Avertir le modérateur

  • Un championnat d’Europe pour quoi faire?

    Le championnat d’Europe d’Aix-les-Bains est l’une des trois plus fortes manifestations jamais accueillie par la terre de France après le tournoi des Candidats au championnat du monde (Montpellier 1984) et la seconde partie du (dernier) match Kasparov-Karpov (Lyon 1990). La flopée de maîtres et grands maîtres présents rêve des premiers prix pour les meilleurs et d’une place dans les 23 premiers pour les autres: ce championnat est en effet qualificatif pour le cycle du championnat du monde.

    ShortR5_Gibraltar2011.JPGMais pourquoi un tel championnat n’accueille-t-il pas les meilleurs de chaque nation? Le manque d’argent des fédérations et un manque de lisibilité du championnat du monde en sont les responsables.

    Le problème de la liste des prix et réaction de Nigel Short, ancien candidat au championnat du monde, cliquer ligne suivante.

    (Photo John Saunders, prise ronde 5 à l’open de Gibraltar 2011).

    Lire la suite

  • Les ‘voyageurs du métro’ d’Aix-les-Bains

    metro.jpgLe championnat d’Europe d’Aix-les-Bains est une compétition internationale comme les Olympiades et d’autres: les joueurs doivent être au garde à vous avant la partie. Enfin presque.

    Une
    récente règle FIDE de bienséance ne tolère aucun retard d’un joueur après le début des parties sous peine de perte par forfait.

    Nicolas Giffard, champion de France 1978 et 1982 et coauteur du kolossal Nouveau Guide des échecs (Bouquins) en est resté baba. Il joue à Aix et je l’ai eu au bigo-mail pour autre chose:

    « Cette fameuse règle du zéro retard induit une incroyable atmosphère au début de la séance. Les joueurs sont en place environ 10 minutes avant le top départ, trop effrayés de perdre par forfait. S’installe alors un silence de cathédrale (je n’exagère pas) en attendant que l’arbitre annonce le lancement de la ronde. Les joueurs ont l’air de voyageurs du métro qui ne savent pas où porter leurs yeux pour ne pas croiser le regard du type d’en face. »

    C’était notre rubrique: La FIDE invente une nouvelle ligne. De métro?

  • Et n’oubliez jamais : tous coupables!

    tous_coupables.jpgAvez-vous vu Le Cercle rouge, l’avant-dernier film de Jean-Pierre Melville, l’avant-dernier film de l’acteur Bourvil, ce commissaire Mattei qui traque Alain Delon, Gian Maria Volonte et Yves Montand?

    La scène finale est restée dans les annales. Bourvil (le commissaire) est apostrophé par son chef:

    « L’inspecteur général des services : Et n’oubliez jamais : tous coupables.
    Commissaire Mattei (Bourvil) : Même les policiers ?
    L’inspecteur général des services : Tous les hommes, M. Mattei » 

    En écoutant les reportages télévisés ou radio, c’est l’impression ressentie à propos de Feller, Marzolo et Hauchard. Tous coupables.

    Tous coupables? Jean-Claude Moingt est innocent: il n’a rien repéré sur place bien qu’alerté.
    Tous coupables? La FIDE ou sa Commission d’éthique n’est pas saisie et n’a pas bougé.
    Tous coupables? « On ne peut retenir de preuve formelle (pas de flagrant délit par arbitre, pas d’aveu écrit, pas d’aveu lors de l’audience : les intéressés étant absents) » écrit la Commission de discipline dans les attendus de son jugement.
    Tous coupables? La Commission de discipline relève « une situation de négligence grave, et s’en émeut au point d’en faire état dans ses conclusions (…) Mais ceci ne saurait expliquer le délai de trois jours (entre le 27 et le 30 septembre 2010) écoulé entre le moment ou Madame Pomian détecte le comportement de M. Marzolo et le moment où elle en réfère à Laurent Vérat au siège fédéral. »

    Et les journalistes? Tous coupables d’avoir avalé le modus operandi médiatisé par l’infographie 'Hauchard derviche tourneur' du Parisien, relayant une partie de la thèse fédérale expliquée par le président fédéral Jicé Moingt à l’audience de la Commission d’appel et répétée par le même sur France Info. Les radios ou télés les plus scrupuleuses mentionnaient, en toute fin de reportage, que les joueurs avaient fait appel du jugement et niaient. Alors tous coupables?

    L’inspecteur général des services : « Tous les hommes, M. Mattei »

    Modus operandi 'MDR', cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • Décès de Jean-Pierre Moulain Ayombo

    Le joueur d’échecs franco-gabonais Jean-Pierre Moulain est décédé le 9 mars à Toulouse d’une crise cardiaque. Je l’ai appris jeudi 24 mars par un coup de fil suite à un message posté sur sa page Facebook.

    Il avait 43 ans. Il laisse derrière lui une petite fille de 10 ans et son ex-compagne.
    Victime d’un malaise alors qu’il était en rendez-vous auprès d’une assistante sociale, Jean-Pierre s’est écroulé. Sa famille est venue le chercher quelques jours plus tard et l’a rapatrié au Gabon.

    GAB-ISV2(men).jpgJean-Pierre avait fréquenté (chemise rayée ci-contre) le monde des blitzeurs et des tournois parisiens au début des années 1990.

    Son rire communicatif, son cœur gros comme ça, ses fanfaronnades se mêlaient à son amour de la fête et des échecs.

    Il adorait par dessus tout l’attaque et avait une très bonne culture du jeu. « Mat monsieur! » était son motto quand le roi avait été pris dans ses filets. Suivait l’inévitable éclat de rire, jamais méchant.

    Jean-Pierre était un autodidacte. Il avait fréquenté le même lycée, dans le Sud, que Vincent Cassel et pouvait parler de tout et s’intéresser à tout, des mathématiques à la physique en passant par le poker ou le jeu de go. Comme tant d’autres, je l’ai observé (ou perdu!) quand il jouait ‘tarif’. Toujours accrocheur, jamais vaincu.

    Lors de son retour en France il y a deux ans, il avait revu nombre de
    ses anciens amis. Il m’avait conté avec moult détails sa participation aux Olympiades de Dresde, les difficultés pour faire le voyage, mais aussi tout l’enthousiasme qui régnait au sein de l’équipe du Gabon.

    Mais entre le beau mec mince au teint hâlé des années 1990 et le quadragénaire des années 2008-2010, la différence se mesurait en dizaines de kilos: Jean-Pierre avait eu un problème de surpoids aggravé par des apnées du sommeil. Il allait redémarrer une nouvelle vie avec des projets au Gabon et finalisait son départ de Toulouse quand le malaise l’a pris. Il repose pour toujours sur cette terre qu’il aimait tant et où il avait tous ses souvenirs d’enfance.
    Salut mon pote!

  • Triche: tam-tam de la revue de presque

    La (grande) presse s’en est donnée à cœur joie ce jeudi 24 mars: le déclencheur? Un article d’une page du Parisien, quotidien régional d’Île-de-France (à lire en version payante ici) et du quotidien national du matin France-Soir. Les trois quarts de la page de l’article du Parisien sont consacrés à un infographie. Elle représente le mécanisme supposé de la transmission des coups tel qu’affirmé par Jean-Claude Moingt devant la Commission de discipline: envoi, par Marzolo, de coups codés en numéros de téléphone par texto puis déplacement supposé de Hauchard en derviche tourneur autour des tables pour signifier la case d’arrivée et/ou de départ de la pièce à jouer pour Feller. L’article donne la parole aux deux parties et laisse le conditionnel: l’infographie est dans l’affirmatif. 

    Côté radios, on embraye dans la triche avérée : Jicé Moingt, synthétique pour une fois, annonce sur France Info que la FFE va déposer une plainte au pénal car « nous avons la quasi-certitude que la fraude a débuté avant ». Léo Battesti sur Europe 1 (avec l’avocat de Hauchard en contrepartie) parle des valeurs de ‘notre sport’. Le 13h de France Inter a consacré un sujet que j’ai raté.

    Côté télé, le 13h de France 2 a dû se déplacer à Magny tiret les tiret Hameaux (Yvelines, siège de la fédération) pour filmer le directeur général: Laurent Vérat, sans cravate et mal rasé mime une arrivée sur un échiquier. Il dit simplement que « les joueurs ont avoué ».

    Le 20h de France 2 s
    ’est déplacé à Aix-les-Bains: en plus des images du 13h, on a deux suppléments: la réaction dun Giffard stupéfait et celle de Fressinet, champion de France en titre et T-Moingt de la fédération.

    Un grand ‘plan communication’ était l’antienne de la campagne de Jicé. Il a fallu toutefois attendre cette affaire de triche supposée pour sortir des 64 cases et du département des Yvelines. Doit-on en rire ou en pleurer?

    Ah! Un dernier truc: le site d’Europe Échecs a encore triché... avec le droit d’auteur. Le site a publié jusqu’à 17h50 ce jour un fichier téléchargeable et scanné en couleurs de l’article du Parisien qui le publie en version payante sur son site. Double triche: l’article papier est en noir et blanc.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu