La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

22 novembre 2014

Aronian et Seirawan jouent au blitz à la parlante !

En prélude du match Nakamura-Aronian à St Louis – 4 parties longues et 16 blitz pour une bourse amicale de 100 000 $ –, le numéro 4 mondial Aronian s’est échauffé en blitz (5 min + 2 s)  la veille au soir de la première partie contre l’un des meilleurs Américains du genre : l’ancien champion du monde… juniors Yasser Seirawan, la Rolls des commentateurs.

Selon le site ChessBase, Seirawan a très vite mené 5-2, mais Aronian est revenu comme une fusée et a gagné 4 parties d’un coup, remportant le match !
Tous deux devisaient comme des amis en commentant les coups et en buvant thé ou boissons gazeuses.
Le répertoire de Seirawan n’a pas varié au fil du temps : Caro-Kann avec les noirs et Anglaise avec les blancs. Le gaucho gaucher Aronian a su passer la surmultipliée et n’a pas laissé l’occasion de sacrifier comme dans la Caro-Kann de la vidéo.


seirawan,aronian,blitz
Jouer à la parlante reste toujours une attraction au sein d’un club.

Question « aronianne » à tout le corps arbitral français : est-il autorisé, en blitz, de jouer un coup avec la main gauche (en appuyant avec cette même main sur la pendule) et le suivant avec la main droite (en appuyant de cette même main) et ainsi de suite pour l’alternance.

A la parlante, ce procédé rend fou les joueurs. Du vécu.

13 novembre 2014

Les dernières nouvelles (presque) imaginaires

Anand à Carlsen (en tamoul) : je l’aurai, je l’aurai !
Carlsen a vécu 8749 jours contre 16408 à Anand, ce qui représente, en dehors des heures de sommeil, de studieuses études sur les 64 cases.
Question (coefficient 3) : Sachant qu’Anand a perdu dès la 2e partie (sur 12), la succursale indienne de la compagnie d’assurances MAAF a contacté Anand pour tourner un spot en tamoul de la pub : « Je l’aurai, je l’aurai. » Oui/Non/Ne sais pas.

Canal historique FFE-Léo-Corée du Nord
Hourrah ! Le président fédéral Diego Salazar se serait réconcilié avec son ex-rival Léo Battesti. Objectif : développer les échecs en masse pour les n’enfants de Corée du Nord sur le mode « insulaire ».

Les deux larrons auraient pris date avec Kim Jong-un, le bien-aimé « président du comité de défense de la Corée du Nord ». Depuis de nombreux mois, Diego s’entraîne : On ne voit plus que lui en photo sur le site fédéral. Avé le sourire du commercial. Kim Jong-un serait paraît-il admiratif.
Aux dernières nouvelles, Léo aurait mis une condition à ce voyage de fous de couleurs opposées : trouver un traducteur à la fois bilingue coréen-français et français-corse. Diego a diplomatiquement répliqué : aucun ancien président fédéral ne fera partie du charter. Les voyages ont déjà formé la jeunesse.

C’est quoi un cercle ?
On se croirait dans une tirade du Petit Prince. Dans une récente compétition jeunes d’Île-de-France, un môme, voyant les inscriptions barbares de sa feuille de partie, a demandé : « Dites, monsieur, c’est quoi un cercle ? » Un prof de math de mauvaise humeur l’aurait envoyé en perm. Mais il a fallu expliquer en toute logique au sociétaire de la FFE que cercle = ‘cleeeub’ bien que le terme soit en désuétude.

EE : gaffe comme son nom l’indique
Lu au club gratos Europe Échecs en 150 secondes. Meilleur article ? L’ours. Y figure l’adresse bisontine d’Euh-euh : rue Gaiffe, comme son nom l'indique.

Vaïsser : les coupes sont pleines !
Troisième titre de champion du monde vétérans acquis à l’arraché au départage par Anatoly Vaïsser ! Chapeau l’artiste malgré deux défaites sur la fin et une nulle horrible en 9 coups de deux concurrents, Balachov et Koupreïtchik…
Problème : ‘Tolik’ va devoir maintenant gagner d’autres tournois pour louer une cave ou un box afin de dégager ses très nombreuses coupes de son armoire vitrée.

La Boutonnologue
Écrit sur twitter par @ Boutonnologue (https://twitter.com/Boutonnologue) : « C’est bien les congrès : le jour je bosse, la nuit je sors, entre les 2 je visite. Et à la fin, je ressemble à une Rock Star décadente. »

Remplacer congrès par ‘cht de France des jeunes’. Et rock star décadente par ‘entraîneur pendant un cht de France des jeunes’. A la fin, les mômes pleurnichent : ils ont raté un podium. Le monde est injuste.

20 octobre 2014

La FFE pas du tout allergique aux amendes

La première ronde des interclubs a débuté les 11 et 12 octobre 2014. Rien que dans le groupe Nord-Ouest de Nationale II (12 équipes), 325 € risquent d’être collectés par la FFE pour diverses erreurs commises par trois clubs étourdis. Ils peuvent faire appel.

En attendant, les baffes des collecteurs tombent, dûment réglementées dans le BAF (bulletin des arbitres fédéraux), une publication passionnante téléchargeable sur le site fédéral. Le monde arbitral français est très structuré et par nature très tatillon. Pourtant, il existerait une parade pour reporter le paiement des amendes qui énervent les clubs mais que l’on peut justifier sans peine dans un vivre ensemble de bon aloi.

Les détails des clubs étourdis dont un presque présidentiel, cliquer ligne suivante.

Lire la suite

09 octobre 2014

Le championnat de France des clubs

Ce week-end du 11 octobre 2014 débute le championnat de France des clubs par équipes de 8. Cette compétition silencieuse, chronophage et parfois briseuse de ménages fait gagner ou perdre des points Elo et permet à des centaines d’amateurs d’assouvir leur passion sans jouer de tournoi dans l’année. Et de rire et ripailler aussi. On peut voyager à travers la France un peu, beaucoup ou passionnément grâce aux subventions allouées par les mairies et les conseils généraux dans le meilleur des cas.

Petit inventaire à travers les 4 niveaux, du Top 12 à la Nationale III, cliquer ligne suivante.

Lire la suite

27 septembre 2014

Olympiades: comment la France a failli contre la Chine et la Russie

Tromsø, Norvège (1-14 août 2014)

Après un départ tonitruant et des scores élogieux notamment une victoire contre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, la France a dicté sa loi et fait le tournoi en tête avec une bonne gestion collective des matches et des matches propres pour la plupart. Mais les deux dernières rondes contre la Chine puis la Russie vont être fatales aux coqs gaulois.

Fatigue ? Trop de gamberge à la française ? Pas d’esprit de gagne absolue ? Équipe « too weak, too slow ? » On attend un compte rendu officiel même si les raisons sont toujours difficiles à identifier et si la prochaine chance se jouera… dans deux ans.


Le stage préolympique a coûté de l’argent à la fédération. Le pompon : l’équipe n’était pas au complet !! Peut-on imaginer une équipe sportive (foot, rugby, handball) qui fait un stage sans que la TOTALITÉ de ses sélectionnés soient là ? Merci, c’est nous qui paie…

Pour un suivi ronde par ronde sur les positions, voir le site Europe Echecs, plus complet techniquement que celui de la FFE elle-même.

Ronde 10 : Chine 2,5 – 1,5 France. La Chine s’est éveillée, la France a raté le coche.
Le seul perdant d’un match culpabilise toujours. Mais la responsabilité d’une défaite de match est souvent collective et trouve ses raisons avant un match ou sur des détails de réglage, d’hygiène de vie ou de fatigue tout simplement.



Dans cette position où les blancs (Fressinet) n’ont rien obtenu, il faut juste faire attention. Les noirs ont rempli leur rôle, stratégie constante des Chinois lors de l’Olympiade : annuler avec les noirs et prendre sa chance avec les blancs. Mais vitesse, précipitation ou fatigue excessive le tout mélangé va mener les blancs à une défaite lourde de conséquences.

R10_FressTc5.JPG

Fressinet-Yu Yangyi (2700, 20 ans !)
1.Tc5 est le coup : on ne quitte pas la colonne et b4 sera protégé. Mais 1.Td6 ? sera le mauvais choix du secondant de Carlsen et Fressinet s’écroulera ensuite dans cette finale de double tours.

A côté pourtant, Bacrot a une bonne position et l’initiative. Mais lui aussi va laisser sa chance ! D’un match nul chez Fressinet et d’un gain probable chez Bacrot, la France va se retrouver avec une nulle décevante de ‘Bac’ et d’une défaite incroyable de Fressinet qui mettrait en rage Kortchnoï sur le traitement de ce type de finales.

R10-Ding_Bacrot.JPG


Trait aux noirs dans cette partie Ding Liren-Bacrot. Les noirs prennent l’avantage avec le coup surfin 28…Dg5 qui mène à une attaque radicale ou une finale de fous de couleurs opposées avec de très bonnes chances de gain.

Mais le tic-tac de la pendule est déjà terrible et Étienne joue 28…Df5 après quoi 29.h3 ! et les blancs s’en sortent car le pion est imprenable 29…Fxh3 30.Dh4+ gagne le fou f4.


Moralité : Les vainqueurs (de l’Olympiade) ont toujours de la chance. Car pour les Chinois, ce match sera le plus facile par rapport à la dernière ronde où ils ne feront qu’une bouchée des Polonais (3-1).

 

Ronde 11 : Russie 2,5 – France 1,5, le cauchemar.
Ce devait être le pire appariement pour une dernière ronde et des Français cramés et marqués par une défaite contre les Chinois, quasiment assurés de la première place !

Les Russes ont fait le tournoi « en sous-marin » : défaite surprise contre la République tchèque, match nul contre la Bulgarie et l’Espagne (et la Chine), victoire d’un point contre la Norvège 2. La victoire contre la France est impérative pour espérer une médaille avec les faux pas d’autres équipes…

Fressinet fait le job avec les noirs et annule. Vachier-Lagrave prend une nulle acrobatique en finale à Kramnik avec son cavalier virevoltant contre un fou puissant.

Bacrot (blancs) cherche à rentrer dans le lard de Grichtchouk, mais ne parvient pas à valoriser sa paire de tours contre T+F.

 

R11_Ed_Nepo.JPGÉdouard a les blancs. Il perdra une finale thématique où son fou apparemment si faible est en fait fort grâce à son pion passé.
Il faut jouer 1.Fh1 et conserver le pion c6 qui maintient ou le cavalier ou le roi noir à distance !

Le pion h4 ne peut aller à dame tout seul tant que le fou blanc est sur la diagonale. Mais il est dur de donner un pion passé quand on a été sous pression toute la partie.
1.Ff1 est encore plus fatal car après 1…Rxc6, les blancs abandonnent et la France perd son match contre la Russie !
Le bon côté si l’on peut dire, est qu’elle termine... à 13e place.


  • Chine : une première place méritée et bien gérée
    Finalement, les Chinois terminent à une première place méritée après avoir fait confiance à une équipe jeune et super préparée en amont comme le capitaine en a témoigné a posteriori dans New In Chess 2014/6. Surtout, sur 44 parties, l’équipe ne concédera qu’une seule défaite individuelle (Leko-Wang 1-0, 5e ronde, match gagné 2,5-1,5 par la Chine)
  • Faire le plein dans les dernières rondes
    Le système cumulatif des points individuels dans l’Olympiade donne un bonus aux équipes gagnant 4-0 par rapport à celles gagnant 2,5-1,5. Mais la réalité pour toutes les équipes est la suivante : celles qui ont raison sont celles qui font le plein dans les 2 ou 3 dernières rondes… et qui ne perdent pas. Ainsi la Chine n’a perdu aucun match et un seul joueur a perdu une partie sur les 44 jouées.
  • Quatre défaites individuelles françaises mais…
    sur les 4 défaites individuelles de l’EdF, 3 ont entraîné une défaite de match dont les deux dernières rondes. C’est à ce genre de « détail » renvoyant à un équilibre nerveux sur la totalité de la compétition que peut se jouer un podium quand on fait le tournoi en tête. Avec ou sans les parties de cartes nocturnes.

 

Ronde par ronde de l’équipe de France

Grille américaine des Olympiades après la ronde 11

Palmarès des Olympiades

Les Olympiades sur Echecs64 : chercher par mot-clé dans les archives

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu