Avertir le modérateur

  • Vachier-Lagrave: son ordinaire portable volé!

     Après le vol de 230 pendules pendant le championnat de France de Caen en août dernier, la fête a continué, mais en version sniper. Si 230 pendules tiennent dans un gros sac ou un caddy, l’ordinateur portable du numéro 1 français Maxime Vachier-Lagrave peut se cacher sous un manteau.

    En effet, pendant que le GMI jouait aux cartes, quelqu’un(e) s’est introduit dans sa chambre pourtant fermée avec le système de la carte électronique.

    vachier-lagrave,frères rappetouPourquoi faire cela au champion de France? Est-ce un hasard? Le malheureux a autant de chances de retrouver son outil de travail annexe qu’un cycliste à qui on a volé une roue, le vélo étant encore attaché.

    (Le ou) Les imbéciles qui ont pris autant de risques pour un simple portable auraient finalement dû en prendre plus pour faire plus de dégâts dans d’autres chambres. Voler plus pour gagner plus, non? Mais même les voleurs sont lâches de nos jours. Quel manque de moralité, décidément.

    Précisons que pendant le championnat, des joueurs anonymes ont été victimes de vols d’effets personnels dûment enregistrés par une main courante. Mais ces objets ne contenaient pas de puces avec des analyses de Kramnik en prime. Affaires suivantes brigadier chef!

  • Feller et Marzolo marathoniens!

    Le traditionnel marathon de Saverne (Bas-Rhin) a eu lieu dimanche 25 septembre. 32 parties en un peu de moins de 24 h, OKAY? Un toutes rondes de 20 rondes suivi d’un système suisse de 12 rondes avec des appariements prévus une ronde à l’avance pour compresser les temps d’attente. Des pros de l’organisation, à Saverne.

    MazéL’affaire a attiré 5 GMI, 5 MI sur 107 participants dont certains venus de très loin. Le tournoi a été remporté par Sébastien... Mazé, du club de Clichy. 24 h de labeur plus le transport (il habite le Midi, non?) pour 800 euros de premier prix. Je zappe la division pour le taux horaire. Son éternelle écharpe a accompagné son style de nettoyeur de cases.

     L’autre Sébastien, Feller, était venu... en short. Le tournoi était ouvert à tous les licenciés... et aux non licenciés; nuance d’importance car Cyril Marzolo, MARZOL comme on l’appelle dans le circuit, s’est présenté sur la ligne de départ.

    Toujours condamné de suspension de licence pour 5 ans par la commission d’appel fédérale, le petit club de Saverne a-t-il bravé comme un village gaulois une décision de justice fédérale contrée de justesse pour Hauchard et Feller par la Cour d’Appel de Versailles?

    En tout état de cause, Marzol n’avait pas ingurgité suffisamment de sucres lents
    ni de potion magique pour prétendre au podium: 1,5 point dans les 4 dernières rondes (gain Feller, nulle Wirig, perte contre Mazé et Cossin) et à la 9e place ex æquo, il repart sans sangliers: 8 prix figuraient au général, sans les prix par tranche Elo.

     Classement et parcours individuel (très lisible) de chaque joueur sur la page du club de Saverne.

    Photos: Club de Saverne (page Facebook)

    Marzol est-il « le patron »?
    Un admirateur de Mohamed Ali a dormi, épuisé, dans la salle: reportage photo du club de Saverne, vite cliquer suite!

    Lire la suite

  • Moingt 2004: paroles de campagne à la loupe de 2011

    Avec l’Internet, on aurait tendance à croire que les entretiens font pschitt! et se perdent dans le limbo... surtout quand il s’agit d’entretiens de campagne électorale. Meuh non!

    Échecs 64 a retrouvé par hasard des « tchats » — entretiens en direct sur l’Internet — du candidat Jean-Claude Moingt donnés sur son site de campagne (jcm2005.com, aujourd’hui disparu) et datant de 2004.


    L’exercice n’est pas simple et le geste du candidat Moingt était courageux et novateur sachant que, selon la loi de Pareto, 80% des réclamations-questions sont faites par une minorité active de 20% d’individus...

    2011: L’occasion de faire un bilan. Entre les promesses, les résultats ou les réalités de 2011, la comparaison fait parfois sourire. Elle permet en tout cas d’analyser certains événements sous un angle différent. Pour écouter une sélection par thèmes de la bande-son du Jicé 2004 avec le feed-back d'Échecs 64 version 2011, exactement comme sur la vidéo hallucinante ci-dessous de deux fêlés de batterie, cliquer ligne suivante.

    LES BONUS DE CETTE NOTE:
    Zik et répliques vidéo d'Arletty, Dalida, Van Halen

    Liens du site fédéral et du blog de Jicé Moingt.

    Sinon, lire la totalité des entretiens-tchats de Jicé dans les liens suivants:

    Entretien du 19/10/2004

    Entretien du 1er juin 2004

    2e entretien de 2004 (non daté)

    Les titres en capitale gras et « Commentaire 2011 » ou « Bilan 2011 » et ce qui suit sont de bibi. Les questions du tchat et réponses du
    candidat Jean-Claude Moingt sont en italiques.



    Lire la suite

  • National à Caen: on a échappé au huis clos!

    Licencié admiratif et amoureux du « plus fort National de tous les temps », si les spectateurs-joueurs du championnat de France à Caen en août 2011 ont pu voir les parties dans l’ampithéâtre Pierre Daure de Caen, c’est un miracle.

    Caen 20 juillet, réunion technique
    Les organisateurs du championnat de France, des représentants de la mairie et de la FFE mettent les dernières choses au point. La FFE fait alors part de son veto: pas de spectateurs pour les Nationaux à cause d’une tricherie possible. Huis clos donc. Oops!

    Après la réunion, contact des organisateurs avec le Dg de la FFE, Laurent Vérat. Poli mais pas ‘souple’, le Dg invoque une décision-discussion du bureau fédéral. Sept membres dont le président en exercice ont donc eu cette idée de génie?

    Cochon de licencié, tu paies, tu participes au championnat de France, tu dis merci et tu n’as pas le droit de voir les meilleurs joueurs du plus fort National de France du mooonnde?

    Est-ce un exemple échiquéen de Error communis facit jus,  l’erreur commune fait la loi ») ou une déconnexion totale du terrain?

    L’info remonte naturellement à la mairie, accentuée par le mécontentement des organisateurs. Leurs arguments? Une non retransmission risquait également d’amoindrir la venue de joueurs, non seulement pour cette édition mais pour les suivantes.

    Coucou, la mairie de Caen s’est fâchée! Poliment. En souplesse. Avec des arguments aussi: un coup de téléphone rappelant l’adage international « Qui paie décide », et soudain, les instigateurs de la décision du huis clos, les psycho-rigides de la décision, les fins de non-recevoir, tout s’est évaporé. Quelle idée géniale de retransmettre les parties pour le public! Formidable! Bravo M. le Maire! Je suis sûr que Jordi Lopez a applaudi à cette décision.

    Mais à Magny tiret les tiret Hameaux entre parenthèses Yvelines, siège fédéral, à Clichy comme en Chine, il ne faut pas perdre la face. Alors, avec un porte-voix comme le GMI Fressinet et son interview surréaliste avant la première ronde sur le site... fédéral, on a interdit les quatre premiers rangs, on a retardé de 30 minutes la retransmission. Et les spectateurs ont pu suivre gratuitement les parties des Nationaux sur la scène avec championnes et champions. C’est pas beau, ça? Merci qui? La FFE? Non, c’est une blague.

    Conséquences

    Course après le résultat
    Pour tous les internautes installés loin de Caen devant leur boisson gazeuse ou plus si affinités, pas de problème: les 30 minutes de retard sont indolores. Mais sur place, le ridicule n’a tué personne: les écrans retransmettaient identiquement la partie avec 30 minutes de retard.

    Mais une fois la partie terminée, les joueurs quittaient la table et les spectateurs les plus assidus ou les membres de leur famille devaient leur courir après pour connaître le résultat ni affiché ni indiqué bien sûr. Merci qui? La FFE? Non, c’est une blague.

    Sur place l’écran ne rendait compte que de 4 parties (!) à la fois de sorte que les positions du National et du National A « tournaient » au gré du bon vouloir d’un régisseur masqué. Merci qui? La FFE? Non, c’est une blague.

    Savoir-faire: Au fait, aucune tricherie n’a été découverte par SFR-Pomian ou autre malgré les multiples rumeurs répandues par une grosse huile de la fédération sur plusieurs joueurs. Merci qui? La FFE? Non, c’est une blague...

    P.S: Lors de la récente Coupe du Monde jouée à Khanty-Mansiïsk, lieu supposé de la tricherie Feller-Hauchard-Marzolo, toutes les parties étaient retransmises en direct. Il s’agissait d’une compétition FIDE avec 128 joueurs au départ donc 64 parties au premier tour!

  • Kasparov ambassadeur des échecs à l’école

    Garri Kasparov jouera samedi 17 septembre à Clichy-la-Garenne un match exhibition de parties rapides contre le GMI d’Évry (selon la FFE mais de Clichy selon les organisateurs!) Maxime Vachier-Lagrave et champion de France en titre, et le GMI de Clichy Laurent Fressinet. L’annonce a été faite sur le site de la Fédération sans que la cadence ni le nombre de parties ne soient précisés. En parties rapides, même avec un Kasparov rouillé et en retraite, ce devrait être une boucherie.
    Internaute enthousiaste, inutile de te précipiter pour voir le match dans la municipalité banlieusarde dont le membre du bureau fédéral Jean-Claude Moingt est adjoint... à l’Éducation et à la Communication: les places — toutes gratuites — ont été distribuées par la FFE après réservation par courriel sur le mode ‘premier arrivé, premier servi’. Heureusement, les parties seront retransmises sur l’Internet sans différé , de 19h à 21h.

    Après des visites dans de nombreux pays dont le Brésil, Kasparov continue son tour du monde pour vanter les vertus cognitives de l’enseignement des échecs à l’école au travers de sa Fondation dont le site est minimaliste au niveau du contenu.
    Selon le directeur général de la FFE Laurent Vérat, Kasparov « m’a fait la demande de venir quelques jours en France avant son intervention sur « Chess in Schools », au Parlement Européen le 20 septembre. Il défendra auparavant la cause des échecs à l’école devant plusieurs ministres et personnalités français, ainsi que devant la presse nationale ».

    Le sujet a déjà été abordé par Michel Noir dans une thèse, mais Kasparov a un projet mondial. La FFE « lui a préparé son planning », et son plan media. Bon.

    Kasparov rase gratis
    Kasparov, toujours selon la fédération, serait venu gratuitement, notre fédé lui payant quatre nuits d’hôtel. Dans la phraséologie inimitable de Laurent, cela donne: « Kasparov souhaitait également prendre une licence à Clichy, ville dont il est déjà citoyen d’honneur, et qui abrite un club d’échecs qu’il semble apprécier. »

    Clichy, Clichy, Clichy
    Si Kasparov est venu gratuitement, pourquoi Clichy plus qu’un autre club? Ah! c’est vrai, il « semble apprécier » ce club. Alors, la FFE s’y met aussi. Retransmission en direct? On fait monter à Paris le préposé spécialiste. Il en est ravi paraît-il.
    Commentaires avec casque? La voix des maîtres avec Jicé lui-même et un maître de Clichy par ailleurs président de la commission technique.
    Gestion des spectateurs? Faite par une salariée fédérale chargée de la comm’.

    Comme aux échecs, il faut avoir une vision spatiale et le sens du timing. Kasparov était déjà passé pendant le championnat d’Europe à Aix-les-Bains alors qu’il était en visite en Suisse à l’invitation du président fédéral (à l’époque) Jicé Moingt. Jicé fut membre actif du ticket Karpov (et Kasparov en soutien) contre Ilioumjinov lors des élections à la FIDE.
    Récemment, Jicé vient de rejoindre le candidat aux primaires socialistes et maire... d’Évry, Manuel Valls.

    Et les échecs à l’école dans tout ça?
    En France, ils vont assez bien et assez mal, merci. Assez bien: nombre d’enfants sont touchés par l’enseignement des règles ou des cours d’initiation en primaire. C’est une option payante, mais souvent sans suivi, du moins à Paris. Un enfant accro doit laisser, l’année scolaire suivante, sa place à ceux ou celles qui ont choisi cette option. Dans les classes, les cours s’apparentent souvent à une garderie.

    Les vertus pédagogiques sur le papier font face à la dure réalité du terrain: la plupart du temps, aucune synthèse ou rapport de suivi n’est publié alors que bien souvent, ces cours sont financés en partie par de l’argent public.
    Le déchet est énorme et ce qui reste dans nos chères têtes blondes n’est pas mesuré.

    Quant au lien entre ces cours et les clubs locaux, les ligues ou comités départementaux ne publient pas d’information à ce sujet. Pour tout dire, il n’est pas évident voire absent. Pourtant, les échecs à l’école sont un argument politique de poids et permettent d’engranger des subventions.

    De ce point de vue, la venue de Kasparov et son aura feront peut-être briller toutes les initiatives prises dans l’Hexagone. Le plus paradoxal, c’est que notre nation de Gaulois produit des pépinières de talents depuis les années 1980 sans que le jeu soit populaire malgré cinq matches Karpov-Kasparov à la Une (dont une moitié à Lyon) et sans que la masse des joueurs de compétition ne soit correctement formée dans les finales et le milieu de jeu comme en Russie.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu