Avertir le modérateur

Annonces (presque) imaginaires

  • Un arbitre a toujours raison

    Tiens, c’est passé inaperçu ou presque, mais Stéphane Escafre alias Esclaffe (le farouche opposant de l’ex-président fédéral Dieguito Salazar), organisateur d’un pu-putsch contre icelui puis président par intérim et enfin candidat à la présidence de la FFE et explosé par le ramassage scolaire des voix de Bachar Kouatly… est désormais secrétaire de la FFE. L’arbitre a toujours raison ? A moins que ce ne soit le nouveau président.

    Lire la suite

  • Bonnes fêtes... et bonnes résolutions

    Bonnes fêtes à toi vaillant(e) combattant(e) de l’échiquier aux infinies combinaisons. Il y a plein de tournois dans ta région en cette période des fêtes et après les vraies de bulles de champagne ou de Champomy ©, il faudra éviter les vraies bulles de l’échiquier, celles qui te rétrogradent table 54 sur un échiquier en plastique, loin de tes potes dans l'open qui passe dans le journal.

    Oui, cette année 2016 sera celle des bonnes résolutions : pas de superstition sur le stylo qui gagne ou qui perd, tu aimeras ton président et ton club en changeant une ampoule ou en achetant du savon pour les visiteurs. Et surtout beaucoup, beaucoup moins de blitz sur Internet.

    Cette drogue frappe même les plus gros z’Elo de la planète et tu perds de vrais points par paquets à cause de ça. Cela trouble ton sommeil et ta femme (ou ton mari) menace d’aller au ciné avec ses amis ou de sécher les vacances prévues dans une caravane toute équipée.

    Oui, pour compenser, tu as donc décidé d’être sérieux. Entre deux rapports monstrueux à rendre pour hier au travail, tu maîtrises la touche ALT + TAB pour regarder de ton lieu de travail les parties en direct des grands tournois sur www.chess.dom car tu ne peux mettre le son comme avec chess24.com. Immoral mais bon. Les résultats détaillés pour les archivistes ? Sur TWIC depuis mille neuf cent nonante seize.

    Un p’tit coup de nostalgie ? Hop, tu iras lire les majestueux articles de Georges Bertola sur Europe Échecs en prenant un apéro délicat à sa santé, l’homme aime la bonne chère. Non, en 2016, tu vas résister au tweet, Facebook, c’est fini. Tu vas te la jouer repli : on joue sur trois rangées et on gagne. Bref, tu ne regarderas dans l’ordre que le site internet de ton club pour chercher ta photo, puis celi de ta ligue pour voir les photos ringardes de remise des prix et enfin, enfin, tu ne cacheras jamais ta joie en traquant les bonheurs et malheurs des gains et pertes de points Elo de tes camarades et de toi-même sur le site de la FIDE. Miroir, ô miroir...

    Ah, un dernier truc : essaie de ne pas jouer au moins une partie en jean ou pantalon de sport de l’année. Pense très fort à Alekhine, Tartacover et leurs costumes, peut-être cela t’aidera. En tout cas, c’est le vrai défi. Encore plus dur que d’arrêter le blitz sur le Net !

  • 2e tour de la Coupe de France : rires et délire

    Petit exercice de mathématique économique.
    Sachant que la Coupe de France est l’une des plus vieilles compétitions de l’Hexagone, comment inciter le maximum d’équipes à participer nonobstant la volatilité du club et une fonction affine pas fine du second degré avec une constante décroissante de son compte en banque ?

    Réponse : lire le polar-club-fiction page suivante après avoir épluché le tableau ci-dessous.

    Or donc, ce 2e tour de la Coupe de France, 1/128e de finale en langage révolutionnaire, fut joué le 31 frimose de l’an 2014. C’était il y a deux jours autant dire une éternité car à J+2 et alors que 100% des joueurs ont un téléphone intelligent ou un ordinateur abrutissant, une poignée de clubs retardataires n’avaient pas encore saisi les résultats en ligne.

    Que nous dit ce tableau muet ? Les grandes régions échiquéennes en désaccord avec la vraie géographie suivent la mécanique des ligues et la densité de population de notre beau pays :

    •   142 clubs se sont lancé dans la danse ;
    •    les clubs de Nationale II entraient directement dans ce 2e tour ;
    •    568 participants (moins quelques forfaitistes d’équipe ou individuels) ont phosphoré dont 2% de femmes ; le jeu d’échecs connaît la paire de fous, mais pas la parité.

    Les rares clubs forfaitistes s’exposent, sans excuse valable, à 50 € d’amende et pas de rendez-vous chez le surgé.

    Au 3e tour (1/64e de finale), les clubs de Nationale I entrent en piste. La magie de cette Coupe  à élimination directe oblige la FFE ou plutôt son bon samaritain en la personne de Christian Cureau, à retomber fatalement sur une puissance de deux. La boucle est bouclée, 64 cases nous délivrent une racine carrée.

    La suite presque imaginaire en riant et en ripaillant ou histoire délirante d'un président de club, cliquer en bas du tableau.

     

    Grande
    région

    Matches
     
    (4+ 4 personnes)

    Nb joueurs

    Nb joueuses

    Équipe(s) forfaitiste(s)

    Centre

    19

    149

    3

    Villepinte

    Est

    17

    132

    4

    Montrevel, Pontarlier

    Sud

    14

    111

    1

    Hyères,
    Toulon

    Ouest

    11

    86

    2

    Nord

    10

    78

    2

    Bihorel

    Totaux

    71

    556

    12

    6

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu