Avertir le modérateur

  • Ch. B(ernard) vs Ch. B(outon) : accident!

     Un ChB en cache un autre. Fin juin 2008. En sortant du garage souterrain à voie unique, une voiture inique bloque le passage. Reculade ou enguelade ? La journée pourrait se terminer en onomatopées, mais le conducteur arbore un large sourire. Pas un Parisien, celui-là, pour sûr. Il n’est que sympathique. C’est l’impétrant et maître international cé-hache-bé alias Christophe Bernard, de passage pour une visite familiale. En plein championnat de Paris, on se promet de s’envoyer des « meïlles ».

    Christophe ne nous décevra pas dans la semaine qui suit : il enverra son fichier attaché avec trois parties légèrement commentées. Je le décevrai en publiant cette note à la vitesse d’un (ancien) sénateur.

    Voir ces 3 parties, celles du championnat de son titre de champion de France 1987 : lire la suite.

    Lire la suite

  • Andersson et les ajournées (suite)

    Du temps où la cadence de jeu en compétition était de 2 h 30 min/40coups puis ajournement après les cinq heures de jeu, Andersson n’avait pas son pareil pour décortiquer, sauver, améliorer une position ajournée. Tout le monde le craignait. Dans le tournoi d’Hastings 1979-1980, joué à cheval sur Noël et le nouvel an, le jeune Anglais Short crée la sensation: il bat le Suédois. Short a quatorze ans. Il porte des chaussures jaunes à la Coluche, une écharpe et joue des ouvertures bizarres. C’est le grand espoir des échecs britanniques. Et bien sûr, la partie sera ajournée!

    short_simul_1976.jpg

     

     

    Short à 11 ans dans une simultanée contre Smyslov

    Lire la suite

  • Timman-Velimirovic 1-0 (1979): merci qui?

    La note de Chéron a ravivé quelques souvenirs au grand maître Luc Winants : l’Interzonal de Rio de Janeiro 1979 et la fameuse partie finale Timman-Velimirovic. Luc nous écrit une lettre détaillée, précise et savante comme toujours. Andersson était à l’époque secondant de Timman; Luc lève le mystère sur son rôle exact dans cette finale d’anthologie.

     

    Cette finale, je l’avais découverte également, totalement ahuri, quand j’avais acheté la même année le livre du tournoi en anglais. Et souvenir pour souvenir mon cher Luc, l’année suivante, j’avais failli me noyer à Rio ; fluctuat nec mergitur !

     

    D’autres anecdotes « Anderssoniennes » suivront dans ce blog, nous en avons échangé quelques-unes avec Luc.
    Lire la suite

    180px-RevuedesEchecs.jpg

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu