Avertir le modérateur

  • PROBLÈME SUPER, RÉPONSE À TOUS, RÉPONSE À TOUT ?

    Cher Arnaud (Hauchard), cher Christian (Bauer), chers tous,

    Merci de vos réactions À TOUS; depuis le début, ce blog ne représente rien d’autre que ce qui passe par la tête d’un journaliste d’échecs à la retraite comme moi. Les quatre objectifs de ce blog :
    1 : faire rire en luttant contre la pensée unique échiquéenne.
    2 : pas de course au l’Audiclic.
    3 (optionnel) : dégainer une information avant les autres quand elle tombe du camion. Éventuellement lancer un débat.
    4 : que les gens s’expriment librement (restriction : insultes-spams).

    Réponse à Arnaud (Hauchard). Le blog est NRVant ? J’agace ? Soit. Le fait n’est pas nouveau. En 1985 déjà, Franck Lohéac, un camarade de mon club (Clichy) sortait cette blague à mon propos. Elle faisait beaucoup rire quelques sociétaires du club comme Jean-Claude Moingt, Laurent Vérat et moi-même (un peu moins tout de même) : « En donne quand on le lit. En six lettres. »

    Même sur Karpov, Kasparov, le trophée Immopar, tous les vérités n’étaient pas bonnes à dire. Je n’étais pas et ne serai jamais un journaliste-fan qui parlera de « notre sport ».

    Compte-rendu du PCC ; bien relire le texte. Si le direct du tournoi était lamentable, que le bulletin en ligne au format PDF ne comprenait aucune partie, pourquoi ne pas le dire ? Les sites d’info ont donné le lien sans commentaire et sans le préciser… Pourquoi s’écraser ? Cela ne remet en rien en cause le reste, réussi, comme écrit par ailleurs. Ah ! au fait, il n’y a rien de personnel contre Jordi et Jaime, Igor et tous les autres (que je salue), même quand les noms sont cités : je ne crois qu’aux faits et aux résultats.

    Par ailleurs, l’immuno-déficience à l’humour, bon ou mauvais, est une pandémie dans le milieu des échecs où l’on se prend beaucoup au sérieux. Même en 2007, on ne trouvera pas de vaccin. Dommage.

    Désertion des clubs : cela a débuté avant que la vague Internet n’emporte tout dans tous les domaines. Les échecs sont touchés et ce n’est ni avec des commentaires positifs, négatifs, encouragements que la tendance changera, à mon avis. C’est vrai que beaucoup de clubs, et notamment en régions, font beaucoup d’efforts. Mais comparativement à l’accueil dans les clubs de bridge, beaucoup de clubs d’échecs sont pitoyables voire sales. Ce qui fait fuir, à juste titre, les parents.

    Réponse à Christian Bauer : merci, tu démontres à tous que j’écris (presque) n’importe quoi. Ce n’était pas Mister, mais ‘Docteur’. Bravo pour Pampelune et dommage pour ta partie contre Moroz, cruciale dans le tournoi.

    Enfin, cadeau de fin d’année (réponse début 2007) : un mat aidé. Les noirs jouent et aident les blancs à mater en six coups. Bon courage et bon nouvel an. Au fait, vous aviez remarqué que ce problème a une tête d'arbre de Noël?

     

    medium_noel.JPG
     

     

     

  • Les miscellanées de la semaine

    Joël Delon

    Dans sa chronique datée du 3-4 décembre dans Le Monde, Joël Lautier, le numéro 2 français au classement, le n° 2 français à la Fédération (vice-président) continue de parler de lui-même à la première personne.
    6 fois en tout. 7 avec la signature. 8 avec le diagramme, qui est une jolie combinaison… de Lautier Joël. Delon, reviens !

    medium_Lautier_Convekta.3.jpgJoël Delon (bis)

    On est passé à deux fois dans la chronique du 24-25 décembre 2006. Objectif 2007 : plus de “votre serviteur” non plus, sinon on commande les plats. Joël Lautier, l'homme, non le joueur, travaille depuis peu pour une compagnie russe. Noyeux Joël quand même !

    Si ce n’est toi, ce n’est donc pas…

    Joël Lautier a un demi-frère aîné. Licencié à la Fédération, discret. Et naturellement kibbitz assidu de son champion de frère.

    Le compte est bon ?

    La Fédération a un trésorier : Patrice Lainé. Ancien licencié au club de Clichy, M. Lainé a également travaillé pour l’une des anciennes sociétés de M. Kouatly Bachar, liquidée judiciairement. Une de plus.

    Mister Fric

    De nombreux professionnels français surnomment entre eux le GMI Christian Bauer ‘Mister Fric’. C’est vrai qu’il moissonne le Christian : tournois rapides, participations à de petits et super grands tournois. Mais un pro avec charge de famille joue aux échecs pour gagner, non ? Et en plus, il progresse !

     medium_Bacrot_Erevan_1996.2.jpgParis-Match : le choc de la photo

    Faites un geste ou constituez un comité de défense. Cela fait 227 mois qu’Étienne Bacrot est enfermé dans la photo-de-sa-dix-septième année dans sa chronique de Paris-Match. Transmettre une pétition à Match et indiquer que sa cellule sous Photoshop™ est un peu petite pour un père de famille de 23 ans.

    La photo ci-contre (© FIDE) est celle du badge du jeune champion prise il y a dix ans, en arrivant aux Olympiades de Erevan. Bacrot avait 13 ans et le président Loubatière avait imposé sa sélection malgré une pétition de quelques GMI. Et Bacrot avait répondu sur l'échiquier, notamment par une victoire contre un presque inconnu: Roublevsky, dans le match contre la Russie!

    2007, une année Moroz ?

    Après son forfait inexpliqué au tournoi Corus, le champion moscovite Morozevitch joue à Pampelune. Imprévisible et hyper doué, Morozevitch ne fait pas son apparition dans tous les grands tournois. La plume l’a démangé en 2006 : en 2007, son livre sur sa défense Tchigorine (1.d4 d5 2.c4 Cc6), coécrit avec son compère et secondant Vladimir Barsky, sera publié un peu partout en Europe. Et en français aux éditions Payot-Rivages.

    medium_Karpov_21.jpgIl est midi, docteur Karpov

    Enfin, une note d’optimisme : Karpov aurait juré qu’il se lèverait, en 2007, avant midi cinq jours de suite. Juste histoire d’essayer.
    © Photo Organisechecs

  • Kasparov encore battu par la machine !

    Scoop, spécial Echecs64. Kasparov a encore été battu par la machine ! Le match était sponsorisé par Pepsi et s’est joué en plusieurs parties rapides.

    Les coups ne sont pas encore connus, mais nous avons pu nous procurer la vidéo de ce match frappant pour l’histoire des échecs.

    Une minute de bonheur à déguster sans modération. Bonnes fêtes à tous.

  • Retransmission Paris Chess Club: de l’Adobe!

    Le tournoi Multicoms-La Faisanderie organisé par le Paris Chess Club a été un succès sur le plan échiquéen: deux normes dans chacun des deux tournois fermés! Thal Abergel (GMI) et Gildas Goldsztejn (MI). Voilà pour l’information officielle, car trois jours après le tournoi, les parties de la ronde 8 et 9, les plus importantes, ne sont pas publiées.

    Voici l’interview imaginaire de Jordi et Jaime, les Dupont et Dupond de la retransmission ratée tout au long du tournoi, deux anciens du NAO.

     

    Q : Alors, le tournoi du Paris Chess Club, ça a marché ?

    Jordi : Oui, (en imitant Jack Lang) fôôôrmidable. On a invité Tal et il a fait une norme de jaime(i).

    Jaime : Je dirais même plus: on a invité Thal Abergel, et il a fait une norme de GMI!

     

    Q : Jordi, organiser un tournoi, ça change d’être capitaine au NAO ?

    Jordi : Pas vraiment. On me paie très bien, je fais ce que je veux et quand un joueur râle, je le respecte : je m’écrase.

    Jaime : Je dirais même plus, au NAO, j’ai ojjé dire qu’on l’appelait Monsieur Oui-Oui. Il avait interdiction de dire « non » à Mme Ojjeh.

     

    Q : Le monde est injuste. Mais parlons sport. Un autre djeun’s a fait une norme aussi. De MI.

    Jordi : Ah oui, j’oubliais complètement, tu sais, je suis débordé avec ces 35h par mois. C’est Gildas Goldsztejn. Il a marqué les buts en or. Trois gains dans les trois dernières rondes. Y’avait pas de public pour applaudir, mais le cœur y était!

    Jaime : Je dirais même plus : Jordi a toujours adoré le football.

     

    Q : Le site de votre club indique que «des circonstances particulières ont entraîné à la fin de l’été une rencontre entre les représentants d’un des plus grands clubs de jeu d’échecs parisien, le Paris Chess Club, et ceux du Stade [français]. Ce club était confronté à d’importantes difficultés résidentielles, mettant en cause son avenir.»

    En langage vulgaire, cela veut dire que l’ex-NAO a fermé, tout le monde a été viré, le club est devenu SDF. Et de SDF, il est passé SF, c’est-à-dire au Stade français?

    Jordi : Enfin quelqu’un qui a compris notre campagne de communication! Tu vois, on était riche et heureux. Mais on a découvert le chômage. On a un peu dormi sous les ponts. Et puis on a trouvé un lieu super, un sponsor sympa et on continue l’aventure en binôme. Fort, non ? Une nouvelle vie commence.

    Jaime : Je dirais même plus : On continue de s’éclater en faisant croire aux pigeons qu’on est des génies de la technique. On est les faisans de La Faisanderie, ah ah !

    Jordi : Bon, excuse-le, Jaime pète les plombs en ce moment. Il se passe en boucle l’émission de Bataille et Fontaine sur TF1, Y’a que la vérité qui compte et prend des notes: tout est faux, mais ça marche!

     

    Q : Comment ça? Vous allez passer à la télé?

    Jordi : Mais NAO! Tu veux un VRAI exemple ? Le bulletin était super. On résume la ronde en langage baratin. On met des photos en couleur. Mais on ne donne  pas les parties! Du Hitchcock, mon vieux. Sans la musique de Bernard Herrmann en Real Player, car Jaime croyait que Real Player était le 11e joueur du tournoi de GMI et qu'il arriverait en retard.

    medium_j0401653.2.jpgJaime : Je dirais même plus, ce joueur n'est jamais venu et le bulletin, c’était de l’Adobe™! Et du travail de PDF. Je te jure sur ma mère qu’on l’a fait exprès. Et aussi pour le direct, hein Jordi?

    Jordi : Ah, si tu savais Boutonne, comme on a kiffé! Ils étaient là, des centaines, à enrager, espérant suivre le direct de deux forts tournois fermés à Paris, c’est quand même rarissime, et tu sais quoi? Ils avaient des parties fausses ou remanipulées à cause des bugs du direct qui marchait une fois sur quinze.

     

    Q: Bravo les gars, ça c'est de la com!

    Jordi : Le président de la FFE nous a appelé pour nous féliciter. Les gars d’Europe Echecs, les vrais pros, m'ont harcelé au téléphone. Et tu sais ce qu’on leur a dit? NAAAAAOOOOO!

    Jaime : Je dirais même plus, on les a fait pleurer. Ils chouinaient pour avoir les parties. Et nous, on avait un super plateau de joueurs, et on se les gardait pour nous. Comme des truffes.

     

    Q : Que veux-tu dire?

    Jordi : Laisse-le, il a beaucoup travaillé. Il veut dire des truffes, quand tu les manges, tu n’essaies de pas les partager, c’est trop bon. Ou alors, t'en donnes par morceaux.

    Jaime : Et tu connais le scoop pour les bulletins de la prochaine édition? On va commander des machines à écrire Remington à ruban, j’ai des plans par e-bay. Tu peux même l'écrire dans ton blog: on ne commandera pas celles à boule des années 1970: il faut l’électricité, c’est trop moderne et pas fiable !

     

    P.S. : Pour voir les parties (combatives et pour certaines très spectaculaires) disponibles, aller sur le site d’EE.

     

     

  • Les miscellanées de la semaine

    Ojjons !

    Le Chess XV a ojjé : c’est devenu un club propre. Repeint, des toiles au mur, un tournoi rapide le mardi soir avec de fortes têtes (au niveau zElo) et plein de papys en soirée. Mais plus de site Web, et lien du site du club sur la fédé caduc. Pas glop.

    Europe Échecs (le site) attrape la sarkoïdose ?

    Une publicité permanente orne la page des actus du site d’EE. But: amener les internautes sur le site du candidat à la présidentielle “N. Sarkozy”. Comme pour le jeu en direct, faire attention: ne pas attraper la sarcoïdose, une vraie maladie pas du tout drôle qui vous laisse sans défense immunitaire. Cette réclame fait-elle référence à Sarkozy Nicolas, le vrai? Bof, on trouve bien une pub défraîchie concernant le « tour d’Europe à vélo » datée du 7 au 15 octobre 2006. C’est comme EE, le journal : on croit vraiment que c’est Bachar Kouatly qui le possède. Mais là, c’est vraiment faux !  

    La vraie-fausse mauvaise blague de 2007

    Tous les clubs auront des toilettes propres. En effet, suite au match Kramnik-Topalov, une norme AFNOR est en cours de préparation. La fédération aurait pris des contacts avec le manager de Kramnik. Elle s’apprêterait à développer un fonds d’aide à ce projet.

    Chess XV, encore

    Beaucoup de pousseurs de bois au mètre carré chaque soir. Une affiche demandant aux retardataires de payer leur cotisation. Une bibliothèque ouverte à tous contenant L’Échiquier de Turenne, l’ancêtre d’EE, un bulletin de liaison tapé à la machine et fondé par Raoul Bertolo. Maître (international) de céans: Mahfoud Boudiba vous accroche et montre une position ou une étude intéressante.

    Tournez manège

    Hasard des rencontres dans Paris : bonne moyenne ces deux derniers mois. Trois joueurs d’échecs-revenants croisés: Métral (ex-club 608, a abandonné, joue un peu sur  Internet), Lepintre (lecteur de Libé seulement) et également un ancien du Chess Max Center reconverti dans le bridge. Zut, comme dirait Johnny, j’ai oublié ton nom !

    À table !

    Au tournoi Multicoms-La Faisanderie, à Paris, les plats des parties sont variés même si personne ne veut devenir le pigeon. Pourtant, dans la 4e ronde, Cornette a bien mâché sa banane préférée, la fressinette. Pas de volontaire pour faire du gâchis avec Parmentier, surtout quand il sacrifie sa dame. Et Mazé fait tout ce qu’il peut pour ne pas laisser des plumes.
    Message à tous: attention au mure(y)t!

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu