Avertir le modérateur

Devinette Chabanon-Kasparov... de 1993

Auxerre_1993_1_.jpg

Mais qui sont ces deux allumés au fond, analysant leur propre partie et ignorant superbement l’analyse post-mortem de la partie Chabanon-Kasparov?
Indice: l’affrontement a eu lieu au championnat de France par équipes à Auxerre en 1993. L’un jouait au Chess XV, l’autre à Caïssa.

Cette année-là, Garri jouait pour Auxerre. Le même Kasparov avait « pleuré la nulle » contre le Hongrois Pinter dans une partie de 114 coups dans le match Auxerre-Montpellier.

Chabanon, coupe romantique, 2400 Elo tout mouillé, maître international depuis trois ans et environ 1000e joueur mondial à l’époque, avait succombé en 26 coups face au n° 1 mondial qui avait déjà 2800 Elo.

Précision historique: notre Étienne Bacrot, pas encore tout à fait national, avait 10 ans mais déjà 2230 Elo.

Revenons à nos boutons et à la photo ci-dessus (photo n° 1)

1.1 Qui est le joueur debout qui a la main sur la tête? De quelle équipe était-il capitaine?
1.2 Nom du joueur qui a les blancs au fond et nom de son voisin de droite qui kibblitze. Indice: c’est un journaliste lol!
1.3 Appel à la population: qui est le barbu assistant à l’analyse, accroupi? Niet, ce n’est pas Vaïsser!

Photo n° 2 (ci-dessous):

  • 2.1. Mais qui est ce blouson noir au premier plan avec les noirs et une coupe hérisson? Un journaliste? lol!

  • 2.2 Nom du monsieur debout entre le joueur à la montre jaune et le joueur au blouson à 2800 Elo.

  • 2.3 Assis au fond: Qui est ce fumeur champion de France mais pas encore maître international qui largue conscieusement sa cendre dans un verre de Coca grâce aux vertus des fonctions du second degré ?

Vous séchez complètement car trop jeune, pas physionomiste ou oublieux? Réponse PAGE SUIVANTE AVEC COMMENTAIRE DE CHABANON ET UNE PHOTO-SURPRISE!

Auxerre_1993_2.jpg

 

COMMUNIQUÉ: Les photos ne sont pas truquées et n’ont pas été envoyées par MMS à l’insu du plein gré de l’auteur. Que soit remercié ici Laurent Corbet (le plus grand au fond de la pièce) qui me les a envoyées en novembre 2009 avec ce mot:

"Bonjour, j'ai retrouvé ces deux photos et je pense que vous êtes les deux personnes dessus: en regardant sur Chessbase, on voit que vous avez joué une partie gagnée par les Blancs (finale D vs T+F) à Auxerre, en 1993.
Ce qui m’a interpellé, c’est que je me suis demandé qui étaient ces deux personnes qui ne s’occupent que de leur partie et ne semblent pas du tout impressionnées par leur voisin de table... :-)))

Cordialement, Laurent Corbet.

www.yonne-echecs.org www.yonne-echecs.com

Auxerre_1993_1_.jpg

Cette photo a fait du buzz... sur la page Facebook de Chabanon! Les réactions sont tombées en cascade. Voici les réponses:

Photo 1 ci-contre:

1.1 Le joueur debout, la main sur la tête, est Jean-Louis Lalande. Pan sur mon bec, il n’était effectivement pas capitaine d’Auxerre mais joueur. Il pratique encore la compétition.

1.2 Assis, au fond, votre blogueur impertinent a les blancs contre Jean-Pierre Mercier. A sa droite, l’ancien journaliste du Monde et blitzeur invétéré Patrick Séry, assiste à l’analyse. Je me souviens très bien de l’analyse qui dura longtemps, j’avais complètement zappé Chabanon-Kasparov!

1.3 Je sèche toujours.

Sur la Toile, le GMI Chabanon est très populaire, notamment sur sa page Facebook qui rassemble ‘amis’ et adeptes du ‘Chess Boxing’, la spécialité qu’il promeut et dont, à l’instar du cricket, je n’ai pas encore bien compris les règles.

Voici quelques commentaires et la voix du (grand) maître qui nous livre l'anecdote de son duel sur sa page FB.

Chabanon: « Pour la petite histoire, je dois avouer que ce n’était pas la partie du siècle. Pour faire comme mon ami Kosten, j’avais préparé avec Spraggett le système Botvinnik de l’Anglaise. On y avait passé beaucoup de temps et j’étais arrivé avec 10 minutes de retard! Kasparov, qui n’avait pas trop apprécié, ... héhé ... m’avait regardé droit dans les yeux pendant 10 minutes également avant de jouer son premier coup.

Après ça, je me suis levé et je suis parti chercher un Coca et un Mars à la buvette... La partie pouvait enfin commencer ... ;-) Dans l’ouverture, Kasparov m’a surpris par le coup ...c6 que je ne connaissais pas du tout à l’époque :-( Et bien entendu, ma position a pris l’eau très rapidement car il était très actif au centre!
14.Fh3 ?! humour auvergnat mais 17...d3! & 21...Cxf2! humour russe...

P.S. : La combinaison est dans le livre de Keene,
Chess Killer Tactics.

Jean-Marc Degraeve:
« Kasparov avait d’ailleurs dit qu’il n’avait prévu aucun de tes coups. Tu as joué g3 suivi de Fh3 par ex non prévu! »

Chabanon: « Exact ... Quand il a joué ...Fd5, je me suis dit qu’il allait me visser grave alors j’ai joué Fh3 mais à partir de g2! »
Chabanon à Payen:
« C’est vrai que c’est sympa de faire partie des échecs vintage. »

Photo n° 2 (ci-dessous):Auxerre_1993_2.jpg

2.1. Il s’agit de Jean-Pierre Mercier qui jouait pour le club Caïssa, animé par Mme Chaudé.

2.2 L’homme debout: Dan-Antoine Blanc-Shapira, manager pour la France de Kasparov.

2.3 Le fumeur adepte des intégrales: Christophe Bernard, champion de France 1987.

boutonnerie_mercerie.JPG

Commentaires

  • Bon, je me lance pour quelques réponses partielles :

    1.1 Il s'agit du capitaine d'Auxerre, l'ineffable Jean-Louis Lalande.
    1.2 Un certain Christophe Bouton. Son voisin de droite m'est inconnu.
    1.3 Je sèche...

    2.1 Jean-Pierre Mercier déjà tonsuré, et tout chauve maintenant ! (mdr)
    2.2 Dan-Antoine Blanc-Shapira, organisateur du trophée Immopar.
    2.3 Christophe Bernard, champion de France 1987, MI en 1996.

  • Il y a les 2 chanteuses: Mercier-Descloux et Blanc-Shakira. Le docteur claude Bernard qui applique la loi Evin. Celui qui tient sa tête à une main mon cousin me fait penser à Serge K de la Tour Blanche. Pour Oui Oui et sa montre jaune la réponse est déjà donnée. Je sèche pour la magnifique veste saumon et pour le pileux de la joue.

  • Tu as raison La fouine, en y regardant de plus près il semble qu'il s'agisse de JLL. Mais bon, svelte et chevelu, on avait perdu l'habitude. Jean-Jacques Bourdin le journaliste saumon?

  • Réponse 1.1 correcte (c'est bien JLL) mais question fausse: JLL n'était pas capitaine à l'époque.
    Le capitaine était je crois Saucier le président du club.

  • ....à droite de CH B, je crois que c'est Patrick Sery.

  • Oui, neiman, le président du club d'Auxerre (et peut-être capitaine en 1993) était Pierre Saussier, décédé en 2008.

    Un être humain d'une grande qualité, drôle et généreux.

  • Sympas ces photos souvenirs ! Merci Laurent pour ce petit cadeau ... Te serait-il possible de m'envoyer la première photo scannée en bonne qualité à echecs.academie@gmail.com ?

    Bon, pour la petite histoire je dois avouer que ce n'était pas la partie du siècle. Pour faire comme mon ami Kosten, j'avais préparé avec Spraggett le système Botvinnik de l'anglaise. On y avait passé beaucoup de temps et j'étais arrivé avec 10 minutes de retard ! Kasparov qui n'avait pas trop apprécié ... héhé ... m'avait regardé droit dans les yeux pendant 10 minutes également avant de jouer son premier coup. Après ça, je me suis levé et je suis parti chercher un coca et un mars à la buvette ... La partie pouvait enfin commencer ... ;-) Dans l'ouverture, Kasparov m'a surpris par le coup c6 que je ne connaissais pas du tout à l'époque :-( Et bien entendu, ma position a pris l'eau très rapidement car il était très actif au centre !

    14.Fh3 ?! humour auvergnat mais 17...d3! & 21...Cxf2! humour russe

    PS : La combinaison est dans le livre de Keene "Chess Killer Tactics"

  • Que de bons souvenirs ce week-end à Auxerre!
    Je me souviens avoir assisté à un match improvisé de 6 blitz entre Kasparov et Vaisser à ce même endroit. Score final 4-2, j'étais aux 1ères loges. Après avoir insisté à plusieurs reprises, Vaisser avait finalement obtenu son match en 6.
    Le TOP 16/12 n'a jamais été aussi fort que cette année là.

  • M Bouton, cet article est une manifestation évidente d'un poil de culte de la personnalité. Bien sûr, en ces temps mous dégoulinant d'humanisme béat, on ne peut plus vous zigouiller sereinement ni vous envoyer vous faire voir chez les Gracq en tenant votre Beckequette à deux mains mon poussin.

    Vous devrez donc faire votre auto-critique, électrique car il faut bien être dans l'air du temps. Vous devrez donc brosser dans le sens du poil l'éloge de votre calife adoré le grand Bachar de l'Autel de Vil. Puis, j'aime beaucoup dire puis quand je n'ai pas commencé par d'abord. Puis donc, vous devrez montrer que depuis la présidence de JCM, la Fédération Française des Echecs porte très mal son nom et a désormais toutes les cartes en main pour devenir la Fédération Française des Réussites.
    Il va de soi qu'aucun appel n'est possible.

  • Bonjour M. Bouton,

    J'aime aussi beaucoup les devinettes à base de photographies anciennes, datant du précédent millénaire! Peut-être aurez-vous prochainement, très prochainement l'occasion de jouer à nouveau à ce jeu !

    Si vous le désirez je vous en adresse une première immédiatement...
    Echiquéennement vôtre

  • Bonjour Christophe,

    Pour le barbu Vaisserien de la question 1.3, je vais tenter kamouloxement un "Jean-Claude Heras"* en espadrille et je viole Cléopâtre avec une autruche !!

    Amicalement
    François

    *Rédacteur du Gambisco

  • Bravo François! Pour le barbu, j'aurais dû penser effectivement à JC Heras, ex-réd chef du mensuel Gambisco qui employa avec succès de nombreux jeunes rédacteurs tels 'Jim' Degraeve et Christian Bauer entre autres.

    C'est en effet l'une de ses pauses typiques de réflexion, tout en retenue, avec des grands yeux d'enfant.

    A la revoyure,

    Ch. BOUTON

  • Très sympa ton article. Il faut vraiment être passionné du jeu comme toi pour analyser à coté de tels joueurs.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu