Avertir le modérateur

La victoire (à 3 points) en (dé)chantant

3pts.JPGLa victoire à 3 points ne passera pas dans le prochain National ni dans les suivants. Ainsi en a décidé le comité directeur de la FFE alors qu’il voulait l’imposer. Le CD a été convaincu par une lettre cosignée par des joueurs de haut niveau (moins Bacrot, absent des débats) et présentée fin janvier au CD par le GMI Christian Bauer.

Cette victoire à 3 points chantée en une du site fédéral était censée exterminer les nulles de salon et favoriser un jeu combatif. Mais les 'groz’Elo' se sont rebellés, ont échangé des courriels avec copie au plus haut niveau fédéral préalablement. Le CD s’attendait et s’entraînait dur pour un magnifique rétropédalage.
La FFE (mais qui?) aurait toutefois bien aimé innover en vouant aux gémonies ces nulles criminelles. Pas de chance, les nulles vraiment jouées sont le résultat statistique le plus répandu entre joueurs de force à peu près égale.
Encore plus étonnant : la nulle fait partie du résultat logique d’une partie d’échecs.
Mais qui à la Fédé avait eu cette idée lumineuse ? Après que le CD ait souhaité « modifier sa position initiale » (4 abstentions et 22 voix pour !), il(s?) n’a pas levé la main et ne s’est pas fait connaître…

L’estocade a été portée par l’intervention de la secrétaire générale de la FFE, Aurélie Dacalor. Dans le rapport fédéral, elle « attire l’attention sur l’importance de consulter les joueurs de haut niveau et la commission technique sur des questions qui les concernent si directement ». Et toc! Comme jab en pleine face, on pouvait difficilement faire mieux.

Pour lire le communiqué du CD en mode rétropédalage tiré des 23 points de la synthèse de cette réunion, cliquer ligne suivante.

« Une lettre cosignée par des joueurs de haut niveau, notamment Romain Édouard, Laurent Fressinet, Hicham Hamdouchi, Andrei Istratescu, Maxime Vachier-Lagrave, rejoints par Mathieu Cornette, Emmanuel Bricard ou encore Anatoli Vaïsser, est soumise au comité directeur par Christian Bauer, venu les représenter.

Henri Carvallo invite Christian Bauer à prendre la parole afin qu’il puisse étayer les arguments leur permettant de démontrer que l’introduction de cette règle est sportivement injuste.

 Il indique notamment qu’au-delà du double emploi qu’elle constitue avec la règle d’interdiction des nulles par consentement mutuel, elle favorise les arrangements, ne promeut pas la victoire – bien que cela soit le but escompté – et donne une importance démesurée au tirage des couleurs.

 Il ajoute que si les joueurs de haut niveau comprennent la décision consistant à limiter les nulles par consentement mutuel, ils suggèrent de s’aligner sur la décision de l’ECU afin qu’elle ne soit applicable que jusqu’au 40e coup.

Après quelques échanges d’ordre technique avec Christian Bauer, le comité directeur approuve à l’unanimité le principe d’un nouveau vote sur la question. Celui-ci indique que le comité directeur souhaite modifier sa position initiale, par 4 abstentions et 22 voix pour ; l’introduction de ladite règle est donc annulée.

Confortée par les membres du comité, Aurélie Dacalor attire l’attention sur l’importance de consulter les joueurs de haut niveau et la commission technique sur des questions qui les concernent si directement. Christian Bauer est vivement remercié par le comité directeur pour son intervention. »

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu