Avertir le modérateur

  • Paris Match: une chronique échec et mat!

    J´ai été un peu long à la détente; mais le poids des mots est là: la chronique d´échecs d´Étienne Bacrot dans Paris Match a été supprimée il y a plus de deux mois. Elle avait débuté en 1997. Elle consacrait alors le plus jeune grand maître français. Étienne était à la une de tous les magazines. Les reportages se succédaient dans la maison familiale sur ce jeune phénomène. Et comme une récompense, Paris Match créa une rubrique d´échecs.

    Treize ans plus tard, Étienne Bacrot est un grand maître du top mondial, six fois champion de France et a une renommée mondiale. Mais il n´attire plus la lumière des magazines français. La chronique d´échecs avait déjà été réduite pour ne proposer qu´un diagramme avec une combinaison; les histoires et anecdotes avaient été passées à la trappe. La raison invoquée par Paris-Match pour cette suppression apparemment définitive est un changement de maquette dans les pages précédentes: « Il a fallu faire des choix, plusieurs chroniques ont subi le même sort » dit-on à PM, contacté par téléphone. De son côté, Étienne Bacrot a été prévenu de la même façon: c´est plus rapide qu´un blitz et simple comme un coup de fil.

    Faire des choix? Comme aux échecs, décider, c'est régner. Oui, mais avec quels paramètres de choix? Une fois de plus, les décideurs dans la presse n´ont aucune culture du jeu d´échecs et n´entendent rien à l´impact sur le lectorat et sur la décision d´achat. La preuve? Curieusement, plus de deux mois après la suppression, plusieurs lecteurs ont appelé ce vendredi 25 juin, et ceci sans rapport avec la grève nationale du jeudi ni mouvement de type Facebook. Le service des jeux de Paris Match a avoué que « beaucoup de lecteurs se plaignaient » et a promis « de faire remonter l´information. On verra si on va la réintégrer ». Et si les grands manitous apprendront les règles ou commanderont un sondage.

  • Décès de Julien Guisle à 99 ans

    Le célèbre libraire Julien Guisle est décédé mercredi 9 juin 2010 à Paris. Il aurait eu 100 ans le 2 novembre 2010. Il a été  inhumé jeudi 17 juin à 14 h 30 au cimetière parisien de Bagneux.

    Pendant des années, M. Guisle fut l’unique libraire d'après-guerre spécialisé dans les échecs. Le 13 de la rue Saint Jacques fut le passage obligé des amateurs de problème: Sénéca, Halberstadt et tant d
    autres. Quand les petits ou grands maîtres français, étrangers... ou soviétiques étaient de passage à Paris, la libraire Guisle était systématiquement visitée. Petite, toute en longueur, on pouvait y acheter de vieilles revues françaises et les derniers livres ou revues soviétiques. Dans tous les vieux numéros d’Europe Echecs ou de Mat (la revue éphémère à destination des jeunes) on trouve un encart de publicité pour cette librairie.

    Je n’ai jamais vu monsieur Guisle assis. Seulement au restaurant. Il était toujours en action dans ses livres ou ses reliures. Il était intarissable sur les maîtres du passé. Un casse-tête l’avait occupé des mois entiers: trouver un mat où le roi noir est seul face à toutes les pièces blanches: le Rex Solus.

    quike.JPG

    Les blancs jouent et font mat en 4 coups. Ce problème fut présenté sous le pseudonyme de Julian Quike lancé à l’occasion dun concours dans la rubrique de Camil Sénéca dans Le Figaro, en 1956. En fait, Julien Guisle, modeste comme toujours, se cachait derrière ce pseudonyme. A l’époque, la résolution de ce Rex Solus fit un grand couac parmi les spécialistes de la composition. Merci, et au revoir Quike!

    Voir la solution avec les commentaires de Camil Seneca, l'apport de Roland Lecomte et de Guy Sobrecases: Cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • Roza Lallemand: FFE 1 – BNP 0 (pointé)

    Le trophée Roza Lallemand a eu lieu ce week-end au château de Villandry. Il s’agissait d’honorer par un open de parties rapides (9 rondes, 15 min + 5 s) la mémoire de cette championne décédée subitement en 2008 à l’âge de 47 ans. La Fédération et Henri Carvallo, un promoteur du jeu aussi enthousiaste que désintéressé, confirment: le monde des échecs a toujours su honorer ses illustres champions partis dans l’au-delà.
    Mais
    BNP Parisbas - sponsor de la FFE - infirme! Roza fait toujours partie de l’équipe olympique... C’est (toujours) écrit en toutes lettres sur son site. Suite du feuilleton, cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • Quelle est votre partie la plus folle?

    On vous demande souvent quelle est votre plus belle partie ou la plus calamiteuse. Dans le premier cas, les exemples vous viennent à l’esprit car vous avez une bonne mémoire et le miroir, le beau miroir a un avantage: il ne vous contredira pas. Dans le second cas, la partie est quelque part, enfouie dans votre cortex. D’ailleurs, avez-vous encore la partie? Non, probablement.

    Il reste une troisième catégorie appartant aux deux autres: les parties les plus spectaculaires, les plus boufonnes, les plus incroyables, les plus émotionnelles.
    La partie suivante jouée en 1991 à l’un des premiers festivals de Parthenay (Deux-Sèvres) est la plus incroyable que j’aie jamais jouée. Mon roi a traversé tout l
    échiquier, de ’e1’ à ’a7’. Il aurait même pu aller jusqu’en b8! Alors que la chaleur battait son plein et que la différence Elo (2260 contre 1700) n’aurait pas dû me poser de problèmes, je sentai toutefois avant le début de la partie mon adversaire de 24 ans comme un joueur ’à sacrifice’. L’intuition fut bonne. Et Cyrille Augereau n’allait vraiment pas décevoir la galerie...
    Sport, il se laissa mater par le ballet des pièces lourdes et mineures. Cette partie incorrecte sur le plan technique est restée gravée dans nos coeurs: en 1994, au tournoi de Saint-Affrique, on se refit le film autour d
    une bonne mousse. Mieux qu’une nulle contre un grand-maître!

    Pour voir les moments-clés de la partie, cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • Les frères Bognadoff sollicités par l'ambassade de Russie à propos d'Ilioumjinov

    bogda 005_blog.JPGDans une émission de la chaîne Direct 8 diffusée vendredi 11 juin dans la soirée, l'ambiance était à la rigolade. Parmi les invités se trouvaient les frères Bognadoff. Au milieu du zapping sur le Net et autres joyeusetés, la présentatrice a évoqué Kirsan Ilioumjinov. Elle a naturellement écorché son prénom et son nom, a donné une fausse information quant à la république (autonome) dont il est président. Jusque là, tout est normal, nous sommes à la télévision.

    Heureusement, les frères Bognadoff, producteurs et animateurs de télévision, étaient là pour relever le niveau. Ils ont gentiment repris les erreurs de la présentatrice et ont immédiatement tilté d'un « Ah oui! Kirsan » comme s'ils le connaissaient bien – ou du moins son histoire. Le meilleur est venu au détour d'une explication. Après avoir brièvement expliqué aux téléspectateurs que « Kirsan prétendait avoir été emmené dans un vaisseau d'extraterrestres », ils ont livré un petit scoop: l'ambassade de Russie en France les aurait contactés pour voir si ce genre de phénomène pourrait être possible.

    Le préposé de l'ambassade avait sûrement été influencé dans sa jeunesse par Temps X, l'émission que produisait ces frères jumeaux d'origine russe et autrichienne. Il ne faut pas oublier non plus que le paranormal a toujours eu des lignes de crédit du temps de l'URSS, même avec le fameux Dr Zoukhar dans le match Karpov-Kortchnoï, à Baguio City, en 1978.

    Qui sont Igor et Grichka Bognadoff?

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu