Avertir le modérateur

  • Olympiade de Nice 1974 : qui admire Petrossian?

    PetrossianDevinette: qui prend du bon temps à l’Olympiade de Nice 1974 en compagnie de Petrossian? En plus de Petro, j’en ai 4. Et vous? Réponse en cliquant ici.

    Petit retour en arrière: il y a 37 ans, la France organisait l’Olympiade à Nice. Sous la chaleur du mois de juin, d’une salle non climatisée et mal éclairée, les meilleurs joueurs de la planète étaient au rendez-vous. L’organisation subit de nombreuses critiques, aggravées par un manque de personnel officiel dans la préparation à cause de la mort du président Pompidou survenue en avril 1974.

    L’équipe d’URSS domina outrageusement l’épreuve: 8,5 points de parties d’avance sur les 15 rondes du groupe final... Elle avait envoyé, par ordre d’échiquier: le jeune Karpov, l’étoile montante, Kortchnoï, Spassky, Petrossian, Tal et Kouzmine!

    Les Olympiades étaient organisées avec une phrase préliminaire comprenant des groupes de force de 9 à 10 équipes. Après un toutes rondes, les équipes qualifiées s’affrontaient pour la finale dans un toutes rondes de 16 équipes tandis que les autres équipes étaient redistribuées dans d'autres groupes. La France termina ainsi dans les choux du groupe B (28e au final, avec Maclès, Todorcevic, Seret – l’homme en forme –, Puhm, Bessenay et Benoit).

    Keene,LevyQuelques parties mémorables sont restées: Karpov-Unzicker (Espagnole, 24.Fa7!) et le sacrifice de tour de Tal contre le Mongol Miagmasuren en e6
    à la 7e ronde!

    A rejouer aussi à la dur dans le collector, le livre de Keene et Levy, en anglais et en notation
    descriptive :( Tristesse . Téléchargez les bulletins rassemblés sous un fichier PDF: entretiens passionnants avec le Dr Euwe, Mme Chaudé, Muffang, des articles de Lecomte, du Dr Roos, de Zinser, le règlement en français, anglais, espagnol et russe et les parties (oops! à zapper, merci ChessBase!).

    Statistiques, parties à rejouer (et à télécharger) et long article (en anglais) dans la fabuleuse base des Olympiades.
    Question supplémentaire: nommez les joueurs en photo sur le livre de Keene/Levy.

    Lire la suite

  • Les vraies tripes de Caen

    Le National du championnat de France à Caen débute le 14 août. La date a été avancée d’un jour car 4 des meilleurs joueurs de France participent à la coupe du monde qui suit. Les quatre mousquetaires sont: Bacrot, Feller, Fressinet et Vachier-Lagrave. L’ordre alphabétique donne une sorte d’appariement par affinité... depuis l’affaire de la tricherie. L’ambiance n’est plus la même dans cette bande des quatre qui coopérait à plein régime en équipe auparavant.

    Par un fait du sort (et du sport?), cette coupe se déroule à l’endroit même où a eu lieu la triche encore présumée mais condamnée en appel par la FFE et dans les tuyaux de la Commission d’éthique de la FIDE: Khanty Mansiïsk plage, Sibérie, Russie. Drôle de trip à partir du pays des tripes pour Feller.

    Quelques questions tripales se posent aux organisateurs de Caen et/ou à la fédération: comment acheminer ces joueurs de Caen à l’aéroport Charles-de-Gaulle?

    Questions tripales spécial voyage

    • Sachant que le champion de France sera très certainement l’un des 4, iront-ils ensemble dans la même automobile pour attraper leur avion?
    • Joueront-ils au jeu du pince-mi/pince-moi pour s’éliminer avant l’arrivée à Moscou?
    • Conseil spécial FFE: prévoir un « match de l’amour » pour ces quatre-là en cas de réconciliation.

    Question tripale « appariement »
    En cas de départ séparé quel sera l’appariement dans la voiture? La Fress/Vachier d’une part et Bac/Fel de l’autre?

    Question tripale hôtesse de l’air
    Mademoiselle ou Madame, évitez svp un appariement de siège Feller-Vachier-Lagrave. Si pas possible, intercaler un Russe ronflant pour empêcher toute explication.

    Question tripale Sébastien Feller
    Prévoir un garde du corps pliable dans la valise pour éviter toute provocation voire tout traquenard sur place. Ne pas "faire un Tkachiev", à savoir fréquenter les filles et/ou boire de la vodka. Prévoir sept téléphones portables en cas de vol. Laisser son ordinateur portable dans le coffre de l’hôtel ou l’enterrer avant chaque ronde. A dire vrai, se faire éliminer dès le premier tour pour éviter les ennuis.

    FFE : le festival tripal de la çonnerie continue
    Ce 29 juillet, la une du site fédéral avait oublié d’appuyer sur la touche F7 pour chasser les coquilles et avait commis une double faute impardonnable. Dans la nouvelle datée du 29/7 sur Bienne, on parle de « arties de la journée d’hier » (…) aucun d’entre eux n’arrivant à pecer ». Ces coquilles ne seraient rien sans une çonnerie de rappel dans la note du 27 juillet sur le National: « Étienne Bacrot, sextuple champion de France (le record jamais égalé)».

    Heureusement, l’ex-président fédéral Jean-Claude Moingt est venu indirectement à mon secours pour le coup. Sa remarque d’anthologie en commission d’appel (de la tricherie) « J’ai quand même un cerveau » m’a permis d’avoir le même sursaut d’orgueil. Merci Jicé! Maurice Raizman et César Boutteville sont revenus dans mes synapses. Eux aussi, comme indiqué sur la page spéciale du championnat de France ont été six fois champion de France.

    Le sous-scribe fédéral sera sévèrement puni: stage intensif de lecture de la page spéciale du championnat de France 15 h par jour et atelier d’écriture sous la direction zélée du plumitif Péniblet, d’Europe Échecs. Dans tous les cas, la liste intégrale des champions de France avec les villes organisatrices sera à recopier.

    Dernière sonnerie de rappel, sans cédille cette fois (une manie fédérale semble-t-il puisque l’arbitre en chef Francis Delboë en a sur une sur son ‘c’): ces mauvaises nouvelles sont une une bonne occasion de (re)découvrir l’excellent site « Héritage des échecs français », présent dans les liens sympathiques de la colonne de gauche.


    Appariements de la première de la Coupe du Monde sur le site de la FIDE

    Page spéciale du championnat de France

    Site de la coupe du monde

  • Ne dites plus échec et mat mais diez!

    Art_de_faire_mat.jpg

    On administre que très rarement l’échec et mat sur l’échiquier en compétition. Il y a plus de cinquante ans on annonçait les mats en 3, 4 voire 8 coups. Les lignes étaient forcées et la coquetterie de l’époque ou la politesse en avaient décidé ainsi. Le plus bel héritier de cet esprit est l’incomparable L’Art de faire mat.

    Mater, tout un art effectivement. Aujourd’hui, il est inconvenant de continuer jusqu’au mat. Tout le monde abandonne avant. Tout le monde? Non, quelques Gaulois résistent encore. Ainsi, cette saison, 3 de mes malheureux 32 adversaires ont continué jusqu’au mat... par inadvertance! Rien de grave sauf qu’on se sent presque gêné de dire: « Échec et mat ». Les joueurs d’à côté vous regardent bizarrement pendant que le perdant signe sa feuille.

    Mais foin de ce cet ancien échec et mat! Passons à la modernité. Sur les feuilles de partie, les joueurs modernes écrivent les initiales de votre prénom à la sauce ChessBase. On ne joue plus contre Étienne Bacrot, mais contre « Bacrot, E ».
    Coquetterie moderne de la préparation informatique ou snobisme à la Boris Vian? Et l’échec et mat? Idem. Vous êtes maintenant « diez », # pour les intimes. C’est par ce signe que ChessBase signale un mat.

    C’est par cette apostrophe que mon camarade de club « Schmit, V », né en 1995, m’administra un nombre incalculable de mats dans des blitz endiablés en 1 minute chacun (sans ajout de temps). Heureusement, j’ai enfin pu comprendre la méthode et crier à mon tour le diez magique dans ce jeu de mains et jeu de vilains.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu