Avertir le modérateur

  • SMS échiquéens : je t’aime moi non plus

    Vous aimez refaire le monde autour d’une partie? Rejouer le match, réinventer les parties de champions? Rien de plus simple: suivre en direct ou en différé entre amis et surtout pas avec commentaires de grands maîtres (expliquant la partie a posteriori et justifiant le résultat...) est passionnant et instructif. Ne manque plus que l’assent, le soleil et le pastaga, (pour moi, ce sera un Campari, patron !) et le tour est joué.
    Mais ne rêvons pas. Nous sommes à l’ère numérique de la non ou surcommunication. Et tout cela se fait entre autres par SMS. Pour connaître un florilège de SMS instructifs, parallèles ou simultanés des derniers tournois ou événements marquants qui me sont tombés dessus, cliquer ligne suivante. J’ai passé une partie du week-end à vider ma boîte. Et peut-être mon sac, comme une prise en passant.

    Lire la suite

  • Un quiz belge, une fois (par an)

    Le Cercle royal des échecs belge est une véritable institution. Un lieu dans la capitale. Inévitable avec sa mémoire et sa bonhomie. Le franc-parler des francophones fait le reste. Le bulletin du club est varié et vivant. Chaque année, un quiz est organisé. Il est très coton et basé sur la culture échiquéenne sans trop de technique. Chaque année, un Belge masqué me contacte sur des questions difficiles ou pour savoir si je peux l’aiguiller. Je n’ai pas eu beaucoup à l’aider cette année ; mais je me suis régalé à faire et à lire le quizz. A lire d’urgence à partir de la page 61 sur le site du CREB. Bonjour chez vous, mais pas de bol pour le troisième prix qui ramasse six numéros d’Euh-euh ou 4 de New in Chess. L’inverse eut été plus équilibré.
    Pour voir deux exemples de questions assez difficiles, cliquer suivante. Pour les accros, il est encore temps de concourir, c'est ouvert à tous et il y a un Chess Assistant à gagner.

    Lire la suite

  • Vachier-Lagrave champion du môônde junior

    21 ans après le titre de champion du monde junior de Joël Lautier, le Parisien Maxime Vachier-Lagrave a accroché le drapeau français à la liste des champions du monde. En rattrapant le Biélorusse Zhigalko à la dernière grâce à une victoire avec les blancs sur une vieille connaissance, le Russe Andreïkine, Maxime est arrivé premier au départage. Le règlement ne tolère qu’un seul vainqueur.

    max5_sourit.jpgCe tournoi avait pourtant tout du piège. Il se déroulait du 22 octobre au 3 novembre 2009 au bout de notre monde, en Patagonie argentine, beau port de pêche et de tourisme, à Puerto Madryn. Maxime (lunettes et souriant sur la photo - rare!) se devait de gagner – il était le favori au Elo – et avait donc la pression et des points Elo à risquer. Mais la chance a souri à l’audacieux. Après mûre réflexion entre cette compét' et une autre en équipe de France où le capitaine Joël Lautier devait faire son premier 'Domenech', il a plongé. Dans ses bagages: son secondant Arnaud Hauchard (à gauche sur la photo) dont le voyage a été financé par la fédération.
    Idée probablement inspirée de la télé-réalité, mais sans webcams ni tee-shirts mouillés: la FFE a logé Maxime, Hauchard et l’autre junior Clément Houriez (à droite sur la photo) dans la même chambre... L’idée sera sûrement reprise pour un prochain Comité directeur: chambre double voire triple pour tous et on ne se tape plus la cloche! Objectif: économies d’échelle. Ronfleurs à la Hauchard bienvenus! Mais arrêtons de critiquer: Les jeunes ont adoré. Si si. Cela aurait cimenté l’esprit d’équipe. Houriez était même content de se "sacrifier pour l’initiative" et de laisser le meilleur lit au champion. Résultat: bonne ambiance et Maxime au top de sa forme! Selon lui, il a mal joué... Il coiffe pour quelques points de départage une fusée biélorusse du nom de Zhigalko, accro du blitz sur le site de ChessBase… tout autant que Maxime l’est sur le site américain ICC.

    Suite du compte-rendu avec  tableau, parties, brèves et info spéciale Nigel Short en cliquant ligne suivante. L’album photo de la colonne de droite n’aurait pu être mis en ligne sans les talents de la Luxembourgeoise Fiona Stella-Antoni (nice people sur la photo), présente sur place. Elle nous a autorisé à piocher parmi les 200 photos de l’événement (!) publiées dans son Facebook. Qu’elle en soit remerciée.

    Vous en redemandez encore ? OK, alors dans la prochaine note, rafraîchissement de mémoire pour tous. Client: Joël Lautier à Adélaïde, en 1988. Lui n’était pas du tout favori. Mais sa volonté soulevait des montagnes. Il est devenu le plus jeune champion du monde junior de tous les temps à 15 ans. Exploit qui lui valut un sponsoring de 150 000 euros (1 million de francs) d’une société immobilière française, tout comme Kamsky d’ailleurs.
    Film de son parcours, tableau de résultats, brèves, que sont devenus ses adversaires et les réactions dans la presse internationale de l’époque. "Pas mal, pas mal..."(©Laurent Gerra)

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu