Avertir le modérateur

Cht de Russie: une bande de K et quelques mercenaires...

 

Appuyez sur FLIP et sur la flèche >> du diagramme afin de voir la position finale de la partie entre le Néerlandais Van Wely et l’Américain Gata Kamsky du championnat par équipes de Russie (2-13 avril) à Dagomys, à 18 km de Sotchi. Vous comprendrez que le second a été formé à l’école du grand Nimzovitch, le roi du jeu positionnel et de la surprotection des cases (Lire Mon Système ainsi que La Pratique de mon système).

Et aussi.... au paradis des travailleurs ou plutôt au paradis de ceux qui étudiaient et étudient le jeu d’échecs méthodiquement et en profondeur.

Cliquer ligne suivante
Le bal des 3 K...
Ce championnat par équipes réunit la crème de tous les joueurs russes et des anciennes républiques. La composition des équipes donne le tournis: moins d'une dizaine de joueurs ont été formés en dehors de l’ex-URSS même si nombre d’entre eux ont cessé d'y habiter; sauf oubli, voici les principaux: Van Wely, Ni Hua, Bu, Wang, Harikrishna, Navara, Avrukh. Même Karpov et Kortchnoï sont venus toucher leur cachet! Et en plus ils jouent dans la même équipe, l’eussiez-vous crû?

Pas de pot de yaourt comme dans leur match épique de Baguio 1978, titre de champion du monde en jeu. Karpov n’est plus l’homme socialiste, Kortchnoï n’est plus un renégat. Tous deux offrent dans ce championnat une digne résistance. Mais les jeunes sont sans pitié et utilisent la rapidité de la cadence à l’instar de Morozevitch qui a eu à l’usure Karpov en plus de 100 coups...

0a565e7eaca562b2289e163dd6e49743.jpg
Photo organisation: Deux des trois K les plus connus attendent leur adversaire....

Et Kamsky?
Après un long intermède suite à son match perdu à Elista en 1996 contre Karpov, Kamsky a rejoint la cour des grands. A niveau de talent égal, on ne peut revenir à ce niveau que si l’on a été bien formé.

La partie ci-dessus est un modèle de compréhension stratégique même si les blancs ont cherché à forcer (c’est le péché mignon de Van Wely). Et tant pis si elle pouvait se terminer plus tôt (42...Cxe4!).

Et le style?
En dehors de la force même des participants, le plus frappant dans ce championnat, c’est le style: je visse, je visse, et je gratte l’avantage. A la russe. Les nombreuses nulles sont très disputées, intenses et souvent d’un haut niveau théorique comme les œuvres d’Ivantchouk, en pleine inspiration.

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu