La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

26 février 2012

Schachbundesliga - Top 12 : y’a pas photo

Deux rondes du championnat d’Allemagne par équipes se disputaient à Trèves, près de la frontière luxembourgeoise ce week-end. Deux de nos champions de France, Bacrot et Fressinet, jouaient respectivement pour Baden-Baden et Brême.

La Schachbundesliga est un ‘top 16’ sur 8 échiquiers sans féminine imposée. Outre-Rhin, le problème a été résolu : il existe un championnat féminin par équipes. Sur les premières tables, on trouve beaucoup moins de joueurs du top mondial que dans le top 12. En revanche, il n’y a aucun touriste et pratiquement aucun non titré sur les échiquiers du bas. Cela joue solide, sérieux et une brochette de MI allemands amateurs sont très accrocheurs. Aucune chance d’envoyer une équipe affaiblie quand les chances d’un classement moyen ou de non descente sont assurées.

La retransmission, de son côté, joue à 2800 Elo : TOUTES les parties sont diffusées  avec 3 coups de retard par rapport à la réalité et le logiciel Houdini évalue les positions avec un graphique permettant de voir à quel coup est pris ou perdu l’avantage. Une webcam retransmet
sur usstream.tv une partie avec un top joueur. TOUTES les parties des rondes précédentes sont présentes. Revoir une partie de Vachier-Lagrave, Chirov ou McShane ? Kein Problem !
La retransmission en direct des 8 x 8 parties alliée à la qualité de la présentation représente un tour de force technique et une excellente publicité encouragée par la fédération allemande.

La webcam
Samedi 25/2, la partie Bacrot (Baden-Baden)-Stern (König Tegel, un club de Berlin) était retransmise sur la webcam. On voyait donc les joueurs en direct et on entendait le bruit typique des ‘tiags’ du champion de France quand il revenait à la table.
Dès l’ouverture, Bacrot s’est lancé dans un sacrifice de dame pour éviter la répétition de coups et a ‘pleuré la nulle’ toute la partie avant de s’incliner. Stern a eu la victoire modeste. Régulièrement en Bundesliga, des top joueurs se font accrocher. L’équipe d’Étienne avec Vallejo au 1 et Naiditsch au 3 avait déjà aligné 5 victoires.

Le tchat
On peut s’inscrire avec un pseudo ou regarder en invité. Des Russes, Allemands, Français interviennent pour commenter les parties. Un joujou amusant mais sans grand intérêt technique : Houdini met tout le monde d’accord !

Les statistiques et le profil
Vous n’en avez pas assez ? Suivre 64 parties simultanément, c’est trop facile ? La fédération allemande donne de quoi vous distraire. Prévoir les chips toute de même ! Chaque joueur a sa fiche Wikipedia en allemand à jour, sa fiche Elo FIDE depuis 1993 et sa fiche de résultats depuis le début de la saison avec un tableau en couleurs avec des camemberts pour les statistiques blancs/noirs.

Cela nous fera tout drôle de suivre la retransmission un peu 'cheap' du top 12 qui a lieu cette année du 31 mai au 10 juin à Belfort.

Ci-dessous, capture d’écran du direct : Étienne Bacrot en train de ‘pleurer la nulle’ contre René Stern, un MI allemand à 2500, qui, pour le coup, a joué comme une étoile
:)) Marrant


bacrot,fressinet,bundesliga,retransmission,stern,top 12,belfort

25 février 2012

La victoire (à 3 points) en (dé)chantant

3pts.JPGLa victoire à 3 points ne passera pas dans le prochain National ni dans les suivants. Ainsi en a décidé le comité directeur de la FFE alors qu’il voulait l’imposer. Le CD a été convaincu par une lettre cosignée par des joueurs de haut niveau (moins Bacrot, absent des débats) et présentée fin janvier au CD par le GMI Christian Bauer.

Cette victoire à 3 points chantée en une du site fédéral était censée exterminer les nulles de salon et favoriser un jeu combatif. Mais les 'groz’Elo' se sont rebellés, ont échangé des courriels avec copie au plus haut niveau fédéral préalablement. Le CD s’attendait et s’entraînait dur pour un magnifique rétropédalage.
La FFE (mais qui?) aurait toutefois bien aimé innover en vouant aux gémonies ces nulles criminelles. Pas de chance, les nulles vraiment jouées sont le résultat statistique le plus répandu entre joueurs de force à peu près égale.
Encore plus étonnant : la nulle fait partie du résultat logique d’une partie d’échecs.
Mais qui à la Fédé avait eu cette idée lumineuse ? Après que le CD ait souhaité « modifier sa position initiale » (4 abstentions et 22 voix pour !), il(s?) n’a pas levé la main et ne s’est pas fait connaître…

L’estocade a été portée par l’intervention de la secrétaire générale de la FFE, Aurélie Dacalor. Dans le rapport fédéral, elle « attire l’attention sur l’importance de consulter les joueurs de haut niveau et la commission technique sur des questions qui les concernent si directement ». Et toc! Comme jab en pleine face, on pouvait difficilement faire mieux.

Pour lire le communiqué du CD en mode rétropédalage tiré des 23 points de la synthèse de cette réunion, cliquer ligne suivante.

Lire la suite

24 février 2012

Dalloyau : manger et gagner… sans être chocolat

dalloyau,échiquier,chocolat

Quid du chocolat pour la concentration ? Kortchnoï en consommait régulièrement à tout âge pendant la partie. Heureusement qu’il n’a pas vu l’Échiquier en chocolat créé par la maison Dalloyau en 1993. Il aurait tout mangé et sûrement gaffé avec cet échiquier de 6 x 6 cases.

« Un entremets ludique et moelleux aux trois chocolats et aux pions en chocolat » nous dit la fiche officielle.

A ne surtout pas mettre entre  les mains des équipes de France lors de compétitions officielles. Quoique…
Pour les « p’tits joueurs », la même variante, mais sur quatre cases, c’est ici, sur le site officiel de la célèbre maison créée au XVIIe siècle. Les gourmands pressés peuvent commander sur le Net et guetter leur boîte aux lettres.

Site officiel Dalloyau (photo : © site Dalloyau)
Fiche Wikipédia

Merci à l’internaute parisien à l’origine de cette note.

23 février 2012

Affaire de tricherie : y-a-t-il « une taupe » ?

kimphilby.jpgTexto reçu hier de l’un des trois titrés condamnés pour triche en bande organisée par la FFE : « Va voir la taupe. » Bon sang, mais c’est bien sûr ! Il y a une taupe à la FFE... ou dans le camp adverse ?

Devant ma réponse amusée et signée car je supputais l’erreur d’aiguillage, le titré m’assure alors qu’il « parlait au Pape et que Dieu me pardonne mon péché ».

Quelques heures plus tard, grâce à l’aide de super titrés du décryptage, je suis redescendu sur la planète Terre ! Le joueur en question faisait très probablement référence à La Taupe, le film.

C’était notre épisode « Il voit des complots partout » à chanter sur l’air de Il jouait du piano debout, de France Gall. A rajouter également dans la rubrique ‘J’ai fait un rêve’.
Madame, Mademoiselle, Monsieur, je vous remercie de votre attention.

21 février 2012

JDD : Pince-mi et Pince-moi… la chronique échecs

Quand, en février 2011 est apparue une chronique d’échecs dans le Journal du Dimanche, je me suis pincé. Hourrah ! Elle renaissait après une longue absence suite au décès, dans les années 1990, du chroniqueur Raymond Lhoste.

Avec sa nouvelle formule, le JDD a fait appel au joueur, traducteur et auteur de nombreux ouvrages, Frank Lohéac, un ancien camarade d’un club cité à tout bout de champ sur le site fédéral. Mais les lecteurs de cet hebdomadaire dominical auront eu une joie de courte durée. La rubrique a été supprimée… en octobre 2011. Les tests établis auprès du lectorat auraient montré que le public ne cherchait pas à se casser la tête sur une petite combinaison ou à réfléchir à une main de bridge.

Après Paris-Match, L’Express, Le Monde, Le Figaro, voici une cinquième rubrique passée à la trappe faute de lecteurs et/ou de volonté. Restent actuellement au moins deux rubriques majeures : Pince-mi (quotidien) Libération et Pince-moi (hebdo) Dernières Nouvelles d’Alsace. Laquelle va prochainement tomber à l’eau ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu