Avertir le modérateur

Thibault Meynard: c’est lui l’patron?

Ronde 5 de l’Accession du championnat de France à Caen: Thibault Meynard, 25 ans et 2267 Elo rate son tournoi: il a 1 point sur 4. Il joue contre le benjamin Guillaume Lamard. La position est égale, mais Thibault Meynard, grand admirateur du comique Rémi Gaillard a fait un pari: il veut crier, comme son idole dans une vidéo désopilante à une table de poker: « C’est moi le patron! »

Tous les joueurs de l’Accession sont concentrés. Meynard donne alors sa dame en un coup en frappant sur la pièce et la pendule. Il se lève soudain et crie trois fois: « C’est moi l’patron! Je vous emmerde tous?! » L’arbitre Variniac accourt, lui demande de se taire. Meynard répond à la Gaillard en le regardant droit dans les yeux par: "OK?"

Résultat: un premier avertissement. L’arbitre lui dit que son tournoi est fini, il n’est pas apparié pour la ronde suivante. Meynard, qui a raté son début de tournoi, n’insiste pas pour rejouer. Mais l’affaire prend une tournure « National ».

Meynard a fait un pari: s’installer à la table de Dorfman lors de la dernière ronde du National le 25 août et lui proposer nulle. Meynard est en embuscade dans la coulisse. Mais Dorfman a quitté momentanément la table de jeu, son adversaire Hamdouchi réfléchit. Meynard n’attend plus: il débarque sur la scène du National, déguisé avec un masque, une perruque flashy et s’installe sur une table libre, celle où Vaïsser et Lagarde, leaders du National B, ont fait nulle en 7 coups à une ronde de la fin.

meynard,delboë,rémi gaillard,vaïsser,lagarde,dorfmanMeynard joue une partie seul ayant pris soin d’ajouter les dames préparées pour la promotion. Avec 4 dames sur l’échiquier, c’est « lui l’patron ». L’arbitre Boyd arrive. Meynard le renvoie peu aimable: « Touche pas à mon masque! ».

Cinq minutes se passent... et rien ne se passe. Bacrot reste concentré comme un monstre dans sa partie contre MVL. La sécurité arrive enfin. Un gros bras course le jeune Thibault qui slalome entre les tables. Des joueurs comme Dorfman sourient, d’autres moins. Édouard aurait même été déconcentré dans sa partie contre Le Roux suite à sa gaffe (14.Tfd1, partie 66 à rejouer sur le site fédéral).
Une blague à la Rémi Gaillard sans doute... car dans l’ouverture, Édouard « n’était pas le patron » avant l’incident et avant 14.Tfd1 d’après un gros cador du National... et d’après les moteurs aussi!

Meynard, coursé par le gros bras, échoue finalement sur sa plage favorite: la salle de l’Accession.
Des arbitres lui demandent avec insistance: « Mais qui vous êtes, qui vous êtes? ». Mis à terre avec clé de bras, il refuse de retirer son masque avant l’arrivée de la police. Laquelle lui demande la raison de sa sortie. L’affaire est réglée en dix minutes sur place, et on lui a juste pris sa carte d’identité. Second avertissement fédéral donc huit mois de suspension de licence.

Europe Échecs a tout filmé. Mais dans le cadre d’un exercice de pudeur, Euh-euh hésite une fois de plus: le nom de Meynard n’est pas cité, on parle d’un « hurluberlu » sur le site et le verdict tombe: « Afin de ne pas encourager ce genre d’actions, vous comprendrez que nous refusions d’en passer les images. » Ben non, no comprendo. Et d’ailleurs voici la vidéo récupérée sur Facebook ou en bas de cette note. Cinq minutes d’une drôle d’histoire sans parole avec une suspension de licence à la clé.

Les suites de l’affaire?
La Commission de discipline va devoir statuer sur le cas d’un clown. Les deux avertissements-cartons jaunes comptent, mais aussi "pour l’ensemble de son œuvre" comme le note avec humour un arbitre.

L’arbitre en chef Francis Delboë reconnaît que « Thibault a vraiment dérangé des joueurs, aussi bien dans la salle Aula Magna (où jouaient les vétérans, l’open A, et les deux accessions) que dans l’amphithéâtre du National. Certes, tout cela peut-être fait rire quelques personnes. Mais je m’en tiens aux faits: c’était de nature à déranger gravement des joueurs d’échecs qui conduisaient une partie. Il est donc de mon "devoir" de réagir (...). C’est mon rôle: tout n’est pas permis. Il me faut ajouter que je soutiens mon collègue et adjoint Emmanuel Variniac, qui a bien travaillé, et je précise que c’est moi qui demande la sanction à la Commission de Discipline que j’ai rédigée et signée ». Après la sanction, on verra qui est ou était le patron...

Commentaires

  • A priori la sentence est de 8 mois pour lui...

    http://www.echecs.asso.fr/Actus/2884/Sanctions29082011.pdf

    Sinon on veut le lien de la vidéo !

    bonne journée à tous

  • Non seulement la vidéo est drôle, mais les drôleries de la commission de discipline fédérale d'appel vont être amusantes à suivre aussi, pour peu qu'on y trouve là encore quelques gaffes, le TGI de Versailles pourrait avoir un troisième larron se plaignant de la ffe et de son système disciplinaire !

    J'aimerais bien que l'accusé en remette une couche lors de l'audience d'appel, qui est publique, au point où il en est!

    Pourquoi la décision de suspension prise n'est-elle pas publiée sur le site de la fédération ? C'est pourtant un document public et il ne faut que quelques secondes pour le transformer en pdf et le mettre en ligne ! La ffe aurait elle encore des choses à cacher après la claque du référé suspendant les sanctions contre S Feller et A Hauchard ?

  • La vidéo est drôle ? Ah bon... D'après l'article, il s'agit de quelqu'un qui rate son tournoi et qui décide alors, tant qu'à faire, de gêner les autres joueurs. C'est pitoyable. Ce pauvre type ne mérite pas qu'on s'intéresse à lui.

  • Laurent ?? Fressinet ?? Lui aussi était très remonté contre Thibault.
    Les echecs sont un sport plutôt calme et peu médiatisé, ca fait pas de mal un peu de détente.. Faut pas se prendre trop au sérieux nonplus..

  • @ laurent : je persiste et je signe la vidéo est drôle, je n'ai pas dit que le gus ou ses actes sont drôles...pas pareil... Quant on voit Rémi Gaillard et ce qu'il fait ou ce que faisait l'émission Morning live et Michaël Youn perturbant des championnats de Bridge ou de Scrabble, c'est bien pire !!
    Bon dans le même temps ces fédérations ne cherchent pas à devenir sportives ou délégataires, elles ont la tête sur les épaules...
    Mais le sujet n'est pas là. Le gus a fait appel ou pas de sa sanction de 8 mois ?

  • Rectification : Il n'a crié qu'une fois : « C'est moi le roi et je vous emmerde tous ».
    C'était un championnat riche en incidents avec le vol des pendules,la ronde décalée pour les joueurs des l'opens, l'évacuation sur la pelouse pendant une demi heure de la moitié des joueurs en pleine partie à cause d'un problème électrique, le clown...Mémorable.

  • N'empêche : y'a des joueurs et joueuses qui se marrent aussi, c'est toujours ça de pris...Un peu d'humour dans ce monde un tantinet guindé ; ça peut pas faire de mal !

  • EE a raison de pas montrer la video faut pas faire de pub a cet imbécile. Y respecte pas les joueurs et pas le jeu d'échecs. 8 mois de suspension c pas assez !!

  • Les 8 mois de suspension sont automatique. En effet après 2 avertissements écrits ( un pour son exploit dans l'accession et l'autre dans le national) en moins d'un an la sentence est de 8 mois.

  • @ Pascal : Qu'est-ce qui vous permet d'estimer que la sanction de 8 mois infligée n'est pas assez sévère ? En vertu de quel principe? de quel autre cas similaire et comparable? La vidéo est sur le net de toute manière. La ffe n'en a pas fait de publicité comme pour l'affaire de la triche organisée ni par un communiqué ni même en publiant les décisions disciplinaires sur son site. Curieux. "On ne nous dirait pas tout?"

  • @ laurent : vous affirmez que ce gars est un "pauvre type". Vous avez accès à ses comptes bancaires pour pouvoir affirmer péremptoirement qu'il est pauvre ? (c-à-d moins de 957 € par mois de revenus). Ce type de dénégation sur un forum public pourrait même être passible de mesures disciplinaires.

  • Le milieu des Echecs n'a pas d'humour, on le voit dans les commentaires, et dans la réaction de qq GM sur le plateau.

  • le milieu des échecs est triste et pauvre, intellectuellement et financièrement. Il n'y a qu'à voir les retombées de l'affaire feller et ses points connexes, les décisions du Bureau fédéral et la communication catastrophique récurrente pour s'en rendre compte. Le pire c'est que certains croient qu'en répondant "présent" le plus vite possible à toutes les demandes du ministère ils se croient crédibles, mais personne n'est dupe de toutes les lacunes et bourdes commises par la fédération.
    Cet épisode de l'énergumène au National, le vol des pendules, l'affaire de la triche et son ratage médiatique total, les affaires de Monsieur Didier P, les anciens procès de Jean Paul T, et tout le reste le démontrent. J'aimerai bien savoir combien coutent toutes ces procédures disciplinaires internes et devant les tribunaux, ajouté à la masse salariale et autres frais des "bénévoles" et ce qui reste réellement pour le sport ?

  • Bon, je suis un peu perdu :

    le sujet est il la vidéo et si elle doit être diffusée ou pas ?
    le sujet est-il la sévérité ou pas de la sanction infligée ?
    le sujet est il le fonctionnement de la filière disciplinaire de la ffe ?
    le sujet est il les affaires judiciaires multiples impliquant la ffe ?

    Remarquez, pour tous ces sujets, et surtout les deux derniers, il y a à dire en effet...

    Cordialement à tous.

    Didier Perrusset

    P.s @ fortier : 954 euros. C’est le niveau de vie en dessous duquel une personne est considérée en 2011 comme pauvre. On parle du «seuil de pauvreté», un indice qui permet chaque année à l’Insee de déterminer le nombre de "Français" les plus modestes.

  • bah, je veux dire que ça dénote un état d'esprit particulier, propre à de nombreux joueurs d'échecs, un peu comme quand, dans le jeu en ligne, l'adversaire arrête soudain de jouer et laisse tourner la pendule parce qu'il est en train de perdre...
    c'est juste mesquin

  • Wharf ! Voilà un " 1/4 h" de célébrité à la Andy Warhol !
    A chacun sa sensibilité mais si cela se voulait " simplement " drôle , cela aurait pu durer 2 ou 3 minutes (au-delà, cela commence à être lourd) et rester plus ou moins incognito .
    Et au fait, pourquoi ne pas donner la parole à l'intéressé ?

  • @ Fortier : Le bridge aimerait être reconnu comme sport. Ils ont entrepris les mêmes démarchent que la FFE. Mais ils ont essuyé un refus devant le conseil d'état.(26 juillet 2006).

  • @Laurent c'est vrai que c'est mesquin aussi quand ton adversaire gagne, te mitraille d'insultes et refuse toute revanche ;-)

  • Rectificatif : Tout à fait juste, les juristes de la FF Bridge doivent être aussi nuls que ceux de la ffe (si elle en a) parce que il n'y a pas besoin d'être une lumière pour savoir que l'agrément n'est délivré que par le ministère et que ses décisions de refuser un agrément ne sont pas contestables. Bientot ce sera le Poker ou la Belotte de comptoir ?

    A titre personnel, et malgré le respect du à tout compétiteur, je n'ai jamais estimé que les sports "intellectuels" sont des activités physiques et sportives.

    J'aime bien la question sur le coût financier de toutes ces procédures internes ou judiciaires. Tous ces euros dilapidés ne profitent pas aux joueurs, aux tournois, au developpement.

  • Karinne : pourquoi tant de n ?

  • La sanction de 8 mois est automatique et à titre provisoire en attendant de passer en commission de discipline. Là, il pourra prendre moins ou plus suivant l'avis de ladite commission. Mon pronostic est que ce sera plus...

  • C'est affiché dans la partie discipline de la FFE, 2011-14, 2 ans ferme pour faute contre l'éthique.

  • En effet la ffe a sanctionné, mais il ne vous semble pas qu'il y a quelques vices de forme dans cette affaire ? J'aurai bien voulu assister à l'audience qui est publique mais elle ne s'est pas tenue publiquement.

    Lu sur le site fédéral : Compte tenu de délais impartis courts, la commission ne se réunira pas physiquement. La commission se réunira par lien électronique (mail)le 21 SEPTEMBRE 2011. (Référence : application de l'article 2.1.4, 2° alinéa du RD)

    Les convocations réglementaires ont été effectuées par voie électronique (mail) avec accusé de réception (conformément à l'article 2.2.3. du RD)

    C'est un motif d'annulation parmi d'autres.

    Quelques arguments plus que pertinents :

    2.2.5 Publicité des débats :
    Devant les organes disciplinaires, les débats sont publics. Toutefois, le président peut, d’office ou à la demande d’une des parties, interdire au public l’accès à la salle pendant tout ou partie de l’audience dans l’intérêt de l’ordre public ou lorsque le respect de la vie privée le justifie.

    (...l'accès à la salle...) Ah laquelle salle publique ?

    2.1.4 Réunions et délibérations :
    Toute commission se réunit sur convocation de son président et ne peut valablement délibérer que lorsque trois au moins de ses membres sont présents. Elle délibère à huis clos, hors la présence de l’intéressé, ses défenseurs, les personnes entendues à l’audience et de l’instructeur.

    (... lorsque trois au moins de ses membres sont présents...) qui était présent ?

    2.2.5 Droits de la défense :
    L’intéressé ne peut être représenté que par un Avocat ou assisté d’une ou plusieurs personne(s) de son choix, le cas échéant d’un interprète, dans le respect du principe du contradictoire.
    L’intéressé, comme son défenseur ou la personne qui l’assiste, peut consulter avant la séance, le rapport et l’intégralité du dossier. Il peut requérir l’audition de toute personne dont il aura communiqué le nom huit jours au moins avant l’audience disciplinaire, son président pouvant rejeter les demandes d’auditions jugées abusives.

    Chacun jugera.

    On continue dans le grand n'importe quoi, après l'affaire des 3 tricheurs de Russie ou le juge des référés a suspendu les sanctions contre MM Sébastien F et Arnaud H. il ne manquerait plus que le sieur Thibault Meynard aille lui aussi dans un prétoire avec une grande chance de faire annuler toute sanction prononcée contre lui.

    Mais on se moque de qui dans cette fédération ?

  • Le copié collé des textes disciplinaires fédéraux ci-dessus est éclairant.

    Il me semble ardu de trouver en effet une légitimité totale à une procédure disciplinaire réputée publique dans les conditions que la ffe a mis en place pour cette affaire.

    Remarquez depuis que le président de la CAEF (Commission d'Appel et d'Ethique Fédérale) m'avait écrit il y a quelques années : "publique n'est pas défini dans le règlement"...

    Après les parties jouées en Russie à l'aide de sms indiquant les coups envoyés depuis la France, les commissions de discipline par mails. C'est une belle nouveauté théorique.

    Du jamais vu en fait (et j'ai étudié cette année les textes et pratiques disciplinaires de 25 fédérations sportives).

    Sans polémiquer ni revenir sur ce qui précède j'ajouterai pour ma part que je vois mal comment respecter une procédure réputée contradictoire et notamment quand le défenseur (l'accusé) est censé prendre la parole en dernier... dans de telles circonstances. "Va comprendre Charles on joue comme on aime."(Cf. Pub pour le PMU)

    La bonne foi des membres des commissions n'est pas en cause, ils ont sûrement crû en leur position, mais la bonne foi ne légitime jamais des vices, erreurs ou fautes. (le bénévolat est sans effet sur l'étendue des obligations assumées Cf. : cour de cassation, dans le même sens : réponse "Boisserie" assemblée nationale)

    Je confirme que le délai légal à statuer en 1re instance est bien de 3 mois à compter de l'engagement des poursuites et pas de 3 mois et demi. Les services du ministère des sports l'ont confirmé à plusieurs reprises.

    C'est beau le XXIe siècle. Dire que je roule toujours dans un véhicule diesel. Je dois avoir du retard en technologie ou alors je n'ai pas tout compris.

    Ceci étant dit je crois que la ffe a pris la mesure de ce qu'il reste à accomplir pour que cette filière disciplinaire fonctionne correctement, à la vue des épisodes précédents, nombreux et soumis aux juges et c'est tant mieux.

    C'est quand est-ce prévu pour ? (Cf. Muriel Robin "Le Noir")

    Didier Perrusset

  • A la FFE de la Commission d'Accès Aux Documents Administratifs (CADA ): et sur la demande officielle de la FFE elle même !!

    Référence : 20091447 (conseil) ; Séance du : 30 avril 2009 Partie : III ; Rapporteur : EV

    Demande de : président de la commission fédérale de discipline de la Fédération française d'échecs ;

    Objet : - caractère communicable des décisions disciplinaires et les éventuelles délibérations rendues en application des missions de service public qui incombent à une fédération sportive reconnue et agréée par le ministère.

    Sens de l’avis : INCOMPETENCE ; Motivation : RENSEIGNEMENT

    Avis : La commission d'accès aux documents administratifs a examiné dans sa séance du 30 avril 2009 votre demande de conseil relative au caractère communicable des décisions disciplinaires et les éventuelles délibérations rendues en application des missions de service public qui incombent à la Fédération française des échecs, fédération sportive reconnue et agréée par le ministère de la jeunesse et des sports.

    La commission comprend que la demande porte sur le caractère communicable des décisions prononcées par la Fédération française des échecs dans le cadre de ses pouvoirs disciplinaires.

    La commission rappelle qu'en vertu de l'article L. 131-8 du code du sport, " un agrément peut être délivré par le ministre chargé des sports aux fédérations qui, en vue de participer à l'exécution d'une mission de service public, ont adopté des statuts comportant certaines dispositions obligatoires et un règlement disciplinaire conforme à un règlement type ".

    Il résulte de ces dispositions, d'une part, que la fédération française des échecs, agréée par arrêté du 19 janvier 2000, est un organisme privé investi d'une mission de service public et, d'autre part, que l'exercice du pouvoir disciplinaire constitue l'un des éléments de cette mission.

    Par conséquent, la commission estime que les délibérations de la Fédération française des échecs ainsi que les décisions prises en matière disciplinaire par celle-ci constituent des documents administratifs soumis au droit d'accès prévu par la loi du 17 juillet 1978.

    Elles sont communicables à toute personne qui en fait la demande, en application de l'article 2 de cette loi la loi du 17 juillet 1978, sous réserve de l'occultation d'éventuelles mentions intéressant la vie privée de tierces personnes physiques identifiables, par lesquelles serait porté une appréciation ou un jugement de valeur sur un tel tiers ou faisant apparaître son comportement dans des conditions susceptibles de lui porter préjudice, en application du II de l'article 6 de la même loi (plaintes, dénonciations, mises en cause personnelles.).

    La commission précise cependant que, dans le cas où le bulletin de la fédération où les décisions disciplinaires d'appel doivent être publiées en vertu de l'article 17 du règlement disciplinaire serait aisément accessible à toute personne (notamment sur le site internet de la FFE), de telles décisions devraient être regardées comme faisant l'objet d'une diffusion publique, faisant obstacle à l'exercice du droit d'accès prévu par la loi du 17 juillet 1978.

    Au cas d'espèce, la commission considère enfin que la demande qui vous a été adressée revêt un caractère trop général pour qu'elle puisse être satisfaite. Il appartient au demandeur de préciser la ou les délibérations dont il souhaite communication, ainsi que les décisions disciplinaires qui l'intéressent.


    MORALITE tous ceux, licenciés ou pas, français ou non, personnes physiques ou morales, qui veulent en savoir plus sur les décisions et délibérations des fédérations sportives peuvent d'adresser aux dites fédérations qui DOIVENT transmettre leurs documents administratifs.

    Il faut attentre un mois avant de saisir la CADA d'une demande d'AVIS pour refus de communication en cas de silence gardé par les fédérations sportives (ou toute autre administration).

  • Il n'y a plus personne qui poste ? Tout le monde s'est réfugié sur France-Echecs ou le modérateur modère à tour de bras ?

    En tout cas je vois que dès qu'on enfonce un peu le clou et que des PREUVES sont apportées, les autruches se fourrent la tête dans le sable.

    La ffe savait donc très officiellement en mai 2009 par la question de M Damour à la CADA que ses décisions et délibérations sont des documents publics, mais alors pourquoi dans un autre post de ce blog sur un autre sujet MM Damour et Canonne Présidents tous les deux de la Commission de Discipline sont ils allés tenter de raconter le contraire ?

    on seraient si bêtes ?

    C'est à hurler de rire et pitoyable.

  • Je découvre ce gag , ce mec est génial,je pleure de rire.
    Ceci dit, la sanction est justifiée, on ne peut laisser ça se
    généraliser.
    Malgré tout un grand bravo au comique.

  • le type se prend deux ans de suspension. Et il parait qu'il était prévenu. ça coute cher de se faire manipuler par ses "copains"

  • Ce type est un modele, une personnalité, grand respect au niveau de l'humour.

    Tous les joueurs qui se sont plains non rien compris a son oeuvre,
    ils n'avaient qu'a se concentrés , et faire un meilleur tournoi, au lieu de trouver une cible facile, cible de tous forcement comme une organisation sociale.

    Moi j'y étais dans l'Open A, il m'a fait rire et intrigué et pas derangé du tout . Ce qui est navrant , c'est que personne n'a dhumour et se cache derriere son role d'égoisme en pensant qu'a sa propre persone alors qu'il ne s'agissait que d'humour et de paris . La violence n'a jamais été la solution , au niveau de l'intervention de la sécurité que la sanction disciplinaire qui est limite. Voila si les joueurs n'ont aucun humour au moins ne pas venir se plaindre aprés d'un manque de concentration et d'une gêne par la faiblesse de leur résultats.

    Quand aux arbitres , ils en font un peu trop , pour un pari qui n'a duré que 5 minutes. C risible comme histoire. Les arbitres se prennent trop au sérieux et ne sont humainement pas présent, trop proche de la réglementation.

    Bref , je trouve la sanction trop sévere.

    signé TL

  • Ils sont bien affutés les arbitres plus préoccupés a sanctionner les joueurs, pour une mauvaise blague , pas bien méchante , que plutot par le fait de surveiller le matériel échiqueen exemple : les pendules.

    Bref si les pendules étaient rangés tous les soirs dans les armoires a cadenas, il n'y aurait pas eu de vol.

    Mais pour cela il ne faut pas être bien malin pour le comprendre. Par contre pour faire le malin a sanctionner , trop proche de la réglementation , et humainement déplorable, normal que les mauvais joueurs d'echecs deviennent arbitres.

    Signé TL

  • Et si c'était lui le patron? et qu'on ne l'avez pas cru ? reellement.

    Vous vous rendez compte ...

  • Pitié M l'arnaqueur, l'orthographe et la grammaire please !

  • Cher TL, les arbitres sont dans leur rôle, ils doivent veiller au confort des joueurs. Meynard est drôle à cause de la transgression.
    Les arbitres ne sont pas de mauvais joueurs, l'arbitre du National qui intervient est Maître Fide, c'est plus fort que Meynard.
    Ranger les pendules, c'est le rôle de l'organisateur, rien à voir avec les arbitres. Et puis la sécurité était assurée par des vigiles.

  • paule L. C'est pas moi c'est l'autre... classique.

    Qui était vigilent sur les arbitres ? Qui arbitrait les vigiles ?

  • "Plus fort que Meynard", je ne crois pas. ThM a une norme de MI, soit l'équivalent du titre de maître FIDE, et il est plus jeune. Et, apparemment, il ose davantage ! Je parierais plutôt sur lui dans un match contre l'arbitre.

    Un pari, au fond, ni plus ni moins stupide que celui qu'il avait fait avec ses amis. Non ?

  • on demandera aux compagnies d'assirance

  • vu la différence Elo, c'est du 60%-40% pour Boyd qui lui aussi doit avoir des normes en poche. Organisez le match.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu