Avertir le modérateur

Ne dites plus échec et mat mais diez!

Art_de_faire_mat.jpg

On administre que très rarement l’échec et mat sur l’échiquier en compétition. Il y a plus de cinquante ans on annonçait les mats en 3, 4 voire 8 coups. Les lignes étaient forcées et la coquetterie de l’époque ou la politesse en avaient décidé ainsi. Le plus bel héritier de cet esprit est l’incomparable L’Art de faire mat.

Mater, tout un art effectivement. Aujourd’hui, il est inconvenant de continuer jusqu’au mat. Tout le monde abandonne avant. Tout le monde? Non, quelques Gaulois résistent encore. Ainsi, cette saison, 3 de mes malheureux 32 adversaires ont continué jusqu’au mat... par inadvertance! Rien de grave sauf qu’on se sent presque gêné de dire: « Échec et mat ». Les joueurs d’à côté vous regardent bizarrement pendant que le perdant signe sa feuille.

Mais foin de ce cet ancien échec et mat! Passons à la modernité. Sur les feuilles de partie, les joueurs modernes écrivent les initiales de votre prénom à la sauce ChessBase. On ne joue plus contre Étienne Bacrot, mais contre « Bacrot, E ».
Coquetterie moderne de la préparation informatique ou snobisme à la Boris Vian? Et l’échec et mat? Idem. Vous êtes maintenant « diez », # pour les intimes. C’est par ce signe que ChessBase signale un mat.

C’est par cette apostrophe que mon camarade de club « Schmit, V », né en 1995, m’administra un nombre incalculable de mats dans des blitz endiablés en 1 minute chacun (sans ajout de temps). Heureusement, j’ai enfin pu comprendre la méthode et crier à mon tour le diez magique dans ce jeu de mains et jeu de vilains.

Commentaires

  • J'ai joué Vincent également en blitz au canal st martin ! j'ai réussi à l'arnaquer au temps dans une poubelle !

  • Pour faire plus snob on peut aussi prononcer le mot en anglais « Number sign » voir ici : http://en.wikipedia.org/wiki/Number_sign

    Vers le bas du document, on découvrira dans le paragraphe « Other uses »

    Chess notation: # after a move denotes checkmate, being easier to type than the traditional ‡.

    Dans le Bréviare des échecs de Tartakover les symboles étaient les suivants :

    + échec
    + déc. échec à la découverte
    ++ échec double
    × échec et mat
    e.p. prise en passant


    En toute logique on aurait pu à l’époque pour faire snob crier « croix (de Saint André) » ou « multiplier » au lieu d’échec et mat.

    Ce ne sont que des symboles et les prendre pour ce qu’ils sont, mais c’est connu les ados (et de toutes époques) ont toujours tendance à détourner les mots et le langage. Le verlan, l’argot en est un exemple. C’est ce que l’on appelle une langue vivante.

  • Plutôt "dièse" en référence au symbole musical... non ?
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Di%C3%A8se

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu