Avertir le modérateur

  • France-Russie: allô, Président?

      COCORICO ! LA FRANCE A BATTU LA RUSSIE. J’ai de moins en moins mal à la France :)

     3 nulles sur les 3 premiers échiquiers et Fressinet qui score au dernier échiquier. Si les parties pouvaient être suivies dans un stade, on aurait eu la hola ! La composition d’équipe des Français a été « bonne » selon Jicé. Jicé alias Moingt Jean-Claude, vous savez, mon ami de trente ans désormais président de la Fédé. J’ai su la nouvelle après la bataille, vers 18h30. Le site TWIC  annonçait 3 nulles et la partie de Fressinet à terminer. La photo sur le site est sympa, siouplaît. De trop longues secondes plus tard, le téléchargement des quatre échiquiers apparaît enfin.

     « La Fress » n’a pas encore fini, mais c’est gagnant ! Plus tard, la partie est donnée dans l’intégralité. Et c’est une vraie démo : des complications, mais Fressinet a la balle et il prend à la gorge le Russe. Le pauvre Roublevsky a une dame hors jeu. Après la fumée des complications, il a été finalement dominé stratégiquement et joliment tactifié sur la fin. Je lâche mon cocorico et vous donne le lien officiel pour rejouer TOUTES les parties des Françaises et des Français (à la Giscard, mâtiné d'un "clac" en mettant votre index dans la bouche).

    Exploit ? Oui et non. Bacrot a tenu avec les noirs contre Kramnik sans problème. Lautier a joué une variante annulante avec les blancs, en tout cas, le genre de trucs sans risque pour écœurer, un peu comme Karpov à son meilleur. C’est redoutable en équipe. Sokolov, avec les noirs contre Grichtchouk a montré qu’il avait été candidat au titre mondial et que la Sicilienne, c’est son truc ! Du grand Andreï ! Quant à Fressinet, il a joué chez lui : initiative dans un type de position familier. Il n’y avait qu’un maillon faible dans ce match. Et ça tombe sur Roublevsky. Rideau. Et bravo.

    Bien avant ce match qui libérera psychologiquement d’autres équipes contre les Russes, j’ai eu Jicé au tél. Une première fois, je finis dans les cordes. Le vibreur du téléphone a gêné Président, en pleine assemblée générale. Président parle à voix basse et on entend en fond sonore des discours. Plus tard, appel : ça vient de son numéro secret. Et le Jicé me sort THE scoop : l’ambassadeur de Russie en France a cherché à le joindre par tous les moyens ce jour, le 30 mai. Bon, suite au déménagement de la Fédé, y’a eu un pataquès avec France Télécom, et monsieur l’ambassadeur a pris les chemins de traverse et a remonté la piste par Vincent Moret, un entraîneur-journaliste. Jicé avait eu l’info « y’a une seconde. J’attends son appel d’un moment à l’autre. Il veut me contacter pour me convaincre de voter Kirsan. Ch’ui mort de rire ». Comme prévu, tous les coups sont permis dans une élection. Jicé sert des louches tout en parlant. J’entends des « bonjour ». Une interprète chinoise le prévient d’un truc. Il parle des élections. Du off. Il donne son pronostic « mais tu l’mets pas beutonne » [oui, c’est comme ça qu’il m’appelle depuis environ 25 ans] et à ce moment-là, j’entends le Jicé dire : « Bonjour Bessel. » Hallucinant, non ? On passe à la variante « Président est débordé car c’est Jicé qui met les niouz sur le site de la Fédé : « J’ai trouvé du Wifi. » OK, j’avais démasqué ton style footballistique, vieux. Selon Jicé, paraît qu’la France a la cote de partout. Et pas seulement auprès des pays francophones ou de ceux demandant de l’aide. « Et c’est vraiment le côté sympa et chaleureux d’une olympiade avec tous ces pays, toutes ces cultures. » J’élude le couplet « Gens Una Sumus », Jicé est dans l’Spiel et quand il démarre...

    L’analyse de Jicé sur la forme de Bacrot ? Étienne fait maintenant du sport. Paraît qu’il a compris qu’à son niveau, c’est super important. Hé! Fischer l’a dit, répété et appliqué. « Sans blaaaague. Meeeeerde » (© Coluche). Merci quand même au docteur (Barbier). L’ambiance dans l’équipe ? « Super bonne, ils se prennent pas la tête et ils ont la pression avec Maxime, leur chouchou. » Bauer ? « Il s’est mis dans la tête qu’il avait un problème avec la cadence [1h30/30s par coup d’après s’ke j’ai compris], favorable aux jeunes en forme et bien préparés, et il fait un blocage psychologique là-d’ssus alors qu’il est par ailleurs en super forme. » Puis, je m’fais zapper : « Bon, ch’te laisse, y’a la traductrice chinoise qui m’appelle, j’dois y aller. » Voilà, c’était un instantané sur les Olympiades. Le dialogue a duré 17 minutes.

    L. Fressinet 2633 – S. Roublevsky 2687
    France-Russie, 4e échiquier, 9e ronde, Défense Sicilienne 30.05.2006
     1.e4 c5 2.Cf3 e6 3.Cc3 a6 4.d4 cxd4 5.Cxd4 Cc6 6.Fe3 Cf6 7.Fd3 Dc7 8.0–0 Ce5 9.h3 Fc5 10.Rh1 d6 11.f4 Cg6 12.De1 Fd7 13.f5 Ce5 14.Cce2 Db6 15.Dg3 0–0 16.Dh4 Tfe8 17.b4!?

    17…Dxb4 18.Tab1 Da4 19.fxe6 fxe6 20.Txb7 Tab8 21.Txb8 Txb8 22.Dg3 Tf8 23.Cxe6 Fxe6 24.Fxc5 Cxd3 25.Fxd6 Tf7 26.Dxd3 Cxe4 27.Cd4 Txf1+ 28.Dxf1 Ff7 29.Fe5 Fxa2 30.Df4 Fd5

    31.Fxg7 (31.Cf5! est supérieur) 31...Rxg7 32.De5+ Cf6 33.Cf5+ Rf7?? (Après 33...Rg6 34.Ce7+ Rf7 35.Cxd5 Cxd5 36.Dxd5+, y'a encore du boulot pour gagner)  34.Cd6+ Rg6 35.Df5+ Rg7 36.Dg5+ 1–0

  • Yellow Submarine et embruns russes

    Lundi soir. Je n’ai plus mal à la France. Garanti sans diététicien. Aux olympiades de Turin, après 7 rondes en quasi sous-marin, l’équipe de France est remontée à la surface. Elle a fini par « mordre » (© Manuel Apicella). Qui ? Rien moins que les Pays-Bas par un score propre net de 3 à 1, deux victoires blanches (Bacrot au 1 et Fressinet au 3), deux nulles avec les noirs (Lautier et Vachier-Lagrave). Le problème (et l’avantage) du système suisse sur 13 rondes, c’est qu’en gagnant par un score supérieur ou égal à 3 points, on remonte très vite. Et ce qui est arrivé arriva. L’équipe rencontre la Russie ce mardi.  Quand on lit ou écrit des phrases sur le mode « Kramnik revient en forme » ou « Bacrot vient d’arriver et a gagné trois fois de suite », c’est qu’en général, le gusse n’est pas sur place. C’est mon cas. Donc, je ne vais pas vous soûler. Trop tard, c’est fait.

    Prenons plutôt le match à l’envers et jouons au sélectionneur. Un jeu passionnant, surtout par ses non-dits.  Qui sont les hommes peu en forme dans chaque équipe ? Quel sera le choix des capitaines ? Et quelle stratégie de match en fonction de la couleur ? Eh bien, c’est amusant, mais l’ordre des échiquiers sera publié quelques heures avant le début de la ronde. En général, les perdants sortent. Les pas en forme restent sur le banc de touche. Et pour l’ambiance, faut avoir des bribes de première main. Aujourd’hui, je suis à sec. Portable débranché, laissons faire les artistes sur l’échiquier. Pour l’ambiance sur place, renvoi donc sur un site marrant, celui de l’arbitre Stéphane Escafre, présent à Turin et qui nous fait vivre la compét’ autrement. Merci à l’Échiquier niçois où j’ai chipé ce lien.

    Cet affrontement entre « bleu blanc rouge » et « blanc bleu rouge » arrive assez tôt dans la compétition. Malgré une défaite contre les Pays-Bas et un nul contre la République tchèque grâce à son buteur Navara (il a massacré Svidler, c’est sa cinquième victoire d’affilée), la Russie reste la Russie. Mais le doute aux échecs comme ailleurs, ça laisse des traces. Et pour les Français, après quelques rondes en sous-marin, les embruns du podium sont là. Des embruns russes ? À l’heure où ces lignes sont écrites, le marchand de sable est passé : l’équipe de France est dans les bras de Morphée. Ou devrait.  J’ai hâte de voir les parties, le dynamisme d’une jeune équipe face à une Russie aguerrie, motivée, et qui voudra rejoindre l’Arménie déjà devant. Bref, ça sera une histoire de maillon(s ?) faible(s ?). Et quand on voit Spassky battre Karpov dans les règles de l’art en parties rapides après tant de parties où il n’y arrivait pas, on se dit que tout reste possible !

  • Aronian: un chef d'oeuvre joué en 1 min!!

    Une minute. Il a fallu environ une minute à la pendule à Aronian pour se défaire d’Ivan Sokolov, le premier échiquier des Pays-Bas. La honte. La honte et le génie de la préparation. La nouvelle m’est tombée dessus comme un coup de massue. Sur le chemin du retour, dans le no man’s land des aires d’autoroute, j’appelle D’jack. Elbibi. Oui, bon Jacques Elbilia. Alors, kess, t’as fait ? Bon, D’jack a perdu. Il ne s’attarde pas. Je découvrirais vers 2 heures du mat’, en checkant quelques parties qu’il a encore fumé de la Défense Philidor. Mais j’ai pas l’temps d’en placer une. D’jack me raconte comment c’était impressionnant. Quoi ? Vite, suspense. Aronian a joué « comme Morphy ». La partie a duré une minute. Comment ça ? Oui, une minute à la pendule. Morphy à Turin. Vous savez, l’étoile filante américaine du XIXe siècle qui montrait son génie pratiquement à chaque partie. L’Arménie a battu les Pays-Bas et continue sa course en tête des olympiades, confortée par sa victoire sur les Russes. Jacques continue. Et je suis accroché au portable en train de vivre une partie que je n’ai pas encore vue. Quelques bribes : « Une Nimzo super compliquée. » Ah bon, ça existe ? Ben oui, et c’est génial. J’en veux plus. Mais D’jack a d’autres priorités : la commande de son dessert. Il raccroche bien vite. Contact, moteur. Il est 22 h 30. Près de quatre heures et quelques centaines de kilomètres plus tard, je verrai le fruit d’une préparation géniale. Et d’une partie à mettre absolument entre toutes les mains !

    I. Sokolov, 2676 - L. Aronian 2756

    Olympiade de Turin, match Pays-Bas - Arménie, 7e ronde (28/05/06), Défense Nimzo-Indienne

    1.d4 Cf6 2.c4 e6 3.Cc3 Fb4 4.Dc2 d5 5.cxd5 exd5 6.Fg5 c5 7.dxc5 h6 8.Fh4 g5 9.Fg3 Ce4 10.Fxb8 Df6 11.Fg3 Cxc3 12.a3 Ff5 13.Dd2 Fa5 14.b4 Ce4 15.Dc1 Tc8 16.Ta2 Txc5 17.Da1 Dc6 18.De5+ Rd8 19.Dxh8+ (Le seul coup pour éviter le mat était 19.Td2 Te8 20.Dd4 Tc1+ 21.Td1 Fb6 22.Db2 Fxf2+ 23.Fxf2 Txd1+ 24.Rxd1 Cxf2+ avec une tour en plus.) 19...Rd7 et les blancs abandonnent! Le mat est imparable: 20.Td2 Tc1+ 21.Td1 Dc2 22.Dd4 Txd1+ 23.Dxd1 Dc3+ 24.Dd2 Dxd2 mat. Regardez la position finale, les blancs n'ont développé aucune pièce!

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu