Avertir le modérateur

Touzé en mode auto-suspension contre la FIDE

L’organisateur et arbitre international Jean-Paul Touzé a encore rugi en direct de Belfort. Dans une lettre ouverte de deux pages adressée au président fédéral Henri Carvallo, Touzé proteste contre la FIDE et son vice-président turc Ali Aziri. Cet affidé du président Ilioumjinov a en effet déclaré qu’il ne donnerait aucune place aux arbitres des pays ayant soutenu la liste Karpov (contre le président réélu Ilioumjinov) lors des prochaines Olympiades disputées à Istanbul. La France a lutté contre Kirsan aux dernières élections et quand on touche à Karpov, JPT se met à r(o)ugir...

Touzé rappelle dans sa lettre que les « messages de protestation [comme celui émis par la FFE] est pour moi nettement insuffisant. En effet, l’histoire a montré, s’il en est, que l’isolement pour des causes justes est beaucoup plus fort qu’une majorité de circonstance en faveur de telle ou telle cause contraire à l’éthique au sens large ».


touzé,botvinnik,smyslovConséquence ? Touzé demande à la FFE d’attaquer cette décision devant le Tribunal arbitral du sport de Lausanne et devant la Cour européenne des droits de l’homme.

Supplément touzéesque :
Jean-Paul demande à la FFE de « faire suspendre, hors de France, son titre d’arbitre international et ne plus envoyer, à partir du 1er septembre, les résultats de ses parties comptant pour le classement FIDE ».

Que fera la FFE ? Ben… un mouvement de menton et on enverra comme qui rigole nos équipes masculine et féminine dans cette compétition sacrée par le président de la FIDE, vous savez celui qui rend visite au dictateur lybien et syrien en pleine guerre civile. Un représentant FFE ira sur place faire des moulinets dans un discours et affaire suivante.

Autre variante, (presque) imaginaire : Les Clichiens aboieront, la Caravano passera. A moins que la FFE se saisisse du problème dans un comité Théodule basé à Bastia, France. Auquel cas, il faudra « débattre, débattre, oui mais débattresti »

  Télécharger le Touzé-communiqué dans son entièreté (PDF).

Photo (© Facebook JPT) : Grande première en 1988 : Jean-Paul Touzé, organisateur du tournoi de la Coupe du monde à Belfort, avait invité deux ex-champions du monde : Smyslov (à g., 1921-2010) et Botvinnik (à dr., 1911-1995). Ce fut l’une des premières sorties à l’Ouest de Botvinnik, un an avant la chute du Mur de Berlin tandis que des légendes telles Tal, Kortchnoï, Spassky, Kasparov et Karpov jouaient ce tournoi d’anthologie. Quelle époque épique !

Commentaires

  • Magnifique réaction de M. Touze et merci à vous pour le suivi de cette information qui a semble t-il été rendu très discrète par certaines instances.

    Affaire à suivre?

  • C'est vrai, que de changements depuis l'époque Karpomanes. À croire qu'il fait être une crapule pour diriger une fédération.

  • Et quelle épique époque!! Bravo, bravo, Jean-Paul ! Je cautionne sans la moindre réserve sa démarche courageuse que je soutiens entièrement à bouts de bras ! Puisse-t-il ètre entendu dans ce monde des "sourds". Pas étonné que ce type de décision vienne de l'Est. c.a.d. du" paradis" de la corruption dont j'ai bien connu les effets à l'époque (et pour cause) de ce que l'on surnommait le "paradis" des travailleurs.

    Les têtes ont forcément changé, mais l'esprit combinatoire, pot de vin et autre bakchich est strictement resté le même. Egalement aux J.O. de Londres,où l'injustice à la boxe fut tellement criante que l'on a révélé que la France refusait de payer contrairement "à des pays de l'Est moins regardants". Roland Lecomte, juge-arbitre intern. pour la composition.

  • Les bras m'en tombent.

    Môôsieur Jean Paul Touzé, qui a déjà intenté plus de procédures que je n'ai eu de simples intentions de le faire s'indigne de décisions pittoresques (en effet !) alors même que quand il était - un bref moment - (curieux) président de la commission d'appel fédérale il a rendu une (non) décision dans un appel disciplinaire au motif que le dossier était trop complexe pour le trancher !

    Mais de qui se moque t on une fois encore ?

    Pour ceux qui sont intéressés : Ce dossier est public donc communicable de plein droit et je n'ai jamais vu pour ma part une fédération sportive traiter des affaires disciplinaires comme elle le fait, et pas que dans une seule ou la médiatique affaire de la triche organisée et j'en ai lu et étudié suffisamment, dans de nombreuses fédérations, pièces et dossiers à l'appui pour en parler en connaissances de cause.

    Sur l'affaire de ce choix d'évincer des arbitres, dont il est question ici, il a tout de même raison.

  • M. Roland Lecomte aurait il donc deux bouts à chaque bras ?
    Il est vrai que si l'on coupe un bout au bout d'un bout, il en reste toujours un bout. Blague à part, pas besoin de lorgner vers la FIDE pour y trouver des sourds, sachez qu'au royaume des aveugles de St Quentin en Yvelines les borgnes sont Rois et je sais de quoi je parle croyez le bien. On ne (nous) vous dit pas tout !

    Karinne

  • Des bras qui tombent, ça se relève et mon bref commentaire ayant réveillé une affaire de personne, je m'abstiens de toute réponse, car hors sujet. ................. .Les bras ont bien 5 bouts chacun, ce sont les doigts. On peut donc dire aussi, à bouts de doigts !! Quant au "royaume des aveugles", c.a.d. de la nuit comme je l'ai titré naguère dans un grand article sur le sujet, je soutiens depuis de nombreuses années, plusieurs associations caritatives comme celle "des Chiens Guides d'Aveugles de l'Ouest" notamment. Vous avez raison, on ne nous dit pas tout. Mais on ne connaît pas tout non plus.

    A présent, si vous cliquez sur "Lecomte est bon", vous en saurez nettement plus sur moi. A bientôt peut-être?

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu