Avertir le modérateur

  • NAO : chèques et mate!

    Vous connaissez l’adage enseigné à tous les étudiants en journalisme ? Une rumeur + un démenti = une information ; eh bien, ‘la rumeur’ concernant le non paiement des cachets des joueurs du NAO n’était pas une rumeur. C’était une information. Ah, j’étais pas encore rouillé quand même ! L’info avait été reprise dans la chronique quotidienne de Libération par mon pote Jeep (Jean-Pierre Mercier).
    Et vous savez quoi ? Le lendemain de la publication dans Libé, Mme Ojjeh a payé a tempo les joueurs.

    C’est trop bon. P’tet qu’Igor Nataf va publier un aut' communiqué et mettre en cause ces « soi-disant » journalistes. Igor, excuse d'avance si les "soi-disant"... t'ont imposé un virement bancaire contre ton gré  lol !!!
    Mais la suite de la news du blog de Jeep sur Libé (28/06/2006) vaut son pesant de scoop. L’info est aussi énorme que l'étaient les cachets des top joueurs!

    Ce que j’ai préféré, c’est comme souvent dans les DVD : le bonus. Et tous les commentaires des internautes, même ceux qui ne signent pas sous leur vrai nom, sale habitude du Net. En fait, j'ai rien à ajouter: tout est dit dans le blog. Bonne lecture!

  • Nataf: “a3” de jouer!

    Dimanche dernier, c’était la finale de la Coupe de France au Sénat, à Paris. Paraît k’faut un carton d’invitation. J’ai pas et puis, trop long, trop de pluie. Ce n’est qu’en branchant tardivement l’ordi que j’ai lu un communiqué qui sentait le triomphalisme retenu : Clichy avait battu NAO en finale !

    Quatr’ saisons que la Coupe était chez NAO-le-grand, avenue Foch. Bon, un p’tit tour dans les parties sur le site de la FFE. Les Elo sont faux, tous les joueurs blancs ont 2688 et les joueurs noirs ont 2524. Surf soft sur fide.com pour la mise à jour. Quoi ? NAO a perdu deux parties et n’en a gagné qu’une seule ? Qui a marqué l’point ? C’est Nataf. Igor. Le joueur. En jouant 1.a3. Pour se moquer de son adversaire ? Pour éviter toute préparation et jouer en terra incognita ? En tout cas, la technique a marché à merveille : rendre un temps dans l’ouverture et dire « a3 de jouer », a permis au NAO-iste de prendre l’avantage définitivement dès le 15e coup.

    Mais franchement, pour une finale de la Coupe, jouer ainsi de part et d’autre, doit-on rire ou pleurer ? Sais pas, mais ça déstabilise. Ça me rappelle un Russe. Il m’avait sorti 1.Ch3 dans un open, à Saint-Quentin-en-Yvelines. J’avais failli éclater de rire. M’étais fait éclater en une vingtaine de coups pour finir. Bon. Appel sur le portable d’Igor : 32 secondes de félicitations à son répondeur. Les deux victoires clichoises sont convaincantes : Apicella sur Vachier-Lagrave et l’Allemand Naiditsch sur Lautier. Bon vissage de Naiditsch, mais un sentiment de panique finale de la part des noirs…

     

    I. Nataf (2558, NAO) – J.-B. Mullon (2344, Clichy)

    Finale de la Coupe de France au Sénat, Paris, 25 juin 2006

    1.a3 d5 2.Cf3 Cf6 3.g3 c6 4.Fg2 Fg4 5.0–0 Cbd7 6.d3 e6 7.Cc3 Fd6 8.De1 Dc7 9.e4 0–0–0 10.b4 h5?

     

    medium_nataf-mu.2.JPG

    11.Cg5 dxe4 12.Cxf7 exd3 13.Cxh8 Txh8 14.cxd3 h4 15.Fb2 hxg3 16.hxg3 Ce5 17.De3 Df7 18.f4 Ced7 19.Ce4 Fc7 20.Cxf6 gxf6 21.a4 Dh7 22.Rf2 De7 23.b5 e5 24.bxc6 bxc6 25.Tfc1 c5 26.Fa3 Te8 27.Fxc5 Cxc5 28.Txc5 Dd6 29.Tac1 Te7 30.De4 Rd8 31.Td5 1–0

  • Qui sont les Russes ?

    Un débat-rencontre s’est déroulé le 23 mai 2006 dans la librairie Itinéraires, en plein centre de Paris. Alla Sergueeva, docteur en linguistique, répondait aux questions comme on joue en simultanée à la suite de la publication de son bouquin passionnant : Les Russes. Déjà publié à Moscou, ce livre s’est arraché, et aidera aussi les joueurs d’échecs à comprendre la mentalité russe il me semble. Bon, j’y suis allé.

    La librairie est très chouette, n’a pas l’air très grande, mais comportait trois niveaux, style cave voûtée parisienne. Au détour de l’escalier en pierre exigu, il y avait un puits. Magique ! En prime, une exposition fabuleuse de photos : « Les Russes ». Décidément, j’y étais. Faisait chaud. Y causaient en bas. Remontée soft dans la cour intérieure pour prendre un bol d’air. Un beau gosse y fume une cigarette. J’lai déjà vu… s’lui là. On se dévisage. Tiens, il est Russe. Finalement, bingo ! C’était il y a environ dix ans, le gars est un habitué du Jardin du Luxembourg, lieu de rendez-vous des joueurs comme des kibbitz. Regard vif, presque arsouille, c’est un fils de la démerde. Il a une culture du jeu, des parties, des tournois du passé impressionnante pour un « simple amateur ». Alekhine, Capablanca, Morphy, on se refait quelques tournois. Mais qui est cet inconnu ? Ah ouais, t’as blitzé des heures avec Renet ? Et tu donnes un coup de main à Murey quand il est dans la mouise ? Solidarité russe oblige. Entre autres anecdotes, celle-ci est « typique Murey » : devant se déplacer dans la région de Voronej, ce jeune Russe en parle à Murey. Et le GMI, a tempo, lui donne DE MÉMOIRE le numéro de téléphone d’un ami qu’il n’a pas vu depuis 1970 et qui « doit toujours vivre dans la région » ! Pour finir, ce néo-pote lâche : « Comme écœuré, j’y suis allé, mais j’ai pas appelé. »


    Le plus incroyable dans cette rencontre improbable, c’est tous les talents que ce Russe parisien a fréquentés à l’École des pionniers : Salov, Yermolinsky, Irina Levitina – déjà accro de bridge et devenue joueuse pro depuis. Et de raconter, les yeux encore pétillants, la fête incroyable quand Salov est revenu avec son titre de champion du monde chez les jeunes, la joie de vivre de Levitina, Yermolinsky qui jouait à tout et parlait des nuits entières etc. Alors, z’étaient tous si sérieux dans cette soi-disant « École soviétique » ? Ben non. Pas si sérieux, mais différents. Différents, mais unis par une même passion. Passionnés mais poussés vers un autre destin : tous ont quitté la mère Patrie. Et la boîte à souvenirs reste béante.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu