Avertir le modérateur

  • Cannes: Levacic ‘suspendu pour faute avérée’

    Le fondateur et directeur général de Cannes-Échecs Damir Levacic, a été suspendu le 1er septembre 2010 pour ‘faute avérée’ en relation avec la gestion de son club. Un article de Nice-Matin explique toute l’affaire. Faute(s) avérée(s)? L’enquête le confirmera ou pas. Car la salade cannoise du club se trouve actuellement au centre d’une enquête de la brigade financière de Cannes suite à une demande du Procureur général de la République. Pas moins!

    Cannes-Échecs, c’était le petit club de rien fondé par Damir Levacic, les tournois du festival des jeux, les cours dans les écoles de la ville, la pédagogie et le haut niveau avec une coûteuse équipe en Top 16. Voilà pour le côté face.
    Le côté pile est aujourd’hui un ‘dossier’ qui risque de se terminer au pénal pour le maître international. Car une brigade financière ne se déplace jamais dans un club pour taper le blitz avec apéro offert...

    Ce qui manque dans l’édition électronique de Nice-Matin par rapport à l’édition papier que m’a envoyé le 19/10 un internaute, c’est un encadré où réagit Mme Gouny-Dozol, conseillère municipale déléguée aux sports dont voici un extrait: « Ce qui arrive aujourdhui à Cannes-Échecs est désolant et très préoccupant. La Ville de Cannes n’est pas attachée aux personnes. Aussi nous renouvelons tout notre soutien au club, qui dispose d’un comité directeur élu en bonne et due forme, pour qu’il reparte le plus vite possible sur un bon pied afin de poursuivre son remarquable travail auprès des jeunes et des scolaires. »

    On ne peut être plus clair, mais il faut décrypter.
    Cannes-Échecs aurait dû, cette saison, évoluer dans le Top 12. Mais la condition de la mairie a été radicale: Pas de ça, Lizette! L’argent public ira pour les scolaires et pas principalement pour les professionnels de l’équipe première. Conséquence: Cannes se retrouve en Nationale 1 avec une paire de MI en tête et des 2200-2100 Elo derrière comme un vulgaire club de Nationale II.

    C’était un nouvel épisode, « le top 12 mange les budgets des clubs quand ils font n’importe quoi au niveau de la gestion »: comme Bischwiller l’an passé, forfait tout au long de la saison du Top 16 grâce ou à cause de la sympathique visite des Urssaf ou des impôts. La chute brutale de Cannes-Échecs et la réaction-parapluie de la déléguée aux sports est toutefois étonnante: ‘bonne gouvernance’ n’avait donc jamais franchi les portes du club ni celles de la mairie? L’enquête nous réservera sans doute quelques nouveautés théoriques dans ce qui est maintenant tristement un ‘dossier’. Merci qui?

  • Nationale II: Some like it hot

    En jouant la première rencontre de Nationale II contre Nancy, j’ai eu l’impression de revivre une partie du film Some Like It Hot dans la scène où Tony Curtis et Jack Lemmon arrivent les derniers sur le quai, déguisés en femme. Certes mes coéquipiers n’étaient pas déguisés en femme concertiste. Nous n’allions pas en tournée en Floride, mais à Nancy, Lorraine, France. Et pour chaud, le départ le fut!

    12 minutes avant le départ du train – et les départs de TGV sont toujours ponctuels –, le coéquipier manquant était à une station de Gare de l’Est. Un coup de moto du capitaine, récupération du billet laissé en consigne à l’accueil en méga blitz, course des deux zèbres. Il faut dire que l’un est marathonien, l’autre champion de jiu-jitsu brésilien.

    Nos deux compères ont pu s’engouffrer tout essoufflés dans le wagon au moment de la sonnerie du départ du TGV! L’équipe a pu se présenter en ordre non dispersé une heure et demi plus tard dans une taverne de Nancy pour réchauffer les cœurs et les estomacs.
    Un premier match de saison à l’extérieur est bien souvent un match piège par excellence. On ne connaît pas l’effectif final et tout le monde se rode. Comme Antony Rode, dans son rôle de nouveau pitaine de Drancy II, par ailleurs champion de grappling (version jiu-jitsu brésilien) et en l’occurrence taxi-moto in extremis.

    Au club de Nancy, le café était gratuit, l’eau minérale payante avec le sourire compris. Au lancement du match, deux joueurs de Nancy étaient absents... Sept minutes plus tard, leur arrivée passa inaperçue sauf pour le pitaine de Nancy qui avait les nerfs en pelote. Le retour avec une victoire 3 à 1 pour Drancy après un match longtemps indécis ne fut qu’analyses et conjectures à plus de 300 km/h sur de petits échiquiers. Un I-phone omniprésent nous indiqua les résultats des autres équipes... et une poule très dure. Dans la poule Est, rien de nouveau, toujours aussi forts. Certains matches seront chauds, très chauds. Mais les favoris ne gagneront pas toujours. Car comme dans le film, heureusement, ‘Personne n’est parfait’.

    La bande-annonce originale de Certains l’aiment chaud

    Les résultats du groupe Est

    Antony Rode en mode jiu-jitsu: sa vidéo promo. Les plus perspicaces remarqueront un tatouage de cavalier sur son épaule gauche. Musique 'kiffante'!

  • Cap d’Agde : le off

    Le super plateau du tournoi rapide du Cap d’Agde nous rassure au moins sur un point: le budget de la CCAS (caisse centrale des activités sociales des industries électrique et gazière), dépendant du comité d’entreprise d’ÉDF-GDF est en bonne santé financière. Internaute abonné à l’électricité, sache que tu es le sponsor indirect de cet événement. Chaque fois que tu allumes l’électricité, dis-toi que tu sponsorises les cachets des joueurs et de tous ceux qui facturent la CCAS pour cet événement. Comme le dit le slogan de la CCAS, « Le 1% vous appartient, soyons 100% à le défendre ». Le ‘soyons’ s’adresse au personnel d’ÉDF. Cela dit, le plateau de ce tournoi rapide est l’un des plus forts jamais joués en France. Et près de 800 joueurs ont fait le déplacement dans divers tournois annexes pour amateurs.

    Jicé Moingt déguisé en PPD!
    Présents au Cap: le président fédéral et Babar Kouatly, fidèle de cet événement où il joue dans la catégorie super lourds en fumant des havanes avec l’organisateur. Mais que fait le président fédéral au Cap d’Agde? Il ne serre pas des mains sans regarder les visages. Non, le président commente les parties! Il a dû prendre des RTT ou a préféré fuir le siège fédéral déserté pendant les vacances scolaires. Mais à en croire les vidéos et ses anecdotes de fin de banquet, il prend du bon temps. C’est touchant, surtout quand on pense que le coût salarial de Jicé Moingt pour la fédération est, charges comprises, d’un peu plus de 50 000 euros par an. Les sponsors de la fédé apprécieront les vidéos. Les licenciés aussi. Et bien sûr, cravate interdite, au Cap, on est entre potes.

    Babar & C°
    Babar: notoirement absent des vidéos, on respire. Par contre, ses éditoriaux sont toujours aussi intraduisibles, même en français.

    Mais peu lui importe, il garde le génie des acronymes. Peu de temps après les scandales de dopage du Tour de France cycliste, il créa en 1997 la société EPO avec laquelle il racheta le titre Europe Échecs. Elle fut mise en liquidation judiciaire en 2004 et reste absente de l’historique de la revue sur le site d’EE, un peu comme une vieille verrue que l’on voudrait cacher.
    La société Promotion Jeux de l’Esprit, créée seulement en novembre 2002, comme par miracle, récupéra le titre EE, les chaises, les tables, le personnel et les scoubidous.

    La dernière pointe: j’ai cru que Babar se lançait dans l’automobile. Il a en effet créé en mars 2010 deux entreprises familiales dont le but est de louer des terrains et autres biens immobiliers: SAB et BAS. Ces acronymes reprennent les initiales de son prénom, de celui de sa femme (gérante, née GERITZEN) et de son fils, tous trois actionnaires de cette société civile immobilière. La technique reste la même: Mme Kouatly née Geritzen est gérante et Babar reste majoritaire. Ne manque plus que la création prochaine d’ABS pour freiner en cas de danger.

    Ses potes: Karpov en version belote coinchée le soir se fait massacrer dans le tournoi. Le Norvégien Morten Sand, qui accueillera la prochaine Olympiade est invité au Cap d’Agde, on se demande pourquoi. Réponse: L'organisateur Lazarre sera sûrement invité aux Olympiades et Sand a été associé par le passé à Babar dans une entreprise française qui a terminé en mode en liquidation judiciaire en 2004. Enfin, Sand et Babar étaient, avec Moingt, dans le ticket Karpov contre Ilioumjinov.

    La retransmission
    Comme souvent dans des organisations au budget démesuré, la qualité de la retransmission des parties en direct n’est pas au rendez-vous. Non seulement l’appliquette est moche, mais elle ne fonctionne pas à 100%. Des coups parfois faux sont retransmis. L’appliquette de la FIDE ou celle du tournoi de Nankin (Chine) fonctionne en direct et sans encombre.
    Les abonnés au serveur de ChessBase (Playchess.com) auront les mêmes problèmes de faux coup, mais la qualité pour suivre plusieurs parties sur le même écran d’ordinateur est au rendez-vous.

    Pour le reste des informations officielles où tout va bien madame la Marquise, rendez-vous sur le site officiel.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu