Avertir le modérateur

Andersson et les ajournées (suite)

Du temps où la cadence de jeu en compétition était de 2 h 30 min/40coups puis ajournement après les cinq heures de jeu, Andersson n’avait pas son pareil pour décortiquer, sauver, améliorer une position ajournée. Tout le monde le craignait. Dans le tournoi d’Hastings 1979-1980, joué à cheval sur Noël et le nouvel an, le jeune Anglais Short crée la sensation: il bat le Suédois. Short a quatorze ans. Il porte des chaussures jaunes à la Coluche, une écharpe et joue des ouvertures bizarres. C’est le grand espoir des échecs britanniques. Et bien sûr, la partie sera ajournée!

short_simul_1976.jpg

 

 

Short à 11 ans dans une simultanée contre Smyslov

Hastings, grande tradition d’un tournoi; il a fallu traverser la Manche en bateau. Après une tempête et un changement de ferry, je tombe sur Nicole Tagnon. Un Français vivant en Angleterre nous prend en stop.

 

Sur place, nous retrouverons Birmingham et un jeune Anglais francophone, vivant à Hastings donc « régional de l’étape », avec lequel nous sympathiserons immédiatement: Stuart Conquest qui porte déjà sa longue écharpe. Il vente énormément à Hastings en ce mois de décembre. Seules les pièces du bas des Bed & Breakfast sont chauffées, les chambres du haut se la jouent édredon.

 

Le tournoi ‘Premier’ se joue sur scène, loin du tournoi Challengers auquel participent Nicole, Birmingham et Conquest et des autres petits tournois pour amateur comme le mien. Short est fascinant: après une perte en ronde 1 contre Speelman, il aligne quelques victoires dans son style.

Dans l’ordre sur la Caro-Kann 1.e4 c6 2.Ce2 d5 3.e5 contre Lein (qui fait son mauvais joueur) et 1.e4 c6 2.Cc3 d5 3.Df3 contre Zilber. Il se fait toutefois « masser » avec les noirs par de vieux routiers et perd.

 

Nigel Short, comme l’écrira son père David dans Nigel Short, Chess Prodigy, a attrapé froid et ne joue pas au mieux. Il sauvera son tournoi grâce à une victoire contre Andersson qui fera le tour des médias britanniques. Short arrivait sur scène avec son air moqueur, jouait de manière originale et avait déjà cette tête penchée, volontaire sur l’échiquier que n’avait aucun Français, jeune ou expérimenté. Mais aucun n’avait non plus son style ou des chaussures jaunes à la Coluche!

short_42.JPG


Voici la position à l’ajournement. Short a joué 42.g3 sous enveloppe; il va gagner. Mais ses nerfs vont-ils tenir contre la légende des finales qu’est Andersson? Oui! Et ce sera un événement immense dans ce tournoi où, sur le plan sportif, Short avait fait le spectacle.

 

 

Rejouer la partie entièrement : cliquer ici

Commentaires

  • Bonjour Christophe,
    Merci pour cette anecdote très intéressante comme vous en avez le secret !
    C'est tellement mieux que de lire une n-ième critique d'EE (tout le monde se rend bien compte que la revue ne vaut plus rien).
    Cordialement,
    Rémi S

  • bonsoir Mr BOUTON

    Short a eu par la suite le loisir de rejouer contre Smyslov. Notamment au Tournoi des Candidats de 1985...Le petit garçon de 11 ans avait gravi les multiples marches du Championnat du Monde. Il était parvenu dans la cour des Grands Maîtres de premier plan.

    Souvenir, souvenirs
    Amitiés

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu