Avertir le modérateur

Coupe de France: silences et bourdes fédérales

Les quarts et demi-finale de la Coupe de France disputées ce week-end à Bois-Colombes n’ont pas vraiment été mis en avant sur le site de la fédération. Cette compétition de quatre joueurs concerne pourtant une majorité de clubs éliminés ou qualifiés au fur et à mesure de la saison...
Un valeureux club formateur de jeunes, Bois-Colombes, s’était sacrifié pour organiser sur deux jours ces quarts et demi-finales.
 
Pour faire simple, la finale opposera le détenteur du titre Évry au club de Marseille. Marseille (Bacrot, Gozzoli, Armen Petrossian, Mazé) a effacé Noyon 2 à 0 en demi-finale et Évry (Feller, Nataf, Fedortchouk, Hauchard) a fait le carton plein 4 à 0 contre Vandœuvre.

Pour faire compliqué, amusez-vous à retrouver les résultats par échiquier sur le site fédéral, c’est un chemin de croix. Quant aux parties, la FFE les a zappées. Elle a au moins deux excuses : le club de Clichy s’est fait éliminer et un responsable fédéral était sûrement devant son téléphone portable à regarder un match de football important.

Heureusement, le club de "Bois-Co minute soupe" nous les a mitonnées et on peut les télécharger au format PGN. Sauvés!

Le bonus : le site de Bois-Co donne le lien direct pour les duels par échiquier... L’amateur appréciera les affrontements et les ruses dans la composition des équipes de mousquetaires sachant que l’équipe nommée en premier a les blancs au premier et au quatrième échiquier.


Bacrot : il pleut dans sa bouche ?

 Bacrot_il_pleut_dans_ma_bouche_BC_CdF2012.jpg

Bacrot (Marseille-Echecs) a gagné au premier contre Ludwig (2238 Elo, Cannes-Échecs), pas seulement grâce à son éternelle pose manuelle défensive en mode 'il pleut dans ma bouche'.
Plus sérieusement, la victoire de 'Bac' au 1 a permis à Marseille de passer en demi-finale malgré le score 1-1, Mazé s’inclinant face au massage technique de Govciyan au 3, les autres faisant nulle. (Photo de JM Dionisi, site de Bois-Colombes).

La Coupe de France a moins de 51 ans ? Interdit de rire !
Sur la page consacrée à la Coupe de France, la FFE affirme sans rire que cette dernière a été créée... en 1961. Elle publie même le palmarès sous la forme d’un tableau bien fait sous format PDF... totalement incomplet. Vous croyez à la réfutation avec un bonus "bouttevillesque", "raizmanesque" et aux quatre parties de la finale de la coupe de France de... 1956? Chiche ? Alors cliquer ligne suivante, vous pourrez même les télécharger!

La Coupe de France a moins de 51 ans ? Interdit de rire !
Sur la page consacrée à la Coupe de France, la FFE affirme sans rire que cette dernière a été créée... en 1961. Elle publie même le palmarès sous la forme d’un tableau bien fait sous format PDF... totalement incomplet.

Arbitre ! J’aurais pu prendre cette année de création comme un clin d’œil vis-à-vis de mon année de naissance. Mais non. Arbitre ! Avertissement et amende pour divulgation de fausse information. Avocat ! Demande de rectification sur les sites des journaux : Europe-Échecs, Le Monde, Libération, Le Figaro avec 5 prises de licence B en Corse par jour de pénalité de retard !

En cherchant en blitz dans des archives, j’ai retrouvé trace d’une finale Caïssa-Toulouse de 1956 remportée 4-0 par Caïssa. Les 4 parties sont en bonus ci-dessous par ordre d’échiquier. Je doute qu’elles soient dans les bases gratuites (ou commercialisées), mais c’est cadeau !
Etaient déjà au rendez-vous le style 'barre d'acier' et la compréhension positionnelle du sextuple champion de France Raizman (dernier titre en 1952) et du quintuple champion de France Boutteville (6e et dernier titre en 1967), respectivement 56 et 39 ans à l’époque du (mas)sacre de Caïssa.


1. Bergraser V. (Toulouse) - Simonovic 0-1
2. Raizman M. (Caïssa) - Sansas 1-0
3. Frezouls (Toulouse) - Boutteville C. 0-1
4. C. Hugot (Caïssa) - Spacenkopf 1-0


Commentaires

  • Donner des parties a toujours été le moindre des soucis de la FFE et cela n'évolue guère
    Et quand ils le font, les erreurs pullullent:
    - Les parties du championnat de France Jeunes Juniors filles sont introuvables car remplacées par un double des garçons
    - 2 tournois au moins donnent des parties sans coup, sic!!!
    - Les parties du Top 12 féminin ne sont que 33!!, pauvres dames

  • Des parties de Coupe de France antérieures à 1961 étaient connues depuis longtemps notamment la finale jouée par TARTAKOVER en 1953.
    Non seulement, la Coupe de France existait dans les années 50 mais également dans la décennie précédente. Par exemple, Caissa a remporté la finale jouée à Limoges en 1948 et il s'agissait déjà de la seconde victoire du club parisien.

  • Apparemment, la première édition remonterait à ... 1925 selon un article du petit parisien
    http://www.dprimel.com/Coupe1925.jpg

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu