Avertir le modérateur

Triche supposée: la FFE déboutée et condamnée aux dépens

bbrother.jpg

L’ordonnance de référé du TGI de Nanterre est tombée le 10 mars dans l’affaire opposant la FFE et les maîtres Marzolo, Feller et Hauchard.

La FFE ne pourra avoir communication des textos entrants et sortants du téléphone portable de Cyril Marzolo au nom de l’article de la loi du 10 juillet 1991 sur le secret des correspondances privées. Mme Pomian était le titulaire de cette ligne.

Déboutées de ses demandes donc, la FFE a de plus été condamnée à verser au titre de l’article 700 du NCPC: 2500 euros à Marzolo, 2500 euros à Feller, 2000 euros à Hauchard, et 500 euros à SFR.

Que demandait la FFE? Pourquoi la Fédé a-t-elle gaffé en modifiant sa demande à l’audience? Où est la vérité juridique? En quoi ce jugement pèsera-t-il sur la Commission de discipline? Le communiqué fédéral suite à ce jugement. Suite insoutenable: cliquer ligne suivante.

Que demandait la FFE?
La Fédération avait assigné les trois joueurs et SFR Service Clients afin d’obtenir la désignation d’un huissier de justice. Le but? Obtenir les messages entrants et sortants du téléphone portable de Marzolo sachant que Mme Pomian est titulaire de la ligne. Cette communication aurait apporté, selon Mme Pomian, la preuve d’une collusion entre un Marzolo émetteur, un Hauchard dans la chaîne, un logiciel d’échecs assistant de manière illicite le joueur sur l’échiquier, à savoir Feller, le tout  pendant la dernière Olympiade en octobre 2010, à Khanty-Mansiïsk, terre sibérienne où l
homme chassa le mammouth il y a fort longtemps.

La FFE modifie sa demande à l’audience!
Encore ein großer Fehler une grosse faute! La fédération a modifié sa demande devant le juge des référés. En général, ce n’est pas bien pris...

Voilà ce que l’on lit dans le jugement: « A l’audience du 24 février, 2011, Mme Pomian intervient volontairement à l’instance. Après avoir exposé qu’en sa qualité de titulaire de la ligne téléphonique litigieuse, elle dispose, depuis l’espace client du site internet de la société SFR, de l’accès au contenu des messages échangés, ce que M. Marzolo ne pouvait ignorer, elle fait valoir qu’elle a pu ainsi obtenir de bonne foi, sans fraude ni recours à un procédé déloyal, aux messages échangés entre MM. Marzolo et Hauchard, de sorte qu’elle peut être autorisée à les remettre à la fédération sans que ne puisse être opposé le secret des correspondances. A titre subsidiaire, elle demande la désignation d’un huissier de justice avec pour mission de retranscrire le contenu des messages dont il aura pu prendre connaissance depuis l’espace client du site internet de la société SFR. »

Après cette intervention, la fédération plonge également! Elle se désiste de sa demande initiale « se joignant aux demandes de l’intervenante ». Exit donc la demande vis-à-vis de SFR qui réclame en passant 1500 euros au titre de l’article 700 du style, on m’a fait déplacer pour rien. Opposition groupée des avocats des trois joueurs qui arguent de l’article de la loi de 1991 sur le secret des correspondances privées.

Pourquoi être intervenu?
Mme Pomian pouvait lire les messages entrants et sortants écrits par Cyril Marzolo. Et pas seulement: les fonctions de la gestion d’une ligne sur le portail de l’opérateur permettent aussi d’avoir accès aux messages laissés sur le répondeur vocal.
Mais comprenant que SFR ne peut satisfaire les demandes fédérales pour des raisons à la fois juridiques et techniques, la Fédé s’est rabattue sur les messages qu’elle juge litigieux depuis le début et qui ont déclenché la mise en cause des trois titrés. D’où ce revirement.
Mme Pomian pense alors produire la correspondance à l’audience. Mais ceci est impossible car comme l
’écrit le juge des référés, « aucune disposition légale ne confère au juge des référés de pouvoir lever le secret des correspondances. »

Que dit le juge des référés?
« Le fait que cette dernière
[Mme Pomian] soit la signataire du contrat d’abonnement et qu’elle dispose de la faculté d’accéder au contenu des messages échangés grâce au dispositif technique mis à disposition par la société SFR depuis son site Internet, ne la dispense pas de l’obligation légale de respecter le secret des correspondances ».

Que va faire la Commission de discipline le 19 mars?

Elle va entendre les arguments des uns et des autres.
Les joueurs: c’est simple, ils nient et ce jugement protège la correspondance émise ou reçue à partir du téléphone portable de Marzolo. Leur défense est groupée et le fait que le portable de Marzolo ait été entre les mains de Mme Pomian jouera finalement en faveur de ce joueur.
La Fédé: elle va produire des témoignages affirmant que les joueurs ont avoué avoir triché. Et dautres nouveautés pour épaissir le dossier?

Le « coup de pat » de la Fédé
Petit « pat » fédéral avec la décision du juge des référés: il n’y a plus de lisibilité juridique des messages, aussi bien par SFR que par un autre moyen à cause de la loi de 1991 sur la correspondance privée.
La FFE produira-t-elle toutefois le contenu de ces messages devant la Commission sachant qu’ils n’ont pas été constatés par huissier?

Qui a vu quoi?

Ce qui aurait été vu ou lu sur le téléphone-portable-de-Marzolo-payé-par-Mme Pomian est-il acceptable voire accablant devant une Commission de discipline ET d’éthique? Au fond, la loi de 1991 ne bloque-t-elle pas tout, même si, un temps, Mme Pomian a pu lire à satiété la correspondance de son subordonné? Réponse le 19/3.

Dura lex sed lex?
Enfin, la FFE ayant loué une grande salle, on espère avoir du PowerPoint, de l’image, des films de Sibérie avec ou sans reportage sur les mammouths, bref de l’animation. Car à moins d’autres éléments de preuve que la Fédération produira le 19 mars, juridiquement, le dossier semble dur à tenir. Même si trois joueurs auraient triché ou auraient couvert des tricheries. Dura lex sed lex.

Le communiqué fédéral
Dans son communiqué publié en fin de journée le 10 mars, la FFE tient un langage apparemment contradictoire: « Ainsi qu’elle l’avait annoncé par un communiqué le 27 janvier dernier, la FFE se réserve donc le droit de saisir le juge pénal, qui pourra lever le secret des correspondances. » avant de poursuivre dans le paragraphe suivant: « Quoiqu’il en soit et compte tenu de la décision du Juge des Référés, la FFE, qui prend acte du refus catégorique des défendeurs de voir ces pièces remises à un huissier de justice, renonce à solliciter leur communication, qui n’auraient, en toute hypothèse, qu’ajouté aux différents éléments à charge du dossier disciplinaire. »

Enfin, la FFE rappelle qu’elle sera seule juge et semble découvrir le droit. Il est en effet rare qu’un juge des référés se prononce sur le fond d’une affaire: « En tout état de cause, l’ordonnance du juge des référés s’est uniquement prononcée sur la possibilité d’obtenir communication du contenu des sms échangés, sans s’intéresser au fond du litige. C’est en effet à la seule Commission de discipline qu’il appartiendra de se prononcer sur la réalité des faits de triche allégués, lors de son audience du samedi 19 mars 2011 à 10h30, à Paris. »

Commentaires

  • Rien de bien étonnant dans le jugement... enfin pour ceux qui s'y connaissent un peu, celà dit les arguments avancés par la ffe et Mme Pommian n'étaient pas si idiots.. à première vue... Je comprends mieux dès lors pourquoi de plus en plus de pousseurs de bois se mettent au poker.

    La séance disciplinaire prévue le 19 va donc être très instructive et je n'attends pour ma part qu'une seule chose, la rédaction de la décision à intervenir notamment après les arguments des uns et des autres (motivation de faits et de droit, réfutation ou pas des arguments avancés sur tel ou tel fondement clarté du dispositif...).

    Le "référé" ou "procédure de référé" est une procédure orale et simplifiée attribuée en principe, à la compétence du Président de la juridiction saisie qui statue " à juge unique". Il peut ordonner des mesures provisoires, principalement la consignation de sommes contestées, une expertise ou le paiement d'une provision. Il peut prononcer des astreintes.

    l'Avocat n'est pas obligatoire, en effet, parmi les principes directeurs du procès, définis par le Code de procédure civile, l'article 18 du CPC prévoit que "Les parties peuvent se défendre elles-mêmes, sous réserve des cas dans lesquels la représentation est obligatoire". Et aucun texte ne prévoit de représentation obligatoire devant le juge des référés.

    Et surtout il faut que la mesure demandée ne se heurte pas à une contestation sérieuse.

    Didier Perrusset





    d'une manière générale pour saisir en référé, procédure orale et réputée rapide, il faut démontrer l'urgence et plaider aussi sur l

    Didier Perrusset

  • Quel plaisir trouvez vous à voir la FFE en difficulté?
    Changez de comportement monsieur votre prose est une honte pour beaucoup d'entre nous.

  • Je suis morte de rire à la vue du jugement publié sur le site d' Europe Echecs.
    La ffe devrai ouvrir les pages jaunes à la rubrique "avocat spécialisé" et provisonner 300 à 400 € HT de l'heure (tarif d'un BON conseil), n'importe quel avocat un peu au courant aurai déconseillé cette action là ! Et il parait que d'autres procès sont en cours ou sur le point de l"être ? Aîe le porte monnaie des licenciés.

    Heureusement qu'il reste de pseudo témoins de l'affaire vu que les SMS ne pourront être produits, ceux qui les ont lus ou vus pourront en témoigner sur l'honneur devant la commission de discipline, c'est mieux que rien.

  • Quel plaisir Mr Giraud trouvez-vous à faire la vierge effarouchée ?

    Je ne jouerais pas la vierge effarouchée en me disant que la FFE me fait honte, mais:
    1- Ne pensez-vous pas que la FFE avait mieux à faire qu'à rendre public cette affaire?
    2- Ne pensez-vous pas qu'il y a un Championnat d'Europe à préparer à Aix les Bains et qu'on préférerait en entendre parler plutôt que cette bataille qui salit l'image des Echecs en France ?
    3- Ne pensez-vous pas que par rapport aux accusés qu'on n'a pas arrêter de diffamer avant le résultat en justice, que la FFE en ait un peu pour son grade aussi?

    Je maintiens ma position en disant que dans des situations pareilles, la FFE aurait gagné en argent, en temps et en crédibilité, si elle avait traité cette affaire en interne. C'est une erreur que de vouloir faire participer tous ceux qui se sentent concernés de près ou de loin par les échecs, en ayant rendue public l'affaire.

    Autre conséquence et pas des moindres:
    Après tout ce barrouf, la cassure est faite entre le monde professionnel et la Fédération (peut-être était-ce le but ?). C'est bien! qui va-t-on voir au National 2011 à Caen, certainement pas Feller, Bacrot et Dorfman (plus d'autres qui ont les mêmes affinités) et pour les années à venir aussi.

    Tout ça à l'insu des amateurs et des passionnés, tant pis pour nous, tant mieux pour vous, mr giraud, continuez à soutenir la ffe, c'est une très belle entreprise de démolition.

    vtm

  • si les joueurs n'avaient pas triche ils auraient montre les sms et c t fini !! maintenant je commence vraiment a croire que le fede a raison !!

  • Une chose est claire, si l'affaire va au pénal, l'accès au sms sera autorisée ! Et de même pour les procédures disciplinaires : en effet, la loi de 1991 sur la vie privée s'efface devant l'obligation de preuve. On trouve des cas semblables pour les adultères par exemple, où la cour autorise une épouse à montrer les messages de son mari à sa maitresse, si elle a besoin de preuves. Lisez la jurisprudence, peu importe comment elle a eu accès au messages !
    Comme le fait remarquer un participant, le fait de ne pas vouloir montrer les messages fait pencher la balance vers la version FFE.

  • @GIRAULT:
    Bah oui, effectivement, ce blog a plutôt tendance à relever ce qui ne fonctionne pas bien à la FFE (ou à EE) que le contraire. En même temps, le site fédéral et celui d'EE s'en chargent déjà, de faire leur promotion.
    C'est une bonne chose d'avoir des points de vue contradictoires, chacun est libre ensuite de se faire son opinion. Les licenciés de la FFE ont le droit d'avoir des informations non édulcorées, de réfléchir un peu et pas seulement être des vaches à lait bien dociles. Si on lit seulement le Figaro, nos dirigeants politiques sont tous des modèles de vertu, mais en lisant le Canard Enchaîné on se pose quelques questions. Eh oui, tout n'est pas rose à la FFE, et EE ressemble de plus en plus à Voici qu'à une revue d'échecs...
    Sur le fond de l'affaire de triche supposée, ce débat juridico-passionnel animé me dépasse un peu. On peut conjecturer longtemps, mais la question essentielle me paraît de savoir si ces joueurs sont des tricheurs ou non, et comment les confondre si c'est le cas. Si oui, qu'ils soient punis car ce n'est pas bien de tricher. Si non, que la FFE soit punie car ce n'est pas bien de calomnier.
    @Espanol:
    Le fait qu'ils ne désirent pas montrer les SMS n'est pas une preuve (même si ça paraît étrange car ça réglerait définitivement la question), leur contenu est peut-être très personnel.

  • Autant je suis attristé qu'on en arrive à une telle situation, autant malheureusement (et même si au final aucune charge pourrait ne pas être retenue contre les protagonistes) il est de plus en plus vraisemblable que la FFE avait raison.

    Je me dis que Mme POMIAN a accès aux échanges SMS de Marzolo depuis longtemps, mais voyons plus loin, à moins de surveiller de longues dates ou d'avoir l'espionnite aïgüe, il est fort à parier que d'autres éléments aient amené à devoir éplucher les correspondances.

    En d'autres termes, des faits ont induit une recherche poussée dans le domaine privé ! Et pas l'inverse !!! C'est sûr que cet élément aurait été une preuve accablante, si tant est que les éléments incriminants existent, mais je ne pense pas que l'affaire a été déclenchée "par" ces SMS. A mon sens, ce n'est qu'un élément parmi d'autres, et il est fort à parier que la sanction tombera et avec raison.

    Bien triste que tout cela...

  • la ffe n'est vraiment pas intelligente, ou plus exactement certains de ses cadres : il suffisait soit de faire voir les SMS à de simple citoyens ou licenciés et qu'ils en témoignent, soit de les faire voir à un huissier de justice et faire établir un PV des textes des SMS et produire le tout directement aux audiences disciplinaires SURTOUT SANS PASSER PAR UN JUGE (référé ou pas) !
    Efficacité garantie, effet de surprise itou (on fait témoigner seulement le jour même de l'audience, et 10.000 euros d'économisé (art. 700, avocat de la ffe, condamnation et sommes à verser aux 3 + à SFR; les dépens on en est pas loin voire au delà. Et dire que le bilan comptable est en plus "douteux" ?!) Question : Plus le ELO monte et plus le QI baisse ??

  • En attendant, les vaches à lait de 'l'autre forum' (forum qui se veut garant de la morale quand on lit sa charte 'éthique') ne se gênent pas pour qualifier deux GMI et un MI de 'zigotos' et de 'pieds nickelés'.
    Puis sur d'autres fils, ils vont encenser le fait d'être GMI.

    C'est vraiment le comptoir du stade, là-bas.

    PS Désolé pour les fautes sur le dernier message, je m'étais un peu emporté.

    vtm.

  • @ Marc

    à 2500 euro la demande, faudrait être stupide pour montrer les SMS sans rien en échange...

    Surtout qu'ils peuvent leur servir bientôt, l'enjeu n'est plus de démontrer leur innocence, mais de prouver la volonté de nuire d'une dirigeante FFE avec la complicité d'un autre dirigeant soutenus par le Comité Directeur.

    Dans toute affaire il faut chercher le mobile, les moyens et l'opportunité.
    Les joueurs n'en ont aucun, les dirigeants FFE ont les trois !

    Personne ne remarque d'ailleurs que la triche est prouvée, à savoir qu'une dirigeante se permet de lire les analyses et préparations d'un joueur (au moins) ce qui pouvait (ou a déjà pu) lui servir en Coupe de France, en Intercercles, en Championnats jeunes, etc.

    Pascal

  • Bonjour Mr Bouton,

    Sans vouloir donner des idées à la défense, il y a quelque chose qui est très mal vu dans le droit français:
    le fait d'utiliser des collègues contre d'autres dans le cadre d'un travail ou d'une compétition sportive, surtout que ces mêmes collègues déclarent ne pas être au courant d'une éventuelle triche !
    Ils ont été utilisé deux fois:
    - la lettre spontanée de soutien à la F.F.E. --> a-t-elle été 'spontanée' et pas 'guidée'.
    - la video sur le site d'EE.
    Il y a des choses qui ne se font pas dans la vie, comme prendre parti pour descendre ses petits camarades, peut-être une erreur de jeunesse ?
    D'ailleurs quelles étaient avant cette affaire les liens entre ceux du clan dorfman (bacrot, feller, ...) et ceux qui n'y sont pas (edouard, mvl, fressinet ...) ?

    Espérons que cette affaire n'aille pas au pénal, car les membres de l'équipe française seront convoqués au tribunal comme témoins --> ils ont certainement autre chose à faire surtout que cela s'enlise et va durer de nombreux mois.

    Enfin, saluons également le courage et l'indépendance de trois personnes face à cette machinerie:
    - les deux membres absents et non représentés dans leurs votes (par hasard ?) lors du comité directeur des 29 et 30 Janvier.
    ET

    -Bachar KOUATLY, dont la réaction ne va pas dans le sens de la fédé:
    "Il aurait été plus adéquat de se hâter lentement ! En supposant connaître le stratagème mis au point, il aurait fallu essayer de prendre en flagrant délit ceux qui étaient soupçonnés lors du tournoi suivant !"

    d'ailleurs vous le reconnaissez vous-même ' Pour une fois au coin du bon sens.'

    C'est étonnant ce compliment de votre part, que vous arrive-t-il ?

    :()

  • De toute façon, ce n'est qu'une bataille de perdue pour la ffe ! et la ffe ne compte pas s'arrêter appuyée par la fide ! elle ira jusqu'au pénal pour divulguer ces sms : au pénal, plus rien de les protégera ces sms ! ces 3 tricheurs seront radiés et leur carrières à la poubelle ! et il parait que EB notre grand joueur va bien aider la ffe le 19 mars !

  • Bonjour Monsieur Bouton,

    L'autre jour, je suis allé au bar du stade, un endroit tenu par un espagnol qui se fait appeler Mr Roy, parce qu'on m'avait dit qu'on y jouait aux échecs.
    ça a plutôt bien commencé, il y avait du monde, et dès que je suis rentré un inconnu m'a payé un verre:
    'Gérard, sers un demi au monsieur! tu mets ça sur mon compte ...'
    Mais après j'ai bien vu que tout le monde parlait haut et fort, et qu'ils en avaient tous 'un petit coup dans le nez'.
    A un moment quelqu'un a dit 'Mais tu vois bien que la justice de ce pays est pourrie...' ça devait parler politique parce que j'ai entendu les mots:
    'Chirac, affaire festina, edouard daladier, groupuscules trotzkystes, guerre du Vietnam, fédération, Monica Lewitsky ...'
    Puis après, un type au fond de la salle qui était particulièrement éméché, s'est levé, le doigt en l'air, gueulant tout fort:
    'Ces trois zigotos, ce sont des salles tricheurs, ils s'envoyaient des sms pour dire de s'asseoir sur une chaise !'
    ce à quoi on lui a répondu 'Comment veux-tu qu'il y ait 64 chaises de libres, t'es vraiment un ... !'
    Je n'ai toujours pas compris de quoi ils parlaient.

    A la fin juste avant que je parte, une personne un peu plus jeune et un peu timide, a soufflé 'vous avez des nouvelles du tournoi amber melody ?'
    On lui a répondu 'Mais qu'est-ce tu nous fais ch... avec tes co...!'

    Je ne crois pas que j'y remettrais les pieds.

    Pourriez-vous me conseiller un café en France, où on y joue aux échecs du style 'café de la régence' comme dans l'ancien temps ?

    vtm

  • cafééééé , cafééééé, que j'aime ta couleeeeuuuur café dit la chanson.
    Plus sérieusement un café sérieux ou jouer aux échecs sérieusement, ca n'existe pas sérieusement, par contre des clubs d'échecs, anciennement cercles d'échecs, ou on tape le poker avec de vrais euros sur un carton rugueux ca existe, mais que fait la peau lisse ? c'est pas sérieux ! Dans cette affaire disciplinaire sérieuse un des joueurs à la table croit sérieusement avoir une jolie main : As Roi (une Anna Kournikova) mais comme le dit peu sérieusement Patrick Bruel une "Anna Kournikova" c'est joli, mais ca gagne jamais ! lol.

  • Est évoquée dans l'article "la vérité juridique". Bien. Que peut on en dire ?

    Si l'on se réfère aux différents sens du mot vérité, on voit assez aisément que la vérité ne possède pas la propriété de ce qui constitue l'essence de ce qui est vrai. La vérité répondrait plutôt à la définition d'Aristote : "la propriété d'un jugement affirmant que ce qui est est ou que ce qui n'est pas n'est pas." Mais on pourrait aussi citer Leibniz : "il n'est de vérités que par nécessité et celles-ci sont donc, de ce fait, nécessairement contingentes."

    Si elle est évidemment relative par nature, la vérité a une portée différente selon qu'elle est invoquée pour s'opposer à une demande ou pour fonder une action, c'est-à-dire selon qu'elle revêt une forme active ou passive.

    Sa portée doit également être examinée de façon distincte lorsque, à l'occasion d'un procès civil, la chose précédemment jugée et supposée vérité l'a été par une juridiction civile, par une juridiction pénale ou encore par la Cour européenne des droits de l'homme ou par la Cour de justice des Communautés européennes.

    Mais comme les instances disciplinaires des fédérations sportives n'ont jamais été et ne sont pas des juridictions, je laisse ici le fil se développer sur ce qu'est, dans une fédération sportive qui doit appliquer les textes du code du sport la vérité juridique.

    Les 2 mots sont lachés "vérité" et "juridique" pour ce qui est de l'affaire qui fait débat ici et ailleurs et de tout son contexte proche ou non, ses éléments connexes, c'est intéressant : Bonnes réflexions.

  • Je comprends mieux pourquoi tu t'es fait virer de l'autre forum. Qu'est-ce que tu es saoulant Perrusset ! C'est déjà insupportable un type qui s'écoute parler, mais alors quelqu'un qui se regarde écrire c'est encore pire !

  • @ Espanol : merci de cette réaction, au moins elle est directe et franche.
    Je le respecte, et mieux je la comprends.

    Par contre ce que je ne comprends pas c'est pourquoi elle intervient ici et surtout cette manière ? Nous sommes en plein dans le sujet d'une part et ces propos tenus en d'autres circonstances et devant d'autres publics ont été unanimement salués d’autre part ! J'en déduit que c'est une question de point de vue ou peut être d'incompréhensions (au pluriel). En tous les cas il m'intéresse de voir ce qui, dans ces propos, peut être infirmé par qui et surtout comment. (Et j’ai fait assez court pour une fois !)

    Je n'ai fait que réagir aux propos interrogatifs pertinents de M. Bouton : "Que demandait la FFE? Pourquoi la Fédé a-t-elle gaffé en modifiant sa demande à l’audience? Où est la vérité juridique?"

    Ou est le mal ? Si mes propos dérangent ou insupportent à ce point ou si « on » les perçoit comme des propos venant de quelqu’un qui se regarde écrire, nul n'est tenu de les lire en encore moins d'y répondre.

    N'empêche que ce que je dis procède d'une vraie question "ou se situe la vérité juridique". En plus de 30 ans de carrière pro, PERSONNE ne m’a jamais tenu de telles remarques.

    N'est ce pas mieux ou pire que de penser que telle variante de l'espagnole est meilleure que telle autre.

    J’en tire la conclusion rapide qu’outre la question du « point de vue » se pose celle de la « culture » que chacun possède selon ses propres envies expériences et sensibilités. Personne n’a tort ou raison… d’un certain point vue sauf en matière de « sécurité juridique » à ne pas confondre avec « vérité juridique que l'on adhère à la variante Aristote ou à celle Leibnitz ».

    Je me demande même si l'auteur de ces propos avait été différent la réaction aurait été la même...

    Quant à l'autre forum, je ne m'étendrai pas ni sur ses modérateurs ni sur toutes les inepties qui y sont postées sur cette affaire de "triche organisée"

    Didier Perrusset

  • Cher espanol : Pourquoi tant de haine ?
    Qu'est-ce qui vous dérange dans les écrits de Monsieur Perrusset ? Son propos quasi philosophique vu les sources est d'une intelligence rare et mets le doigt sur un des points les plus abscons du droit : la "vérité juridique" et "l'autorité de la chose jugée".
    Vous n'avez pas percu l'immense pertinence de ses interrogations portées à la reflexion de tous ici sur les propos même du propriétaire de ce blog.
    Vous avez un Q.I. de deux ou quoi ? (comme disent mes enfants, et c'est mercredi aujourd'hui j'ai donc un peu de temps à leur consacrer at home... ceci est un message subliminal).

    Pour ma part, selon mon opinion votre honneur, ce qu'il écrit me pousse en effet à réfléchir sur la portée de jugements en général et en particulier sur les conséquences que la ffe va tirer, dans la procédure disciplinaire contre ses membres, de ce référé perdu par elle (un peu bêtement il faut l'avouer).

    Merci d'avance de ne pas modérer cette intervention volontaire écrite, mais je suis insupportable à l'oral surement...pire qu'à l'écrit.

  • Bonjour Mr Bouton,

    Décidément ce 16 MARS 2011 est peut-être le jour le plus riche en actualités depuis la seconde guerre mondiale ou disons depuis 30 ans, et malheureusement, pas en bonnes nouvelles:
    - le tsunami et l'accident nucléaire à Fukushima au Japon.
    - la guerre en Lybie, au Bahrein, les nouveaux gouvernements en Egypte et en Tunisie.
    - les déclarations de Saif al Islam à propos du financement de la campagne du "clown".
    - la montée déplorable du FN, signe que tout ne va pas bien dans ce pays.
    - le G8.

    Je suppose qu'en tant que journaliste, vous ne devez pas y être insensible et suivez les évènements avec intérêt.

    Et nous, devant la gravité de ces informations, on se bat avec notre bien faible histoire de triche, il y a de quoi relativiser, et c'est la preuve qu'on est tous un peu (les joueurs d'échecs) complètement en décalage par rapport à ce qui se passe autour, voire complètement à la masse.
    Peut-être que c'est ça le jeu d'échecs, un univers pour être à côté du monde, hors de la réalité ? :-)
    C'est ce que j'en retiendrais pour mettre un terme à mes réactions.

    Bravo Mr Bouton pour votre blog, qui est le "rue89" du microcosme (un peu fou) des Echecs Français.

    VTM

  • Bonjour,
    C'est vrai que certains joueurs d'échecs vivent probablement un petit peu à côté de la plaque (tectonique), mais comment leur en vouloir ? Le monde du football est certainement plus en phase avec son époque : appât du gain, cynisme, manque de fair-play, médiatisation à outrance, etc.
    Alors "notre bien faible histoire de triche" montre qu'une étincelle de dignité éclaire au moins encore nos consciences de joueurs, et qu'il faut pouvoir s'indigner du comportements de certains "pros" (c'est à la mode non ?). Sinon, nous serions rien moins qu'en phase avec notre temps : démissionnaires et permissifs. Non, je ne vote pas à droite ;o)

  • Même si personne ne peut rester insensible aux sujets mis en avant par VTM, ils n'ont rien à voir avec le post de départ qui est : "Triche supposée: la FFE déboutée et condamnée aux dépens"

    Il est remarquable de noter que dès que sont apportés des éléments probants ou à l'évidence intérressants plus personne ne répond ici.
    La contradiction des propos des sieurs Bouton et Perrusset serait elle si difficile ? Ou la communauté s'est elle rendue à leurs affirmations ?
    La FFE a cru bien faire, et elle était surement de bonne foi dans cette affaire de demande de référé et elle a raison de solliciter de ses instances disciplinaires internes que des sanctions soient prononcées avec les preuves au soutien de sa demande. Manque de chance ce ne sera pas avec la trace écrite des SMS mais elle a surement d'autres cartes en main (une Américan Airlines ? : paire d'AS !) On verra demain à l'audience mais je n'y serai pas, autres choses à faire le week-end. J'espère que la décision sera vite rendue publique.

    Pronostic : Je prends le pari ici pour une sanction de type suspension ferme de n années.

    Quand je pense que EVRA et RIBEYRI reviennent en équipe de france de foot, on voit bien que le sport oublie bien vite.

    Que retiendra-t-on de cette affaire FFE dans quelques mois ou années ?

  • Présent à la CD et surpris de voir moins de 35 personnes présentes dans toute la salle ! il y avait 190 places ! où étiez-vous ?

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu