Avertir le modérateur

  • Un match K-K strophique

    Le score final du match Karpov-Kasparov à Valence est sévère: 9-3 pour Garri (+8 =2 -2, 4 parties rapides, 8 blitz). Un peu dur pour célébrer le 25e anniversaire de leur premier match pour le championnat du monde, à Moscou, en 1984. L’ensemble de cette exhibition n’a présenté pratiquement aucun intérêt technique, et encore moins émotionnel ou sportif. Très vite, Karpov a voulu boxer dans les cordes, mais il s’est pris des jabs, des contres, des coups au ventre. Kasparov est passé, Karpov a été dépassé.

    Si Karpov était une terreur du blitz dans sa jeunesse, son cerveau a été formaté aux parties longues avec ajournement. Ce n’est pas une excuse, mais un constat qu’il rappelle dans nombre d’interviews. Avec un rythme de parties rapides et a fortiori en blitz, il a retrouvé son talon d’Achille qui lui avait coûté quelques parties dans ses affrontements en match, de 1984 à 1990: la mauvaise gestion de son temps.
    Karpov a donc perdu plusieurs parties au temps. Avons-nous perdu le nôtre et que conclure?

    Que Karpov a la main molle quand on la lui sert et qu’on revit une période soviétique voire historique comme l’écrit une journaliste (qui a reçu un prix de la presse diplomatique!) dans un billet grotesque à la Une du Figaro? Que les deux K sont des Rolling Stones quand ils viendront à Paris en décembre comme le précise un long article de Libération parlant de tout sauf d’échecs et reprenant une idée du GMI Ian Rogers publiée la veille? Rogers relève en passant un chapelet de grosses Fingerfehler journalistiques à travers le monde.

    kk_strophique.jpgLe spectacle d’un match aussi pitresque a tué le rêve. Mais c’est le propre du remake: il est rarement supérieur à l’original.
    Avec l’âge, Garri a des démangeaisons: il est devenu entraîneur du jeune GMI Carlsen. Enfin libre, Kasparov est d’une certaine manière « passé à l’ouest » et vend sous contrat des centaines d’heures de sa science et de son expérience comme un consultant de haut vol.

    Le joueur Kasparov est toujours aussi affûté. Et presque à l’affût d’un retour sur scène... Le cénacle des GMI l’observe jouer sous divers pseudonymes sur le Net régulièrement. Kasparov reviendra-t-il dans les grands tournois? Et si on pariait quelques kopecks?

    J’arrête les vibrations de ma machine (à écrire). Le match aurait dû être un feu d’artifice. Mais les joueurs sont restés sérieux comme au bon vieux temps. Et le spectacle s’est malheureusement terminé en bouch’rie.

     

    CE QUE NOUS AVONS RATÉ:

  • KK : deux poids, une seule mesure

    Dans les deux premières parties rapides du match de Valence entre Karpov et Kasparov, ce dernier a imposé sa loi: le massacre. Karpov ne peut manifestement plus jouer à de telles cadences. Autrefois, il gérait déjà mal son temps contre son « archi-rival », mais parvenait souvent à s’en sortir grâce à ses réflexes de blitzeur alliés à une profonde anticipation. Mais tomber au temps comme il l’a fait mardi avec les blancs au 26e coup alors que la position reste à jouer tourne au ridicule.

    Dans la deuxième partie, Kasparov nous a rejoué « promenons-nous dans les bois ». Le loup adverse n’y était pas. En face, c’était plutôt une poule mouillée qui a joué dans les cordes de la 7e et 8e rangée sans la moindre énergie. Du coup, la percée au centre rentra comme dans du beurre et l’ouverture finale sur le roi par un sacrifice de cavalier peut figurer dans les manuels de combinaison.

    Et dire que les organisateurs (et les joueurs!) ont prévu des parties ENCORE plus rapides. Si Karpov ne résiste pas mieux, ce match risque de tourner à une bien triste démonstration...

    Voir les parties sur l’incontournable et toujours sérieux site anglais The Week in Chess (TWIC)

    Télécharger les parties au format PGN

  • Karpov et Kasparov à Valence

    KK.jpgLes deux champions de légende débutent aujourd’hui un match amical en 12 parties à Valence (Espagne) censé fêter le 25e anniversaire de leur premier championnat du monde qui débuta le 10 septembre 1984 et fut interrompu en février 1985 après 48 parties.

    Les parties « longues » se jouent à la cadence 25 min + 5 secondes par coup et les parties blitz à la cadence 5 min + 2 secondes par coup.
    La répartition n’est pas donnée sur le site officiel, lequel n’est pas très au point, ce qui promet…

    La Reine Sofía d’Espagne donne le coup d’envoi le 22 septembre à 19 h. Hier lundi, les Russes ont fait une conférence de presse. C’est formidable, maintenant ils s’aiment !

    Voir le contenu de la dépêche AFP reprise dans le monde entier.
    Parties en direct retransmises sur le site officiel. Commenter cette note et lire la suite: cliquer ligne suivante...

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu