences "b" vu que le sujet est abordé en effet pour faire simple et en résumé nul ne peut être membre d'une association sans son consentement et un mineur n'a pas la capacité juridique à contracter.

    Je suis donc d'accord que des licences ""fourguées"" à des enfants sous tel ou tel prétexte sans l'accord express des parents ou des représentants légaux de ces mineurs licenciés FFE sont illicites, et quelles que soient bonnes les intentions.

  • Oui, surement illicite dans les 3 premières ligues de France mais de toute façon, que risque t-on ? rien ? un simple rappel à la loi ? 1 € d'amende ?

    Sinon, si les sanctions étaient lourdes, aucune ligue ou aucun club ne se risquerait à licencier sans l'accord des parents...

    Nous ne sommes pas si bêtes ?!

  • Je relève : (...) Le respect textuel des statuts ne suffit pas. Si seul le président est nommé dans les statuts sportifs, c'est parce qu'il nomme son bureau.
    C'est bien la première fois qu'on affirme que c'est PARCE QUE SEUL le Président est nommé dans les statuts sportifs (ne serait il pas plutôt élu que nommé, M. Lucas ?) c’est parce qu’il nomme son Bureau (qui n'est pas du reste une construction juridique en tant que tel). De vous à moi il n’y a absolument aucun rapport entre l’élection du Président et son mode et la nomination des membres du Bureau.

    Là ou je vous rejoins, c’est que les textes de l’association DOIVENT en effet être respectés en tant qu’ils sont la loi de celle-ci (Cf. Code Civil articles 1134 & 1135) et que le seul droit intangible et inaliénable des membres d’une association c’est de pouvoir EXIGER (tous les ouvrages reprennent ce terme d’exiger) le respect des textes légaux, règlementaires et de leurs droits légitimes de membres.

    A défaut ils peuvent soit demander la résolution du lien qui les lient à l'association soit de demander aux juges l'exécution forcée des textes et prestations que l'association doit respecter envers et pour ses membres sans préjudice des éventuelles demandes de dommages et intérêts ou autres.

    Didier Perrusset

    Sources : Lamy, Francis Lefebvre, Dalloz, La gazette du Palais etc.

  • Pour couper court à tout débat sur la qualité de membre d'une association et les licences "B" évoquées :

    La cour de cassation, dans son arrêt du 7-4-1987 précise que pour être membre d'une association il faut que le membre, ayant la capacité juridique d'adhérer, doit en faire expressément la demande et que celle-ci doit être acceptée (Agrément).

    Toutefois la Cour d'Appel de Paris dans son jugement du 13-5-1998 précise que le seul paiement d'une cotisation peut suffire à matérialiser la volonté de devenir membre. Pour autant faut il que cette volonté d’engagement émane d'une personne ayant [en effet] la qualité et le pouvoir de contracter.

    Moralité : Un mineur n'ayant pas la capacité juridique, il ne peut en aucune manière être licencié sans l'accord éclairé de ses représentants légaux (les parents le plus souvent). On pourra ergoter sur le simple paiement de la cotisation manifestant la volonté d’engagement ou sur la notion de consentement ÉCLAIRÉ.

    En d’autres termes : si « on » se contente de recopier la liste des enfants qui ont une activité échecs entre midi et deux ou le soir à l’étude dans un établissement, pour demander aux parents de ces bambins une cotisation sans autre forme d’explications de ce à quoi elle sert, c’est plus que limite d’autant qu’il faut être licencié par un CLUB ! Avec toutes les conséquences en matière d’obligations pour ce club envers de ces (CES) membres licenciés "b" au cas particulier et ses(SES) membres au cas général.

    Les AG des clubs concernés doivent être bien bondées vu le nombre de licenciés "B" + "A" qu'ils ont.

    Précisons, à nouveau, que TOUT membre de l’association et a fortiori que tout DIRIGEANT de fait ou de droit à l’obligation de respecter les textes légaux et règlementaires et celle d’exécuter DE BONNE FOI toutes les obligations souscrites en adhérant aux statuts, à défaut la responsabilité civile de l’association, du membre, voir in solidum des deux peut être engagée.

    Pour la responsabilité PÉNALE c'est autre chose et ce n'est pas le sujet ici.

    Didier Perrusset

  • Autant de joueurs et si peu de forts joueurs... les Corses ont-ils si peu de Elo à 4 chiffres ? A moins que l'on considère un enfant ne sachant pas parer le mat du Berger comme un bon joueur d'échecs voire un joueur d'échecs tout court... Bravo la Corse

  • Lu sur le site de la ligue Corse :

    182 classés fidè, Massoni n°1 à 2368 et le dernier doit être proche du plancher élo qui est à 1 000 points !

    5 907 licences A !

    Faites-vous la main avec les ratios !

    Aucun Corse pour défendre sa ligue ?

  • allez vous faire le même billet d'humeur sur Salazar qui est professionnel des échecs à 100% ?

  • J'aimerais bien qu'un tel billet sorte en effet, il y aurait matière sur un dirigeant de club dont les chiffres sont complètement pipeau. Beaucoup de licenciés, de subventions et juste une équipe de TOP12 et de départementale...

  • Et une non inscription pour son équipe de N1 car il a perdu un sponsor... Pourtant il promet d'en trouver des tonnes pour la FFE !

  • Salazar perd des sponsors, il promet des sponsors. Beaucoup de démagogie. Les présidents de club sauront comparer les résultats sur le terrain. Merci M. Battesti pour tout ce que vous faites.

  • Une fois élu, le siège de la FFE sera t il transféré en Corse? A voir en première page du site fédéral les vidéos "Echec et mat tv" en langue corse (sous titrées en français!) on peut se poser la question.
    Je n'ai rien contre les spécificités régionales (je suis même plutôt pour) mais pourquoi sur un espace fédéral! Pourquoi pas des vidéos en ch'ti, en breton ou en catalan?
    Ce mélange des genres entre "présidence de la FFE et intérêts personnels" devient une habitude...
    Il n'y a qu'à voir comment M. Moingt s'est servi de sa fonction de représentation à la tête de la FFE comme tremplin pour développer son carnet d'adresses et obtenir son poste actuel...
    En réponse, il nous dit "j'ai fait plein de choses..." Oui, il y a eu des quelques avancées mais franchement depuis 2005 (début de la présidence Moingt) il y a eu surtout beaucoup de com' et d'autosatisfaction sur le site fédéral (qui est lu par les licenciés, donc en circuit fermé) mais on ne peut pas dire que les échecs en France aient beaucoup progressé.
    Le grand public? A part l'affaire Feller et les très utiles interviews fédérales dans les médias nationaux... pas grand chose.
    Evolution des conditions des joueurs pro? des formateurs? des salariés des clubs ou des villes? des joueurs de club? Qu'ils s'expriment!
    Pour le dire autrement: M. Moingt, l'adjoint au maire de clichy de 2005 a plus profité de 7 années de présidence FFE que n'en ont profité les échecs français.

    Pour en revenir à M. Battesti, on peut lire (entre autres...) sur sa page wiki http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9o_Battesti qu'il est "Ex-militant du nationalisme corse".
    Produire et diffuser des vidéos en langue régional sur le site FFE: Ex?
    Là encore, M. Battesti fait des choses pour les échecs, c'est indéniable. Mais ne sont elles pas un peu trop orientées vers d'autres buts, extra échiquéens?

  • Je n'ai pas l'habitude de répondre aux anonymes, mais pour une fois je vais faire une entorse ! Vous connaissez très mal la réalité ou vous ne lisez que ce qui est dit sur ce blog ! Je vais seulement vous donner trois exemples significatifs pour refuter vos propos.
    1) C'est une de mes connaissances, en l'occurrence la conseillère en matière de sport de Jacques Chirac à l'Elysée, qui nous a sauvé en 2005 l'agrément sport que le ministre de l'époque avait décidé de retirer à la FFE.

    2) C'est encore une de mes relations qui a permis à la FFE d'obtenir le partenariat avec BNP Paribas. Une goutte d'eau sans doute que représentent les 1 300 000 euros perçus par la FFE en 6 ans !

    3) C'est encore un proche qui a permis de signer la convention avec l'Education Nationale en 2007. La encore une broutille ! Les subventions étant passées pour les clubs et organes déconcentrés de la FFE de 425 000 euros en 2005 à 1 200 000 aujourd'hui. Je pourrais rajouter le nombre de villes trouvées pour nos championnats de France amenant la encore des ressources supplémentaires (Nîmes, Pau, Montluçon...) ou encore, car c'est l'actualité, les locaux de la FFE à la Commanderie des Templiers à Elancourt ? Je pourrais aussi vous dire encore que cette année ce sont "mes relations" qui ont permis de financer 2 étapes du Grand-Prix FFE et pourtant, je n'en tire aucun avantage personnel ! Si pardon ; celle de faire vivre ma passion. JCM

  • Monsieur MOINGT, vos proches ou vos relations ou encore vos connaissances ont sans doute permis d'apporter une aide substantielle et pas du tout négligeable à la FFE....Certes...
    Mais, qu'en a fait la FFE ?
    Cette question est légitime.

    En effet, il n'y a aucun tournoi d'échecs annuel grandiose et majeur en France (du type trophée IMMOPAR).
    Incapacité cette année à réunir une équipe optimale aux olympiades 2012 ("les conditions n'étaient pas réunies" selon Bacrot =
    www.europe-echecs.com/actualites/etienne-bacrot-absent-aux-olympiades-4456.html ).
    Des frais de justice exorbitants : 47074 euros portés en charges exceptionnelles pour l'exercice 2011 + Perte de la FFE en cassation dans le litige Gervais...
    www.echecs.asso.fr/Actus/5929/AG31032012_BilanFinancier.pdf

    Ce n'est peut-être que le début. Que nous réserve le bilan financier en 2012 et en 2013 ? Cette interrogation est également légitime.

  • M. Bouton alias Charges exceptionnelles, je ne vois pas le rapport avec mon intervention précédente ! Mais puisque vous abordez ce sujet et bien pas de souci ! Qu'en a fait la FFE ? Tous les comptes sont disponibles et diffusés en toute transparence. A moins que vous sous entendiez autre chose ? Oui il n'y a pas (ou plus) de Trophée Immopar ou de Wijk Aan Zee, etc en France, mais comme je l'ai déjà dit ce ne sont pas les Fédérations qui organisent ce genre de tournois mais des privés ! En France nous avons quand même Le Cap d'Agde, Le Corsican Circuit, Le Grand-Prix FFE (dotation + de 120 000 euros)... Nous avons organisé le plus fort Championnat d'Europe de l'histoire avec la plus forte dotation 130 000 euros (d'ailleurs on nous a montré du doigt parce que la manifestation a couté 70 KE à la FFE, mais il faut savoir ce que l'on veut ! Du haut niveau ou pas ? Et le haut niveau ce n'est pas gratuit !). Sinon vous parlez de dépenses qui ont déjà été absorbé en 2010 (+70 000 euros au bilan) et 2011 (- 30 000 euros au bilan). Je ne vois pas pourquoi le bilan 2013 serait mauvais ! D'ailleurs comme vous le savez, la FFE est auditée chaque année par son ministère de tutelle, que la FFE a un cabinet comptable et un commissaire aux comptes, que la FFE a eu un contrôle URSSAF en janvier 2011 (sur dénonciation je tiens à le préciser !) et que nous avons eu aucune observation ni pénalité ce qui constitue un petit exploit ! Mais puisque l'on parle des frais de justice, il faudra bien aussi un jour que ceux qui ont engendré ses frais à la FFE rendent des comptes. Cela s'appelle des dommages et intérêts ! JCM

    "P.S." :) ChB: Cher Jicé, je signe tous mes articles de mon nom, c'est déjà suffisant. C'est responsable et responsable pénalement. Je n'ai jamais, au grand jamais, écrit sur ce blog ou ailleurs sous un pseudo.
    Nous avons ce point en commun: je préférerais que les gens signent de leur VRAI nom. Comme toi, comme moi.

  • "Je pourrais rajouter le nombre de villes trouvées pour nos championnats de France amenant la encore des ressources supplémentaires (Nîmes, Pau, Montluçon...) ou encore, car c'est l'actualité, les locaux de la FFE à la Commanderie des Templiers à Elancourt ?"

    Parce qu'avant JCM, il n'y avait pas de villes pour les championnats:

    Chpt France
    1995 Toulouse
    1996 Auxerre
    1997 Narbonne
    1998 Méribel
    1999 Besançon
    2000 Vichy
    2001 Marseille
    2002 Val-d'Isère
    2003 Aix-les-Bains
    2004 Val-d'Isère
    2005 Chartres
    2006 Besançon
    2007 Aix-les-Bains
    2008 Pau
    2009 Nîmes
    2010 Belfort
    2011 Caen
    2012 Pau

    Chpt France Jeunes
    1995 Montélimar
    1996 Hyères
    1997 Montluçon
    1998 Rochefort
    1999 Romans-sur-Isère
    2000 Pau
    2001 Amiens
    2002 Hyères
    2003 Le Grand-Bornand
    2004 Reims
    2005 Calvi
    2006 Aix-les-Bains
    2007 Le Grand-Bornand
    2008 La Roche-sur-Yon
    2009 Aix-les-Bains
    2010 Troyes
    2011 Montluçon
    2012 Nîmes

    Les locaux: Quel est le rapport avec le sujet? Mais puisqu'on en parle: quel a été le cout des travaux?

  • Le cout des travaux pour la FFE ? Zéro ! Par contre 400 000 euros pour la communauté d'agglo de St Quentin-en-Yvelines très heureuse d'accueillir une autre Federation sportive sur son territoire. Oui il y avait des villes avant évidemment ! Mais pas aux mêmes conditions, c'est cela que je voulais préciser. En 2004 le montant des subventions pour les championnats de France se monte a peine a 3% du budget en 2012 cela représente près de 10%. En période de crise, c'est plutôt pas mal comme progression, non ? JCM

  • Pourquoi M. BATTESTI ne vient-il pas défendre sa candidature puisque c'est bien de lui dont on parle sur post ?!
    Peut-être a t-il besoin de jcm pour le défendre ? pour lui montrer quoi dire ? lui apprendre à réfuter ? lui apprendre à se comporter comme le futur Maitre du Mondes des 64 cases Françaises ?

  • Ce Jean-Claude Moingt, il faut toujours rectifier ses écrits. Je vais le faire gratos, le correcteur orthographique du président, au titre de Manager général, aura coûté beaucoup plus cher pendant des années...

    Dans l'ordre d'apparition à l'écran :
    Lui : car c'est l'actualité, les locaux de la FFE à la Commanderie des Templiers à Elancourt ?
    Moi : c'était une promesse "à l'horizon 2007", et nous sommes en 2012. Il est vrai que plus on s'approche de l'horizon, plus il s'éloigne !

    lui : Si pardon ; celle de faire vivre ma passion.
    Moi : il faut lire : Si pardon ; celle de vivre de ma passion en me salariant malgré mes engagements de campagne de me consacrer à plein temps BÉNÉVOLEMENT pour la FFE.
    Il serait à cet égard intéressant de comparer les déclarations d'impôt de JCM et Vérat en 2003 et 2004 AVANT leur arrivée à la FFE (éventuellement leur provenance, pour info ARE pole-emploi s'appelait ASSEDICS à l'époque) et leur déclarations APRÈS l'arrivée à la FFE...

    lui : Tous les comptes sont disponibles et diffusés en toute transparence.
    Moi : ben tiens ! Pourtant je n'ai jamais pu les obtenir quand j'étais licencié, non plus par lettre recommandée, bizarre. Autrement que par un camembert grossier qui ne détaille aucune dépenses.

    lui : En France nous avons quand même Le Cap d'Agde, Le Corsican Circuit, Le Grand-Prix FFE (dotation + de 120 000 euros)...
    moi : le toupet de s'attribuer les mérites pour des tournois qui existaient avant son arrivée ! le Cap d'Agde existe depuis des décennies, et sous sa forme actuelle depuis 1996 (8 ans avant JC2) et le corsican circuit depuis 1998 !
    Notons plutôt la disparition des tournois de GMI de Cannes, NAO chess Club, Enghien, Belfort, et tous ceux que JCM s'efforce de nous faire oublier !

    Lui : D'ailleurs comme vous le savez, la FFE est auditée chaque année par son ministère de tutelle, que la FFE a un cabinet comptable et un commissaire aux comptes
    moi : pardine ! Que des intervenants extérieurs qui n'ont que les infos que la bande clicho-corse veut bien leur donner. C'est vrai les additions sont justes, les soustractions encore plus justes...
    Mais pas question qu'un oeil averti puisse tomber sur les comptes détaillés...
    Justement revenons plus haut et lisons ceci :
    lui : C'est une de mes connaissances, en l'occurrence la conseillère en matière de sport de Jacques Chirac à l'Elysée, qui nous a sauvé en 2005 l'agrément sport que le ministre de l'époque avait décidé de retirer à la FFE.
    moi : ET NON, c'est la délégation "priorité des priorités" qui était à l'ordre du jour en 2005 ! Mais en s'apercevant qu'avec la délégation, le Ministère mettrait un vrai pied à la FFE, et pourrait décider des nominations, aurait un oeil averti sur les comptes et dépenses, etc. il a fallu pour la bande clicho-corse faire machine arrière et traîner des pieds pour ne surtout pas obtenir la délégation !

    Ajoutez-y tous les camouflets et revers de la FFE devant le CNOSF et vous comprendrez qu'hélas la FFE est maintenant grillée pour au mois une bonne dizaine d'années sauf à faire un grand ménage.

    Lui : Mais puisque l'on parle des frais de justice, il faudra bien aussi un jour que ceux qui ont engendré ses frais à la FFE rendent des comptes. Cela s'appelle des dommages et intérêts !
    Moi : mais très volontiers Jean-Claude Moingt ! très volontiers, et ça tombe bien j'ai besoin d'argent en ce moment !
    N'est-ce pas vous qui avec l'avocate de la FFE avait engagé une procédure contre moi et des amis ?
    Heureusement, j'ai fait économiser beaucoup d'argent à la FFE et à Battesti, il m'a suffit d'une bonne lettre recommandée avec accusé de réception pour que vous repartiez la queue entre les jambes.
    Tout le monde n'a pas la même bonté d'âme que moi, et si cela vous coûte, osez au moins assumer toutes vos procédures inutiles. Dans le dossier Pytel pour ne citer qu'un exemple, il eut suffit de lui payer sa dernière chronique parue dans echec et mat de l'ancienne équipe. Mais vous avez préféré l'affrontement, vous avez payé, et bien dansez maintenant !

    Un dernier pour la route :
    Echec total concernant la médiatisation des échecs, pourtant promise en 2004, et depuis plus rien ! Avant votre arrivée nous avions eu, entre autre DSK, Lautier et les échecs chez Drucker, 20 minutes avec Marie Sebag à 7 à 8 en access prime time, des thema echecs sur ARTE, plusieurs articles d'une page dans libé et Le Monde, des chroniques régulières (Le Monde, Paris-match, Libé, etc. qui disparaissent les unes après les autres). Les échecs sur Internet réduits à peau de chagrin comparés à avant votre arrivée. Un site internet FFE qui ne doit son mérite qu'à Erik Mouret de l'ancienne équipe et vous n'avez jamais trouvé mieux, le site est tel qu'il était à votre arrivée il y a 8 ans, les spams corses en plus.
    Plus de forts tournois, et que sont devenus les clubs qui permettaient à nos meilleurs joueurs d'avoir quelques primes : Gonfreville, Cannes, NAO CHESS CLUB, Antibes, Monaco, etc. c'est à dire que tous les clubs de la poule haute sauf Clichy (est-ce un hasard ?) ont disparu !

    Je l'ai demandé à Battesti, dois-je aussi demander à Jean-Claude Moingt, de savoir si vous allez commander un AUDIT NEUTRE sur le coût de la communication de la FFE de 2005 à 2012 comme vous l'aviez fait à votre arrivée en 2005 ?
    Et comparer les deux ?
    Et oui, vous avez toujours refusé de me faire parvenir les conclusions de l'audit de 2005 (on se demande pourquoi ? transparence pour les aveugles ou ceux qui ne veulent pas voir, mais grande opacité quand il s'agit des yeux de gens avertis !) mais j'avais réussi à l'obtenir par la bande assez tardivement.
    Chiche ?

    C'était gracieux cette fois-ci.

    La prochaine fois je facture les rectifications, hein, il n'y a pas de raisons.
    Et c'est sans risque, le cabinet comptable et le commissaire aux comptes trouveront que l'addition est juste. Si la dépense est justifiée n'est pas leur problème...
    Sinon j'ai besoin de renouveler mon parc informatique, ajoutez donc dans les dépenses un ordinateur portable, et envoyez-le moi, ça fera aussi bien l'affaire comme paiement, et personne n'y verra rien, même pas le cabinet comptable et le commissaire au comptes, l'addition tombera juste ! Qui se sert vraiment du matos acheté par la FFE n'est pas leur problème...
    Ce serait différent si la FFE obtenait la délégation, mais c'est pas demain la veille, vous pouvez dormir tranquilles.

    ? Vous avez mal au derrière ?
    Ca passera...
    Vous avez ecoeuré des dizaines de bénévoles comme moi, chez les organisateurs, dans les clubs, dans les ligues, tous résignés, tous lassés, que des gens qui ont préféré s'éloigner des échecs que de devoir affronter les clicho-corses.
    Mais il y en aura toujours un pour surgir et vous bottez les fesses comme moi aujourd'hui.
    Ca fait mal ?
    Ca passera...

    A la prochaine !

  • Je lis : 1) C'est une de mes connaissances, en l'occurrence la conseillère en matière de sport de Jacques Chirac à l'Elysée, (une judokate médalllée olympique n d l a ) qui nous a sauvé en 2005 l'agrément sport que le ministre de l'époque avait décidé de retirer à la FFE.

    C'est sans doute vrai, mais POURQUOI le ministère avait il décidé de retirer l'agrément sport de la FFE est LA vraie question, oui POURQUOI ?

    Ce n'est pas sans de bonnes raisons qu'un agrément est retiré !! Que cache t on ?

    Karinne

  • JCM "n'a pas l'habitude de répondre aux anonymes"... P. Villalba a pourtant signé son post. Pas de réponse de JCM? C'est peut être les arguments précis et datés qui posent problème cette fois... Un silence qui en dit long.

  • Villalba bénévole (ptdr). Si Salazar était élu (0,001 % de chance) Villalba et Bouton seraient les premiers à lui taper dessus. Ils ont un problème avec l'autorité.

  • @on attend... Vous pensez sans doute que je n'ai que ça à faire de répondre aux délires de Villalba ? Dont les seuls faits d'armes dans les Echecs sont d'avoir agressé Jean-Paul Touzé par derrière à Cappelle La Grande en 2006 et de soutenir des tricheurs. D'ailleurs nous avons eu l'occasion de parler de ses délires qu'il rabache depuis 7 ans en 2007 à Chalons en Champagne et en tête à tête... Il faisait un peu moins le fanfaron au demeurant ! Mes déclarations d'impôts ? Aucun problème elles sont disponibles pour ceux qui veulent les voir. Vous prenez RDV avec moi et je vous les montre. C'est pas plus compliqué.

    Mais ceux qui pensent comme Villalba seront légèrement déçus ! D'ailleurs, il serait intéressant de comparer celle que je vais établir en 2012 avec celles de mes années à la tête de la FFE... Je peux vous dire que ma situation est bien plus enviable et ce n'est qu'un euphémisme ! Mon patrimoine ? Allons-ci pendant qu'on y est ! J'avais un studio de 23 m² et une maison dans l'Aveyron. Je n'ai plus qu'une maison dans l'Aveyron (la même) que les joueurs d'échecs connaissent bien pour ceux qui ont joué l'open de ST Chély d'Aubrac que j'ai organisé (bénévolement) pendant 11 ans. Si mon action à la tête de la FFE a découragé M. Villalba et bien j'ai la satisfaction d'avoir fait au moins une bonne chose pour la FFE !

  • Réglements de compte, comptes pas toujours très clairs d'ailleurs..., statistiques peu crédibles, luttes d'influence, accusations réciproques, bénévolat "lucratif", lobbying politique, triche au plus haut niveau qui ternit l' image de notre jeu d'echecs dans le grand public ( bravo pour l'effort de communication de la FFE sur ce seul sujet !!), citations devant les tribunaux, etc, etc....
    Elle est pas belle l'image du jeu d'echecs en France ?!......

  • Bonjour,

    Entre la Grande Mouette et la liberté des pressions...mon coeur balance !

  • @Villalba: "Il serait à cet égard intéressant de comparer les déclarations d'impôt de JCM et Vérat en 2003 et 2004 AVANT leur arrivée à la FFE (éventuellement leur provenance, pour info ARE pole-emploi s'appelait ASSEDICS à l'époque) et leur déclarations APRÈS l'arrivée à la FFE..."
    @JCM: "Mes déclarations d'impôts ? ceux qui pensent comme Villalba seront légèrement déçus ! D'ailleurs, il serait intéressant de comparer celle que je vais établir en 2012 avec celles de mes années à la tête de la FFE... Je peux vous dire que ma situation est bien plus enviable et ce n'est qu'un euphémisme !"
    @Nationalisme régional : "Il n'y a qu'à voir comment M. Moingt s'est servi de sa fonction de représentation à la tête de la FFE comme tremplin pour développer son carnet d'adresses et obtenir son poste actuel...
    Pour le dire autrement: M. Moingt, l'adjoint au maire de clichy de 2005 a plus profité de 7 années de présidence FFE que n'en ont profité les échecs français."

  • Bonjour !
    Ceux qui se demandaient pourquoi la FFE n'est plus prise au sérieux et n'aura pas la délégation comprennent maintenant pourquoi en lisant la réponse de JCM...
    Si si il a été président de la FFE !

    Donc je n'ai rien fait pour les échecs, je fais du chessboxing par l'arrière, JCM et ses amis clichois me sont tombé dessus à Chalons, je soutiens des tricheurs,

    mais à part ça, concernant le bilan de 8 ans à la tête de la FFE, rien à dire ?

    C'est plus facile d'embrouiller les nouveaux et naïfs que répondre à celui qui a 15 ans d'archives au jour le jour et qui peut comparer les périodes 1997-2004 et 2005-2012 !

    PV

  • JCM est un bon gars !
    Faut pas tout lui reprocher !
    Il est capable du pire mais au fond, il est gentil....., non ?

  • Vous êtes ki pascal villalba ? quand on accuse il faut sortir des éléments, sinon ce n'est pas très crédible. Dites nous d'ou sont vos sources pour annoncer que les échecs français ne sont pas pris au sérieux. Vous avez vos entrées dans les hautes sphéres des ministères et des décideurs ? Et comment expliquez-vous la signature d'une convention entre la ffe et le ministère de l'éducation nationale si la ffe n'est pas prise au serieux ?

  • Je lis : "Mes déclarations d'impôts ?" MENSONGE !
    On ne peut pas déclarer ses impôts, vu qu'on déclare... ses revenus (même ceux non taxables). Encore une imprécision, une de plus.

  • Un modeste témoignage de terrain pour illustrer trois points abordés ici :
    - Ressources de la FFE en augmentation
    - Sponsor BNP-Paribas
    - Convention avec l'Education Nationale (2007 & 2011).

    Je tente depuis 18 mois de raviver les échecs en Ariège.
    - Les retombées des nouvelles ressources de la FFE sur le développement local sont inexistantes, ne vont-elles qu'au haut niveau ?
    - Refus de BNP-Paribas en Ariège d'aider un premier tournoi rapide. Bilan : déficit de 277 €. Sponsor que pour le haut niveau !
    - J'interviens désormais dans six collèges en Ariège qui tous ignoraient l'existence de la convention FFE-EN. Les conventions c'est bien, mais, et après ... ?
    - Enfin tous les dossiers déposés auprès du CNDS pour un financement de mes interventions ont été recalés. Motif : il n'existe pas de diplôme d'état dans les échecs. Diplôme indispensable pour être subventionné.

    La réalité du terrain est loin de vos luttes de pouvoir.
    Didier Sauvan.

  • @ Didier Sauvan vous faîtes une erreur très répandue. La Ligue régionale aurait dû relayer les informations nationales, puis le Comité départemental relayer les infos de la Ligue.

    Si vous tentez de faire directement le lien Club-National, vous sautez des étapes, et perdez en efficacité.
    Prenons l'exemple de l’Éducation Nationale : les ligues sérieuses ont passé un accord avec le Rectorat. Est-ce le cas chez vous ?

    Pour le CNDS, c'est la même chose, votre département et votre Ligue doivent défendre vos projets.
    Avant de frapper sur la FFE, attaquez vous à vos Ligue. La FFE a ouvert de nombreuses opportunité, aux instances décentralisées de servir de relais

  • @ kikirikou - On ne peut pas se défausser ainsi sur les échelons intermédiaires de la FFE.
    Si l'accord avec BNP-Paribas avait été bien ficelé, il aurait prévu une soutien plus général de l'activité échiquéenne en France et pas seulement pour l'élite et les grands tournois.
    Un accord avec un rectorat ne change rien, les chefs d'établissements sont souverains dans les choix des animations. Une action nationale envers eux émanant de la FFE par les ligues régionales et relayant la convention FFE-EN aurait été bien plus efficace.
    Enfin, l'augmentation des ressources dont on ne voit aucune retombée sur le terrain, c'est aussi la faute des ligues régionales ??

    @ gurgle - Dans les années 80, il y avait six clubs en Ariège, aujourd'hui un seul (Foix) avec une poignée de licenciés. Comme toujours dans le milieu associatif, le départ d'une génération n'a pas eu de relève et tout s'est arrêté.
    Vous faites allusion à la formation, avez-vous remarqué qu'on trouve plus facilement des stages d'arbitres que des stages DAFFE ?
    Ah ! ces ligues régionales ! ...
    Didier Sauvan.

  • Quand j'ai découvert les échecs à la fin des années 90, mon club ne parlait que de la FSGT Il m'a fallu plus de 6 mois pour savoir que la FFE existait, et je ne parle pas de tout le reste que j'ai découvert petit à petit parfois en cherchant bien.

    Pour les retombées financières : plus de 80.000 euros de frais pour les seules procédures dans l'affaire de la triche organisée et la bataille FFE - FELLER. 500.000 anciens Francs !! Plus les autres procédures en cours que la FFE cache. et qui ont couté et vont couter bonbon : Comment voulez vous que des aides financières descendent vers les ligues alors que les fonds publics alimentent les avocats ?

    Il faudrait que les clubs s'impliquent et s'intéressent à ce qui se passe à la FFE et que leur lorgnette les dirige au-delà de leur simple club ou comité départemental.

    Ps : ces données comptables sont PUBLIQUES et tout à fait vérifiables.

  • La FFE vous trompe ?
    La FFE vous ment ?
    La FFE a donné durant des années ses événements aux villes de gauche et utilise ses budgets uniquement "entre amis"' ?
    Arrêtez de prendre des licences et jouez en ligne !
    Au pire, faites des tournois ouverts à tous non homologués...
    Portez plainte au tribunal administratif ou correctionnel !
    Envoyez des LR groupées pour demander en détail les comptes de la FFE !

  • @ Abou : "Envoyez des LR groupées pour demander en détail les comptes de la FFE !
    "Inutile d'user de la Lettre RAR. une demande orale est tout à fait légale et recevable, et même si l'on veut une preuve un simple mail ou fax ou courrier simple suffit pour demander les comptes de la FFE comme tous ses documents publics (cf. loi du 17 juillet 1978).

    Pour saisir une juridiction il faut avoir "qualité" et "intérêt" à agir qu'elle soit administrative ou judiciaire, c'est la même chose. On ne porte pas plainte (c'est alors du pénal) comme ca, sans raisons. Celà dit il n'y a pas de fumée sans feu et si la FFE fait face à de multiples procès en cours ce n'est pas par hasard mais "on ne nous (vous) dit pas tout..."

    Didier Perrusset

  • t'as raison Abou, Nîmes et Aix les Bains sont bien connues comme villes de gauche. Mort de rire !

    Le procès Feller : vous faîtes quoi quand on vous attaque ? Rappelons que la FFE se défend dans cette affaire. C'est M. Feller qui met tout ce beau monde au tribunal.

    @ Didier Perruset : comme c'est constructif de faire ce genre de demande qui mobilise des salariés qui ont autre chose à faire, plutôt que de venir aux AG.

  • @kikirikou
    "Prenons l'exemple de l’Éducation Nationale : les ligues sérieuses ont passé un accord avec le Rectorat. Est-ce le cas chez vous ?"

    comment pouvez-vous utiliser le terme "ligue sérieuse" ?

    Je rappelle que généralement les présidents de ligue sont des bénévoles... Tout le monde n'a pas un boulot pépère à 35h/semaine voire moins... Tout le monde n'a pas besoin d'un tel poste pour croire exister socialement.

    Faut avoir le temps d'aller au rectorat, de plaider son dossier, de tomber sur un gars qui vous prend entre le président de la ligue de collectionneur de boîtes de Camembert et celui qui collectionne les capsules de bière.

    Généralement la personne qui prend ce poste le fait par passion et avec les moyens du bord car personne ne voulait du poste.

    C'est trop facile de le pointer du doigt... Il y a des salariés à la FFE, ben ils font ce pourquoi ils sont payés : la tournée des popotes, signer les conventions dans chaque région etc.

    Les mecs de la FFE sont débordés ? (déjà ça me fait rire...) ben un peu moins de notes de frais et on embauche quelqu'un dédié à cette mission.

    On n'a pas le droit de se reposer sans cesse sur des bénévoles et de dire qu'ils ne sont pas "sérieux" quand ça ne fonctionne pas...

    Alexandre Silvert

  • @ Ledzepp : Et qu'est-ce qui interdit à une ligue d'embaucher un directeur ou un chef de projet ? Comment font les autres sports qui marchent ?

  • @ jamel deux bouses : RIEN n'interdit à une Ligue d'embaucher un salarié à tel ou tel poste, y compris comme directeur ou chef de projet, MAIS les fonctions électives, et notamment au visa des statuts sportifs sont obligatoirement exercées à titre bénévole. Là ou il peut y avoir confusion des genres, et problèmes, c'est quand des élus sont aussi salariés, sans que ni les statuts ni le contrat de travail précise clairement qui fait quoi, qui est payé pour quoi ou qui se fait rembourser des frais...

    Des juges se sont déjà engouffrés dans ces "imprécisions" ou "flous artisitiques" pour y aller de condamnations d'associations et de leurs élus/salariés, y compris à titre personnel.

    Pour rappel : bénévole n'a jamais signifié exonération de responsabilité(s) ni civile ni pénale, quant à l'éthique ou la morale je laisse chacun avec sa conscience sur ce thème. Pire : la faute détachable des fonctions permet de poursuivre à titre personnel, sans écran de la personne morale, tel ou tel indélicat. (voir en ce sens arrêts célèbres "Ceusse" et "Cardin").

  • Je propose qu'on rédige : Le Guide du Dirigeant Fédéral pour les nuls" cette collection au graphisme Noir et Jaune reconnaissable entre mille fait un carton... car pour mettre mat il faut être brillant. La question étant de savoir si il se vendrait bien et même en cas de cadeau si "on" le lirait...

  • on attend toujours un article identique sur M. Salazar qui est salrié à 100 % dans les échecs.

  • @Dalido,
    Est ce que l'entité FFE recouvre toutes les associations qui dépendent d'elle administrativement ? non, nous sommes sous le régime de la loi de 1901, chacune est indépendante et est protégée par ses statuts propres. Tout ce que peut faire l' identité FFE à la suivante est de lui retirer sa délégation sportive. Le fait d'être salarié d'une identité n'a rien à voir avec une autre, la vision pyramidale et monolitique n'est pas réelle.

    " L'organisme de loi 1901 doit être en principe administré à titre bénévole par des personnes n'ayant elles mêmes ou par des personnes interposées aucun intérêt direct ou indirect dans les résultats de l'exploitation." (loi de finances 2002) exception faite pour un dirigeant si le montant annuel des revenus est supérieur à 200 000€ sur les 3 exercices précédents.

    nota: il ne s'agit pas d'un salariat, mais d'une rémunération forfaitaire limitée aux 3/4 du smic annuel voulue par le législateur.
    La notion de bénévolat se limite aux dirigeants même exceptionnellement rémunérés mais à l'intérieur du même organisme loi de 1901.

    Que se passerait-il dans le cas où ce ne serait pas respecté ? la limite entre entreprise et association est ténue et tient à cette notion de bénévolat, on peut passer en régime entreprise.

  • Il va de soi que quel que soit le candidat au poste de président de la FFE, celui-ci devra respecter les statuts de la fédération.

    Il ne faut pas faire de procès d'intention que ce soit du côté de Battesti ou de Salazar. Cependant, Battesti, le vice-président a été en affaire avec Battesti le gérant de la société Corsica Flash. Cela montre bien à mon sens l'esprit dans lequel est gérée la FFE.

    Cela, ça me dérange, que ce soit autorisé ou pas par les statuts de la FFE, ou par le code général des impôts.
    Même si les comptes sont conformes au sens comptable, on est quand même en droit de se poser la question de l'opportunité de certaines dépenses, dont celles liées à l' "édition" d'Echec et Mat.
    Puisqu'un service est rendu parlons en...

    Donc la FFE paye 60 000 euros par an pour la réalisation de cette revue au format pdf.
    - Pour combien de lecteurs? (Je me rappelle avoir lu 30 000 clics)
    - Pour quelles retombées?

  • Monsieur Lucas, visiblement, vous n'avez pas lu les statuts de la FFE, et vous n'êtes pas familier du fonctionnement sportif. Le Ministère IMPOSE un contrôle des organismes DECENTRALISES (Ligues). Les Ligues ont obligation de contrôler les Comités Départementaux, qui eux mêmes surveillent les clubs.
    Si ça ce n'est pas de la pyramide, qu'est-ce que c'est ?

  • @Jean-Yves Lecointe Une chose que vous ignorez sans doute, comme beaucoup de gens d'ailleurs, c'est que les fédérations sportives sont dans l'obligation d'avoir une information (revue, bulletin, etc...) accessible gratuitement pour chaque licencié.

    Quant à votre commentaire désobligeant sur la façon dont est gérée la FFE, vous préféreriez, sans doute, qu'elle fasse appel à un autre prestataire qui aurait des coûts largement supérieurs (nous avons fait ds comparatifs et en tant qu'élu à la communication dans la ville de Clichy je sais de quoi je parle) et qui en plus n'aurait pas l'expertise échiquéenne de Léo Battesti ? La FFE ne va pas confier sa communication à des gens qui n'y connaissent rien et qui en plus couteraient plus d'argent à la FFE pour faire plaisir à quelques crétins ! JCM

  • Franchement, à lire les commentaires, on dirait une comédie pagnolesque, la "franchouille" dans toute sa splendeur, la dictature de la province, revisitée.

    Un (ex) Président qui passe son temps à répondre, un futur (peut-être) Président qui s'exprime ici... des opposants qui s'opposent. C'est comme un bulletin communal...
    Après, on s'étonne que les Echecs ne trouvent pas leur modèle éco. En France.

  • Sur quel texte juridique vous basez-vous pour affirmer que "les fédérations sportives sont dans l'obligation d'avoir une information (revue, bulletin, etc...)" ?

    Merci de citer la référence précise de ce texte...
    Affirmer, c'est bien... Démontrer c'est mieux...

    Informer ne signifie pas forcément avoir une revue ou un bulletin fédéral.
    Un simple site Internet suffit.

  • @JCM je ne vois pas en quoi les questions de Jean-Yves Lecointe étaient désobligeantes au point d'employer des mots injurieux à la fin de votre message. "Gens una sumus" !

  • L'ex-président a été frustré pendant 7 ans de devoir la fermer face aux conneries qui sont racontées ! Permettez-moi d'en profiter un peu à mon tour ! JCM

  • Monsieur JCM, pourquoi vous abaissez-vous à répondre à M. Bouton. Vous donnez à ce blog une légitimité qu'il ne mérite pas.
    Méprisez Monsieur JCM ne vous mettez pas au (ca)niveau des minus

  • Moi qui suis gérant d'une boite de com' avec un élo bien supérieur à Léo, j'ai appelé, j'ai envoyé des mails pour faire une contre proposition pour la revue E&M, en vain :
    On prend les messages, on dit que le message a bien été passé, on vous répond que l'appel d'offres est loin puis que vous l'avez manqué et qu'il fallait rappeler et donc j'ai laissé tomber....

  • J'ai surtout l'impression, M. JCM, qu'on entend le microcosme échiquéen, celui, comme dans l'administration ou dans les municipalités, qui ne se renouvelle jamais. Celui qui grouille, qui blablate.

    Pas l'impression que le monde des échecs français mérite de dépasser la sphère médiatique actuelle, tellement j'ai le sentiment d'entendre des sempiternelles luttes de clochers. C'est étrange mais j'ai d'excellents souvenirs de mes clubs où j'ai joué modestement... de l'autre côté du Rhin. Moins en France.

  • @Paul Caresse

    Je ne suis pas un opposant, je ne suis ni pour ni contre aucun des deux candidats déclarés. J'ai lu diverses déclarations et j'essaye de me faire mon avis en cherchant à vérifier un peu les déclarations des candidats.

    L'objectif de la fédération est bien le développement des échecs et il est quand même plus sain de discuter des moyens qui sont alloués à ce développement que de critiquer l'ambiance des clubs que vous avez fréquentés (enfin je suppose que c'est de cela dont vous parlez).

    Pour ma part, je n'ai été inscrit que dans deux clubs, un ou je me suis senti très bien et l'autre pas. Je ne vois pas en quoi cela concerne la FFE.
    Vous ne trouvez pas que c'est un peu franchouillard de dire que c'est mieux à l'étranger, que les français n'ont pas le fighting spirit, etc ?

    @JCM

    CORSICA Flash est la société de com' la moins chère de France et miracle, coïncidence, c'est justement le vice président de la FFE qui en est le gérant...
    Ah non, en fait, comme léo Battesti l'explique, depuis que sa société s'occupe d'échec et mat intéractif, la situation financière de sa société s'est dégradée. Léo Battesti se sacrifie donc pour la fédération...

    Rien donc à voir avec le fait que Léo Battesti est vice-président de la FFE. Mais au fait, quel est donc le cahier des charges pour cette édition d' échec et mat interactif? S'agit-il du contenant, du contenu?

    Pour ce qui est de l’audience d' échecs et mat, 65 000 clics (dont 35 000 clics pour la version Junior) pour 180 000 euros, ça fait à peu près trois euros du clic.
    Je trouve cela un peu cher.

    Au fait, j'ai eu beau chercher dans le code du sport et je n'ai pas trouvé de référence à une obligation quelconque d'avoir une information telle que vous l'indiquiez précédemment, pouvez vous m'indiquer les références du texte en question?

  • Bonjour JY,

    Je ne suis pas non plus un opposant ou un pro x,y car... je m'en fiche complètement. Je me rappelle de Clichy et la victoire de Renet contre Tal alors au Troud Moscou si ma mémoire ne me fait pas défaut.

    Je trouve juste regrettable, et pas au nivaux requis, un (ex) Président ou un candidat de passer son temps à écrire, "c'est moi qui ai la plus grosse" ou "c'est toi qui a commencé" avec le ou les opposants.

    Je crois qu'il serait peut être aussi temps de comparer ce qui est comparable. Comme d'hab., en France on parle du niveau "des moyens alloués" (voir votre 2e paragraphe). Une logique de développement via le privé, non ? Vous attendez comme chaque année les subventions ? Et ce n'est pas un ultra-libéral qui écrit.

    Ensuite désirez vous comparer la qualité d'EE à celle du magazine Schach par ex. ? La qualité des analyses des GM est différente...bizarre. Un nouveau nuage Tchernobyl ? La qualité s'arrête à la frontière ?

    Le fighting-spirit des français ? Mais vous vous baladez un peu sur les réseaux sociaux pour voir ce que les autres nations pensent de MVL, Bacrot ? Vous regardez les parties ?
    C'est la même chose pour les clubs en France et au passage, je connais le même pb. dans un secteur d'activité autrement plus développé que les Echecs, le football. Mieux vaut faire l'autruche... le nombrilisme à la française.

    Au passage vous ne me répondez pas sur l'organisation des compétitions en France, l'absence d'un grand tournoi (eh oui cela demande du boulot, un projet et surtout une image à véhiculer).

    On peut toujours se voiler la face, comme en football, en se disant qu' "on a pas cette culture"...trop facile.

    Bien à vous
    PC

  • @jan-clode Vous avez fait acte de candidature pour vous occuper d’Echec & mat ? Vous avez sans doute gardé une trace… cela m’intéresse vraiment d’en avoir une copie ! Voici mon mail : jcmoingt@gmail.com

    Oui les fédérations doivent informer équitablement tous leurs licenciés. C’est la raison pour laquelle, par exemple, l’ancienne formule d’Echec et Mat ne répondait pas à cette réglementation puisqu’il fallait s’abonner donc payer pour avoir des infos sur la FFE.

    Il y avait donc un côté discriminatoire envers certains licenciés (ceux qui n'étaient pas abonnés).
    C’est bien de doubler le coût d’Echec et Mat ! 180 000 euros ? Pourquoi pas 360 000 pendant que vous y êtes !! Et en plus vous ne parlez pas des recettes ! Non, il n’y a aucune mauvaise foi la-dedans !

    Enfin, la FFE n’est pas une collectivité territoriale et n’est donc pas soumise aux règles des marchés. JCM

  • moi je m'étonne d'une chose - le site FFE nous fait de la pub pour des réunions avec un ministre concernant les scolaires et différentes action menées ou signées avec ces représentant et lorsque en tant que Président du Comité 08 (Ardennes) et de la Ligue CHA j'ai demandé au Président JCM qui se renseigne sur la fermeture de la section échecs études de BAYARD MONGE échecs (Ardennes) on n'a jamais su me répondre ???

    C'est vrai qu'il est plus facile de poser sur une photo en signant une convention (à Troyes avec BAROIN) que de monter au créneau pour défendre un acquis et se faire mal voir des décideurs !!!

  • A noter sur le fichier PDF du budget l'écart très sensible entre le coût prévisionnel d'échecs et Mat sur l'exercice 2011, soit 65000 € et le coût effectif soit 75 135 €!

  • Et si tu avais signé une convention avec le rectorat et les inspecteurs du departements, au lieu d'attendre que la FFE fasse ton boulot...

  • Il y a encore quelques mois, la Corse faisait figure d'exception au niveau national voire international, avec plusieurs milliers de licences B.
    Le club d'échecs de Bastia comprenait à lui seul 1699 licenciés (1406 licences B et 293 licences A), ce qui devait faire pas mal de joueurs au mètre carré dans ce petit club, lors de l'assemblée générale annuelle...

    Désormais, depuis l'élection du nouveau Président de la FFE, il n'y a plus dans ce club que 84 licences A et une seule licence B !!

    Que sont devenus les 1614 autres joueurs d'échecs de ce club ?
    Tous ces passionnés d'échecs ont-ils quitté la Corse ?

  • Cela doit être parce qu'ils n'ont plus accès aux nouvelles éditions d'échecs et mat, ce magazine électronique tellement indispensable qu'il a totalement disparu...
    Plus sérieusement, les élèves de primaires corses pourront tout de même être licenciés (à l'insu de leurs parents ou pas) lorsqu'ils (enfin Léo Battesti) s'engageront lors du grand tournoi scolaire se déroulant annuellement sur l'île de beauté.
    Il faut tout de même savoir que grâce à ce tournoi, la ligue corse récupère des subsides de la FFE couvrant presque intégralement le coût fédéral de la licence B de ces jeunes joueurs ( de mémoire 1 euro 50 sur les 2 euros de la part fédérale).
    De plus la prise de ces licences est absolument nécessaire pour continuer à obtenir les subventions de l'assemblée de Corse, ces mêmes subventions servant à payer les salariés (dispensant les cours d'échecs aux élèves) de la ligue corse. Le cercle (vertueux?) est bouclé.

  • Bonjour,
    je dévie très légèrement des polémiques en mettant l'accent sur " l'élo corse" qui commence à 200 pts Elo.

    En Loire-Atlantique, il existe les tournois d'encouragements avec un classement similaire non publié qui permet d'accorder des petits tournois à 4 joueurs sur une après midi.

    C'est une réussite indiscutable qui amène progressivement des bébés à la vie de club.
    Un modèle national serait inintéressant car le principal vecteur pro de notre jeu reste indiscutablement son coté éducatif pour les jeunes.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu